privatisation de la SNCF ?

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

privatisation de la SNCF ?

Message par Adom » 25 Fév 2018, 17:07

Salut à vous, je trouve l'édito très bien
viewtopic.php?f=24&p=330803#p330803
(sauf le coup de chapeau trop marqué à mon gout à la réaction "aussitôt" de la CGT :ugeek:) . Mais ma question porte sur des arguments a opposer ou à défendre concernant la privatisation à terme de la SNCF. La SNCF semble depuis longtemps rongée par la logique du profit et la recherche de rentabilité. Si on écarte la question des travailleurs, des cheminots qui eux vont voire une importante dégradation de leur situation ( et c'est l'essentiel certes) , il semble moins évident de convaincre des arguments concernant les usagers...Bien sûr il y a la fermeture de lignes bien que la SNCF n'est pas attendu la privatisation pour en supprimer en masse...Sur les prix cela me semble encore moins facile... Certains en évoquant l'ouverture à la concurrence du ciel et la fin du monopole d'Air France y voient la démonstration que la fin d'un monopole favorise la baisse des prix. ( Et je ne vois pas comment en régime capitaliste le monopole peut être défendu).... Voilà si vous aviez des billes ...
Adom
 
Message(s) : 3
Inscription : 25 Fév 2018, 16:52

Re: privatisation de la SNCF ?

Message par Patrocle » 10 Mars 2018, 01:14

Réforme de la SNCF: Besancenot appelle à un front commun de "Hamon à Mélenchon"
09/03/2018 à 09h56

Le porte-parole du mouvement anti-capitaliste, NPA, a appelé à un grand rassemblement à gauche allant de Benoît Hamon à Lutte ouvrière ou le Parti communiste. L'enjeu est de s'opposer aux réformes menées par le gouvernement et notamment celle sur le ferroviaire.

"Personne a lui seul ne peut incarner l’opposition sociale et politique à la gauche du gouvernement Macron." L'appel est lancé ce vendredi matin par Olivier Besancenot. Le porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) a interpellé Jean-Luc Mélenchon pour mener un front commun contre les réformes menées par l'exécutif et notamment celle lancée sur le ferroviaire. Avec pour première démonstration de force la manifestation du 22 mars.

"On est en train de vivre une séquence sociale et politique extrêmement importante imposée par le gouvernement, notamment autour de la bataille des services publics, détaille sur BFMTV et RMC Olivier Besancenot. On aura besoin de tous se rassembler (...) On a besoin de tous et toutes."

De Benoît Hamon à LO

Ce grand rassemblement de la gauche doit passer, pour le porte-parole du NPA, "de Benoît Hamon à Jean-Luc Mélenchon, à Pierre Laurent, à Nathalie Arthaud". "Ça serait incompréhensible que Jean-Luc Mélenchon ne soit pas dans le coup", poursuit-il, alors que le NPA a d'ores et déjà entamé des négociations avec l'ancien socialiste, Benoît Hamon ou Lutte Ouvrière. Il en appelle à l'unité plutôt qu'au projet personnel.

"On a tous le droit d’avoir des ambitions politiques mais on ne peut pas déconnecter les rapports de force actuels des perspectives politiques futures", insiste Olivier Besancenot.

Le rassemblement du 22 mars, et ceux qui pourraient succéder, va porter sur la bataille contre la réforme de la SNCF, et notamment la suppression du régime des cheminots, et le recours aux ordonnances annoncées par Edouard Philippe. "Concrètement si on perd sur la bataille ferroviaire, d’un point de vue politique, ce serait mauvais, prévient le porte-parole du NPA. Il y aura quand même un avant et un après."

Voyant en cette réforme du ferroviaire "un calcul politique du gouvernement", Olivier Besancenot estime que les organisations syndicales arriveront à trouver un accord pour faire front commun. Et rappelle, comme samedi sur le plateau de l'émission On est pas couché, qu'"on est tous le cheminot de quelqu'un". "On a tous des acquis sociaux dont certains ne bénéficient pas, c’est humain, consent-il. On est toujours le privilégié de quelqu’un d’autre (...). Mais on est tous en train de se faire bouffer à la même sauce."

http://www.bfmtv.com/politique/reforme- ... 91962.html
Patrocle
 
Message(s) : 146
Inscription : 28 Fév 2017, 13:57

Re: privatisation de la SNCF ?

Message par com_71 » 10 Mars 2018, 03:19

Avec ou sans anciens ministres, ce qui sera déterminant c'est le niveau de la mobilisation des travailleurs.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2217
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: privatisation de la SNCF ?

Message par artza » 10 Mars 2018, 06:39

Qu'en pense Patrocle, je ne sais pas.

Pour ma part j'hésite, c'est de la rouerie ou de la connerie?
artza
 
Message(s) : 1162
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: privatisation de la SNCF ?

Message par Patrocle » 10 Mars 2018, 18:20

artza a écrit :Qu'en pense Patrocle, je ne sais pas.

Pour ma part j'hésite, c'est de la rouerie ou de la connerie?


C'est vrai que je suis plus d'accord avec OB qu'avec la tienne (l'un, l'autre ou les deux) :D
Patrocle
 
Message(s) : 146
Inscription : 28 Fév 2017, 13:57

Re: privatisation de la SNCF ?

Message par com_71 » 10 Mars 2018, 19:30

1995, grande grève, Juppé d'un côté, cheminots, salariés RATP, la poste, de l'autre. Juppé défait. CGT du côté de la grève, CFDT plutôt contre, mais qui se souvient des positions des anciens ministres de Mitterrand ?
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2217
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: privatisation de la SNCF ?

Message par Plestin » 11 Mars 2018, 18:37

Une victoire contre les attaques dont sont victimes les cheminots, ne viendra pas d'un "grand rassemblement à gauche" mais de la lutte des cheminots eux-mêmes et, mieux, du maximum de secteurs de la classe ouvrière avec eux ; c'est ça qu'il faut essayer d'organiser.

L'appel à un "grand rassemblement à gauche" n'a aucun sens (du point de vue de l'intérêt des travailleurs), même s'il est probable que la plupart des courants politiques nommés seront représentés dans les manifestations du 15 et 22 mars. Mais justement, l'appel de Besancenot ne changera rien à la décision des uns ou des autres d'y participer, alors, pourquoi la faire ?

LO, elle, y sera présente, à la fois parmi les grévistes et parmi ceux qui viendront les soutenir.

L'objectif n'est pas de remettre en selle le PS ou un de ses avatars, ni de servir la soupe à Mélenchon. Si Mélenchon n'y participait pas, aucune raison de le supplier comme fait OB, tant pis pour lui. Et s'il y participe, il essayera de s'attribuer le mérite de la manifestation. Si Hamon y participe, ce serait de la pure hypocrisie car la politique actuelle de Macron n'est que le prolongement de celle du PS au gouvernement. Mais Hamon fera bien ce qu'il voudra.

Il y a une constante chez certaines organisations, comme le NPA à propos des prochaines manifestations des 15 et 22 mars, ou le POID qui appelle toutes les organisations à une grande manifestation nationale pour chasser Macron en guise d'anniversaire de mai 68, c'est qu'elles imaginent toujours la lutte sous l'angle d'un front commun des appareils et ne s'adressent guère aux travailleurs du rang alors que c'est de ces derniers que peut venir la solution.

Ou alors c'est juste une manoeuvre pour "démasquer" les traîtres qui refuseraient ? Dans ce cas, le POID aura sa liste de traîtres et le NPA en aura une autre. Mais pas sûr que les travailleurs soient au courant.

Peut-être qu'elles s'imaginent faire la démonstration que, elles, elles sont unitaires ? Mais est-ce que les travailleurs ont envie d'être unitaires avec le PS ?
Plestin
 
Message(s) : 570
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: privatisation de la SNCF ?

Message par Patrocle » 12 Mars 2018, 01:07

Et est ce qu'ils envie d'être unitaire avec LO ?
Un peu de sérieux. L'unité des travailleurs tels qu'ils sont avec leurs organisations ouvrières et politiques (pas tels que tu les inventes), leur auto-organisation dans la démocratie ouvrière sont les seuls conditions susceptibles de défendre les acquis des cheminots et de d'empêcher la braderie de la SNCF. Dénoncer les directions bureaucratiques est une chose et tout faire pour l'unité des cheminots contre les plans du gouvernements ne sont pas incompatibles. C'est même le contraire, c'est une nécessité.
Dernière édition par Patrocle le 12 Mars 2018, 01:13, édité 3 fois.
Patrocle
 
Message(s) : 146
Inscription : 28 Fév 2017, 13:57

Re: privatisation de la SNCF ?

Message par com_71 » 12 Mars 2018, 04:34

Plestin a écrit :Il y a une constante chez certaines organisations, comme le NPA, c'est qu'elles imaginent toujours la lutte sous l'angle d'un front commun des appareils et ne s'adressent guère aux travailleurs du rang alors que c'est de ces derniers que peut venir la solution.


Visiblement Patrocle n'en est pas convaincu.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2217
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: privatisation de la SNCF ?

Message par Patrocle » 15 Mars 2018, 18:07

com_71 a écrit :
Plestin a écrit :Il y a une constante chez certaines organisations, comme le NPA, c'est qu'elles imaginent toujours la lutte sous l'angle d'un front commun des appareils et ne s'adressent guère aux travailleurs du rang alors que c'est de ces derniers que peut venir la solution.


Visiblement Patrocle n'en est pas convaincu.


Tu as raison je ne suis pas du tout convaincu que le NPA se contente d'appeler à un front d'organisations sans s'adresser au travailleurs. Et puisque vous semblez adorer les caricatures, je suis convaincu que l'attitude de LO, qui contente d'appeler uniquement à la révolution, aboutit à rendre les travailleurs responsable de la situation de blocage des luttes dans une sorte de moralisme qui finalement laisse le champ libre au patronat et aux bureaucraties.
Patrocle
 
Message(s) : 146
Inscription : 28 Fév 2017, 13:57

Suivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité