Election législative Pontoise

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Election législative Pontoise

Message par Plestin » 18 Jan 2018, 22:01

Suite à l'invalidation de l'élection d'une députée LREM (à cause de son suppléant), une élection législative partielle aura lieu le 28 janvier dans la 1ère circonscription du Val-d'Oise, qui regroupe Pontoise et une vaste zone au Nord-Ouest du département, depuis Persan et Beaumont-sur-Oise (tout près de la fête de Presles...) jusqu'à la limite de l'Eure (Vexin...) Circonscription avec, hormis Pontoise, de larges secteurs ruraux et de petites villes.

Lutte ouvrière présente comme titulaire Hélène Halbin, professeure des écoles, et comme suppléant Thierry Pellet, ouvrier électrotechnicien.

Il y a au moins 9 candidats, mais cela devrait être bien moins qu'en 2017 où il y avait eu 19 candidats...
Plestin
 
Message(s) : 545
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election législative Pontoise

Message par Plestin » 26 Jan 2018, 15:30

La circonscription couvre environ 120.000 habitants.

La principale ville est Pontoise (30.000 habitants), une ville avec un centre ancien mais aussi de grandes cités populaires (les Louvrais, les Cordeliers, Marcouville) et une composition sociale dans l'ensemble très hétéroclite : ouvriers, employés (très nombreux), cadres, professions libérales, professions intellectuelles... Beaucoup de monde travaille dans d'autres secteurs de la région parisienne, mais les liens sont importants avec les autres communes de la "ville nouvelle" de Cergy-Pontoise, qui elles ne sont pas dans la circonscription. Le principal employeur de la ville est le Centre hospitalier René Dubos (2.700 personnes) et la ville abrite aussi une importante cité judiciaire. C'est dans l'une des cités de Pontoise que s'est produite l'affaire de la jeune fille de 11 ans ayant subi un rapport sexuel par un homme de 28 ans et que la justice avait dans un premier temps refusé de qualifier de viol : le procès aura lieu en février.

L'autre zone urbanisée significative est formée des deux communes voisines de Persan (12.000 habitants) et Beaumont-sur-Oise (10.000 habitants). Beaumont est une commune assez populaire, avec un centre hospitalier intercommunal assez important. Persan est davantage ouvrière, mais a subi de profondes transformations avec la fermeture d'usines historiques, comme Chemtura ex-Great Lakes ex-S.F.O.S. (chimie) en 2007, dont la dépollution des sols vient juste de s'achever et qui devrait faire place à une zone commerciale et à un parc. A proximité, la centrale thermique EDF de Champagne-sur-Oise a été démolie en 2016. Il reste quand même quelques usines, dont l'usine de caoutchouc industriel Hutchinson (200 personnes), filiale de Total, qui produit à Persan des pièces destinées à l'armée (chars etc.) ; elle est assez souvent confrontée à des mouvements sur les salaires, mais la politique militariste de Macron n'y est pas forcément vue d'un mauvais oeil... A Persan, les nouvelles constructions d'immeubles se multiplient et la ville a gagné 2.000 habitants en très peu de temps. C'est ici qu'a eu lieu l'affaire du jeune Amada Traoré, mort dans les locaux de la gendarmerie de Persan après son interpellation à Beaumont.

Le reste de la circonscription comprend des secteurs aisés, comme celui d'Auvers-sur-Oise (7.000 habitants), ville touristique qui a inspiré nombre de peintres paysagistes et impressionnistes ; et des secteurs ruraux parfois assez déshérités dans l'Ouest du département (le Vexin) au sein duquel deux petites villes se détachent : Magny-en-Vexin (5.600 habitants) et Marines (3.500 habitants).

Magny-en-Vexin possède de nombreuses PME dans l'industrie et le bâtiment, des entreprises de transport routier, des supermarchés... A proximité, à Nucourt, on trouve le groupe Cotting et son usine historique Griffine (200 personnes) spécialisée dans les textiles enduits de polymère (tissus pour l'automobile, l'ameublement, l'industrie...)

Marines abrite l'usine de sous-traitance automobile Flex.N.Gate (ex-AEE, ex-Faurecia) avec plus de 300 personnes, mais peu de traditions de lutte.

Une partie des habitants de la circonscription travaille aussi dans les départements voisins de l'Oise (Hauts-de-France), par exemple dans la petite ville industrielle de Méru, et de l'Eure (Normandie), autour de Gisors qui a souffert de plusieurs fermetures d'usines. Le Vexin est dans l'ensemble une zone déprimée où le prix de l'immobilier est bas et où des gens pas bien riches confrontés aux prix élevés de l'agglomération parisienne viennent s'exiler, au prix de longs trajets automobiles quotidiens pour aller travailler.

En 2017, dans un contexte où il y avait 19 candidats, notre camarade Hélène Halbin avait obtenu 0,79 % (304 voix). La législative partielle aura lieu ce dimanche 28 janvier et sera (avec la partielle du Territoire de Belfort) le premier test électoral de l'après-Macron.
Plestin
 
Message(s) : 545
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election législative Pontoise

Message par Gayraud de Mazars » 27 Jan 2018, 11:14

Merci camarade Plestin de cette analyse détaillée !

On regardera avec attention, les résultats de cette partielle législative sur la circonscription de Pontoise...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 271
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Election législative Pontoise

Message par Plestin » 29 Jan 2018, 06:09

Les résultats (participation de seulement 20,33 %) :

- Isabelle Muller-Quoy (LREM) arrive en tête avec 29,28 %, c'est moins qu'en juin 2017.
- Antoine Savignat (LR) obtient 23,67 %, en hausse relative, réduisant l'écart avec LREM par rapport au premier tour de 2017.
- Leïla Saïb (La France Insoumise) obtient 11,47 %, en légère hausse relative, sans le soutien du PCF.
- Stéphane Capdet (FN) obtient 10,11 %, affaibli par Debout la France mais pas menacé par Les Patriotes.
- Sandra N'Guyen-Derosier (PS) obtient 6,88 %, en légère progression relative, mais la marginalisation du PS se confirme.
- Bénédicte Ariès (EELV) fait 6,20 %, en forte progression relative.
- Jean-Paul Nowak (Debout la France) fait 4,31 %, qui semblent pris principalement sur le FN, DLF n'avait pas de candidat en 2017.
- Brigitte Poli (PCF) fait 1,79 %, en recul relatif.
- Hélène Halbin (LO) fait 1,25 %, en hausse relative.
- Denise Cornet (Les Patriotes) fait 1,19 %, c'est un échec pour le parti de Florian Philippot face au FN. Denise Cornet était l'ancienne candidate FN qui avait obtenu plus de 15 % en 2017 : comme quoi, les électeurs FN sont davantage attachés à l'image du parti qu'aux personnalités.
- Christophe Hayes (UPR, le parti d'Asselineau) fait 1,04 %.

Je n'ai pas le détail en nombre de voix pour l'instant, mais c'est forcément en baisse en valeur absolue pour à peu près tout le monde étant donné le niveau de participation.

Rappel du premier tour de juin 2017 :
Participation : 48,09%. Candidats : Isabelle Muller-Quoy (LREM) : 35,93 % ; Antoine Savignat (LR) : 17,75 % ; Denise Cornet (FN) : 15,31 % ; Leïla Saïb (FO) : 10,13 % ; Sandra Nguyen-Dérosier (PS) : 5,48 % ; Bénédicte Ariès (EELV) : 3,86 % ; Brigitte Poli (PCF) : 2,57 % ; Albert Lapeyre (Confédération pour l’homme l’animal et la planète) : 2,18 % ; Michel Boisnault (DVD) : 1,87 % ; Huguette François (UDP) : 1,28 % ; Lionel Mabille (UPR) : 0,97 % ; Thierry Sallantin (AEI) : 0,83 % ; Hélène Halbin (LO) : 0,79 % ; Brigitte Gilibert (Siel) : 0,78 % ; Mistafa Fanouni (SE) : 0,24 % ; Elisabeth Gaucher (Régions et peuples solidaires) : 0,01 % ; Katia Lebaillif (PVB) : 0,01 % ; Rudy Bruyelle (SE) : 0 % ; Anne-Sophie Vuillemin (PCD) : 0 %.
Plestin
 
Message(s) : 545
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election législative Pontoise

Message par Plestin » 30 Jan 2018, 16:04

Voici maintenant le détail des résultats de LO :

Le total est de 1,25 % correspondant à 204 voix, dans un contexte de participation extrêmement faible, et encore davantage dans les villes et quartiers populaires : 20,33 % en moyenne sur la circonscription (soit presque 10 points de moins qu'à Belfort), mais 19,54 % à Pontoise, 18,16 % à Beaumont-sur-Oise, 16,39 % à Magny-en-Vexin, 14,30 % à Persan, tandis que la ville aisée d'Auvers-sur-Oise a participé à 22,58 %. Beaucoup de petits villages ont une participation au-dessus de la moyenne, souvent autour de 25%, 30 % et quelquefois à 40 %.

Le score LO est (comme pour tout le monde) plus faible qu'en 2017 en nombre de voix avec une participation aussi basse, mais il est meilleur qu'en 2017 en pourcentage. En 2017 la camarade Hélène HALBIN avait obtenu 0,79 % et 304 voix.

Une différence notable par rapport au Territoire de Belfort : ici, il n'y a pas d'implantation locale significative de LO. Les camarades candidats viennent apparemment d'autres secteurs du département et aucune ville ne connaît de liste LO aux municipales, de journée d'action ou de caravane. Donc pas d'effet "de proximité" comme on avait pu le voir à Delle dans le Territoire de Belfort.

Pontoise est un peu en-dessous de la moyenne, avec 1,16 % et 38 voix pour LO. C'est très peu de voix, néanmoins elles sont réparties de façon très inégale dans la ville, comme on peut le constater en regardant les résultats par bureau de vote, prenez votre microscope.

Dans un large centre ville (englobant des secteurs pavillonnaires côté Nord, et 5 bureaux de vote), LO totalise 9 voix et cela correspond à des pourcentages très faibles (de 0,55 % à 0,90 %, sauf un à 1,16 %).

Dans toute la partie de la ville au Sud de la gare de Pontoise (5 bureaux de vote), LO ne fait que 4 voix, et 3 d'entre elles correspondent à deux petites cités, au milieu de secteurs pavillonnaires. Cela fait des pourcentages allant de 0,00 % à 0,93 %, sauf un bureau à 1,77 %.

Les 25 autres voix sont toutes dans les trois grandes cités populaires que sont les Louvrais (5 bureaux de vote), les Cordeliers (3 bureaux) et Marcouville (3 bureaux). A Marcouville les résultats restent bas, 3 voix, avec une seule voix par bureau de vote, ce qui donne 0,72%, 1,25 % et 1,59 %. Aux Cordeliers, il y a 6 voix regroupées sur 2 bureaux, ce qui donne 0,00 %, 1,69 % (2 voix) et 3,23 % (4 voix). Aux Louvrais enfin, LO obtient 16 voix dont 14 regroupées sur 3 bureaux, ce qui donne 0,35 % (1 voix), 0,84 % (1 voix), 2,23 % (4 voix), 3,06 % (3 voix) et 8,54 % (7 voix).

Ce dernier bureau de vote, le n°8, situé dans la partie Nord du quartier des Louvrais, illustre bien le niveau d'abstention dans les quartiers populaires : sur 723 électeurs inscrits, 84 ont voté soit un taux de participation de 11,62 % ; la seule particularité, c'est que sur les 82 exprimés, il s'en est trouvé 7 pour voter LO.

Comme quoi, même quand les chiffres sont petits, ils restent différenciés.

Passons au reste de la circonscription.

En longeant l'Oise depuis Pontoise jusqu'au-delà de Persan et Beaumont, on note des résultats LO au-dessus de la moyenne, en particulier dans le segment Nord. Du Sud au Nord, on a :

- Auvers-sur-Oise 0,75 % (9 voix), seule "anomalie négative" significative par rapport à la moyenne de la circonscription, correspondant à une ville touristique aisée.
- Butry-sur-Oise 1,68 % (5 voix).
- Valmondois 1,73 % (4 voix).
- Champagne-sur-Oise 1,24 % (8 voix).
- Mours 1,42 % (3 voix).
- Beaumont-sur-Oise 1,76 % (17 voix).
- Persan 1,92 % (15 voix).
- Bernes-sur-Oise 1,94 % (5 voix).
- Bruyères-sur-Oise 2,85 % (8 voix).

On constate que les villes populaires et ouvrières de Beaumont et Persan et quelques villages alentour donnent les meilleurs scores.

Par contre, les entrées gratuites pour les habitants de Nointel à la Fête de LO en compensation de la gêne occasionnée pendant 3 jours, ne compensent pas la sociologie du coin : Nointel 1 voix (0,65 %) :lol:

Dans le reste de la circonscription, les résultats sont en général très bas, voire nuls, dans la plupart des petits villages situés dans les grandes zones agricoles ouvertes au Nord et au Nord-Ouest de Pontoise : on y trouve la majorité des 27 communes où LO obtient 0 voix. Mais cela reste variable, car une voix suffit parfois à peser dans le pourcentage tellement l'effectif concerné est faible.

Il y a deux secteurs où LO fait davantage de voix.

D'une part, la zone reliant les deux villes du secteur, Magny-en-Vexin et Marines, avec entre les deux Nucourt et son usine Griffine :

- Saint-Gervais : 2,13 % (3 voix).
- Magny-en-Vexin : 1,32 % (8 voix).
- Cléry-en-Vexin : 2,78 % (2 voix).
- Nucourt : 2,33 % (3 voix).
- Le Bellay-en-Vexin : 4,65 % (2 voix).
- Moussy : 4,00 % (1 voix).
- Chars : 2,01 % (5 voix).
- Neuilly-en-Vexin : 3,33 % (1 voix).
- Marines : 1,10 % (5 voix).

Soit un "paquet" de 30 voix, du même ordre de grandeur que Persan + Beaumont et pas loin de celui de Pontoise...

Et d'autre part, un petit secteur tout à fait à l'Ouest du Val-d'Oise, frontalier avec l'Eure (Normandie), la vallée de l'Epte :

- Bray-et-Lû : 4,50 % (5 voix).
- Chaussy : 2,04 % (2 voix).
- Omerville : 4,08 % (4 voix).
- Ambleville : 3,45 % (2 voix).
- Saint-Clair-sur-Epte : 4,94 % (4 voix).
(et aussi un village à zéro voix).

Soit un paquet de 17 voix, qui forcément m'a interpellé, y a-t-il une explication possible ... et là j'ai réalisé que dans la description de la circonscription faite dans mon précédent post, j'étais passé à côté d'une usine significative située à Bray-et-Lû : Umicore Building Products, anciennement Vieille-Montagne Zinc (VM Zinc), une usine métallurgique de 160 personnes (autrefois plus grande) fabriquant des couvertures en zinc pour les toits, et qui s'est trouvée au coeur de l'actualité locale avec un changement d'actionnaire qui inquiète les salariés : le grand groupe belge Umicore (l'ancienne Union Minière avec ses intérêts au Congo !) vient juste de la vendre à un autre groupe belge, Fedrus International. Cette usine est située à Bray-et-Lû (950 habitants, population en baisse).

Avec les différents secteurs décrits, Pontoise, vallée de l'Oise (+ Nointel), Magny-Marines et vallée de l'Epte, on a 160 voix LO sur les 204. Le reste se répartit dans les nombreux villages, une voix par-ci, une par-là, parfois deux, souvent zéro.

On peut le prendre dans un sens ou dans l'autre, à chaque élection, quel que soit le score (même minime), les quartiers populaires et les petites villes industrielles sont les endroits où LO fait le plus de voix, même si ce ne sont pas TOUS les quartiers populaires et TOUTES les villes industrielles.
Plestin
 
Message(s) : 545
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Election législative Pontoise

Message par Plestin » 06 Fév 2018, 09:21

Au 2ème tour, dans le Val-d'Oise (plus surprenant que dans le Territoire de Belfort), la candidate macroniste Isabelle MULLER-QUOY, ex-députée dont l'élection avait été invalidée, est battue, à 48,55 %, par le candidat de droite Antoine SAVIGNAT qui obtient 51,45 %, dans un contexte de participation encore un peu plus faible qu'au premier tour, à 19,09 %.

Et ce, alors que l'addition des voix de droite et d'extrême-droite au premier tour dépassait à peine 40 % seulement.

Cela signifie que ces voix se sont largement reportées sur le candidat de la droite (même les voix du FN) et qu'un renfort significatif, environ 11 %, est venu d'électeurs qui avaient voté pour un candidat de gauche au premier tour. Comme pour Belfort, c'est l'amorce d'un "tout sauf Macron, même la droite" dans une partie minoritaire de l'électorat de gauche.

LREM, le parti de Macron, perd les deux partielles dont une dans cette circonscription du Val-d'Oise qui lui avait donné une députée. Il perd donc 1 élue à l'assemblée nationale.

On verra en mars si ce phénomène se confirme dans les autres partielles, malgré une configuration parfois différente (y aura-t-il un regain du PS contre Macron en Haute-Garonne ?)
Plestin
 
Message(s) : 545
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité