Législatives 2017

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: Législatives 2017

Message par Ian » 14 Juin 2017, 21:51

Not in my back-yard [pas dans mon arrière-cour] ? Je crois que j'ai trouvé, mais il m'a fallu réfléchir...
Exact! Désolé si ce n'était pas clair... ;)
Ian
 
Message(s) : 290
Inscription : 22 Mars 2009, 13:58

Re: Législatives 2017

Message par com_71 » 14 Juin 2017, 22:57

dans Lutte Ouvrière :

Législatives : les résultats de Lutte ouvrière
14 Juin 2017

Lutte ouvrière était présente dans 553 circonscriptions, dont 539 circonscriptions de métropole, 6 de l’île de La Réunion, et 8 de Guadeloupe et Martinique, en commun avec l’organisation trotskyste antillaise Combat ouvrier.

Sur l’ensemble de ces 553 circonscriptions, les candidats de Lutte ouvrière totalisent 159 470 voix, soit 0,72 % des suffrages exprimés. Ces résultats sont modestes, mais en légère hausse par rapport à ceux des élections législatives de 2012, où Lutte ouvrière avait obtenu 126 522 voix (0,50 % des suffrages exprimés).

Les candidats de Lutte ouvrière ont obtenu plus de 1 % des voix dans 85 circonscriptions. Ils obtiennent leurs meilleurs résultats dans les circonscriptions les plus ouvrières du pays, en particulier dans le Nord, le Pas-de-Calais, la Seine-Maritime ou la Seine-Saint-Denis. Ils obtiennent 1,74 % à Vaulx-en-Velin et 1,61 % à Vénissieux (Rhône), 2,20 % à Oissel et 2,12 % à Petit-Quevilly (Seine-Maritime), ou encore 2,66 % à Pantin-Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), où se présentait Nathalie Arthaud. Dans certaines circonscriptions de La Réunion, de Martinique et de Guadeloupe, ils dépassent les 1,5 % voire les 2 %. Nos lecteurs trouveront sur le site de Lutte ouvrière l’ensemble de ces résultats, circonscription par circonscription.

Dans une situation marquée par l’abstention des classes populaires et le succès des candidats pro-Macron, ces résultats témoignent de la permanence, certes minoritaire mais réelle, du courant communiste révolutionnaire.

Michel BONDELET
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2371
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Législatives 2017

Message par Gaby » 15 Juin 2017, 23:30

A 1%, il s'agit d'un "courant communiste révolutionnaire".
A 5%, LO reconnaissait que cette proportion ne correspondait pas à une sensibilité révolutionnaire, mais à autre chose.

Donc, deux questions.

A partir de quelle proportion peut-on considérer qu'un vote LO est un vote représentatif d'un courant, et à partir de quelle proportion cesse-t-il de l'être ? Ou bien est-ce que ces résultats, même à 1%, sont aussi le fait de votants qui ne sont pas révolutionnaires ?
Gaby
 
Message(s) : 401
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53

Re: Législatives 2017

Message par com_71 » 16 Juin 2017, 03:31

Lutte Ouvrière a écrit :ces résultats témoignent de la permanence, certes minoritaire mais réelle, du courant communiste révolutionnaire


Il n'est dit nulle part que tous ceux ayant voté pour LO sont à inclure dans le "courant".

A 5%, naturellement non plus. Et cela avait pu être vérifié. En 1995 en allant autant que possible vers les électeurs pour leur proposer de participer à la construction d'un parti. En 2002, plus immédiatement, par la situation post-Le Pen au 2ème tour.

La question que tu poses ne peut pas avoir une réponse indépendante de la situation politique, de la combativité et la conscience de classe ouvrière, etc. La réponse on peut l'avoir si on 'va voir', et encore faut-il que l'objet d'observation ne soit pas trop microscopique. Les élections sont un thermomètre, pas un microscope.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2371
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Législatives 2017

Message par com_71 » 18 Juin 2017, 15:33

la fin de l'éditorial de Combat Ouvrier :

...La majorité écrasante que le parti de Macron est en passe d’obtenir à l’assemblée lui ouvre toutes les portes pour faire passer ces mesures. Mais cette majorité perd en partie son sens face au taux record d’abstention : plus de 51% en France, plus de 74% en Guadeloupe et en Martinique. Non, la classe ouvrière n’a pas donné son accord aux projets scélérats de Macron. Beaucoup de travailleurs se sont abstenus. Quant aux travailleurs immigrés, ils n’ont pas le droit de vote. S’ils se sont détournés, volontairement ou non des élections, les travailleurs n’acceptent pas pour autant sans réagir les attaques dont ils sont victimes. Le nombre important des grèves et la détermination à défendre sur le terrain leurs conditions de vie et de travail en témoignent. Dans notre camp, beaucoup de travailleurs, retraités, chômeurs, jeunes, se disent en général dégoûtés de la politique et des élections. Les résultats des candidats Combat Ouvrier - Lutte Ouvrière sont, comme on pouvait s’y attendre, très modestes. C’est dans les entreprises, dans la rue que se situe pour le moment le terrain de lutte des travailleurs, la possibilité qu’ils se donnent de riposter avec leurs armes à la guerre que leur mène la bourgeoisie. Sur ce terrain là, les communistes révolutionnaires, le courant que nous représentons, sont au quotidien à leurs côtés. La conscience de classe qui se manifeste au travers des luttes ne s’est pas pour l’instant exprimée sur le terrain politique. Elle existe cependant. C’est pourquoi les voix qui se sont portées sur nos candidats ont tant d’importance : elles sont l’embryon de l’expression politique de l’offensive ouvrière qui sera vitale pour l’avenir. Pour que cette force collective se concrétise sur le terrain politique, les travailleurs ont à constituer leur propre parti. Ce parti de la classe ouvrière, un parti communiste révolutionnaire, est une arme indispensable pour que les travailleurs fassent triompher leurs intérêts de classe face à la dictature de la grande bourgeoisie.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2371
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Législatives 2017

Message par Bertrand » 18 Juin 2017, 21:09

Communiqué LO


Après le 2e tour des élections législatives

Macron a donc la large majorité qu’il souhaitait à l’Assemblée nationale. Il pourra prendre toutes les mesures qu’il voudra. La future Assemblée de béni-oui-oui sera entièrement derrière lui.

La nouvelle majorité se vante d’avoir écarté les notables de la politique dont l’alternance sous les étiquettes LR ou PS a tenu lieu de démocratie pendant le demi-siècle passé. Ce n’est que partiellement vrai tant une partie de ces notables a pu se recycler en faisant allégeance à Macron. Elle se vante d’avoir fait une large place à l’Assemblée nationale à ce qu’ils appellent la « société civile ». Mais au vu de l’appartenance sociale des députés – entrepreneurs, start-upers en tout genre, directeurs de sociétés, hauts cadres d’entreprises, propriétaires immobiliers-, c’est une façon de confirmer que leur société, c’est celle des bourgeois petits et moyens, dirigée en fonction des intérêts de la grande bourgeoisie capitaliste.

L’électorat populaire, les travailleurs, les chômeurs, les retraités du monde du travail, s’est tenu largement à l’écart de ces élections. L’abstention moyenne – déjà un record au premier tour, 51,3 %, plus forte encore au deuxième, 56,6 % – dissimule la réalité sociale : dans les quartiers populaires, elle a dépassé les 60 %, voire plus de 70 %. Il faut ajouter aux abstentions les votes blancs et nuls, ainsi que tous ceux dans les quartiers populaires qui sont tellement dégoûtés des élections qui ne changent rien à leur sort qu’ils ne sont même plus inscrits sur les listes électorales.

Ce n’est pas pour rien que Macron a réussi à entraîner une partie significative des politiciens de la droite. Ce dont la droite a rêvé et que Hollande a commencé à réaliser avec les lois El Khomri, Macron se prépare à le pousser jusqu’au bout en démolissant ce qui, dans la législation du travail, protégeait un tant soit peu les travailleurs contre l’avidité patronale.

Le gouvernement Macron-Philippe est un gouvernement de guerre sociale dont l’objectif est de permettre au grand patronat et aux financiers, avec l’aide de l’Etat, de prélever sur les classes exploitées de quoi continuer à s’enrichir, alors qu’une fraction croissante de la population tombe dans la pauvreté.

Entre les deux tours, le principal argument des partis déchus de la gauche gouvernementale mais aussi du PCF et de La France insoumise a été « qu’il ne faut pas laisser les mains libres à Macron ». Lamentable plaidoyer de ces partis qui se posent en avocats des classes populaires au Parlement, mais qui veulent surtout sauver quelques places de députés. Mais Macron a déjà annoncé qu’il gouvernera par ordonnances, et les travailleurs ont fait l’expérience, lorsqu’ils ont montré leur refus des lois El Khomri que l’exécutif a de toute façon tous les moyens avec le 49.3 de passer outre la contestation parlementaire, si contestation il y a.

Ce n’est pas par des joutes parlementaires, mais par la force collective de la classe ouvrière, que l’offensive du gouvernement et du grand patronat pourra être stoppée.

La préoccupation de tous ceux qui se placent dans le camp des travailleurs doit être de contribuer à ce que l’explosion sociale, provoquée par l’avidité de la classe capitaliste et l’arrogance de son gouvernement, soit guidée par la conscience des travailleurs de leurs intérêts communs qui les opposent au grand capital.

Il ne faut pas que cette force collective soit détournée vers des voies de garage ou, pire, dévoyée au point d’opposer les travailleurs les uns aux autres en fonction de leurs origines ou de leurs catégories.

Il est indispensable que les travailleurs se donnent un parti qui représente leurs intérêts politiques. Un parti d’autant plus décidé à mener jusqu’au bout les luttes, petites et grandes, des travailleurs qu’il a pour objectif fondamental le renversement de la dictature du grand capital sur la société, l’expropriation de la grande bourgeoisie, la fin de l’économie basée sur l’exploitation et la recherche du profit privé, pour une économie basée sur la propriété collective et organisée en fonction des besoins de tous.

Nathalie ARTHAUD
Avatar de l’utilisateur
Bertrand
 
Message(s) : 356
Inscription : 25 Juil 2003, 15:27

Re: Législatives 2017

Message par com_71 » 18 Juin 2017, 22:16

Conclusion du communiqué NPA :
...L'urgence est donc à l'expression d'une opposition à ce gouvernement. Le NPA appelle toute la gauche sociale et politique à discuter et à se coordonner pour engager la mobilisation, à commencer dès demain avec les manifestations du Front social, puis au ministère du Travail, dans l’énergie, et aussi ce 27 juin à l'appel de plusieurs syndicats dans plusieurs départements.


https://npa2009.org/communique/des-dema ... e-mal-elue
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2371
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Législatives 2017

Message par Zelda_Zbak » 19 Juin 2017, 09:09

C est vraiment tres contradictoire cet argumentaire.
D un cote, la nouvelle assemblee est une assemblee de beni oui oui, autrement dit les pleins pouvoirs a macron.
Et quelques phrases plus loin, des mots tres violents pour fustiger FI et PC "lamentable plaidoyer" !
Quand on ne pese rien electoralement, on n est tout de meme pas tres bien place pour donner des lecons sechement a la terre entiere si ? Et il y a tres longtemps que je me dis ca, au fond. C est juste que maintenant, j ose l ouvrir et etre honnete avec moi meme.

Et puisque je suis en mode cash, j ajouterai une derniere remarque. On entend souvent lo dire par arthaud ou par ses militants, les gens ne votent pas pour nous mais on est tres bien accueillis dans nos activites militantes. Et la, ca me fait penser a une replique de l excellente serie 10%, certains d entre vous l ont peut etre regardee. Le jeune assistant gay et tres drole qui en fait des tonnes fait visiter sa nouvelle boite a sa jeune collegue et il a cette replique mythique pour moi

La c est le service courrier, je les adoooooore. J ai rien a leur dire mais je les adore.

Bon, je suis mechante, je sais. Des bises quand meme, je n adore plus lo mais j aurai j espere toujours envie d echanger ici,
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 530
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Législatives 2017

Message par Zelda_Zbak » 19 Juin 2017, 09:42

Sur la nouvelle assemblee, il y a ici la composition politique definitive en deputes et en pourcentages.
Graphique 3, mis a jource matin.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html

Le fn seul avec 8 deputes pourra peut etre construire un groupe (15) avec quelques transfuges divers droite. FI et ses 17 deputes doit etre tres content dans sa rivalite avec le pc (10 deputes). Pour un groupe, c est le pc qui aura besoin de FI et non l inverse.
Et encore pour la petite histoire, je ne donne pas cher du modem, puisque LREM a la majorite absolue sans lui. La collaboration va surement faire long feu rapidement.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 530
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Législatives 2017

Message par Erwin » 19 Juin 2017, 11:57

Quand on ne pese rien electoralement, on n est tout de meme pas très bien place pour donner des lecons sechement a la terre entiere si ?


Je comprend ce que tu dis, et je sais que cette formulation pourrait vexer un peu quelques militants ou sympathisant FI ou PC que je connais (mes parents, par exemple).

En même temps, j'ai été énervé par quelque chose que je trouvais très visible : La FI, le PS et et le PC avaient grandement besoin de députés pour faire marcher leurs appareils et leurs carrières, et ils ont fait passé cette nécessité pour celle du monde du travail, (le coup de "la bombe atomique" qu'est le bulletin de vote a l'assemblée, par exemple) en exagérant le rôle et les capacités de l'assemblée nationale. Effectivement, je trouve ça lamentable.

En pourquoi, quand on est faible électoralement, devrait on être plus poli que quand on est moins faible?
Erwin
 
Message(s) : 16
Inscription : 20 Juil 2015, 00:50

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)