Les riches font bombance pendant que les pauvres trinquent !

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Les riches font bombance pendant que les pauvres trinquent !

Message par Gayraud de Mazars » 05 Avr 2021, 16:45

Salut camarades,

A bas les richards et les ploutocrates !

Les riches se croient tout permis ! Dans la société capitaliste les plus fortunés sont les rois ! Et ils en profitent... Ils organisent des réunions non-mixtes... entre riches, on se comprend.

Les riches organisent des fêtes clandestines quand le peuple en est privé
4 avril 2021, par Lucy Embark blog
Article publié, sur le site de Médiapart

https://blogs.mediapart.fr/lucy-embark/ ... -est-prive

Pendant que la majorité des Français est privée de vie sociale, de restaurants, de bars, et se font verbaliser pour avoir bu une bière en bord de Seine ou pour ne pas avoir respecté le couvre-feu, les plus fortunés, parmi eux des ministres, déboursent des centaines d'euros pour des dîners, des cocktails dans des lieux clandestins très chics où les gestes barrières ne sont pas respectés.

Troisième confinement, couvre-feu prolongé, rideaux toujours baissés pour les bars et les restaurants, commerces non essentiels de nouveau fermés, interdiction de se déplacer sans justificatif, interdiction de consommer de l'alcool sur les lieux publics... La liste devient longue.

Pendant que la majorité des Français est privée de liberté, pour freiner l'épidémie de covid-19, qui touche notre pays depuis un an, les plus fortunés ne se privent pas pour vivre. A Paris, comme le révèle un reportage de M6 info, des fêtes clandestines de haut standing ont lieu chaque soir. Caviar, champagne, menus de grands chefs à partir de 160 €. Des repas pouvant aller jusqu'à 490 €. Dans ces lieux très sélects, situés dans les quartiers chics de la capitale, pas de distanciation physique. Les clients se font même la bise. Le retrait du masque est obligatoire pour le personnel comme pour les clients. "Une fois que vous passez la porte, il n'y a plus de covid. C'est un club privé, on veut que les gens se sentent comme chez eux", ose dire un serveur interrogé en caméra cachée.

Le palais Vivienne de Pierre-Jean Chalençon, collectionneur et proche de Brigitte Macron fait même la pub de ses soirées clandestines sur les réseaux sociaux. Twitter, Facebook, Instagram... Sans aucun scrupule et cela depuis des mois. Des cocktails à 100 € par personne, des repas préparés par le chef Christophe Leroy, des fêtes de 150 personnes dans un décor imprégné de l'histoire napoléonienne y sont proposés. Interrogé par la chaine de manière anonyme, mais reconnu par des internautes, Pierre-Jean Chalençon explique "faire ce qu'il veut" car "on est en démocratie" et affirme avoir récemment dîné dans des restaurants "avec plusieurs ministres", sans mentionner aucun nom.

Cette affaire dévoilée par la chaine M6 n'a toutefois pas encore eu de relais dans la presse alors qu'elle a été diffusée ce vendredi 2 avril. Lorsqu'on tape dans le moteur de recherche Google "le palais Vivienne", "Pierre-Jean Chalençon" ou "chef Christophe Leroy", seulement deux articles de presse mentionnent ce reportage édifiant, quand ceux sur les incivilités des autres alimentent les sites internet. Pire, on découvre une interview du chef cuisinier Christophe Leroy dans le journal Ouest-France, datant du mois dernier faisant la promotion de ces fêtes privées. "Pierre-Jean Chalençon, pour continuer à faire vivre ce lieu impressionnant, a décidé de créer un club privé : le Vivienne's club. Des déjeuners peuvent être organisés pour les membres", explique-t-il au journaliste Philippe Lemoine. Ce dernier décrit dans son article que "quelques convives sont réunis ce midi-là pour une dégustation de haut vol : bouchées napoléoniennes, carpaccio de loup, filer de boeuf Wellington. Le champagne pétille et les conversation aussi."

Pendant ce temps, une avalanche de faillite est en vue dans le monde de la restauration, des bars et du monde de la nuit, selon l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie. 30% des établissements doivent faire face à des pertes énormes, même si beaucoup résistent grâce aux aides de l'Etat, notamment avec le PGE (prêt garanti par l'état). Mais l'échéance des remboursements de ce prêt est une source d'inquiétude pour beaucoup d'entre eux. Des jeunes, des Français de classe moyenne se prennent 135 € d'amende pour avoir consommé une bière en bord de Seine avec un petit groupe d'amis, quand d'autres se font verbaliser pour avoir dépassé de quelques minutes le couvre-feu.

Actuellement, plus de 5 200 personnes sont admis dans les services de réanimation sous forme grave de covid-19. Mais visiblement, cela ne semble pas déranger ni la société mondaine, ni les politiques.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1385
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Les riches font bombance pendant que les pauvres trinque

Message par Plestin » 05 Avr 2021, 17:12

S'ils chopent la Covid, tant pis pour eux...

Mais ce n'est pas du tout l'apanage des riches que de ne pas respecter les gestes barrières...

Dans mon quartier populaire, quasiment plus aucun commerçant ne porte le masque et un bon tiers des gens dans la rue non plus... C'est nettement moins qu'il y a quelques semaines.
Plestin
 
Message(s) : 1876
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10


Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)