Fête LO 2019, vive la fête !

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Fête LO 2019, vive la fête !

Message par Plestin » 07 Juin 2019, 19:52

Bonne fête 2019 à tous !

Pour tous ceux qui peuvent venir à Presles, bonne fête 2019 à tous ! Le montage a dû être un peu chahuté par la météo, espérons que ces trois jours se déroulent sans encombre. Les dernières prévisions font alterner sur les trois jours "rares averses" et "éclaircies", mais il va y avoir un peu de vent. N'oubliez pas d'amener des affaires chaudes : quelle que soit la météo, il y a presque toujours un moment où il fait froid (en particulier le soir). Comme dirait ma grand-mère : "t'as mis ton cache-nez ?"
Plestin
 
Message(s) : 1078
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Bonne fête 2019 à tous !

Message par Gayraud de Mazars » 07 Juin 2019, 22:03

Salut camarades !

Je n'y serai pas cet année, hélas, mais en 1990 j'y étais, la preuve, à la Ligue bien sûr !

Image

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 671
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Bonne fête 2019 à tous !

Message par com_71 » 11 Juin 2019, 09:35

le Figaro a écrit :L’impossible révolution de l’extrême gauche qui n’a pas su entendre la colère des «gilets jaunes»

Par Madeleine Meteyer 10/06/2019

LE SCAN POLITIQUE - La 48e édition de la fête de Lutte ouvrière (LO), qui se déroule chaque année à Presles (Val d’Oise), est l’occasion pour les communistes révolutionnaires de demander des comptes à leur parti: pourquoi ne s’être pas greffé au mouvement des «gilets jaunes», porteur de revendications sociales?

Au stand «confit social» de la fête de Lutte ouvrière, Laurence* dévore gaiement une cuisse de canard: elle raconte les journées sur les ronds-points, les conversations qui se sont tissées avec des gens, dont certains gagnaient «encore moins» qu’elle. La fraternité naturelle entre les rouges et les «gilets jaunes» va, pour elle, de soi.

«Il faut qu’on réalise que la force c’est nous, qu’on fasse grève sans peur de perdre un mois de salaire, ou deux. C’est nous, les travailleurs, qui avons le pouvoir!» martèle-t-elle sous le regard approbateur de ses compagnons de tablée. Quand Laurence évoque le mouvement découvert par la France le 17 novembre, ses yeux brillent, il représente, c’est sûr, le réveil de travailleurs enfin conscients des intérêts de leur classe.

Pourtant, deux heures plus tard, dans la bouche de Jean-Pierre Mercier, militant ouvrier et syndicaliste de la CGT PSA, l’engouement est moindre. Le camarade - puisque c’est ainsi qu’on désigne chacun - anime le forum «Les Révolutionnaires et le mouvement des “gilets jaunes”».

À une foule compacte, indifférente à l’alternance pluie-soleil qui les trempe puis les cuit, il explique que, oui, la mobilisation a suscité la sympathie de LO. Mais qu’il n’était pas nécessaire d’être cote à côte dans les cortèges pour être solidaire des révoltés de novembre, que le combat doit se mener avant tout dans les «grandes concentrations ouvrières».

Qui a fait le plus ami-ami avec les contestataires des ronds-points?

Au moment des questions, un membre du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) essaie d’attraper le micro, doit finalement se contenter de parler dedans - la militante LO qui distribue la parole ne le lâchera pas. L’homme est fâché. Il dit que lui et ses camarades du NPA ont fait les deux: ils ont rejoint les manifestations et ont clamé leur soutien aux «gilets jaunes», que cela ne les a pas empêchés de distribuer leurs tracts à l’usine. Il rappelle que Nathalie Arthaud, la porte-parole de LO, a déclaré qu’elle ne porterait jamais de gilet jaune parce qu’elle était une «communiste révolutionnaire» et point final. Jean-Pierre Mercier sourit et raille: «J’avais prévu le coup.»

Comprendre: il avait anticipé les reproches. Il dégaine alors une batterie de citations pour montrer que son parti, au moins, n’a jamais dénié au mouvement son caractère populaire. Contrairement au NPA qui, dans un premier temps, s’est méfié d’une mobilisation «porteuse d’une vieille revendication du patronat routier, pour qui les profits se mesurent à l’aune des tonnes de carburant mises dans les cuves de ses camions». Les arguments continuent de s’enchaîner pour savoir qui a fait le plus ami-ami avec les contestataires des ronds-points. Un homme, assis dans les gradins, râle d’une voix forte: «Vous pourriez parler un peu des “gilets jaunes”?»

«Il faut l’arrêter ce monsieur»

Difficile: LO et le NPA, la gauche de la gauche de la gauche, ne s’accordent même pas sur la nature du mouvement. Pour NPA, on assiste à l’étincelle qui pourrait allumer la révolution. Pour LO, c’est au mieux la prise de conscience politique d’une partie de la population, au pire un mouvement «sympa» et déjà terminé. Ce vocable maladroit, «sympa» est sorti de la bouche d’un militant LO qui organisait, le dimanche à 17h, un autre forum sur le sujet. Il y avait encore plus de monde qu’au précédent, une centaine de personnes environ.

La ligne du parti trotskiste y a été répétée: les «gilets jaunes» sont des travailleurs dont la révolte est légitime mais qui se trompent de cible en visant Macron. Le président n’étant qu’un pantin aux mains du «capital», il serait vain de le destituer. Aussi faut-il se battre contre les patrons, dans les entreprises, pas contre les politiques. Les «gilets jaunes» n’auraient pas encore «pris conscience» de ce fait. À la énième formule du genre, une femme quitte le forum en criant.

«Ils sont drôles ces gens… ils attendent depuis des années le signal d’une nouvelle révolution et face aux “gilets jaunes”, ils ont été capables de se dire “ah non, ce n’est pas ça qu’on attendait”.

Agnès, institutrice à la retraite

Elle s’appelle Agnès*, a 57 ans, est institutrice à la retraite et trouve «dégueulasse» de «dire que les ‘‘gilets jaunes”, dont certains ont perdu un œil, une main, ne sont pas des révolutionnaires, qu’ils ne se sont pas comportés comme il fallait. Il fallait l’arrêter ce monsieur!…» Dans une allée parallèle à la conférence, face à un petit groupe de militants LO, elle s’exclame: «Il fallait l’arrêter ce monsieur.. Ils sont hautains chez LO! T’entends le ton qu’ils prennent?» Les autres opinent, se demandent ce que Lutte ouvrière attend exactement.

Le mot qui circule: ils ne l’auront jamais leur révolution s’ils continuent à être si tatillons, à vouloir que chaque travailleur opprimé chante L’Internationale. «Ils pensent qu’il faut être communiste pour lutter, mais y’a de tout dans ce mouvement», abonde une femme brune qui s’étonne: «Pourquoi ils iraient dans les usines les “gilets jaunes”? Ils y bossent pas!»

Agnès rallume une énième cigarette et murmure: «Ils sont drôles ces gens… ils attendent depuis des années le signal d’une nouvelle révolution et face aux “gilets jaunes”, ils ont été capables de se dire “ah non, ce n’est pas ça qu’on attendait”.»

Après s’être calmée, elle décide de revenir dans le forum pour expliquer les raisons de sa colère. C’est inutile, d’autres s’en chargent à sa place. Un homme peste au micro: «Vous espérez quoi Lutte Ouvrière? Que les “gilets jaunes” marchent d’un côté de la muraille de Chine et les communistes de l’autre et qu’un jour on se retrouve tous ensemble sous un soleil éclatant?» La formule est applaudie, l’animateur LO a l’air fatigué.

* Les prénoms ont été modifiés
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2921
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Bonne fête 2019 à tous !

Message par com_71 » 11 Juin 2019, 09:38

L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2921
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Bonne fête 2019 à tous !

Message par com_71 » 11 Juin 2019, 09:42

L'Internationale sera le genre humain...
l'allocution du lundi
https://twitter.com/i/broadcasts/1PlKQLZvblMxE
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2921
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Bonne fête 2019 à tous !

Message par com_71 » 11 Juin 2019, 09:48

"L'union de la gauche, ce sera sans nous", affirme Arthaud (LO)
Paris Match | Publié le 09/06/2019

"L'union de la gauche, ce sera sans nous, parce que s'opposer à l'extrême droite, avec toutes les saletés réactionnaires et antiouvrières qu'elle charrie, et s'opposer à Macron ne pourra pas se faire en resservant ce vieux plat de l'union de la gauche qui a empoisonné les travailleurs", a affirmé la numéro un de LO.

La porte-parole de Lutte ouvrière, Nathalie Arthaud, a affirmé dimanche qu'une éventuelle union de la gauche, "vieux plat qui a empoisonné les travailleurs", se ferait sans son parti, réuni pour sa fête annuelle à Presles (Val d'Oise). "L'union de la gauche, ce sera sans nous, parce que s'opposer à l'extrême droite, avec toutes les saletés réactionnaires et antiouvrières qu'elle charrie, et s'opposer à Macron ne pourra pas se faire en resservant ce vieux plat de l'union de la gauche qui a empoisonné les travailleurs", a affirmé la numéro un de LO.

Elle s'exprimait lors de la fête annuelle de son parti qui se déroule jusqu'à lundi dans le parc boisé du château de Presles, propriété d'une association proche de LO depuis les années 80. "Les élections ne peuvent pas être un but en soi pour les travailleurs (...) mais nous nous présentons à tous les scrutins pour que les travailleurs puissent exprimer leurs intérêts de classe", a ajouté Mme Arthaud. Son parti a fait 0,78% (environ 180.000 électeurs) aux européennes du 26 mai.

La désorientation politique du mouvement ouvrier

Plusieurs leaders de gauche ont appelé à l'unité au lendemain de ce scrutin où la gauche a totalisé 31,7% des voix, contre à peine 26% à la présidentielle de 2017, mais en avançant en ordre très dispersé. Selon Mme Arthaud, c'est parce qu'ils sont "confrontés à leurs résultats désastreux que les leaders de la gauche ont de nouveau entonné le grand air de l'unité. Et poussés par la nécessité de sauver les meubles aux municipales (de mars 2020), ils finiront peut-être par retrouver le chemin d'une union de la gauche", a-t-elle ironisé.

Vendredi, Mme Arthaud avait affirmé à l'AFP que "les résultats des européennes (étaient) le signe d'une période de recul du mouvement ouvrier et d'une crise profonde du capitalisme", en insistant sur "la désorientation politique du mouvement ouvrier", face à un "système capitaliste au bout du rouleau, qui affiche une prospérité insolente d'un côté et une pauvreté qui s'accroît de l'autre".
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2921
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Fête LO 2019, vive la fête !

Message par Byrrh » 11 Juin 2019, 11:30

Comme on peut s'y attendre, cet article hypocrite du Figaro - journal dont les actionnaires, le lectorat habituel et les journalistes se félicitent que la police emploie la manière forte chaque samedi - est pas mal partagé parmi les "gilets jaunes" sur les réseaux sociaux.
Byrrh
 
Message(s) : 478
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Bonne fête 2019 à tous !

Message par Gayraud de Mazars » 11 Juin 2019, 17:42

Salut camarades,

Avec le NPA, tu ne sais jamais avec quel courant tu discutes... Malgré tout ce débat avait de la tenue, mais quand même, moi les Gilets Jaunes cela me gave un peu, la ligne de classe n'est pas très nette, il faut en tenir compte, mais je serai surtout derrière le drapeau rouge et mon Internationale, pas trop NPA sur le coup, mais plutôt proche de ce qu'en dit Lutte Ouvrière...



A voir bien sûr !

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 671
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Bonne fête 2019 à tous !

Message par Byrrh » 13 Juin 2019, 11:51


Gaël Quirante est un camarade pour qui j'ai de l'estime et même de l'admiration. Toutefois, je ne le suivrai pas dans sa défense du SU comme "trotskyste" et dans son évocation de Krivine/Bensaïd/Besancenot (c'est dans sa première intervention). A mon avis, cette défense est essentiellement motivée par du loyalisme organisationnel, qu'on peut sans doute trouver tout à son honneur mais dont en revanche on ne repèrerait pas la moindre trace, vis-à-vis de lui et des camarades de son courant, chez les dirigeants et les militants de la droite du NPA et de la majorité du SU à l'échelle internationale. Il y a aussi le fait que ce camarade a commencé son engagement révolutionnaire aux JCR, et je comprends qu'il soit enclin à défendre, au moins dans une certaine mesure, le cadre organisationnel où il a fait siennes les idées trotskystes. Mais bon, dans les années 1930, quelques jeunes prolos et intellectuels ont été recrutés par les trotskystes à l'intérieur de partis réformistes ou centristes où ils pratiquaient l'entrisme ; cela ne justifiait pas, par la suite, un loyalisme démesuré à l'égard par exemple de la SFIO... Après, Gaël n'a pas été recruté dans le contexte d'un entrisme... et il n'a pas encore été exclu. Tout cela n'est pas simple.

Concernant Krivine et Bensaïd, je ne me permettrai pas de discuter leur trotskysme, même si c'est un trotskysme... sous influence non-trotskyste ; et puis ce sont des figures qui forcent le respect, au moins pour la longévité de leur engagement révolutionnaire alors que bien d'autres intellectuels ont trahi. Mais leurs héritiers à la tête de ce courant, que peut-on dire d'eux ? Ils correspondent à un stade, plus avancé encore, de ce délitement politique amorcé par la Ligue et le SU depuis au moins les années 1980. Et pour avoir eu un aperçu édifiant de ce qu'est capable de produire aujourd'hui sur le plan théorique le SU de la "Quatrième Internationale", je peux dire que ce regroupement international s'en est vraiment débarrassé, des idées de Lénine et de Trotsky. Cette dégénérescence est d'une grande tristesse, et je pense que sur ce forum, les camarades seront d'accord avec moi pour dire qu'il serait préférable d'avoir toujours affaire à ce qu'était le SU des années 1970, même s'il y avait déjà beaucoup à en dire.

Pour revenir à une autre intervention de Gaël, je ne suis pas non plus d'accord avec lui quand il dit que les shows de Besancenot à la télévision, ce n'est pas "la position du NPA". Car à vrai dire, et Gaël le sait très bien, Besancenot a sur une large partie des adhérents du NPA une influence bien plus grande que n'en auront jamais les décisions pourtant votées démocratiquement au CPN de son organisation. Oui, une majorité du CPN s'est exprimée contre les grenouillages avec la gauche réformiste et petite-bourgeoise dite "radicale" et "anticapitaliste" ; mais ça restera lettre morte, ça restera sur le papier, et la droite du NPA le sait, et c'est pour ça qu'elle multiplie insolemment les apparitions médiatiques toutes plus lamentables les unes que les autres. Mais je conçois qu'en tant que représentant du NPA à la fête de Lutte ouvrière - avec Daniela Cobet du CCR -, Gaël ne pouvait pas dire tout cela. Et j'avoue que je serais bien incapable d'être à sa place...

Concernant les interventions de Daniela Cobet, on ne s'étonnera pas si je dis que je ne partage pas son point de vue sur les "gilets jaunes".
Byrrh
 
Message(s) : 478
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Fête LO 2019, vive la fête !

Message par artza » 14 Juin 2019, 09:43

Je dirais que pour beaucoup, presque tous le NPA c'est OB et OB c'est le NPA. J'ajoute Poutou.

Du NPA ils ne voient et n'entendent rien d'autre.

Si c'est un problème, au NPA de le résoudre.

Le SU des années 70 c'était mieux? C'est surtout la période qui était différente.

Et le SI des années 50-60 c'était mieux? Pas du tout.

En fait il s'agit d'un débat de LO avec deux tendances minoritaires (de combien?) divergentes du NPA.
artza
 
Message(s) : 1362
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Suivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité