La jeux-vidéothèque idéale

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Re: La jeux-vidéothèque idéale

Message par Matrok » 08 Déc 2019, 16:03

Je déterre un très vieux fil du forum, juste par goût pour la perte de temps. :D
Je viens de le relire en diagonale, et je me rend compte que depuis 2003, quand on avait commencé cette discussion, ma pratique, mes goûts et ma compréhension des jeux vidéos ont beaucoup évolué. En partie parce que j'ai découvert d'autres jeux qui sont sortis depuis, auxquels j'ai joué plus ou moins, en partie parce que des lectures, des vidéos youtube etc. ont contribué à me donner bien plus d'outils pour comprendre pas mal de choses sur la conception et la pratique des jeux vidéos, et en partie parce que je suis devenu prof, au contact permanent avec des ados depuis quelques années, qui ont souvent une forte consommation de jeux vidéos.

Je m'étonne que dans ce fil de discussion commencé en 2003, personne n'avait parlé de Morrowind, le troisième volet de la saga The Elder Scrolls, qui était sorti peu avant sur PC et consoles. Je ne l'ai découvert que récemment : même dix-sept ans après, c'est encore un excellent jeu ! Il correspondait alors à tout ce que je détestais : en 3D, pas très joli, à la première personne, violent. Mais quand je l'ai découvert tout récemment (après avoir joué des heures à l'excellent Skyrim, 5ème volet de la même saga), j'ai trouvé un charme fou et d'immenses qualités à ce jeu, malgré sa grande difficulté (ce n'est pas aussi facile d'accès que Oblivion ou Skyrim, car le gameplay hasardeux et punitif a un peu mal vieilli).

Comme dans tous les Elder Scrolls, on incarne un personnage dont on crée au début toutes les caractéristiques, comme pour un jeu de rôle papier, et le jeu laisse d'immenses possibilités au joueur, qui n'est jamais contraint à une seule action possible. Dans Morrowind, on est plongé dans un univers imaginaire, celui de l'île volcanique de Vvardenfell, dans la province de Morrowind, sur le continent de Tamriel. Un pays très dur, colonisé par des elfes noirs souvent racistes voire esclavagistes (vous peinerez beaucoup si comme moi vous choisissez d'incarner un homme-chat), balayé de tempêtes de cendres, où rodent des bêtes étranges et parfois agressives...

Image

Non seulement le jeu est d'une imagination et d'une originalité assez folle visuellement et pour le scénario, mais son ambiance invite vraiment à l'exploration et à la réflexion. L'histoire racontée l'est au travers de livres, nombreux et longs, et elle n'est jamais univoque : chaque groupe social a sa propre compréhension, sa propre version des faits, et il est souvent difficile de démêler le vrai du faux. Par exemple, l'un des personnages les plus importants du jeu, le guerrier-poète Vivec, est vénéré comme un dieu par la majorité des elfes noirs, et effectivement il empêche en permanence et de façon surhumaine la destruction de sa cité en maintenant en lévitation dans le ciel une météorite envoyée par des dieux jaloux. Pourtant un doute subsiste sur lui : a-t-il par le passé assassiné le héros Nérévar, son mentor et ami, comme le prétendent les nomades Cendrais ? et son pouvoir n'est-il pas usurpé, puisé dans un artefact qu'il aurait volé ? Les intrigues entre guildes auxquelles on peut participer sont également confuses au premier abord et on ne sait jamais si on fait vraiment "bien" ou "mal", même selon ses propres critères.

À la dernière fête de LO, l'historien et médiévaliste William Blanc était venu présenter son "Histoire politique de la fantasy", et je m'attendais à ce qu'il parle un peu des Elder Scrolls car voila un exemple clair de jeu où toute la liberté laissée au joueur le force à prendre parti, à avoir sa propre morale, et même sa propre ligne politique, qui n'est jamais seulement un choix individuel. Ce jeu n'arrête pas de mettre le joueur dans des situations où l'on se demande : which side are you on ? comme le dit la chanson, dans quel camp es-tu ?
Matrok
 
Message(s) : 175
Inscription : 12 Mars 2003, 21:43

Précédent

Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité