Affichage "sauvage" à Toulouse

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Affichage "sauvage" à Toulouse

Message par Plestin » 17 Mai 2017, 05:46

Voici la première vague d'amendes concernant l'affichage "sauvage" à Toulouse, où la métropole a décidé de facturer 12 euros par affiche. Les candidats concernés sont : Poutou (grand vainqueur !), Mélenchon, Hamon, Arthaud, Dupont-Aignan et Asselineau. La deuxième vague concernera les autres candidats apparemment.

http://www.ladepeche.fr/article/2017/04 ... mptes.html

Il est rappelé aux camarades et pas seulement à Toulouse, de faire attention aux endroits où ils collent des affiches...
Plestin
 
Message(s) : 374
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Affichage "sauvage" à Toulouse

Message par Plestin » 17 Mai 2017, 05:48

Pour ceux qui n'auraient pas accès au texte de la Dépêche :

La métropole toulousaine demande plus de 15 000 euros d'amende aux partis politique qui n'ont pas respecté les règles d'affichage pour le premier tour de la présidentielle…

Toulouse Métropole avait prévenu les diverses formations politiques qu'elles seraient sanctionnées d'une contravention de 12 € chaque fois qu'une affiche électorale serait collée en dehors des emplacements réglementaires… Visiblement, certains partis politiques n'ont pas pris la menace au sérieux, en multipliant l'affichage sauvage tout au long de ce premier tour la campagne présidentielle. La sanction est tombée, et elle est lourde pour certains. Philippe Poutou, le leader décontracté du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et ses sympathisants, ont été, et de loin, les plus mauvais élèves des 11 candidats à l'élection suprême. Il devra s'acquitter d'une amende dont le montant s'élève à… 9 696 €. Il est l'incontestable vainqueur de la compétition devant son premier poursuivant, Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise) et sa dette de 4 392 €. À sa décharge, Jean-Christophe Sellin, du Parti de gauche, fait remarquer que «la collectivité a la responsabilité de fournir suffisamment de panneaux d'affichage libres, distincts des espaces commerciaux» sur lesquels la guerre fait souvent rage avec les organisateurs de concerts. «On colle, où on peut, en respectant le mobilier urbain, justifie-t-il. Et dans la mesure du possible sur les panneaux». Sur ce plan, la gauche n'est décidément pas exemplaire puisque Benoît Hamon se classe troisième de ce palmarès peu glorieux avec 1 116 € à verser à Toulouse Métropole. Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) avec 252 €, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) et François Asselineau, avec tout deux 180 € de contraventions complètent le classement provisoire. En tout, la Ville rose réclame près de 15 000 € aux différents candidats. Et ce n'est pas tout, puisque la métropole souligne que les verbalisations sont toujours en cours concernant François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Toutes leurs affiches n'ont pas encore été retirées, et le montant de la facture est donc pour le moment inconnu. En prime, les duellistes du second tour risquent de corser l'addition d'ici le 7 mai !

Romuald Pagnucco, le vice-président de la Métropole, rappelle que le retrait des affiches sauvages coûte 120 000 € à la collectivité. La trentaine d'agents du service concerné, le même qui intervient sur les tags, a effectué 4 225 interventions en 2016 et 1 266 depuis le début de l'année. Qui ne fait que commencer.
La Dépêche du Midi
Plestin
 
Message(s) : 374
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Affichage "sauvage" à Toulouse

Message par Ian » 17 Mai 2017, 07:41

Dernière mise à jour sur le sujet :
http://www.ladepeche.fr/article/2017/05/16/2575433-toulouse-est-elle-plus-propre.html
Affichage électoral sauvage : les partis devront payer la note
Les militants chargés de promouvoir leurs candidats se sont lâchés. On a vu des affiches fleurir un peu partout dans des endroits pas prévus pour ça : murs de maisons, palissades de chantiers, panneaux de signalisation, sucettes publicitaires etc. La mairie de Toulouse a décidé de sévir et d'envoyer la note du nettoyage aux partis politiques. «2 900 affiches électorales sauvages ont déjà été enlevées, et le nettoyage continue. Ce travail va être facturé aux partis responsables de l'affichage sauvage, au prorata du nombre d'affiches enlevées. La facture totale, pour 2 471 affiches s'élève à 29 652 € que la Ville va réclamer aux formations politiques» indique le maire Jean-Luc Moudenc. Mauvais élève NPA va se voir facturer 15 872 €. «On n'a rien reçu, on attend de voir de quelles affiches ils parlent mais on contestera, car il n'y a pas de panneaux d'affichage pour annoncer les meetings par exemple à Toulouse» réagit Pauline Salingue de NPA 31. Les autres partis épinglés sont La France Insoumise (10 968 €), le PS (1 560 €), Lutte Ouvrière (576 €), UPR (336 €), Debout la France (240 €). La facture des Républicains, En Marche, et FN n'est pas encore connue. «L'opération sera renouvelée pour les législatives» a prévenu le maire de Toulouse


On notera les choix très politiques effectués par la mairie LR (avec un maire droite de LR, qui aujourd'hui soutient le nouveau premier ministre de Macron).
Ian
 
Message(s) : 290
Inscription : 22 Mars 2009, 13:58

Re: Affichage "sauvage" à Toulouse

Message par Plestin » 17 Mai 2017, 12:35

Oui, on attend vraiment de voir ce que ça va donner pour les partis de droite. D'ailleurs je suis surpris : Asselineau (UPR) qui, dans plein d'endroits, a collé vraiment n'importe où, à Toulouse il a fait particulièrement attention ???
Plestin
 
Message(s) : 374
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Affichage "sauvage" à Toulouse

Message par Duffy » 17 Mai 2017, 12:44

Les sommes sont énormes...
15 872 eur, à 12 eur l'affiche hors panneaux d'affichage publics, ça fait 1322,666666667 affiches sauvages pour le NPA. Drôle de virgule... Et belle quantité d'huile de coude.
Duffy
 
Message(s) : 79
Inscription : 10 Fév 2015, 23:48

Re: Affichage "sauvage" à Toulouse

Message par Plestin » 17 Mai 2017, 13:00

En gros ça fait 33 séances de collage de 40 affiches chacune... Pas mal !
Plestin
 
Message(s) : 374
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Affichage "sauvage" à Toulouse

Message par Ian » 17 Mai 2017, 20:10

D'ailleurs je suis surpris : Asselineau (UPR) qui, dans plein d'endroits, a collé vraiment n'importe où, à Toulouse il a fait particulièrement attention ???
Non ils ont collé partout à Toulouse aussi. La seule différence à la limite, c'est que leurs affiches étaient assez rapidement recouvertes, mais quand même il y en avait pas mal.

Un choix politique du maire de cibler certaines orgas en priorité me paraît une hypothèse plus crédible.
Ian
 
Message(s) : 290
Inscription : 22 Mars 2009, 13:58


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité