Psychiatrie

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 01 Sep 2019, 12:00

Je suis l'affaire Yann Moix avec beaucoup d'intérêt ces jours-ci.
Pourquoi ?
Pour la raison de ce fil.
Je peux me tromper bien sûr.
Mais j'ai bien regardé l'émission d'hier, et ensuite, je suis allée lire le texte d'Alexandre Moix, le frère, les interventions de José Moix, le père.
Et je trouve dommage que pour 5 émissions télé de 1H où l'on voit Yannick, on lit une seule interview écrite d'Alexandre.
Le droit de réponse est incroyablement disproportionné.
1er gros problème, Ruquier laisse son copain pérorer, (Dieu qu'il pérore Yann Moix, on croirait que le mot "pérorer" a été inventé pour lui !).
2ème problème : YM pérore.
3ème problème : il ne reconnaît une "erreur", j'ai nommé ici le journal d'université néo-nazi à 20 ans, que quand on lui met sous le nez... 31 ans plus tard...
Et pour couronner le tout, il dit "Ah, ce que ça fait du bien que vous perciez enfin cet abcès, moi j'en étais incapable !"
Typique de la perversion, ce raisonnement.
4ème problème : il théatrâlise à fond ses attitudes. Son langage corporel est extrêmement révélateur, du mauvais théâtre pour moi. Et c'est ce qui m'aide à trancher le plus, je crois.
5ème problème : il coche toutes les cases de ce que la vidéo ci-dessus décrit très bien.
- Un pervers narcissique est D ABORD un Narcisse, un Narcisse qui ne connaît qu'une seule émotion, (c'est clinique, pas moral), l'amour propre.
- Donc il s'ennuie énormément, pas d'émotion, pas de conscience, pas de ressenti sincère, une coquille vide.
- Ce n'est alors que pour cela qu'il développe son aspect pervers, pour alimenter sans fin ce fond sans trou : son égo.
- Un narcisse d'abord, un pervers ensuite. Il serait plus juste du coup de nommer les pervers narcissique des Narcisses Perversifs. On comprendrait plus vite.

Je le range dans la catégorie "Pervers narcissique", avec l'option la plus difficile à détecter, l'option "martyre". Il est le sadique et se pose en martyre.

J'invite ceux que ça intéresse à lire le texte de réponse de son frère : Alexandre Moix, dans le Parisien.

http://www.leparisien.fr/culture-loisir ... 138721.php
Dernière édition par Zelda_Zbak le 01 Sep 2019, 12:27, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 777
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 01 Sep 2019, 12:17

Au passage, Yann Moix en pervers narcissique, bon, mettons.
Ce qui m'intéresse tout autant, ce sont les media.

Ruquier par exemple, homme de media, avec ses défauts et ses qualités. Hier, j'étais estomaquée de voir à quel point toute l'émission de A à Z, sous prétexte de répondre à la polémique, était toute entière dévouée à nous prouver absolument la bonne foi et le désarroi total de son cher ami ! De la folie !
Ruquier dormira mal le jour où la presse se réveillera, car elle se réveillera, et finira probablement par coincer YM dans ses propres pièges.
Et quand l'opinion publique lâchera YM, Ruquier se fendra de quelques excuses à la famille, il a une conscience, lui. Les excuses seront un peu plus sincères.
Mais regardez le pot de terre contre le pot de fer, entre YM qui est déjà une célébrité du sérail, et les moyens que la presse offre à son frère ou son père (notez la presse régionale seule a le courage de donner un droit de réponse à la famille vilipendée).
Un tout petit exemple parmi 1000 : dans la bouche de Ruquier hier soir, le journal néo-nazi en université fait à 20 ans par YM et des copains devient "quelques croquis antisémites".
Tu auras l'air très très con, Laurent, quand ton pote sera démasqué.

YM a promis hier soir devant le tribunal des media de faire un geste vers son frère. Problème ? Alexandre Moix est intelligent et a compris qu'un pervers narcissique, il faut le fuir, juste le fuir.
Alors Alexandre fuira, j'espère, très très loin.

Il n'y a qu'une chose qui puisse me convaincre de la bonne foi totale de Ruquier : que la semaine prochaine, Ruquier donne exactement le même temps d'antenne à Alexandre Moix, et qu'il lui prête la même oreille tout à fait complaisante.

C'est pas gagné, autrement dit !
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 777
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 21 Sep 2019, 19:34

edit :
Pour ceux qui n'auraient pas tout suivi, Alexandre Moix chez Ruquier n'a eu droit samedi dernier qu'à un texte de réponse lu par Ruquier à... 01H30 du matin.

Mais ailleurs heureusement, Alexandre Moix, et son avocat, ont enfin un droit de réponse sur les plateaux de télé : sur le quotidien de Yann Barthes :

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-y ... 03081.html

Eh bien, ma religion est faite, comme on dit.
Je suis contente de l'entendre une fois, et je comprends sa conclusion "Maintenant, je veux reprendre ma vie et me désintoxiquer de Yann Moix."
Je le crois volontiers. :(
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 777
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par logan » 21 Sep 2019, 20:10

Moix est une grosse merde qui vendrait sa mère pour le Goncourt.
Quand il fallait être facho pour briller aux cotés des mondains Soral Ardisson Blanrue Nabe, il était facho.

Aujourd'hui BHL est le maître, alors il est farouchement BHLISTe : défense d'Israel coute que coute, apologie des médiocres Levinas et consorts.

Et il a compris le principe médiatique : dire n'importe quoi sur un ton péremptoire pourvu que ca fasse parler (buzz)

Le scandale étant que le service public recrute ce type précisément parce qu'il crée le scandale. Epoque.

Au passage aucun média n'a relevé sa préface au bouquin de Blanrue (plus grand soutien du négationniste Faurisson) "Anthologie des propos contre les juifs", autrement plus compromettante.
logan
 
Message(s) : 291
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 22 Sep 2019, 09:41

Au passage aucun média n'a relevé sa préface au bouquin de Blanrue (plus grand soutien du négationniste Faurisson) "Anthologie des propos contre les juifs", autrement plus compromettante.

Merci de l'info, Logan. Le bouquin s'appelle "Le monde contre soi".
Je cherche ce que YM y dit... ça ne va pas être facile à trouver je pense.
En plus, les bouquins peuvent être réédités en enlevant les préfaces quand il y a ce genre de scandales...

Effectivement, j'ai trouvé ça :

https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 777
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 22 Sep 2019, 10:11

Pour revenir au sujet en soi : pervers narcissique.
Il se pose 2 questions essentielles.
1) A quel point les psychiatres sont totalement impuissants devant un enfant qui montre des signes précoces de PN ?
2) Et bien sûr, à partir de quoi, de quand, l'on peut distinguer un simple "manipulateur", une simple "manipulatrice", d'un(e) PN ?

Entendons-nous, je ne m'intéresse pas ici au point de vue des victimes de PN. Des tonnes d'articles existent et ils recommandent tous une thérapie pour se reconstruire... ça, c'est fait.
Sur ce sujet, je ne citerai qu'une phrase que je trouve amusante : le PN est un vampire, qui parvient à convaincre sa proie que si elle a du sang, c'est bien pour satisfaire SON besoin de vampirisme à lui. hihi, pas facile d'en sortir effectivement, sans une bonne thérapie du côté de la proie, quand la culpabilité est à ce niveau.

Revenons plutôt au point de vue clinique d'un psy qui doit reconnaître un PN et savoir quoi faire avec lui pour limiter les dégâts futurs.

Je commence par creuser le 2.
Si encore une fois, on renverse la caractérisation de Pervers Narcissique à Narcisse Perversif. On répond déjà à la question. Ce n'est pas l'art de manipuler qui fait le PN, c'est le fait qu'au sens propre "Il est seul au monde. Il n'y a que lui qui l'intéresse. Il ne se sent vivant QUE quand il s'admire dans les yeux des autres."
Un YM se fiche de la Shoah, des juifs, d'Israël, des enfants battus, des migrants, de tout ce sur quoi il a pris des positions véhémentes.
Tout ce qui l'intéresse, c'est que "les foules" apposent son nom à des sujets brûlants de l'histoire et de l'actualité. YM et la Shoah, YM et Israël etc. etc.

Il y a un boulot qui doit attirer un paquet de PN... c'est avocat criminaliste... Vous imaginez comme c'est bon pour l'ego ? Dans tous les grands faits divers qui fascinent d'horreur les foules, il y a votre nom au premier plan. Je réalise qu'un type comme Eric Dupont Moretti est très probablement PN. Rien de personnel ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 777
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par com_71 » 22 Sep 2019, 13:27

Zelda_Zbak a écrit :


Tout le monde n'étant pas abonné :

Elisabeth Roudinesco : « Se poser en victime d’un complot de l’extrême droite, le tour de force de Yann Moix »

L’écrivain est habité jusqu’à la mythomanie par le couple infernal des juifs et des nazis, analyse l’historienne Elisabeth Roudinesco dans une tribune au « Monde ».

Publié le 01 septembre 2019

Grâce à une avalanche de révélations, on sait désormais que Yann Moix est l’auteur de dessins et de textes antisémites. Après avoir dissimulé ces abjections, tout autant que ses anciennes fréquentations – Frédéric Chatillon, Nabe, Soral, Faurisson –, le voilà pris la main dans le sac et contraint à une grande scène de repentance publique.

Ayant eu connaissance, depuis 2007, de la publication par Paul-Eric Blanrue d’un bien étrange ouvrage, Le Monde contre soi. Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme (éd. Blanche), je m’étonne que la critique ne s’intéresse pas davantage au contenu de ce livre, préfacé par Yann Moix, et qui, sous couvert de défense des juifs, n’est rien d’autre qu’une apologie complotiste de l’antisémitisme à la façon d’Edouard Drumont.

Dans cette anthologie, l’auteur prétend démasquer les véritables antisémites, dont l’histoire dite « officielle » aurait masqué les noms : les juifs eux-mêmes et leurs alliés. A côté des noms de Goebbels et d’Hitler, et sans faire allusion à l’extermination – pas même à l’entrée Wannsee, où il est question de la « solution finale » –, Blanrue dresse la liste des vrais antisémites : Moïse, Isaïe, Spinoza, Lévi-Strauss, Clemenceau, Freud, Einstein, Stefan Zweig, Zola, Proust, Pierre Assouline, etc.

A-t-il regretté d’avoir rédigé cette préface ? Pas vraiment, même s’il affirme ne plus fréquenter Blanrue. Lequel dit le contraire.

Et, dans sa préface, Moix, qui se présente déjà comme l’ami des juifs, issu d’une famille de marranes [juifs convertis au christianisme mais restés fidèles secrètement à leur religion] (rien ne le prouve), se dit ravi que son écrivain préféré – Charles Péguy – ne figure pas dans la liste maudite. A-t-il regretté d’avoir rédigé cette préface ? Pas vraiment, même s’il affirme ne plus fréquenter Blanrue. Lequel dit le contraire. Moix a-t-il lu le contenu de ce brûlot ? Nul ne le sait, bien qu’il ait retiré son nom de la réédition.

Accuser les juifs d’être responsables de leur propre persécution, voilà un des thèmes majeurs du discours antisémite. Et ce n’est pas en se déclarant soi-même juif, philosémite, lecteur du Talmud, amoureux du judaïsme et d’Israël, que l’on parvient à s’extirper de la boue antisémite. On connaît la fameuse plaisanterie : « Non, Monsieur, je ne suis pas antisémite, la preuve, c’est que j’ai des amis juifs et qu’ils me soutiennent. »

Mais qui est donc cet ancien pourfendeur des juifs ? C’est dans son autobiographie, Orléans, qu’on trouve en partie la réponse. Ce texte est présenté comme un roman. Mais s’agit-il d’un roman ? L’auteur en doute, puisqu’il affirme que tout est vrai et qu’il a réellement, dans son enfance, été torturé par sa famille. L’ennui, c’est que ladite famille a fait savoir qu’elle récusait ces accusations : le frère, Alexandre, a affirmé qu’il aurait été lui-même maltraité par son aîné, et le père, José Moix, a déclaré que son fils aurait tout inventé. Et il ajoute que lui-même aurait été autrefois abandonné et martyrisé (La République du centre, 18 août 2019). Où sont les bourreaux et qui sont les victimes ?

Quand on lit ce « roman », on a le sentiment que le narrateur a réalisé un montage littéraire : une pincée d’Harlequin, une touche du « divin marquis » et quelques emprunts à Auschwitz, le tout porté par un laborieux vocabulaire psychanalytique. Habité jusqu’à la mythomanie par le couple infernal des juifs et des nazis, Moix transforme sa cellule familiale en un camp de concentration et se peint en victime de la Gestapo.

Un récit truffé d’invraisemblances

Surnommé « Kommandantur », le père est présenté comme un tortionnaire coprophile et la mère comme une collabo zélée de son époux. Quelques scènes sont pour le moins rocambolesques. Se sentant « merdeux », le père passe son temps à déterrer les étrons que son fils dissimule au fond du jardin pour les lui servir dans son assiette. Simultanément, il lui plonge le visage dans la cuvette des toilettes au milieu de ses crottes. Quant au principal instrument de torture – un fil électrique transformé en métaphore de la gégène –, il est décrit comme une machine à « immoler dont l’embout est formé d’une prise électrique dotée de deux tubulures ». Tout le récit est truffé d’invraisemblances et ponctué de clichés : « Juin était d’un bleu solide » (…) « Ses seins plutôt volumineux rebondissaient sous son pull » (…) « Les yeux en amande de ma mère. »

Invité le 31 août à « s’expliquer » dans l’émission « On n’est pas couché » de son camarade Laurent Ruquier – et en présence d’un tribunal de célébrités –, Yann Moix, visage sombre et regard mélancolique, réussit le tour de force de se poser en victime d’un complot de l’extrême droite. Ses anciens amis, alliés à son frère, auraient, dit-il, profité de la sortie de son livre pour divulguer le secret de son passé antisémite. Et, du coup, plus personne n’ose mettre en doute la réalité de la scène de l’enfant martyr, victime de parents nazis. Peu importe la vérité, puisque l’aveu serait par essence la preuve du crime.

Pourtant, il faudra bien qu’un jour les responsables des chaînes de télévision s’interrogent sur le traitement désormais réservé aux acteurs du champ politico-culturel, transformés en personnages de cirque sous la houlette de présentateurs fascinés par le sexe, les antisémites, les récits de soi et les complots. Vu de l’étranger, ils donnent une triste image de la France. Et l’on comprend d’ailleurs pourquoi les téléspectateurs s’en détournent chaque année davantage.

Quant à Yann Moix, on souhaiterait qu’il prenne le temps de réfléchir à cette phrase insensée : « Ces textes et ces dessins sont antisémites, mais je ne suis pas antisémite. »

Elisabeth Roudinesco, historienne de la psychanalyse, directrice de recherche à l’université Paris-VII, est l’auteure de nombreux ouvrages, dont une biographie de Sigmund Freud (Seuil, 2014) et un Dictionnaire amoureux de la psychanalyse (Plon/Seuil, 2017). Elle est une collaboratrice régulière du Monde des livres.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2940
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Psychiatrie

Message par Zelda_Zbak » 22 Sep 2019, 13:58

Merci bien Com, je suis pas abonnée. ;)
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 777
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Psychiatrie

Message par Kéox2 » 22 Sep 2019, 15:18

C'est édifiant sur ce sinistre personnage de Y. Moix. J'ai toujours pensé qu'une large patrie de ce petit milieux de pseudos "intellectuels de gauche" dans les médias tournerait rapidement casaque au cas où la grande bourgeoisie ferait appel aux fachistes pour gouverner, si les circonstances l'exigent. Ces gens là seront prêt à tout pour leur carrière et se feront les porte parole des pires exactions contre le monde du travail.
Kéox2
 
Message(s) : 80
Inscription : 03 Fév 2015, 12:09

Re: Psychiatrie

Message par com_71 » 22 Sep 2019, 16:34

Kéox2 a écrit :une large patrie


Beau lapsus :lol:
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2940
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

PrécédentSuivant

Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)