versaillais

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Message par com_71 » 27 Nov 2002, 00:27

Un commentaire versaillais sur la Commune de Paris :
a écrit : « C’était l’épidémie envahissante, la soûlerie chronique, léguée par le premier siège, aggravée par le second, cette population sans pain, ayant l’eau-de-vie et du vin à pleins tonneaux, et qui s’était saturée, délirante désormais à la moindre goutte. »
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2376
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par com_71 » 27 Nov 2002, 08:45

"Bougre" est trop amical. C'est bien lui.
association des amis de la commune(+ ou - liée au PCF)
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2376
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par ianovka » 27 Nov 2002, 09:05

Bienvenue chez les apparatchiks !

Sur la commune de Paris je me rappelle d'un roman de Jean Pierre Chabrol, "Le canon fraternité" qui m'avait fait une très forte impression quand je l'ai lu (ça fait longtemps déjà).

Sinon un livre plus politique et tout aussi recommandable, "Histoire de la Commune de 1871" de P O Lissagaray.
Avatar de l’utilisateur
ianovka
 
Message(s) : 58
Inscription : 30 Août 2002, 11:30

Message par gipsy » 27 Nov 2002, 19:57

a écrit : Un commentaire versaillais sur la Commune de Paris :QUOTE  
« C’était l’épidémie envahissante, la soûlerie chronique, léguée par le premier siège, aggravée par le second, cette population sans pain, ayant l’eau-de-vie et du vin à pleins tonneaux, et qui s’était saturée, délirante désormais à la moindre goutte. »


Dans le même style, la compagnie jolie môme avait mis en scène, dans la pièce barricade, un passage avec tout un florilège de petites citations comme ça assez édifiante. Je crois bien ces propos de zola y figuraient.Et puis il y en avait plein d'autre tout aussi significatives de ce que pouvaient penser tous les "bons pensants "de l'époque.
gipsy
 
Message(s) : 0
Inscription : 14 Oct 2002, 14:03

Message par manu31 » 27 Nov 2002, 21:57

Il y a un livre sur ça: Les Ecrivains Français et la Commune
Je ne l'ai pas lu, mais on en avait parlé dans le journal.
manu31
 
Message(s) : 0
Inscription : 23 Sep 2002, 20:33

Message par com_71 » 28 Nov 2002, 00:28

Paul Lidsky "Les écrivains contre la Commune" (éd. Maspéro)
Sinon le 2ème Tardi est sorti.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2376
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Suivant

Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité