Sexualité (agressions, orientation, etc.)

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: Agressions sexuelles

Message par Plestin » 04 Oct 2017, 18:40

Zelda, une réponse à ton interrogation sur l'histoire de la gamine de 11 ans.

Dans le nouveau canard.

https://journal.lutte-ouvriere.org/2017 ... 96980.html
Plestin
 
Message(s) : 396
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Agressions sexuelles

Message par Plestin » 05 Oct 2017, 18:30

Dans différents journaux, Sandrine Rousseau revient sur l'émission et prend même la défense de Christine Angot :

http://www.20minutes.fr/television/2145 ... mique-onpc
Plestin
 
Message(s) : 396
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Agressions sexuelles

Message par Gaby » 05 Oct 2017, 19:23

Dans cet affrontement, il y a deux lignes politiques.

Angot victime devenue bourreau qui dit aux victimes de se taire.

Rousseau qui dit que les victimes doivent se soutenir et se battre.

Je sais où vont mes sympathies.
Gaby
 
Message(s) : 401
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53

Re: Agressions sexuelles

Message par Byrrh » 05 Oct 2017, 19:57

Et puis, il y a le cadre dans lequel a eu lieu cette joute : une émission de télévision typique d'un genre que certains appellent "infotainment" ou "infodivertissement". On est loin, en effet, des solennels "Dossiers de l'écran" façon ORTF ou, plus près de nous, des émissions politiques d'il y a 25 ans. Pendant la campagne des présidentielles, les révolutionnaires ont dû s'y montrer, parce qu'il n'y a plus que ça aujourd'hui ; mais que deviennent les causes les plus sincères et les plus essentielles en subissant un pareil traitement ? Si j'étais une femme voulant parler du viol et de l'oppression des femmes, je souffrirais du fait que mon discours soit transformé en spectacle, en simple programme de variétés, entre deux pubs. Idem, bien sûr, si je devais parler de mon vécu de l'homophobie au milieu de ces petits-bourgeois parisiens qui sont à des années-lumière de tout ça. Moche époque, la série TV "Black Mirror" tape juste.
Byrrh
 
Message(s) : 167
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Agressions sexuelles

Message par Plestin » 06 Oct 2017, 13:11

Merci Gaby et Byrrh d'être venus en renfort sur ce sujet.

Oui bien sûr on préfère entendre que les victimes doivent se soutenir et se battre, et c'est vrai. Là-dessus, quand Angot dit qu'il faut se débrouiller tout(e) seul(e), elle a tort. Elle dit des choses intéressantes par ailleurs, mais elle a tort. On ne peut pas généraliser, mais se débrouiller tout(e) seul(e) c'est uniquement la solution de repli, évidemment. Avant d'en arriver là, la difficulté, c'est de trouver la bonne oreille. C'est quelque chose de possible quand on est adulte et qu'on sait que des associations existent, par exemple (encore que tout le monde n'est pas prêt à endosser un statut de victime) ou lorsqu'on a des amis ou quelqu'un de sa famille qui sait écouter et qui est prêt à venir en aide. C'est quasi mission impossible quand on est enfant et qu'on ne connaît pas les codes de la société, et qu'en plus on n'oserait même pas en parler.

Dans l'article sur la gamine de 11 ans, quand LO écrit :

Ainsi donc, parce qu’une enfant paralysée et sidérée a subi ces crimes odieux sans crier ni pleurer, des hommes de police et de justice disent qu’elle a consenti.


pour moi ça résonne furieusement juste, parce que c'est exactement ce que j'ai ressenti, paralysé et sidéré, et je n'ai ni crié ni pleuré (sauf après coup bien sûr). Et ensuite, impossible d'en parler à qui que ce soit vu que c'était tabou. Cela a été invisible pour tout le monde et curieusement, cela ne s'est même pas vu sur mes résultats scolaires. (Le contexte aurait été marqué de violence physique, ça aurait été tout différent). Pourtant, ça a complètement bouleversé ma vie.

Sur le même sujet, avec un déroulé complètement différent (autre âge, autre contexte, autre type d'agression), Zelda elle, a sorti ses griffes et elle a bien fait ! Mais ça a bouleversé sa vie quand même, évidemment.

Avec le jugement qu'il vient d'y avoir sur la gamine de 11 ans, par contre, je découvre que pour la justice, contrairement à ce que j'ai toujours cru, ce que j'ai vécu à l'époque ne mérite pas non plus l'appellation de viol et qu'en plus, à 10 ans, j'étais consentant moi aussi ! Et là j'ai vraiment l'impression d'être pris pour une merde par ce jugement. Alors même que si j'avais dû juger moi-même le mec qui m'a fait ça, j'aurais été très clément avec lui, uniquement pour ce qui concerne mon cas bien sûr, pas s'il l'avait fait à d'autres. Mon histoire, ma mansuétude. Mais que d'autres soient cléments à votre place, ça met quand même un peu la rage parce que ça minimise ce que vous avez subi... Voilà l'impression que me fait l'affaire de la gamine de 11 ans.
Plestin
 
Message(s) : 396
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Agressions sexuelles

Message par yannalan » 06 Oct 2017, 18:02

Pour l'histoire de la gamine : il n'y a pas eu de jugement. Le procureur veut envoyer l'affaire en correctionnelle pour atteinte sexuelle. Il est palus que probable que les avocats de la partie civile vont demander une requalification en viol( crime); donc que le tribunal se déclare incompétent et renvoie l'affaire à un juge d'instruction.
Ca va prendre des mois, sinon des années. C'est l'inconvénient de cette procédure
yannalan
 
Message(s) : 55
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: Agressions sexuelles

Message par Zelda_Zbak » 06 Oct 2017, 22:14

Ah merci Yannalan, je comprends mieux. Ca reste quand même fou fou fou que l'on doive se battre pour convaincre un taré de procureur qu'il y a eu viol sans conteste possible si la victime avait 11 ans.
On a le nom de ce pervers ? Je parle du procureur bien sûr !
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 340
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Agressions sexuelles

Message par Zelda_Zbak » 07 Oct 2017, 12:08

Byrrh a écrit :Et puis, il y a le cadre dans lequel a eu lieu cette joute : une émission de télévision typique d'un genre que certains appellent "infotainment" ou "infodivertissement". On est loin, en effet, des solennels "Dossiers de l'écran" façon ORTF ou, plus près de nous, des émissions politiques d'il y a 25 ans. Pendant la campagne des présidentielles, les révolutionnaires ont dû s'y montrer, parce qu'il n'y a plus que ça aujourd'hui ; mais que deviennent les causes les plus sincères et les plus essentielles en subissant un pareil traitement ? Si j'étais une femme voulant parler du viol et de l'oppression des femmes, je souffrirais du fait que mon discours soit transformé en spectacle, en simple programme de variétés, entre deux pubs. Idem, bien sûr, si je devais parler de mon vécu de l'homophobie au milieu de ces petits-bourgeois parisiens qui sont à des années-lumière de tout ça. Moche époque, la série TV "Black Mirror" tape juste.

On est d'accord sur un truc, Byrrh, 'Black Mirror', j'ai adoré, et je vois à quel épisode tu fais allusion. :)
Perso, je crois que mon épisode préféré, à moi et mon tendre d'ailleurs, c'est celui où la femme perd son homme qui meurt, a la chance de pouvoir bénéficier d'un bot parfait qui lui ressemble en tous points... et ça ne prend pas, pourquoi ? Mais parce qu'ils lui ont enlevé ses défauts, d'éjaculation précoce par exemple. C'est drôle et profond à la fois !

bon, sinon, la télé spectacle, peut-être, mais bon, là, Angot est juste dans sa sincérité. No problème pour moi. Ruquier, il est un peu bêta, mais c'est pas un gros salaud non plus. Je suis sûr que c'est bénéfique d'aller parler chez Ruquier, pour une juste cause. Bien sûr, Burgraff ne me manque pas. Mais justement, depuis qu'Angot remplace Burgraff, c'est d'un autre niveau ! Quant à Moix, il m'énervait au début, maintenant, je le trouve assez bon par moments. Faut pas tout jeter. Je me sers beaucoup d'un de ses arguments qui contre l'affirmation que la France ne peut pas accueillir des clandestins. Une histoire de concert des Rolling Stones à Bercy, qui fait salle comble à 20 000, et 60 malheureux gugusses qui entrent pendant le concert et essaient de trouver une place. Pas mal du tout du tout ! Et puis, je l'ai trouvé aussi très bon et très sincère quand il a parlé de sa famille dysfonctionnelle, sa mère perverse qui l'humiliait avec délectation, son père qui le frappait... Je crois qu'on peut sortir des préjugés "parisiens bobos nantis"... Faut sortir des clichés en général.

Gaby a écrit :Angot victime devenue bourreau qui dit aux victimes de se taire.

Là aussi faut éviter le cliché. Une victime de viol devenue bourreau serait une victime de viol qui serait violeuse... Sinon la phrase ne veut rien dire.
Plus je vieillis, plus je me méfie des truismes qui me semblent de plus en plus vides.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 340
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Agressions sexuelles

Message par Gaby » 07 Oct 2017, 19:39

Libre à toi de te méfier, mais ce n'est pas un truisme. Je ne dis pas que toutes les victimes deviennent bourreaux, et je ne dis pas qu'elle viole quelqu'un. Je regrette qu'avec un message si court tu puisses me prêter des mots si désagréables.

Angot a affronté sa peine et sa souffrance en faisant contre mauvaise fortune bon cœur, en se convainquant elle-même que la meilleure chose qu'elle avait à faire était de "se débrouiller". Elle est persuadée qu'on ne peut rien faire en groupe. As-tu regardé toute l'émission ? Angot a été agressive au début et à la fin. C'était insupportable de méchanceté, et je suppose que tu trouves de l'intérêt à cette discussion parce que tu peux la contenir dans 18 minutes d'un visionnage youtube, mais avec la durée, c'est d'autant plus violent à partager. Au début de l'émission, elle agresse Rousseau en lui disant qu'on ne peut parler qu'individuellement, qu'aucune parole collective n'est possible et qu'il est insupportable de forcer les gens à parler, alors que Rousseau propose simplement aux femmes de s'entre-aider, après avoir diagnostiqué que les violeurs profitent du silence de leurs victimes.

Rousseau raconte et dénonce le rapport de force politique entre violeur, violé, société et culture. Angot s'en fout. Angot raconte le viol comme un trouble individuel que l'individu doit gérer tant bien que mal, ce qu'elle a fait en en faisant un objet littéraire à la façon des classes moyennes : la turpitude intérieure, insupportable et immonde. Elle est profondément convaincue que les autres ne peuvent rien pour elle, pour des raisons bien malheureuses et compréhensibles, mais ce qu'elle a développé jusqu'à en faire philosophie personnelle, cohérente avec ses vues politiques plus générale (soutien de Valls). Elle n'a pas cessé d'être victime. Mais en plus d'être victime, Angot a été la porte-parole d'un discours politique au service du viol, faisant du sujet une stricte affaire personnelle, et non un objet d'action politique pour la libération des femmes et des hommes qui en sont victimes. Elle a tort. Elle fait du mal.

Précisément, une des grandes forces du féminisme a été de dire que les affaires personnelles sont des affaires collectives. Dans cette séquence, le féminisme est du côté de Rousseau, de son livre et de son action.

J'ai beaucoup regardé cette émission ces dernières années, et elle est parfois une véritable source de souffrance. La discussion y est plus libre qu'ailleurs, ce qui la rend parfois intéressante, mais elle est aussi l'occasion d'entendre beaucoup de mépris des pauvres, de mépris des victimes, et beaucoup de mépris tout court avec le style misanthrope de l'humour de Ruquier dans la séquence d'ouverture de l'émission notamment.
Gaby
 
Message(s) : 401
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53

Re: Agressions sexuelles

Message par Zelda_Zbak » 08 Oct 2017, 23:13

Salut gaby,
Quand Angot dit qu il faut se debrouiller, ben elle a raison non ?
Il faut bien se debrouiller et vivre avec ce qu on ne peut effacer de sa vie. Rien n attenuera la douleur, pas meme le regroupement entre victimes. Il serait fallacieux de dire le contraire. La psycho therapie est faite pour soigner, pas le militantisme. J ai regarde toute l emission, bien sur. Ce qui l enerve, comme moi, ce sont les phrases toutes faites du genre "jouer la comedie, c est ma therapie etc." Rien ne remplace une therapie, rien.
Apres, que angot soit pro valls ou pro hamon ou pro macron, je ne vois pas le rapport.

J insiste sur ton expression. Tu dis 'victime qui se transforme en bourreau' comme si elle devenait complice des violeurs. Mais c est toi qui est d une violence inouie quand tu dis ca d elle. Elle a quand meme le droit d etre en desaccord avecune autre personne sans se faire traiter de complice des violeurs, c est quoi ce delire ,
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 340
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)