Ce soir sur Arte

Message par Péricles » 20 Sep 2004, 18:53

Tout est dit dans le titre :D
Péricles
 
Message(s) : 0
Inscription : 19 Déc 2003, 00:14

Message par ianovka » 20 Sep 2004, 18:58

C'est un peu tard mais c'est vrai que ça a l'air pas mal.
Avatar de l’utilisateur
ianovka
 
Message(s) : 92
Inscription : 30 Août 2002, 11:30

Message par ianovka » 20 Sep 2004, 19:09

Tu risquerais d'être surpris.
Voici ce qu'en dit Télérama :

a écrit :
Grand format - Skinhead attitude
Documentaire de Daniel Schweizer (Suisse/Fr/All, 2003). 90 mn. Inédit.

Vous croisez un skinhead. Vous n'êtes guère rassuré. Ce type tatoué au crâne rasé est, a priori, un néonazi en goguette. Possible, mais pas forcément. Car cette image communément répercutée n'est que la sinistre facette dévoyée d'un mouvement culturel et musical multiracial né au début des années 60. « Le skinhead authentique aime les Doc Martens, le ska, le foot et danser. Et, plus que tout, c'est un antiraciste convaincu. » Pour l'énorme Buster Bloodvessel, leader historique du groupe Bad Manners, c'est une évidence. Pour Laurel Aitken, vétéran jamaïcain venu à Londres en 1960, aussi : « A l'époque, il y avait beaucoup de skins noirs. Le skinhead reggae, le ska, était la musique qui réunissait les prolos de toutes les couleurs. » A l'origine, le skin était donc juste un type fier de ses origines qui adoptait un look à part. Un look inquiétant. « Seuls les repris de justice avaient la boule à zéro. » La récupération, la dérive extrémiste allaient commencer...

A travers le tour du monde de Karol, jeune et inoffensive skinhead-girl française, le documentariste Daniel Schweizer tente de cerner les étapes qui ont conduit le mouvement à se scinder, dans les 80's, en deux tendances radicalement opposés : les fascistes et xénophobes combattants de Blood and Honor ou de C 18, disciples revendiqués de Hitler et de la cause white power, et leurs ennemis mortels, les mélomanes tondus affiliés au Sharp (skinheads against racial prejudice), militants antiracistes proches des altermondialistes. Un film long (un peu trop, d'ailleurs), instructif sur une culture méconnue qui fait, parfois, froid dans le dos.

Hugo Cassavetti
Avatar de l’utilisateur
ianovka
 
Message(s) : 92
Inscription : 30 Août 2002, 11:30

Message par Péricles » 20 Sep 2004, 19:12

Ah mais si Canardos ne sait pas que le mouvement skinhead vient de Jamaïque et ques les boneheads (néo-nazi) ne représentent qu'une minorité du mouvement, on peut pas lui en vouloir... :D
Péricles
 
Message(s) : 0
Inscription : 19 Déc 2003, 00:14

Message par ianovka » 20 Sep 2004, 19:13

(Péricles @ lundi 20 septembre 2004 à 20:12 a écrit : Ah mais si Canardos ne sait pas que le mouvement skinhead vient de Jamaïque et ques les boneheads (néo-nazi) ne représentent qu'une minorité du mouvement, on peut pas lui en vouloir... :D
C'est juste qu'il n'est jamais allé faire un tour sur Redforum...
Avatar de l’utilisateur
ianovka
 
Message(s) : 92
Inscription : 30 Août 2002, 11:30

Message par Péricles » 20 Sep 2004, 19:15

Oui nous verrons par nous-mêmes. :smile:
Péricles
 
Message(s) : 0
Inscription : 19 Déc 2003, 00:14

Message par magdalene » 21 Sep 2004, 10:06

ben moi j'en ai vu la deuxième partie. et je l'ai trouvé assez intéressant. on retrouve chez les "skins apolitiques de gauche" pas mal d'attitudes de punks des années 80 (même si ceux présentés ont l'air très policés).

mais c'est quand même curieux de voir les skins historiques ("anti faf") continuer de se revendiquer d'un look complètement associé à celui de dangeureux personnages d'extrême droite. un skin danois néo-nazi (?) dit d'ailleurs d'eux (grosso modo) qu'ils "sont assez cons pour se faire casser la gueule par des nègres" à cause de leur look...
magdalene
 
Message(s) : 0
Inscription : 06 Fév 2003, 12:29

Message par ianovka » 21 Sep 2004, 10:13

Oui, mais ils considèrent que les skins néo-nazis ne sont pas des skinheads (ils les appellent d'ailleurs boneheads "têtes d'os") et ils tiennent à garder les références à l'origine de leur mouvement qui s'est séparé en 2 branches politiques, les Redskins, RASH et SHARPS pour ceux de gauche ou d'extrème gauche, et les boneheads d'extrème droite, plus tous les apolitiques qui en fait friquotent soit avec les uns soit avec les autres.

Le mouvement skin du début est né dans les couches prolétaires et reposait en grande partie sur l'antiracisme.
Avatar de l’utilisateur
ianovka
 
Message(s) : 92
Inscription : 30 Août 2002, 11:30

Suivant

Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)

cron