Psychiatrie

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 06 Fév 2019, 11:54

Puis-je ouvrir ici un fil sur le passionnant sujet de la psychiatrie et les tentatives thérapeutiques ?
Je voudrais partir essentiellement de témoignages, de documentaires... Que se passe-t-il quand le cerveau dysfonctionne ?

J'ai d'abord une affection particulière pour ce documentaire fait par un bipolaire de type 1 et documentariste professionnel, vous le verrez immédiatement à la qualité du document. Il aime une femme, qui est aussi bipolaire de type 1. Ils parlent en toute sincérité de la maladie, des thérapies, des bons et des mauvais jours.

Donc qu'est-ce qu'être bipolaire de type 1 :

"Humeur liquide" de Rodolphe Viémont :

https://youtu.be/xCb34lAKEh4
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 713
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 06 Fév 2019, 13:56

Qu'est ce que la psychose ?
La psychose est un symptôme d'une maladie en amont (schizophrénie, bipolarité ou autre), comme la fièvre est un symptôme qui peut relever de plusieurs maladies.
Si je schématisais, je dirais "une inflammation du cerveau qui fait complètement perdre pied par rapport à la réalité".

Ce médecin tunisio-québecquois fait un cours magistral sur toutes les formes de psychoses que j'ai trouvé très abordable :

https://www.youtube.com/watch?v=DpGc_XzHXw4

Enjoy !
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 713
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Plestin » 11 Fév 2019, 11:29

La vidéo sur le couple composé de deux personnes souffrant de troubles bipolaires est émouvante.

Ici, une vidéo sur le thème "pervers narcissiques : les démasquer et les fuir", de la psychothérapeute Anne-Clotilde Ziegler. J'ai trouvé cette femme absolument passionnante et pleine de finesse sur le sujet ! Elle explique aussi comment distinguer les pervers narcissiques d'autres pathologies psychiatriques (troubles bipolaires, paranoïa et d'autres encore). Par contre c'est le point de vue des victimes (psychiquement détruites) du pervers narcissique, il n'y a pas d'explication sur ce qu'il serait possible de faire pour les pervers narcissiques eux-mêmes (peut-être qu'il n'est rien possible de faire du tout, d'ailleurs !)

https://www.youtube.com/watch?v=dfGJnQGrG5w
Plestin
 
Message(s) : 948
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 14 Fév 2019, 09:07

Merci, je vais regarder, c'est aussi un sujet qui me passionne.
(peut-être qu'il n'est rien possible de faire du tout, d'ailleurs !)

J'ai lu une fois que par la parole, une psychothérapie pouvait convaincre un pervers narcissique que c'était son strict intérêt de s'insérer dans la société, et que pour cela, il devait apprendre à tenir compte des autres, malgré son absence totale de conscience morale ou professionnelle, par disons, la spéculation intellectuelle... Une bonne intégration sociale = un bon retour flatteur social = par là on peut le toucher et seulement par là. Le reproche lui glisse dessus, mais pas le compliment, qui vient renforcer son ego démesuré. C'est une thérapie aux objectifs assez modestes, car effectivement on n'a pas de biochimie pour aider le psychopathe (autre nom du pervers narcissique). Mais cela aide à ce que les psychopathes aient une insertion acceptable et ne finissent pas tous en taule (où ils sont actuellement très sur-représentés). Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont tous meurtriers, loin s'en faut car sinon il y aurait vraiment beaucoup plus de morts -je crois que 1% des humains sont dans le spectre de la psychopathie, ce qui veut dire qu'ils ont tous des comportements où ils se croient en impunité totale et qu'ils ne sont donc pas bons à fréquenter quand on a une empathie normale (ou pire encore, une empathie sur-développée), car ils vont toujours chercher à nous utiliser. En tout cas, merci pour le docu...
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 713
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 14 Fév 2019, 09:23

Sachez que sur la psychose et les troubles délirants, on peut parfois vivre l'enfer.
J'ai connu quelqu'un qui se croyait... radio-actif (ce que le psychiatre appelle psychose corporelle). Il ne pouvait pas embrasser sa femme ou ses enfants puisqu'il était profondément convaincu qu'il les contaminait en s'approchant. Le genre de trouble qui peut conduire au suicide : "je fais tellement de mal à ceux que j'aime."
C'était heureusement non permanent, (trouble délirant), et un médicament comme xeroquel à haute dose a suffi à largement atténuer le trouble, jusqu'à même pouvoir reprendre le travail.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 713
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Plestin » 14 Fév 2019, 18:49

Ah, ça me rappelle l'histoire d'une ancienne voisine dans une autre ville, une pauvre dame âgée qui subissait les attaques verbales et la suspicion de son voisin du dessus, complètement parano, qui était persuadé qu'elle lui envoyait des mauvais esprits sous forme de cafards par les vide-ordures... Il avait même fini par installer une petite caméra sur son palier pour la surveiller ! Quand elle l'expliquait, au début, on croyait que c'était elle la parano...
Plestin
 
Message(s) : 948
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 16 Fév 2019, 10:48

Coucou Plestin.
J'ai écouté Mme Ziegler hier. A chaud à la fin de la vidéo, j'avais l'impression que c'était intéressant mais que connaissant déjà le sujet, je n'avais pas appris grand chose.
Et ce matin (le matin je suis toujours d'humeur à réfléchir plus en profondeur), je me réveille en me disant que j'y ai appris plein de choses finalement !

Je le redis à ma façon... (je peux pas m'empêcher lol, pour assimiler avec mes connaissances "théoriques" et pratiques, des gens que j'ai croisés et qui dysfonctionnaient clairement).

1) On pourrait dire au lieu de pervers narcissique => Narcisse pervers. Pourquoi ? Parce qu'il y a des Narcisses non pervers, et parce que le pervers narcissique EST d'abord un Narcisse.
C'est une idée très neuve pour moi. J'ai connu un Narcisse non pervers (au boulot), un Narcisse caricatural, au point qu'il n'était crédible pour personne, la maturité d'un enfant de 4 ans, mais quand il en a 50, tu trouves pas ça mignon, t'as envie de lui foutre des baffes.

Et déjà, elle explique que derrière un Narcisse, il y a... un immense vide de l'ego... Et que c'est précisément pour cela que le Narcisse absorbe tout ce qui est autour de lui pour se l'attribuer, pour monter un mur d'ego (factice) qui cache l'immense vide derrière. Donc contrairement à ce que l'on croit, il n'a aucune assurance, en tout cas, aucune assurance d'un adulte qui tient debout tout seul.

2) Ensuite : traduire pervers par... manipulateur et/ou pas sadique. Et par définition, un manipulateur brouille les pistes, brouille le message. Elle donne un exemple
de discours pervers extrêmement facile à comprendre : 'Tu es belle, tu es magnifique, j'adore tes cheveux roux mordorés, et ta bouche etc. etc. Tu n'aurais pas un peu grossi ?"
Et tout ça en un seul temps, la cuiller de goudron dans le tonneau de miel, la déception finale dans l'émerveillement. Quelque chose qui brise toutes les certitudes et qui met l'autre (quand il ne fuit pas) sous emprise. La personne sans ego a à coeur de fracasser l'ego d'en face... très intéressant.

Je conclue là dessus : les perversEs narcissiques m'intéressent. Car je me demande au passé comme au présent si des hommes que je connais ne sont pas en couple avec une perverse narcissique. Je vais voir si je trouve un truc intéressant là-dessus car une chose est sûre : les pervers narcissiques se servant énormément des codes sociaux, ils n'adoptent pas du tout les mêmes stratégies de séduction ou de mensonges. Ex : on accepte mieux (dans les codes sociaux) d'une femme qu'elle soit geignarde que d'un homme. Le chantage affectif n'est donc pas de même nature.
Et par ailleurs je me demande si, comme pour beaucoup d'affections ou de pathologies, on mesure les femmes à l'aune de manuels de référence établis pour des hommes, et on rate la forme féminine de la pathologie, et on dit "3 ou 6 fois moins de femmes sont touchées par la pathologie"... juste parce que notre barème est mauvais.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 713
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 23 Mars 2019, 11:33

Je suis en train de mûrir le projet suivant : rejoindre une association qui traite les problèmes psy des SDF. La psychiatrie, psychologie est une médecine pour bourgeois ou petits bourgeois en France. Quand on est smicards, pas moyen de se payer un(e) psy... alors quand on est SDF... Je vous raconte pas.

Pour ceux que le sujet intéresse, je remets ici ce reportage passionnant sur 4 SDF :

https://www.youtube.com/watch?v=VZHTO8ij070

Il me paraît évident qu'il y a dans ces 4 SDF : 2 bipolaires (le couple) et 2 borderlines.
Que le couple soit alcoolique et drogué est un effet cascade n+1, qu'il soit SDF n+2 etc...
La jeune femme d'origine strasbourgeoise et marocaine est borderline. Que son père l'ait gravement maltraitée a fort probablement révélé et/ou aggravé cette pathologie.
Le dernier monsieur SDF me fait penser ceci : tout au fond de lui, il n'a tout simplement pas le droit à un minimum de confort. Il ne s'en sent pas digne. Donc dès que "tout va bien" dans sa vie, il fuit et met sa vie en conformité avec sa conviction : je ne mérite que de souffrir. C'est un puits de culpabilité cet homme. Et il faudrait songer à chercher pourquoi, pour lui donner une chance d'en sortir.
Au demeurant, je les trouve tous les 4 très attachants, et très différents. Et je pense que les aider à sortir de la rue passe d'abord par "les sortir de leurs ornières psychologiques". Sans aucune garantie de succès bien entendu. Mais le succès n'est JAMAIS garanti. Par contre l'échec est garanti quand on n'essaie plus rien.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 713
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 23 Mars 2019, 11:49

Je reviens sur un exemple de différence de PN côté homme et côté femme :
En cas de rupture annoncée de couple hétéro :
Un PN va pouvoir frapper sa femme comme plâtre, lui interdire de le quitter en lui disant : "Si tu me quittes, je te tue". La conjointe aura peur pour elle.

UnE PN va faire semblant de se suicider pour que son brave homme se sente bloqué. Le conjoint aura peur pour elle.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 713
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par com_71 » 23 Mars 2019, 12:30

PN ?

édit. Ah oui, pervers narcissique...
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2765
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Suivant

Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité