Le FN et les électeurs de Mélenchon.

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: Le FN et les électeurs de Mélenchon.

Message par Plestin » 06 Mai 2017, 18:56

Patrocle a écrit :
Regardez les résultats des quartiers populaires. Regardez les résultats de Seine Saint Denis, de Marseille, de Montreuil... et de dizaines de dizaines de communes ouvrières et populaires. Vous devriez vous réjouir de cet élan qui a fait reculer le FN sur des bases de classes comme l'exigence du retrait de la loi travail.


Quand on parle des sondages nationaux, en gros, si on dit que Mélenchon était passé de 11 % à 20 % quand Le Pen passait de 30 % à 21 %, ça donne l'impression que 9 % ont basculé de Le Pen à Mélenchon. Mais c'est aller un peu vite en besogne et juste oublier que Hamon, lui, a dégringolé !

Quand on parle de la Seine-Saint-Denis, de Marseille, de Montreuil etc., on ne parle plus du tout des sondages (je doute qu'il y ait eu des sondages pour toutes les communes !) mais des résultats réels, mesurables, entre 2012 et 2017.

Eh bien je ne trouve pas que ces résultats soient tellement convaincants. Il y a des communes populaires ou le FN stagne, ou perd un tout petit peu de voix (alors qu'il en a gagné nationalement) comme Montreuil (qui par ailleurs est une ville populaire dont une partie est en voie de "boboïsation"), mais la hausse de Dupont-Aignan fait plus que compenser. Et il y a beaucoup de communes ouvrières où le FN progresse.

La hausse de Mélenchon a certainement grignoté un peu Le Pen, mais relativement à la marge. Le plus "grignoté" de l'histoire c'est le PS.

Avoir "fait reculer le FN dans les urnes", premièrement, c'est par rapport aux sondages, deuxièmement, ce n'est pas si évident, troisièmement, ce n'est que dans les urnes, quatrièmement, c'est juste au premier tour (on verra bien le deuxième). On pourrait rajouter que, cinquièmement, il est déjà arrivé à un certain Sarkozy de faire reculer le FN dans les urnes, mais que le poids politique du FN n'a pas reculé pour autant, ni ses idées.
Plestin
 
Message(s) : 206
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Le FN et les électeurs de Mélenchon.

Message par Ian » 06 Mai 2017, 19:42

Vous devriez vous réjouir de cet élan qui a fait reculer le FN sur des bases de classes comme l'exigence du retrait de la loi travail.
L'abrogation de la loi travail ne suffit pas à faire "des bases de classe". Ou bien sinon il faut considérer que le FN est "sur des bases de classe" (enfin il l'est, mais pas les mêmes), puisqu'il le revendique aussi.

Le problème de Mélenchon, c'est justement qu'il ne se situe pas sur des bases de classe, mais sur des bases nationalistes, interclassistes, de l’intérêt supérieur de la nation, etc.
Le fort vote Mélenchon, qui a siphonné l'extrême gauche depuis 2012, est surtout le signe d'un recul profond de la conscience de classe et la traduction dans les urnes de défaites sociales (le mouvement des retraites pour 2012, celui de la loi travail pour 2017).
Ian
 
Message(s) : 164
Inscription : 22 Mars 2009, 13:58

Re: Le FN et les électeurs de Mélenchon.

Message par Duffy » 06 Mai 2017, 19:59

Il est bien évident que Mélenchon a convaincu des anciens électeurs de Marine Le Pen, ou des électeurs tentés par Marine Le Pen, de voter pour lui (ou au moins d'y penser sérieusement). Je dis que c'est évident, parce que ces gens là, on a eu l'occasion de les rencontrer ici et là lors des activités de la campagne... et de vérifier aussi leurs motivations !

Et pour les "Français insoumis", il n'y a franchement pas de quoi fanfaronner : c'est en se mettant sur le terrain de Marine Le Pen que Mélenchon a été chercher quelques-uns de ces votants (notamment les déclarations sur les travailleurs détachés, j'ai quelques exemples en tête) ; et certainement pas en les faisant, eux, changer de terrain. Alors oui, sans doute que Mélenchon a fait perdre des électeurs à Marine Le Pen. Je suis tout prêt à le croire, même si j'ignore les proportions exactes [*]. Le malheur, c'est qu'il l'a fait en flattant ces mêmes idées réactionnaires. Et, en fin de compte, elles en sortent renforcées...

[*] Les sondeurs annoncent qu'environ 10% des électeurs de Mélenchon au premier tour voteraient Marine Le Pen au second : on peut raisonnablement en déduire que Mélenchon a grignoté au grand maximum 2% à Marine Le Pen. Et sans doute beaucoup moins...
Duffy
 
Message(s) : 52
Inscription : 10 Fév 2015, 23:48

Précédent

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : yannalan et 1 invité