Election municipale à Onnaing (Nord)

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Election municipale à Onnaing (Nord)

Message par Plestin » 24 Nov 2017, 17:05

Une élection partielle aura lieu le 3 décembre prochain dans le Nord à Onnaing (8.600 habitants), banlieue ouvrière de Valenciennes (où se trouve notamment l'usine Toyota). Il y aura 5 listes en lice. Pour la première fois, parmi elles, il y aura une liste LO, conduite par la camarade Edith Weisshaupt (qui travaille chez Toyota).

Comme le dit la Voix du Nord du 17 novembre 2017 :

La cinquième et dernière liste en lice sera la plus politique : candidate Lutte ouvrière aux législatives de juin, dans la 21e circonscription, Édith Weisshaupt a trouvé une nouvelle caisse de résonance pour porter la voix du camp des « travailleurs ».
Plestin
 
Message(s) : 517
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election municipale à Onnaing (Nord)

Message par Ottokar » 25 Nov 2017, 10:35

L'article de la Voix du Nord sur Onnaing. La liste des professions des colistiers montre clairement que c'est une liste ouvrière et populaire : ouvriers, employés, pâtissiers, coiffeurs, techniciens, aide à domicile, poseur de voies ferrées (!), jeunes en formation, ménagères...
Édith Weisshaupt, porteuse d’un «programme de lutte»

Candidate LO aux législatives de juin, dans la 21e circonscription, Édith Weisshaupt repart au combat, pour la classe ouvrière dont elle se revendique. Elle n’a rien de spécifique à proposer pour Onnaing. « Pour supprimer le chômage, il faut interdire les licenciements et imposer le partage du travail entre tous, avec des salaires corrects. »


Arlette Laguiller, qui fut pendant plus de trente ans la figure emblématique de Lutte ouvrière, n’est pas loin. Édith Weisshaupt a « des travailleurs et des travailleuses » plein la bouche à l’évocation de la liste qu’elle a montée au débotté, sitôt acquise la tenue d’une élection municipale anticipée à Onnaing (1). « On a tous en commun d’être écrasés, de subir, de voir nos conditions de vie et de travail perpétuellement se dégrader. » Et de ne pas avoir « envie de se taire ». Dans une ville ouvrière comme Onnaing, « quoi de plus normal que d’avoir des travailleurs pour représenter les travailleurs au conseil municipal ? On doit être là comme leurs yeux et leurs oreilles ».

Édith Weisshaupt et ceux qui l’ont rejointe avaient des intérêts convergents. « On cherche à organiser les travailleurs, les travailleurs cherchent à être organisés, on s’est trouvés. » Vingt-huitième sur la liste, Fabrice Liévin s’est aperçu, en allant à leur devant, que « les gens attendent quelque chose ». Chacun dans leur coin, « ils restent dans leur petite bulle, ils se protègent ; ensemble, on peut changer les choses ».

Cette conviction intime épouse les grandes lignes d’un discours révolutionnaire rodé. Édith Weisshaupt déroule : « Je suis communiste. Et en tant que communiste, je milite pour que les ouvriers dirigent cette société. Sans nous, rien ne serait possible. » Il faudra bien que tout explose, un jour. « Le capitalisme, c’est un peu le serpent qui se mange la queue. Que se passera-t-il quand on arrivera à la tête ? »
La liste « Lutte ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs »

1. Édith Weisshaupt, 45 ans, ouvrière de l’automobile ; 2. Yves Brulois, 64 ans, retraité de la métallurgie ; 3. Amandine Duchene, 36 ans, mère au foyer ; 4. Aïssa Nezar, 47 ans, agent de production ; 5. Myriam Maillard, 48 ans, employée à l’hôpital ; 6. Ahmed Berkane, 61 ans, ouvrier tuyauteur ; 7. Christelle Demain, 48 ans, aide à domicile ; 8. Franck Weisshaupt, 47 ans, ouvrier de l’automobile ; 9. Alice Detollenaere, 33 ans, pâtissière ; 10. Meihdi Mani, 31 ans, ouvrier monteur ; 11. Anne-Charlotte Boulanger, 20 ans, coiffeuse ; 12. Yann Weisshaupt, 19 ans, apprenti soudeur ; 13. Joselyne Charron, 68 ans, mécanicienne industrielle à la retraite ; 14. Fabien Richez, 49 ans, cariste ; 15. Morgane Devey, 19 ans, employée en libre-service ; 16. Marceau Lecoq, 81 ans, électricien à la retraite ; 17. Delphine Stackowiak, 38 ans, agent de service hospitalier ; 18. Jean-Rémi Laurent, 34 ans, électricien ; 19. Élodie Sainquentin, 27 ans, photographe ; 20. Bernard Mascart, 56 ans, poseur de voies ferrées ; 21. Perrine Donkerwolcke, 31 ans, mère au foyer ; 22. Christophe Ravez, 45 ans, ouvrier d’entretien ; 23. Alfreda Pluchart, 77 ans, ouvrière retraitée de la céramique ; 24. André Depret, 23 ans, cariste ; 25. Louisa Berrahoui, 56 ans, sans emploi ; 26. Yvon Thiéry, 52 ans, ouvrier du bâtiment ; 27. Séverine Guffroy, 42 ans, agent d’entretien ; 28. Fabrice Liévin, 39 ans, technicien en atelier ; 29. Marie-Paule Lefebvre, 63 ans, peintre en bâtiment retraitée.
Ottokar
 
Message(s) : 164
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Election municipale à Onnaing (Nord)

Message par Plestin » 04 Déc 2017, 08:02

Résultat LO :

3,35 % (91 voix)


Contexte général d'abstention élevée (participation 43,77 %). Beaucoup d'électeurs semblent avoir attendu un second tour qui n'aura pas lieu, la liste PCF-union de la gauche sortante ayant été réélue dès le premier tour (56,16 %) à la surprise générale. La dissidence d'une partie de l'équipe municipale sortante n'a pas payé (6,96 %) et la droite qui a tenté de renverser la mairie par un artifice qui a déclenché l'élection, fait un score inhabituellement mauvais (29,39 %) alors qu'à la dernière municipale ça s'était joué à quelques voix entre gauche et droite. Une liste divers a fait 4,12 %.

Onnaing est une ville ouvrière qui, au 2ème tour de la présidentielle, a voté 60 % Le Pen - 40 % Macron, avec environ 12 % de blancs et nuls.
Plestin
 
Message(s) : 517
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election municipale à Onnaing (Nord)

Message par artza » 04 Déc 2017, 10:31

46 voix pour NA aux dernières présidentielles;

47 voix pour EW (LO) aux législatives qui suivaient. A noter que le NPA ne se présentait pas. Poutou avait obtenu 50 voix. Aucun report sur LO.
artza
 
Message(s) : 1102
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Election municipale à Onnaing (Nord)

Message par Ottokar » 04 Déc 2017, 12:16

Difficile de faire parler les reports ou les votes... avec un nombre de liste restreinte. Nos candidats sont passés de 45-50 voix à 91. Ils étaient une vingtaine de colistiers, eux et ceux qui ont fait campagne ont décidé 70 autres à voter pour eux. Il en aurait fallu 40 de plus pour avoir un élu au premier tour, nettement plus en cas de second tour. Tout ce qu'on peut dire, c'est que LO peut être fière de sa liste, très populaire, d'être présente et pas ridicule avec plus de 3 %. Mais qu'il n'y a pas de courant d'opinion en notre faveur pour l'instant. Dans ce climat d'abstention, les gens ont pris le bulletin qu'ils trouvaient, et s'être déplacés pour nos candidats est déjà bien, que ces électeurs viennent de chez nous, de Poutou, voire de certains Le Pen en colère et égarés car sur les 60 % signalés au second tour de la présidentielle, tous ne peuvent pas être des fachos...
Ottokar
 
Message(s) : 164
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Election municipale à Onnaing (Nord)

Message par com_71 » 04 Déc 2017, 13:36

Ottokar a écrit :Difficile de faire parler les reports ou les votes...


Il s'agissait je crois de report (absence de...) aux législatives, par rapport aux présidentielles.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2094
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Election municipale à Onnaing (Nord)

Message par Ottokar » 04 Déc 2017, 23:21

OK j'ai lu trop vite, désolé. Mais même là, l'analyse me semble biaisée. il faudrait voir quelle était l'offre, la participation... supposons un candidat LO soit seul au lieu d'un LO et d'un NPA, mais avec une participation deux fois moindre, comment interpréter le même nombre de votes ? Première hypothèse, tous les électeurs LO ont été voter et aucun NPA ne s'est déplacé. deuxième hypothèse, la moitié des électeurs LO ont été voter et la moitié des électeurs NPA l'ont fait aussi, pour LO, avec un report parfait... de ceux qui ont voté !
Tout cela sur 46, 47 et 91 voix...? Ne soyons donc pas ridicules. Et constatons qu'il n'y a pas de mouvement vers l'extrême gauche pour l'instant. Ce qui est positif, c'est que LO existe, se présente, et arrive à entraîner des électeurs populaires à se présenter avec elle. Or exister, c'est la condition première pour constater une poussée ou l'absence d'une poussée. Si on n'existe même pas, on ne verra rien !
Ottokar
 
Message(s) : 164
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Election municipale à Onnaing (Nord)

Message par Plestin » 05 Déc 2017, 09:06

Il faut aussi tenir compte de plusieurs phénomènes :

- Il n'y a pas d'éléments de comparaison à élection similaire, puisque c'est la première fois qu'on se présente à Onnaing (elle ne figurait pas dans la série des 204 listes LO des municipales de 2014). C'est la deuxième ville du Valenciennois où on a une liste aux municipales après Denain, où on avait obtenu 7,63 % et 1 élu en 2014.

- C'est une municipale dans une petite ville. Donc, la campagne pour compléter la liste a valeur de vraie campagne électorale couvrant toute la ville, ce n'est pas comme se présenter dans une grande ville ou dans un arrondissement ou secteur de Paris, Lyon ou Marseille où une grande partie de la liste peut se composer de camarades "habituels" et de leurs connaissances sans multiplier les prospections (le porte-à-porte)...

- C'est une municipale partielle. Cela signifie que LO est en mesure de mettre plus de moyens dans la campagne que lorsqu'il faut faire campagne partout comme dans des législatives ou des présidentielles, ou même lors des municipales classiques où il faut faire campagne aussi ailleurs.

- C'est une configuration électorale sans liste FN alors que le FN fait des scores énormes aux autres élections.

- La camarade de Toyota est connue dans le coin comme militante politique et syndicale CGT, il y a même eu par le passé une campagne syndicale pour sa défense contre des sanctions prises par la direction de l'usine. Comme le disait un journal du coin pendant les législatives, Eric Pecqueur (notre camarade le plus connu dans la région, à la CGT de Toyota) a fait des émules...

- Le contexte politique de la ville d'Onnaing est particulier : longtemps mairie PCF (hormis un intermède PS dans les années 1970), puis divers gauche (un maire ex-PCF n'étant plus au PCF), elle est passée à droite ("divers centre") en 2001 et l'est restée jusqu'en 2014. Cette année-là, le PCF a repris la mairie avec très peu de voix d'avance, et grâce à la fusion des quatre listes de gauche au 2ème tour. La victoire pouvait donc sembler très fragile pour le PCF. Puis, la maire PCF Michelle Gréaume est devenue sénatrice, et avant qu'elle puisse faire les choses dans les règles pour assurer sa succession sans élection à la tête de la mairie, la droite l'a prise de vitesse par une manoeuvre politicienne (incitant certains conseillers à démissionner) qui a conduit à déclencher l'élection partielle. Il y avait donc péril en la demeure pour le successeur PCF, Xavier Jouanin, d'autant plus qu'une personnalité en vue de la majorité municipale, Tassadit Aouimeur, a fait défection en prétextant un manque de démocratie et a tenté sa chance... avec l'appui d'un très vieux maire PCF de la ville ! Par contre, la droite aurait dû savoir que les électeurs en général détestent les manoeuvres politiciennes, et elle l'a payé... car la victoire du PCF dès le premier tour apparaît écrasante, comme un camouflet pour la droite et aussi pour la liste de gauche dissidente.

- C'est le genre de contexte où, lorsque LO se présente, elle risque d'être laminée par les enjeux de "survie" autour de la mairie sortante, enjeux qui mobilisent y compris une partie de notre électorat ouvrier potentiel. J'aurais tendance à en conclure que : dans un contexte plus ordinaire, dans ce type de ville, on aurait pu faire mieux et avoir un élu ; malgré tout on a été beaucoup moins laminés que ce qu'on aurait pu craindre ; et donc, c'est un résultat tout à fait honorable. Qui a aussi le mérite d'entériner un meilleur ancrage de LO dans la région de Valenciennes, notamment grâce au travail des camarades militant chez Toyota.
Plestin
 
Message(s) : 517
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election municipale à Onnaing (Nord)

Message par com_71 » 05 Déc 2017, 10:16

Ottokar a écrit :...supposons un candidat LO soit seul au lieu d'un LO et d'un NPA, mais avec une participation deux fois moindre, comment interpréter le même nombre de votes ?


Pour Onnaing ce n'est pas une supposition.
Exprimés à la présidentielle : 4455 ; Nathalie 46 ; Poutou 51
Exprimés législative : 2221 ; LO 47 ; pas de candidat NPA

Donc probabilité d'un certain report venant d'électeurs NPA de la présidentielle, pour maintenir le résultat LO en valeur absolue à la législative.

édit : maintenir et améliorer. Ne semblons pas mépriser cet électeur supplémentaire... :lol:
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2094
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : conformistepote et 2 invité(s)