Que représente pour vous Mai 68 ? racontez

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Message par Valiere » 23 Fév 2008, 19:54

50 journaux ou 50 exemplaires du journal... Comme des petits pains

C'était l'époque qui voulait ça et puis c'est un truc que j'ai toujours su faire...
Chacun son truc : je suis médiocre à la tribune et assez bon et même bon dans la salle , au dernier rang...Comment expliquer cela !? C'est ainsi
Valiere
 
Message(s) : 0
Inscription : 07 Mars 2004, 22:35

Message par com_71 » 23 Fév 2008, 20:50

(com_71 @ samedi 23 février 2008 à 17:45 a écrit :
(Valiere @ samedi 23 février 2008 à 08:16 a écrit : je vendais à la criée plus de 50 journal ACTION par jour .

un peu atypique comme lambertiste.
Par jour ? Dont minutes de vente ?

Parce que j'ai souvenir d'une 4cv. Je ne sais pas comment la camarade avait de l'essence. Le coffre (bon d'accord c'était petit) rempli de VO. On était deux dans la 4cv. Direction marché de St Ouen. On est reparti 20 minutes après, tout vendu. Nous, même en 1968, on vendait un journal trotskyste...

(to be continued...)
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2325
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par com_71 » 23 Fév 2008, 21:47

(Valiere @ samedi 23 février 2008 à 08:16 a écrit : Pour les contrebalancer et parce que c'était notre ligne, nous avons constitué des comités d'action.je vendais à la criée plus de 50 journal ACTION par jour .

Le premier journal après le 3 mai (je crois), celui dont l'édito était :
"Etudiants : Fils à papa ou ou symptômes d'une société" qu'il faut changer (de mémoire), est paru en deux éditions. La première avec un dessin d'une jolie petite vache arrosée de pavés et légende genre "mort aux vaches" (dessin du à un camarade qui milite et dessine toujours), la deuxième trois ou quatre jours plus tard (après épuisement de la première) comportait en lieu et place du dessin un encart de solidarité avec le journal Action, sorti entre-temps (à l'initiative de l'Unef ?).

(to be continued)
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2325
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par Valiere » 24 Fév 2008, 09:34

C'était aussi un contre feu par rapport au mot d'ordre des lambertistes qui se battaient pour un comité central de grève...
Les comités d'action devaient se créer partout et se fédérer
Valiere
 
Message(s) : 0
Inscription : 07 Mars 2004, 22:35

Message par Ottokar » 24 Fév 2008, 09:39

parce que le mot d'ordre des lambertistes avait tellement d'impact et d'importance qu'il était important d'allumer des contre-feux, n'est-ce pas... c'est pas d'aujourd'hui qu'il y en a qui confondent les phrases débités à la louche par les gauchos, les mots d'ordre super importants, les programmes de groupes de trois pelés (LO et VO de l'époque inclus, ça va de soi) avec ce qu'on peut faire et comment peser sur une situation !

Ce que dit Com sur le "comité de grève", sa réalité, son impact auprès des travailleurs, l'absence de ceux-ci est bien plus important.
Ottokar
 
Message(s) : 223
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Message par Valiere » 24 Fév 2008, 10:36

Je relate Ottokar et c'est tout. Effectivement il fallait construire des comités de grève et essayer de les fédérer.
Valiere
 
Message(s) : 0
Inscription : 07 Mars 2004, 22:35

Message par Puig Antich » 24 Fév 2008, 14:14

Je comprends pas trop cette histoire de contre-feu ? Construire des comités de grève et un comité national de grève, ça va ensemble, non?
Puig Antich
 
Message(s) : 0
Inscription : 25 Nov 2004, 02:02

Message par pero17rojo » 24 Fév 2008, 15:16

ah 68 avec de grands révolutionnaires comme Rocard , Conh bendit etc.... :rofl:
pero17rojo
 
Message(s) : 0
Inscription : 24 Sep 2005, 07:45

Message par Valiere » 25 Fév 2008, 09:28

Pour Puig Antich :

Les lambertistes mieux implantés dans les entreprises s'adressaient aux centrales FO et CGT et aux partis ouvriers pour que se constitue un comité central de grève. La JCR, elle a appelé à construire des comités d'action partout, sans le cadre de stratégie : la périphérie par le centre
Valiere
 
Message(s) : 0
Inscription : 07 Mars 2004, 22:35

PrécédentSuivant

Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité