Du NPA au FN

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Message par pedro » 18 Fév 2011, 15:57

Il est bien évident que l'on ne peut, par exemple, défendre les sans-papiers, comme le fait la CGT, et être au fn, qui est contre la régularisation des sans-papiers. Sans compter qu'à la CGT, il y a quand même un certain nombre de travailleurs noirs et maghrébins.
pedro
 
Message(s) : 0
Inscription : 17 Juin 2003, 15:52

Message par Zelda » 19 Fév 2011, 00:21

(pedro @ vendredi 18 février 2011 à 15:57 a écrit : Il est bien évident que l'on ne peut, par exemple, défendre les sans-papiers, comme le fait la CGT, et être au fn, qui est contre la régularisation des sans-papiers. Sans compter qu'à la CGT, il y a quand même un certain nombre de travailleurs noirs et maghrébins.

Bien sûr que si "on" peut.
"On" peut faire n'importe quoi, être con, être suicidaire, être raciste, être arriviste et comble de tout, être bien blairé par ses potes de travail, pas toujours futés.

Ca ne vous fout pas en colère cette histoire ? Rien ne vous met donc en colère ou quoi ?

Vous voulez continuez de l'alimenter cette saloperie de fil ? Ce connard ne mérite que notre mépris.
Zelda
 
Message(s) : 0
Inscription : 31 Jan 2010, 14:08

Message par lucifer » 19 Fév 2011, 09:06

Tout a fait d'accord avec Zelda,un petit clic sur le bouton fermeture de la part d'un modo c'est tout ce que cela mérite car tout(et meme plus)a été dit sur ce sujet.
lucifer
 
Message(s) : 27
Inscription : 25 Fév 2010, 19:58

Message par yannalan » 19 Fév 2011, 10:17

D'accord avec Zelda, "on peut" sortir des conneries racistes et même voter PC en plus d'être à la CGT et c'est bien le pire. Tous ceux qui ont une intervention syndicale savent bien que les préjugés ne disparaissent pas à l'achat de la carte.
Après il y a des syndicats qui font quelque chose et d'autres qui '"laissent courir'
yannalan
 
Message(s) : 118
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Message par pedro » 19 Fév 2011, 11:31

Je réponds et j'arrête là, après, vous pourrez fermer ce fil.
J'ai sans doute dû mal m'exprimer. ou ne pas être assez clair. Evidemment, on peut avoir toutes sortes d'individus, à la CGT, et on on peut reprocher des tas de choses à la CGT, dans sa politique (surtout à ses dirigeants), mais, à ma connaissance, les poubelles du fn ne sont pas le fonds de commerce de la CGT.
A mon sens, donc, on ne peut être au fn, un parti anti-ouvrier, et rester à la CGT, une organisation sensée défendre tous les travailleurs.
Perso, ils ont eu raison de dissoudre la section. Voilà, sinon, pour ce qui me concerne, le communiqué des copains est parfait.
pedro
 
Message(s) : 0
Inscription : 17 Juin 2003, 15:52

Message par meichler » 19 Fév 2011, 12:58

La direction de la CGT a pu faire expulser les sans-papiers de la Bourse du travail de Paris, je reste à la CGT et combats contre cette direction pourrie et traître.

J'ai eu dans ma section syndicale CGT, et sur mon lieu de travail même, une adhérente qui votait FN et avait nombre de comportements réactionnaires et racistes, j'ai reçu son adhésion, je suis resté à la CGT et j'ai tenté de combattre ses attitudes qui allaient en fait contre ses intérets de classe.

Cette personne était misérable tant dans son existence sociale que personnelle. Ça n'excuse nullement, mais ça explique un peu. Les travailleurs n'accèdent pas spontanément à la claire compréhension de leurs intérets historiques. L'idéologie dominante est celle de la classe dominante. Elle nous domine tous. Plus ou moins. Le seul antidote, c'est le parti (ou l'organisation qui combat pour...) et son programme.

Les syndicats ne peuvent être fondés que sur la défense des intérêts matériels et moraux des salariés. L'adhésion de travailleurs très réactionnaires au syndicat ne doit pas être écartée, pour autant qu'elle soit un fait individuel et non une manoeuvre politique organisée. Cela doit surtout être l'occasion pour les révolutionnaires, quand ils sont en contact avec eux de combattre les illusions qui conduisent des prolétaires à se faire les porteurs de l'idéologie de la classe ennemie. Ce n'est pas facile. C'est âpre et on s'y fait des "ennemis" sur le lieu de travail même. C'est une des tâches premières des révolutionnaires, pour tenter de grouper les travailleurs sous le drapeau du programme du communisme. On ne peut pas choisir le terrain où l'on a à se battre. On ne peut choisir que nos buts de guerre et nos moyens de combat.

Mais je crois que ce fil a été déroulé bien au-delà de son intitulé...
«Ni rire ni pleurer, comprendre.»

(Baruch SPINOZA)
Avatar de l’utilisateur
meichler
 
Message(s) : 0
Inscription : 28 Oct 2006, 18:36

Message par nicoestla » 19 Fév 2011, 22:11

Il faudrait fermer le fil et même le supprimer complètement.
nicoestla
 
Message(s) : 0
Inscription : 10 Avr 2007, 13:06

Message par Ian » 20 Fév 2011, 00:17

Je vois pas ce qui gêne certains dans ce fil? Il me parait important d'apprendre que le type s'est fait gicler de la CGT. La suite des évènements sera toujours bonne à connaître aussi.

Et si le sujet est épuisé, il s'arrêtera de lui-même. Pani pwoblem! 8)
Ian
 
Message(s) : 290
Inscription : 22 Mars 2009, 13:58

Message par luc marchauciel » 20 Fév 2011, 12:42

Comme Ian : je ne comprens pas cette volonté de fermer le fil et de le supprimer (d'autant plus que je l'ai ouvert...)
luc marchauciel
 
Message(s) : 73
Inscription : 12 Avr 2008, 18:37

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)