La Campagne de Nathalie Arthaud et les militants du PCF ?

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

La Campagne de Nathalie Arthaud et les militants du PCF ?

Message par Gayraud de Mazars » 13 Mars 2017, 20:52

Salut camarades,

Je croyais être le seul du PCF à mener campagne pour Nathalie Arthaud, mais non pas du tout en fait, les camarades, du moins certains, le disent de plus en plus ouvertement, comme le PCF n'a pas de candidat, on veut voter communiste, et en finir avec le capitalisme. Ni Hamon, ni Mélenchon, Nathalie Arthaud devient une évidence...

Pour exemple ce texte posté par un camarade du PCF posté sur son profil facebook...

"J'avais des a priori venant de sa campagne précédente, Nathalie Arthaud dans ce passage a été excellente [On est pas couché] et je rajoute que je l'ai écouté avec beaucoup d'émotion déjouer les pièges minables qui lui étaient tendu. j'avais avant que ne vienne son tour écouté Mélenchon qui n'a cessé de se caricaturer lui même en prétendant imposer son tempo par une sur-accumulation de sons et de formules creuses ou désincarnées,

Nathalie elle a su écouter malgré les longs plaidoyers visant à la ridiculiser tout en répondant avec calme et pédagogie quant au fond sur des bases de classe claires et rassembleuses. bravo, ça fait du bien d'entendre enfin un discours marxiste porteur d'avenir par les luttes. Elle montre combien manquait jusqu'alors un positionnement communiste expliqué avec des mots simples, celui que nous aurions pu assurer si le choix s'était porté sur l'un d'entre nous.
"

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 163
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: La Campagne de Nathalie Arthaud et les militants du PCF

Message par Plestin » 14 Mars 2017, 11:51

Ce matin sur le marché (banlieue très ouvrière de Lyon) : une militante PCF de longue date, nous voyant tendre un tract et expliquer le vote pour Nathalie à un travailleur immigré, en rajoute une couche en disant au gars "c'est le camp des travailleurs, il faut voter POUR NOUS" en montrant notre tract. Je la connais depuis des années, c'est la première fois qu'elle s'exprime en ces termes. Cette femme est très connue et très appréciée dans sa cité, comme quelqu'un de droit et juste, quand les gamins font une connerie elle les engueule vertement puis, ensuite, leur paie le cinéma... Le genre à qui il ne faut pas chercher des poux, mais aussi, le genre sur qui on peut compter.

Un peu plus tôt, un ancien conseiller municipal PCF qui autrefois faisait des blagues sur "le piolet" pour les trotskystes, ne sera pas présent pour le premier tour et a décidé de donner une procuration à une camarade... Pour voter quoi ? "Ben... Evidemment, pour Nathalie !"

Il est vrai que le PCF local n'est pas pro-Mélenchon, mais là...

* * * * *

En Limousin, mes beaux-parents (elle, ancienne institutrice assez stricte, regrettant Chirac, et lui, ancien employé installateur-dépanneur de télés, à discours plutôt FN mais qui fut un court moment au PCF dans sa jeunesse) ont décidé pour la première fois de voter Nathalie ! :D

* * * * *

En banlieue parisienne, les parents vont sûrement encore une fois voter Mélenchon, mais ils sont de plus en plus désabusés. Mon père, militant PCF de longue date, a vu Nathalie dans "On n'est pas couchés" et depuis il a décidé de regarder toutes les émissions où Nathalie passe... Il trouve qu'elle a du courage et aussi, qu'elle a bien plus la pêche, se défend mieux qu'en 2012 sans se départir de sa bonne humeur. On sent que le vote Nathalie lui fait quand même envie cette fois-ci... Ce serait une première !

* * * * *

Ne nous emballons pas pour autant, la semaine dernière, sur le marché d'un village de l'Isère (qui met généralement en tête le FN et la droite aux élections), on se tenait chaud avec les deux militants du Front de Gauche face à un public manifestement hostile ou indifférent, des commerçants FN faisant tout haut des réflexions désagréables, appelant le placier du marché qui a tenté de nous virer et menacé d'appeler la police municipale, ce qu'il a d'ailleurs fait, devant des passants hargneux contents qu'on nous cherche des noises... Bon, je retiendrai quand même que l'un des deux gars du FdG m'a dit "il faut voter Mélenchon, mais même si il passe, on n'aura rien s'il n'y a pas de grandes luttes dans le pays pour imposer que ses mesures soient appliquées"...
Plestin
 
Message(s) : 223
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: La Campagne de Nathalie Arthaud et les militants du PCF

Message par Gayraud de Mazars » 14 Mars 2017, 20:58

Salut Plestin,

Plestin a écrit :Mon père, militant PCF de longue date, a vu Nathalie dans "On n'est pas couchés" et depuis il a décidé de regarder toutes les émissions où Nathalie passe... Il trouve qu'elle a du courage et aussi, qu'elle a bien plus la pêche, se défend mieux qu'en 2012 sans se départir de sa bonne humeur. On sent que le vote Nathalie lui fait quand même envie cette fois-ci... Ce serait une première !


Pour mon père, vieux métallo communiste encore bien stalinien sur pas mal de point, fils de communistes espagnols, ayant fait la Guerre Civile, [Mon grand père Alfonso était de la Ve armée de Lister sur l'Ebre en 1938] m'a dit hier après avoir lu la brochure de Lutte Ouvrière sur l'élection présidentielle :

"Puisque le Parti communiste n'est pas capable de défendre l'idéal communiste avec un candidat, autant voter pour la Nathalie ! Elle au moins, elle dit bien haut tout se que l'on a sur le coeur, avec l'Internationale et notre drapeau rouge ! Mélenchon est un bateleur de foire, un politicien bourgeois, Macron le parti des banques et des industriels, Hamon et les sociaux - démocrates on tellement trahi qu'ils n'ont plus aucun crédit dans la classe ouvrière, et puis c'est aussi un parti bourgeois" Voter Arthaud c'est éthique, un camp de classe et des travailleurs..."

Mon père voter pour les trotskistes, cela c'est nouveau somme toute ! Lui qui me disait il y a longtemps, que les trotskistes étaient des dégénérés gauchistes, qui feraient la révolution avec les petits bourgeois et les curés ! :o

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 163
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: La Campagne de Nathalie Arthaud et les militants du PCF

Message par com_71 » 16 Mars 2017, 03:09

lutte ouvrière a écrit :Mélenchon et le PCF : le pendu soutient la corde
16 Mars 2017

La direction du PCF a bien des tracas pour gérer le pétrin dans lequel elle s’est volontairement fourrée, en évitant de présenter son propre candidat à l’élection présidentielle.

En se rangeant derrière Jean-Luc Mélenchon au prétexte de mieux préparer des alliances pour les élections législatives suivantes, Pierre Laurent et ses collègues se sont eux-mêmes passé la corde au cou.

Mélenchon a en effet annoncé que son mouvement présenterait des candidats de son mouvement, la France insoumise, partout pour les législatives. Les dirigeants du PCF ont alors répliqué en faisant les yeux doux à Benoît Hamon, le candidat du PS, mais ils ne pouvaient décemment pas changer de cheval au milieu du gué. Puis, sans le dire tout en le disant, la direction du PCF a demandé à ses élus de ne pas se presser de donner leur parrainage à Mélenchon, pour faire pression et se laisser le temps de négocier les investitures. Mélenchon a donc dû attendre jusqu’au 14 mars pour avoir ses cinq cents parrainages d’élus.

En vertu de quoi, le candidat de la France insoumise a enfoncé le clou : il veut bien des militants du PCF dans le cortège pour la VIe République, convoqué le 18 mars à Paris, mais il ne veut pas des banderoles et du cortège du parti.

Les militants du PCF ne peuvent ignorer ce que veut Mélenchon : se servir des forces de leur parti pour se présenter et faire campagne, puis imposer son propre appareil, placer ses propres amis en lieu et place des élus du PCF. Cette manœuvre, réédition de celle de Mitterrand autrefois, ne rencontre qu’une résistance bien molle de la part de la direction du PCF, voire pas de résistance du tout. En effet un certain nombre de ses dirigeants et élus sont convaincus, ou assurés, de rester en place, et ceux-là font campagne pour Mélenchon. D’autres, dont l’avenir est lié à un accord avec leurs collègues du PS, sont nettement moins convaincus par cette alliance et cherchent des assurances de ce côté-là.

Beaucoup de militants et d’électeurs du PCF, plus préoccupés de défendre une politique qu’une carrière politique, sont désorientés par ce manque de perspectives. Cette situation n’est pourtant que l’aboutissement de dizaines d’années de renoncements politiques, dont le fait de faire passer la participation à une majorité gouvernementale comme l’ultime moyen de lutte des travailleurs. Cela n’aura servi qu’à installer dans de confortables fauteuils des générations de politiciens, de Guy Mollet à Hollande en passant par Mitterrand, et à tromper les travailleurs.

Paul GALOIS
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1591
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité