Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par artza » 18 Déc 2017, 07:22

...d'instits laïcistes qui composent une bonne partie de LO et qui pèsent sérieusement sur son orientation
:lol: :lol: :lol:

Vraiment, il y en a qui connaissent bien LO :lol: :lol: :lol:
artza
 
Message(s) : 1143
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par Plestin » 18 Déc 2017, 08:21

Patrocle a écrit :

Il pourrait s'agir d'une discussion de professeurs, d'instits laïcistes qui composent une bonne partie de LO et qui pèsent sérieusement sur son orientation.
Les axes militants d'une part importante de la classe ouvrière devraient être constitués par les revendications et les luttes contre les discriminations (entre autre raciales) -salaire, carrière, emploi....etc. discriminations qui sont les principales armes de la bourgeoisie pour diviser et contenir la classe ouvrière.


Alors là, si tu fais partie d'une organisation d'extrême gauche qui a plus de militants ouvriers et qui est plus présente que LO dans les quartiers populaires, donne-nous vite un nom ! On aimerait la connaître ! :D

Il y a certes pas mal d'enseignants aussi à LO, mais l'une des grandes particularités de LO (contrairement aux autres organisations) est de ne pas les laisser mariner dans leur milieu d'enseignants et de leur faire faire systématiquement des activités en lien avec la classe ouvrière et les quartiers populaires. Les enseignants se coltinent donc des discussions avec des chômeurs, des mères au foyer en grande difficulté, des retraités sans le sou, des jeunes précaires traités comme moins que rien, ils font du porte-à-porte dans les quartiers les plus misérables ou sont sur les marchés etc. Je ne crois pas que beaucoup d'autres organisations fassent cela ; au contraire, chez elles, les enseignants ne font QUE militer dans leur milieu (ou, éventuellement, des associations souvent liées à la petite bourgeoisie).

Ceci dit, beaucoup de ces enseignants de LO enseignent aussi dans des quartiers populaires, en Seine-Saint-Denis, en banlieue lyonnaise ou dans les quartiers pauvres de Marseille par exemple et sont confrontés au quotidien à la réalité de ces quartiers. Quand un camarade d'un lycée de Vénissieux m'expliquait (c'était il y a deux ou trois ans déjà) comment pour la première fois, dans une réunion organisée avec les parents d'élèves à propos de la préparation d'un voyage d'élèves, certains pères s'étaient permis d'intervenir pour dire qu'il était hors de question que leur fille participe à un tel voyage mixte, et étaient parvenus à retourner trois ou quatre familles qui avaient initialement accepté, sous prétexte que comme le voyage était payant il ne saurait être obligatoire, eh bien c'est un problème bien concret : la pression réactionnaire sur les familles.

Ceci n'a rien à voir avec l'amplitude, la puissance et la dangerosité des catholiques radicaux de la manif pour tous, Sens commun, l’institut Civitas, à l'égard des milieux populaires. Leurs liens avec à la fois le FN mais encore plus avec le principale parti bourgeois, le PR, s'est encore matérialisé tout récemment par l'élection de Wauqiez à la tête de ce parti. Ils sont aussi présents dans les syndicats et dans la jeunesse. Donc j'imagine que votre sens des priorités va quand même vers l'ennemi principal et non pas les phénomènes marginaux que tu décris.


Ce n'est pas du tout un phénomène marginal. Et c'est même un sujet qui divise largement les musulmans, car beaucoup n'ont pas non plus l'intention de se laisser faire face à la montée de l'équivalent d'un FN parmi eux. Dans ma ville, des catholiques radicaux de la manif pour tous ou des représentants de Sens commun je n'en ai jamais vu, et ce serait plutôt ça qui est marginal... (Mais bon, je conçois que toutes les villes n'aient pas le même profil). Et certains milieux musulmans ont participé aux actions de la manif pour tous et ont été très actifs dans les écoles contre le prétendu enseignement de la "théorie du genre", avec un certain succès : réacs de toutes les religions, unissez vous !

Il ne t'aura pas échappé, Patrocle, que les textes du congrès que l'on commente viennent de remontées du terrain, notamment dans les entreprises, et que l'on explique que l'attitude à adopter vis-à-vis des travailleurs musulmans ayant de fortes préoccupations religieuses, doit s'inspirer de ce qu'on avait DEJA FAIT avec les travailleurs influencés par le FN. Cela, pour répondre à ton point sur le "sens des priorités". Parce qu'en fait, c'est le même phénomène réac en symétrique, et le plus important c'est que chaque travailleur soit conscient d'être D'ABORD un travailleur, et que tous les Français n'ont pas les mêmes intérêts, et que tous les Musulmans n'ont pas les mêmes intérêts, qu'à chaque fois il y a des exploiteurs et des exploités. Je ne vois pas en quoi ce serait moins important de le faire pour les Musulmans... C'est ça je trouve, considérer que c'est moins important, qui est une forme de discrimination. Une autre sorte de FN se développe parmi les nôtres, ceux des nôtres qui sont musulmans, et ça n'aurait pas d'importance ?

Donc l'écolière serait restée le ventre vide... pfff


C'est pas tout à fait le même cap psychologique à franchir pour une gamine musulmane, de manger du poulet pas halal comme peuvent le faire d'innombrables musulmans, et de manger du porc.
Plestin
 
Message(s) : 559
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par Plestin » 18 Déc 2017, 12:19

Tout ça étant dit, concernant la lutte contre les discriminations et le racisme, évidemment qu'on la mène chaque fois que l'on est en situation de le faire. Ici par exemple, dans quatre "brèves" LO récentes correspondant à des exemples très différents :

https://www.lutte-ouvriere.org/en-regio ... 00685.html


https://www.lutte-ouvriere.org/en-regio ... 00684.html


https://www.lutte-ouvriere.org/en-regio ... 00645.html


https://www.lutte-ouvriere.org/en-regio ... 00032.html


Et dans les manifestations pour la régularisation des sans papiers par exemple, les cortèges LO ne sont généralement pas les plus clairsemés de l'extrême-gauche...
Plestin
 
Message(s) : 559
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par logan » 18 Déc 2017, 18:00

Le fait est que LO a une conception totalement educationniste de la classe ouvrière. Il faudrait éduquer la classe pour qu'elle finisse par comprendre où est son intérêt et déterminer ses actions !
Cette vision volontariste est le reflet idéologique de sa base sociale, constituée pour une bonne part de profs.

Cette base sociale ne vient pas de nulle part : LO oriente les étudiants convaincus vers les métiers de l'enseignement.
Je ne dis pas que c'est un tort absolu, mais disons que c'est une caratéristique particulière à LO, qu'il faut prendre en compte et qui explique sa vision toute particulère du voile, des émeutes de banlieues et autres.
logan
 
Message(s) : 260
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par com_71 » 18 Déc 2017, 19:29

Le comble de l'éducationisme : défendre un programme politique au sein de la classe ouvrière. Haro sur les premiers coupables, Marx, Engels...

Trotsky a écrit :Le bolchevisme n'est pas une doctrine (c'est-à-dire n'est pas seulement une doctrine), mais un système d'éducation révolutionnaire pour l'accomplissement de la révolution prolétarienne.


https://www.marxists.org/francais/trots ... 40915h.htm
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2194
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par logan » 19 Déc 2017, 19:34

com_71 a écrit :Le comble de l'éducationisme : défendre un programme politique au sein de la classe ouvrière. Haro sur les premiers coupables, Marx, Engels...

Trotsky a écrit :Le bolchevisme n'est pas une doctrine (c'est-à-dire n'est pas seulement une doctrine), mais un système d'éducation révolutionnaire pour l'accomplissement de la révolution prolétarienne.


https://www.marxists.org/francais/trots ... 40915h.htm


tu coupes opportunément la suite :

Le bolchevisme n'est pas une doctrine (c'est-à-dire n'est pas seulement une doctrine), mais un système d'éducation révolutionnaire pour l'accomplissement de la révolution prolétarienne. Qu'est-ce que bolchéviser les Partis communistes ? C'est les éduquer, c'est sélectionner dans leur sein un personnel dirigeant, de façon qu'ils ne flanchent pas au moment de leur Révolution d 'Octobre.


L'education dont parle Trotsky se fait dans le parti, pas dans la classe.
logan
 
Message(s) : 260
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par com_71 » 20 Déc 2017, 03:53

Cette conception est absurde... vive la lumière pour le parti, et l'obscurité pour les autres ! :cry:
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2194
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par com_71 » 22 Déc 2017, 23:58

un passage de Trotsky :

La tâche de l'éducation matérialiste des jeunes travailleurs est de révéler les lois fondamentales du développement historique. Et le plus important et le principal de ces fondements est la loi qui stipule que la conscience humaine ne représente pas un processus psychologique libre et indépendant, mais dépend du fondement économique matériel, c'est-à-dire qu'elle est déterminée par lui et est sous sa domination.

La dépendance de la conscience des intérêts et des relations de classe, de l'organisation économique, se manifeste plus ouvertement, mais aussi brutalement, dans une époque révolutionnaire. Sur la base de leur expérience irremplaçable, nous devons aider les jeunes travailleurs à renforcer dans leur pensée les fondements de la méthode marxiste. Mais ce n'est pas assez. La société humaine elle-même tire les bases à la fois de ses racines historiques et de ses rapports économiques actuels du monde matériel. Il faut voir dans l'homme d'aujourd'hui un moment dans un développement d'ensemble, qui commence par l'émergence de la première cellule vivante du laboratoire de la nature, lieu de l'action des propriétés physiques et chimiques de la matière. Celui qui a appris à regarder avec cette clarté le passé du monde entier, y compris de la société humaine, des règnes animal et végétal, du système solaire et de l'infini environnant, ne cherchera pas, pour comprendre les secrets de l'univers, des clés dans des livres "sacrés" poussiéreux, remplis des contes de fées philosophiques de l'enfance primitive. Et celui qui ne reconnaît pas l'existence des puissances mystiques célestes, capables d' invasions arbitraires dans les vies personnelles ou sociales pour les diriger d'une manière ou d'une autre, celui qui ne croit pas que la misère et la souffrance trouveront une récompense majorée dans d'autres mondes, celui-là sera plus ferme et plus solide, et sera plus confiant et courageux pour chercher dans les conditions matérielles de la société les fondements de son travail créatif. L'idéologie matérialiste non seulement ouvre grand une fenêtre sur l'univers tout entier, mais elle renforce aussi la volonté. Elle seule fait de l'homme moderne un humain. Il est vrai que celui-ci dépend toujours de conditions matérielles graves, mais il sait déjà comment les surmonter et il participe consciemment à la construction d'une nouvelle société, basée à la fois sur la plus haute technologie et la plus haute solidarité.

Donner à la jeunesse prolétarienne une éducation matérialiste — c'est le plus grand défi.


https://www.marxists.org/francais/trots ... rxisme.htm
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2194
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par logan » 23 Déc 2017, 14:15

Ces recommandations de Trotsky sont postérieures à la prise du pouvoir.
Donc encore une fois rien à voir avec le sujet.

Sinon evidemment qu'éduquer la classe est une des taches du parti, mais dans certaines limites.

Lo a une vision educationniste de la classe ouvrière, une vision toute moraliste. Lo souhaiterait les classes populaires partagent l'intégralité de ses points de vue, elle condamne même les musulmans de se revendiquer de l'Islam dans les manifestations défendant le droit des musulmans ! (article sus-cité).

Elle ne prend pas le prolétariat tel qu'il est mais tel qu'elle souhaiterait qu'il soit. De là les difficultés de se lier au prolétariat et de sortir du simple témoignage quinquennal.
Il faudrait eduquer le prolétariat pour lui faire prendre conscience que l'islam ce n'est pas bien. Cette vision conduit LO à des positions fausses à propos des "émeutes" de 2005, de l'islamophobie -toujours pas reconnue comme telle ! - et d'autres évènements.

Ces positions fausses aboutissent au rejet instinctif de LO par cette partie du prolétariat, car elle se sent elle-même rejetée par LO.

Parallèlement, Mélenchon a une politique bien plus juste sur ce sujet. Et il en récolte les fruits.
Dernière édition par logan le 23 Déc 2017, 14:26, édité 1 fois.
logan
 
Message(s) : 260
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Le piège de "la lutte contre l'islamophobie", art. LDC

Message par logan » 23 Déc 2017, 14:25

Tandis que Lo ne reconnait toujours pas l'islamophobie , Yassine Belattar, humoriste français et musulman est menacé d'interdiction dans plusieurs villes pour "déni d'islamisme", sur la foi d'un article de Marianne !
Marianne a au passage truqué les citations de l'humoriste.

https://www.francetvinfo.fr/culture/spe ... 27041.html
logan
 
Message(s) : 260
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)