Psychiatrie

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Re: Psychiatrie

Message par Cyrano » 04 Avr 2019, 20:25

Bin, en fait, Plestin, on peut dire que y'en a moins qu'on croit mais plus qu'on pense.
Ou on peut dire aussi, que y'en a bien plus qu'on pense, mais beaucoup moins qu'on croit.

Le sujet "psychiatrie" est tabou ici! Y'avait eu une (légendaire?!) discussion sur ce sujet. Une discussion à balles réelles, vers la fin. Zelda peut t'en parler, elle a survécu (et moi aussi): les autres ont succombé à the law of the west.
Restons prudemment sur le thème des pervers mâtinés narcissiques.
Cyrano
 
Message(s) : 97
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Psychiatrie

Message par Plestin » 05 Avr 2019, 04:22

Cyrano a écrit :

Bin, en fait, Plestin, on peut dire que y'en a moins qu'on croit mais plus qu'on pense.
Ou on peut dire aussi, que y'en a bien plus qu'on pense, mais beaucoup moins qu'on croit.


C'est bien l'impression que donnent la plupart des sites qui parlent de PN. J'en conclus que c'est pas plus mal que si c'était pire, mais que c'est moins bien que si c'était mieux. :D

En tout cas le sujet "Psychiatrie" est vaste et les limites entre les différentes pathologies (ou supposées telles) sont souvent floues. C'était déjà le cas dans les années 1970, c'est toujours vrai en 2019. Des classifications existent, qui ont le mérite d'exister mais peuvent toujours être discutables, les humains ayant parfois du mal à rentrer dans les cases.
Plestin
 
Message(s) : 926
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 05 Avr 2019, 07:47

1- le rapport à la réalité extérieure
2- le rapport à ses ressentis corporels
3- le rapport à ses ressentis psychologiques

Je vois ces 3 catégories.
Dans la plupart des pathologies, une ou plusieurs de ces catégories sont perturbées.

Pour le PN, (ou psychopathe si je ne m'abuse), c'est le rapport entre ces 3 catégories qui dysfonctionne. Comme une méta-pathologie. Le 1 n'est vécu que comme anecdote, que comme événement esclave des 2 et 3.
Ce n'est pas seulement une personne genre sa ou son conjoint qu'il chosifie, c'est toute la réalité extérieure. Il est le nombril du monde. Comme resté bloqué à un stade infantile du développement.

Pour les troubles de l'humeur, c'est le 2 et le 3 qui dysfonctionnent, et ça entraîne des retombées dans le 1, mais par effet rebond. (le rapport à l'extérieur est compliqué, trop d'émotions dans tous les sens).
Pour la schyzophrénie, c'est le 1 ou le 2 qui dysfonctionnent, et ça entraîne des retombées dans le 3, par effet rebond (j'ai des hallucinations, je suis donc fou ???).
Pour les autistes, faut encore que je réfléchisse. Je crois connaître un ou deux autistes Asperger au boulot (en informatique, ils sont sur-représentés bien sûr).
De ce que je vois, il y a une hyper sensibilité des 2 et 3, ce qui les rend assez voisins des troubles de l'humeur, avec une très grosse difficulté d'affronter le 1 du coup. Mais à la différence des troubles de l'humeur, ils tentent de régler leur conflit intérieur en supprimant l'empathie et tirent leur plus grand plaisir de leurs capacités cognitives. Ils ne sont bien qu'avec eux-mêmes tandis que les trouble de l'humeur vont souffrir de solitude parfois.

Ca aide quand même énormément à comprendre, les catégories, et ça aide d'abord les gens en souffrance à s'accepter et à moins culpabiliser.

A ma connaissance, on a des traitements médicamenteux assez efficaces pour les troubles de l'humeur et la schizophrénie, tandis que rien de tel (médicamenteux) pour les psychopathes ou les autistes.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 695
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 06 Avr 2019, 09:33

Plestin a écrit :et les limites entre les différentes pathologies (ou supposées telles) sont souvent floues.

Je dirais plutôt "poreuses". Je trouve les catégories très efficaces.
J'ai appris par exemple que Xeroquel (molécule Quétiapine) est une molécule très efficace pour certains bipolaires comme pour certains schizophrènes, alors que les 2 pathologies sont très différentes.
https://www.vidal.fr/Medicament/xeroque ... ynamie.htm
Mais à des dosages différents, (genre 300mg quotidiens pour les bipolaires et 600 pour les schizophrènes) la molécule opère sur l'une ou l'autre des pathologies. Notamment sur les épisodes psychotiques des schizophrènes ou les mises en danger des dépressifs, qui sont les plus impressionnants.
Encore une fois, un délire psychotique, une hallucination ou une déréalisation est à la pathologie psychiatrique ce que la fièvre est à la pathologie physique... Juste un symptôme qui indique qu'il y a une maladie, mais on ne sait pas laquelle avec ce seul critère...
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 695
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Plestin » 06 Avr 2019, 18:30

Zelda a écrit :

J'ai appris par exemple que Xeroquel (molécule Quétiapine) est une molécule très efficace pour certains bipolaires comme pour certains schizophrènes, alors que les 2 pathologies sont très différentes.


Ce n'est pas une particularité de la quétiapine. De nombreux médicaments psychiatriques sont actifs sur deux ou plusieurs maladies. C'est vrai aussi bien pour certains médicaments des années 1950 que pour les dernières générations. Cela illustre les limites importantes concernant la connaissance intime de ces maladies. On caractérise bien les symptômes ou le tableau général, mais cela ne veut pas dire qu'on comprend bien ce qu'il se passe dans tous les cas. Dès lors, deux pathologies très différentes en termes de symptômes peuvent avoir un socle biologique commun. Il n'y a pas 36.000 neurotransmetteurs et on finit souvent par en revenir à des médicaments qui modulent la dopamine, la sérotonine, l'adrénaline, la noradrénaline, l'acétylcholine ou le GABA. Sans compter qu'il peut exister une cause biologique ou qu'il peut y avoir une manifestation biologique qui n'est pas pour autant la cause... Aussi, quand on aborde des sujets comme la schizophrénie, les troubles bipolaires etc., on ne peut pas nécessairement prévoir quel médicament va le mieux fonctionner et il faut souvent procéder par tâtonnements. De plus, l'action des médicaments antipsychotiques consiste bien souvent soit à freiner, soit à stimuler, en fonction du symptôme. Je crois qu'il y a encore un immense champ de connaissances à acquérir et de progrès à réaliser dans les traitements.

* * *

Je change un peu de sujet : je viens de visionner ce reportage que j'ai trouvé très intéressant sur les urgences psychiatriques de deux hôpitaux lyonnais bien connus, l'hôpital du Vinatier (hôpital psychiatrique) et l'hôpital Edouard Herriot (hôpital généraliste).

https://www.youtube.com/watch?v=NCgtM9m_baE
Plestin
 
Message(s) : 926
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 14 Avr 2019, 12:05

Oui, j'ai bien aimé ton reportage aussi, Plestin.
Ils ont bien choisi leurs infirmiers psys, ils sont vachement compétents.

En voici un autre très bien, sur un tout autre sujet (sujet qui tenait au coeur de Canardos dans le passé). (hors sujet, quelqu'un a des news, il va bien le père Canardos ?).

https://www.publicsenat.fr/emission/doc ... ice-139103

C'est à la fois très pudique, et sur le fond... assez insoutenable.
On ressort de ce reportage avec la conviction que l'Aide Sociale à l'Enfance fait ici montre de torture institutionnelle !
Je résume le fonds sans tout déflorer car c'est très bien construit, et l'on vit le calvaire de Rachel comme elle l'a vécu, c'est à dire dans l'ordre chronologique qui n'est pas l'ordre logique...
Pour ceux qui n'auront pas l'envie ou le temps de perdre 55 minutes sur le sujet, je pose ici l'une des problématiques essentielles :
Dans la formation des éducateurs, il y a une liste de 39 signes qui sont des symptômes typiques de maltraitance...
Enorme problème, ces 39 signes sont quasi tous les mêmes que... les signes de l'autisme.

Je vais aller signer la pétoche pour Rachel, s'il y en a une et si je la trouve... :cry:
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 695
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 14 Avr 2019, 13:13

Il y a une anecdote tragi-comique que j'ai relevée dans ce reportage, Rachel montre une photo de sa fille quand ils étaient à "la ferme des crocodiles"... Encore un point contre elle, la pauvre...

edit : la pétoche est fermée... Pas moyen de se donner l'illusion qu'on a filé un coup de pouce à la dame... :cry:
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 695
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 14 Avr 2019, 13:18

On se sent vivant quand toute notion de temps s'efface.

Je viens de me dire ça, là comme ça, et je voulais poser ça là, maintenant.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 695
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Plestin » 07 Mai 2019, 05:00

Attribué à Desproges :

"Un psychotique, c'est quelqu'un qui croit dur comme fer que 2 et 2 font 5, et qui en est pleinement satisfait. Un névrosé, c'est quelqu'un qui sait pertinemment que 2 et 2 font 4, et ça le rend malade !"
Plestin
 
Message(s) : 926
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Psychiatrie

Message par Cyrano » 09 Mai 2019, 18:57

Décidemment... Trop à la mode?
France Inter, jeudi 9 mai, 19h15 à 20h:
"Les pervers narcissiques : pourquoi on tombe dans le panneau ?"

A quand une émission sur les varifocales, mais non, je voulais dire les bipolaires?
Cyrano
 
Message(s) : 97
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Précédent

Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité