Macron fait du Le Pen pour le 2ème tour

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Macron fait du Le Pen pour le 2ème tour

Message par Plestin » 04 Mai 2017, 09:42

Bon voilà, les professions de foi pour le second tour des présidentielles 2017 sont arrivées.

Donc, on a le choix entre "ENSEMBLE, LA FRANCE !" et "CHOISIR LA FRANCE". Devinez qui est quoi.

Le ton dominant des deux affiches est le bleu, le bleu marine plus précisément.

"Le premier chantier que je vous propose consiste à renforcer la sécurité de la Nation. Notre sécurité à l'international s'inscrira dans une stratégie de maintien de la paix et de lutte contre le terrorisme islamiste. La sécurité intérieure passera par un investissement conséquent dans nos forces de l'ordre, leur réorganisation, mais aussi dans la vigilance que toute notre Nation doit retrouver. Assurer la sécurité, faire respecter sans concession notre laïcité, restaurer partout l'autorité de l'Etat".

Ça, c'est Macron. Au passage, il inclut la question de la laïcité dans la question de la sécurité. Le Pen aurait pu le dire. En fait, elle le dit aussi. Elle veut "augmenter le budget de la Défense nationale", "réaffirmer la laïcité dans l'ensemble de l'espace public, dans l'entreprise et à l'université", "refuser le communautarisme pour préserver l'unité de la Nation".

Macron veut "Renforcer un Etat qui protège : 10.000 policiers et gendarmes supplémentaires ; une nouvelle Police de sécurité quotidienne qui aura le droit d'éloigner les délinquants des zones où ils commettent leurs délits". Le Pen semble avoir un peu plus d'ambition, elle veut recruter "50.000 militaires, 6.000 douaniers et 15.000 policiers et gendarmes", quand Macron ne chiffe pas l'effectif des militaires et ne parle pas de douaniers, mais annonce "5.000 garde-frontières supplémentaires" (ah ça, Le Pen n'y avait pas pensé). Bien sûr, Le Pen veut aussi instaurer "la présomption de légitime défense pour les forces de l'ordre" (il paraît qu'elle n'existe pas) et "renforcer leurs moyens matériels" (Hollande l'a annoncé lui aussi), et bien sûr "expulser les criminels et les délinquants étrangers" ainsi que "les étrangers fichés S pour islamisme radical", et enfin "appliquer la déchéance de nationalité aux djihadistes binationaux" (ça c'est désormais du Hollande-Valls autant que du Le Pen).

Le Pen veut "interdire toutes les associations et organisations liées au fondamentalisme islamiste, en fermant les mosquées radicales". Macron va plus loin : il veut le "démantèlement des associations qui, sous couvert de religion, s'attaquent à la République". Donc, même certaines associations religieuses qui ne sont pas fondamentalistes mais critiqueraient la République ? Quant à la fermeture des mosquées radicales, Hollande le fait déjà.

"Le deuxième chantier sera celui de l'éducation et de la culture". C'est toujours Macron. Le titre a l'air cool, la suite l'est moins. "C'est la condition de notre cohésion nationale. Je veux remettre la transmission des savoirs fondamentaux, de notre culture et de nos valeurs au coeur du projet de notre école et de nos universités." Ah bon ? "notre" culture ? "nos" valeurs ? La levée du drapeau dans les lycées et les facs ? Le Pen, elle, veut "défendre, sans la moindre compromission, les lois de la République et les valeurs de notre civilisation".

Les deux candidats affirment vouloir aider les artisans et les patrons et augmenter le pouvoir d'achat des salariés. Ils veulent tous les deux "supprimer le RSI" (Régime Social des Indépendants). Macron veut "libérer le travail et l'esprit d'entreprise", avec une "baisse de 60 milliards des dépenses publiques" (mais, visiblement, pas pour l'armée et la police) et il promet une "simplification drastique du code du travail grâce aux accords d'entreprise". Le mot drastique est de lui ! Il veut la "suppression des cotisations salariales pour rapprocher, pour tous les travailleurs, le salaire net du salaire brut", comme ça, "avec l'augmentation de la prime d'activité, un salarié au SMIC touchera l'équivalent d'un 13è mois". Un 13è mois qu'il ferait bien de mettre de côté pour se payer une assurance-chômage et une assurance maladie privées ainsi qu'une retraite par capitalisation ? En tout cas, malgré la disparition des cotisations salariales, il promet "le droit aux allocations chômage pour les salariés qui démissionnent, pour les indépendants, les agriculteurs, les entrepreneurs, les artisans". Le Pen, elle, veut "baisser les charges sociales et la fiscalité des TPE-PME", "exonérer totalement de charges la première embauche des moins de 21 ans", "défendre nos agriculteurs avec la politique agricole française", "favoriser les entreprises françaises dans la commande publique", "instaurer le patriotisme économique et le protectionnisme intelligent" (on n'est pas loin du protectionnisme solidaire de Mélenchon).

C'est à ça qu'on voit que Macron est quand même encore un peu de gauche : il emploie le mot "cotisations" quand Le Pen parle de "charges".

Enfin non, Le Pen est plus à gauche, elle veut "retirer la loi El Khomri", instaurer "une prime de pouvoir d'achat de 80 euros par mois pour les bas salaires et les petites retraites", et "revaloriser de 200 euros par mois le minimum vieillesse et l'allocation adulte handicapé", "maintenir les services publics de proximité, notamment dans la ruralité". Elle veut aussi "baisser de 10% l'impôt sur le revenu sur les trois premières tranches". Macron fait un peu de social aussi : "doublement du nombre de maisons de santé pour lutter contre les déserts médicaux", "un(e) auxiliaire de vie scolaire pour chaque enfant en situation de handicap", et "pas plus de 12 élèves par classe dans les CP et CE1 des zones prioritaires". Il annonce même la "suppression de la taxe d'habitation pour 80 % des Français". Puisqu'il le dit, on le croît, bien qu'il annonce aussi la "baisse de 60 milliards des dépenses publiques".

Ah oui, Le Pen fait aussi du Sarkozy : "rétablir la défiscalisation des heures supplémentaires". Et puis bien sûr Le Pen fait un peu de Le Pen : elle veut "appliquer la priorité nationale pour l'emploi et les logements sociaux", "supprimer l'Aide Médicale d'Etat réservée aux clandestins" et accorder "la priorité nationale pour les allocations familiales".

Macron affirme : "La société que je veux sera à la fois libérée des carcans et des blocages, et protectrice des plus faibles". (Camarade lecteur, tu risques fort de faire partie des "carcans et blocages"). Le Pen veut "préserver notre solidarité nationale, en protégeant les plus faibles". Que de sollicitude pour "les plus faibles" ! Mais on a vu à quel point ils allaient se faire choyer...

Franchement, comment peut-on penser un seul instant que Macron puisse être un barrage contre l'extrême-droite ?
Plestin
 
Message(s) : 189
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Macron fait du Le Pen pour le 2ème tour

Message par Plestin » 05 Mai 2017, 19:17

Le Pen a enterré la retraite à soixante ans, elle ne figure pas dans sa profession de foi.

Macron, interpellé par des militants CGT à Rodez, a déclaré que "ce n'est pas une minorité qui va faire la loi", "ce n'est pas la CGT qui est au 2ème tour de la présidentielle, ce n'est pas la CGT qui va présider le pays".
Plestin
 
Message(s) : 189
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Macron fait du Le Pen pour le 2ème tour

Message par Plestin » 05 Mai 2017, 19:33

Qu'on ne se méprenne pas. Je ne cherche pas du tout à stigmatiser ceux qui voudraient voter Macron, parce que si je pense que dans cette élection-là et étant donnée la situation il vaut mieux voter blanc, je comprends très bien que l'on puisse se dire que voter Macron ferait barrage à Le Pen. Mais, camarades z'et amis, décortiquer ainsi le programme de Macron, nous donne une idée de ce qu'on va se prendre dans la figure avec le prochain gouvernement. Et c'est pas beau à voir. Alors travailleuses, travailleurs, on a intérêt sérieusement à se préparer à se battre. Et si on se donne vraiment les moyens de se battre, aucun président ne pourra quoi que ce soit.

Maintenant, y'a plus qu'à le faire...
Plestin
 
Message(s) : 189
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Macron fait du Le Pen pour le 2ème tour

Message par Zelda_Zbak » 06 Mai 2017, 14:09

Plestin a écrit :Qu'on ne se méprenne pas. Je ne cherche pas du tout à stigmatiser ceux qui voudraient voter Macron, parce que si je pense que dans cette élection-là et étant donnée la situation il vaut mieux voter blanc, je comprends très bien que l'on puisse se dire que voter Macron ferait barrage à Le Pen. Mais, camarades z'et amis, décortiquer ainsi le programme de Macron, nous donne une idée de ce qu'on va se prendre dans la figure avec le prochain gouvernement. Et c'est pas beau à voir. Alors travailleuses, travailleurs, on a intérêt sérieusement à se préparer à se battre. Et si on se donne vraiment les moyens de se battre, aucun président ne pourra quoi que ce soit.

Maintenant, y'a plus qu'à le faire...

Toutafé !
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 233
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)