Famille Besnier (Lactalis)

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Famille Besnier (Lactalis)

Message par Duffy » 12 Jan 2018, 20:22

Avec la distribution, en connaissance de cause, par Lactalis et l'ensemble de la grande distribution de lait infantile contaminé, on peut lire ici et là quelques articles sur la famille Besnier, en particulier Emmanuel, et Lactalis. Par exemple, dans Le Monde aujourd'hui :
http://www.lemonde.fr/entreprises/artic ... 56994.html
Où l'on vérifie encore une fois que les lois et l’État, ce n'est pas la même chose pour un milliardaire et pour le commun...
Le Foll, ex-ministre de l'agriculture et candidat à la direction du PS, se plaindrait presque de ne pas avoir le numéro de téléphone personnel de Besnier (mais explique quand même qu'il rencontrait régulièrement les autres patrons de l'industrie agro-alimentaire, ouf !).

Il lui aurait pourtant suffit de demander à ses collègues du Parti socialiste du conseil général d'Île-et-Vilaine, qui avaient à l'égard de Besnier les meilleurs intentions :
https://www.lutte-ouvriere.org/en-regio ... u-lait-les

En continuant rapidement la recherche sur le site de Lutte ouvrière, on se rappelle aussi :

De l'immense fortune de la famille :
https://www.lutte-ouvriere.org/en-regio ... 85198.html
[...] Emmanuel Besnier se classe 8éme [fortune de France] avec 11,3 milliards de dollars, Jean-Michel Besnier et Marie Besnier sont au même rang de 14éme avec 4 milliards de dollars. L’addition des trois en font la troisième plus grosse fortune de France ! [...]


De la longue tradition de fraude/trucage du groupe :
https://journal.lutte-ouvriere.org/2000 ... _1890.html
La principale entreprise française de fabrication de produits laitiers, Besnier, est accusée d'avoir falsifié pendant plusieurs années le lait qu'elle commercialisait. Cette multinationale, un des principaux groupes industriels français, aurait distribué du lait qui, hormis le nom, n'avait plus grand-chose à voir avec ce qui sort habituellement du pis de la vache. En l'occurrence, elle recyclait le résidu laissé après l'écrémage total du lait pour la fabrication du beurre. Elle ajoutait ce liquide à des laits dont elle augmentait ainsi la quantité. Pire, on reproche également à Besnier l'ajout d'eau oxygénée, ou encore de quelques éléments prélevés de laits riches en protéines, pour augmenter la qualité des mélanges. [...]

https://journal.lutte-ouvriere.org/2007 ... 15298.html
L'ancien directeur du groupe laitier Besnier (aujourd'hui Lactalis, 2e groupe agroalimentaire français après Danone) vient d'être condamné pour avoir fait falsifier le lait vendu pour la consommation courante entre 1993 et 1998. [...]
Les services de répression des fraudes avaient alors constaté que, dans plusieurs usines du groupe Besnier, le lait était coupé avec du " perméat ", un résidu de la fabrication de fromages, très pauvre en protéines, et même avec des " eaux blanches ", mélange d'eau et de lait recueilli après le rinçage des appareils de traitement du lait et des différentes tuyauteries. Tout avait été fait pour dissimuler ces pratiques illégales. Des instructions avaient été données régulièrement aux employés pour en faire disparaître toute trace. Le jour d'une inspection, l'ancien directeur a même fait déverser 10 000 litres de perméat dans les égouts. [...]


Mais aussi d'entente illégale :
https://journal.lutte-ouvriere.org/2015 ... 36742.html
L’Autorité de la concurrence a infligé une amende collective de 192 millions d’euros à dix fabricants de produits laitiers sous marques de distributeurs, représentant 40 % du marché. De 2006 à 2012, ils avaient inventé la recette d’un curieux yaourt à l’oseille, en truquant les prix et en s’entendant entre eux.
Lors de réunions régulières et discrètes, les fabricants se mettaient d’accord sur des hausses artificielles de prix, et se partageaient le fromage en faussant les appels d’offre. Par exemple, le prix du yaourt aurait été majoré arbitrairement de 5 % en moyenne. Les gros requins du secteur sont en cause : Lactalis, numéro un mondial, Novandie et Senagral, filiales de Andros et Senoble... Seul Yoplait, pourtant pilier de ce cartel jusqu’en 2011, a échappé à l’amende, pour avoir craché le morceau et dénoncé ses complices. [...]

(en appel, l'amende a ensuite été réduite à un total 110 millions...)

Et de pollution :
https://www.lutte-ouvriere.org/en-regio ... 96055.html
Plusieurs centaines de poissons morts gisant le long des berges de la rivière La Seiche. Voilà le spectacle désolant découvert ces derniers jours par les pêcheurs du coin."
L’usine Lactalis de de Retiers, qui rejette "ses déchets après traitement" dans cette rivière, a mis 4 jours à "reconnaître" sa responsabilité. L'incident serait dû à un problème technique lié à la station d'épuration de l'usine… [...]


On se souvient aussi des grandes opérations de rachats menées par Lactalis, dont Parmalat en 2012 pour plus de 3Meur, alors que les producteurs laitiers ne pouvaient survivre au cours du lait imposé par Lactalis :
https://journal.lutte-ouvriere.org/2011 ... 24742.html

De leurs méthodes de seigneurs féodaux contre les mêmes petits exploitants :
https://www.lutte-ouvriere.org/en-regio ... 77509.html

Et de leurs méthodes de dictateurs militaires contre les travailleurs :
https://media.lutte-ouvriere.org/media/ ... o-0716.pdf (Une semaine plus tard, la LO 717 revient sur les 10 ans de l'assassinat de P. Overney et sur les milices patronales)

Lactalis était alors dirigé par Michel Besnier, sur lequel on peut lire ceci :
http://www.editions-cenomane.fr/images/ ... it_100.pdf (note p. 20)
Décédé récemment, Michel Besnier est remplacé à la tête de Lactalis par son fils Emmanuel, 30 ans. Début juin 2000, la mort de « l’homme le plus connu en Mayenne » (in Le Courrier de la Mayenne du 15 juin 2000), Michel Besnier, survenait en Espagne. Il était considéré en 1985, par le magazine l’Expansion, comme un des dix patrons les plus durs de France (cité in Ouest-France du 14 juin 2000). C’est dans une des usines du groupe, à Isigny, en 1982, que 200 hommes de mains dont 38 anciens parachutistes armés de grenades lacrymogènes, de chiens policiers, de matraques et de revolvers furent envoyés pour briser un piquet de grève et récupérer 750 000 camemberts « Président » tenus en otage par des ouvriers qui réclamaient l’application des 39 heures (cf. notamment Ouest-France des 10, 11, 12 février 1982 et Canard enchaîné du 17 février 1982). Pour Jean Arthuis, Michel Besnier fut un homme d’exception, respectueux des autres, un homme de cœur, qui a su démontrer que le destin n’est pas une fatalité (in Le Courrier de la Mayenne du 15 juin 2000). Pour François d’Aubert, député en Mayenne, c’était un formidable visionnaire (in Le Courrier de la Mayenne du 15 juin 2000).


De dignes représentants de leur classe...
Duffy
 
Message(s) : 111
Inscription : 10 Fév 2015, 23:48

Re: Famille Besnier (Lactalis)

Message par Duffy » 06 Fév 2018, 20:46

Précisions sur le dernier point, l'utilisation par Besnier de nervis d'extrême-droite pour briser une grève avec occupation en 1982.

Voilà les articles du Canard enchaîné daté du 17 février 1982...

Je mets tout de suite deux liens différents (dans la mesure où le document n'est pas libre de droit, il est possible qu'il soit vite supprimé d'archive.org)

https://archive.org/details/LesCamember ... evrier1982
https://www.docdroid.net/nnfRLu9/les-ca ... r-1982.pdf
Duffy
 
Message(s) : 111
Inscription : 10 Fév 2015, 23:48


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : gipsy et 3 invité(s)