Election législative Guyane

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Election législative Guyane

Message par Plestin » 13 Mars 2018, 08:14

Une élection législative partielle a aussi eu lieu dans la 2ème circonscription de Guyane (moitié Ouest du territoire) et c'était le 2ème tour. Le fait marquant, c'est qu'elle opposait un candidat de La France Insoumise, Davy RIMANE, à un candidat macroniste, Lénaïck ADAM.

Au premier tour, le macroniste disposait d'une avance très confortable, avec 43,1 %, suivi par le mélenchoniste à 35,1 %, loin devant le troisième candidat autour de 10 % (David RICHé, président de l'association des maires de Guyane).

Au deuxième tour, le macroniste l'emporte d'une très courte tête (50,6 % avec 8.320 voix, contre 49,4 % et 8.116 voix pour son adversaire). Soit un écart de 213 voix, un tout petit peu mieux qu'en 2017 où l'écart était de 57 voix... avec moins de voix au global (6.670 voix contre 6.613) dans un contexte de participation moindre à l'époque. Lénaïck ADAM est donc le seul député macroniste de l'actuelle série de partielles à être élu (réélu en l'occurrence). Comme quoi pour qu'un macroniste l'emporte il vaut mieux pour lui être opposé à LFI (ou au FN) plutôt qu'à la droite ou au PS...

Mélenchon a immédiatement mis en doute les résultats, en particulier ceux de la commune de Grand-Santi (7.000 habitants), une petite ville de l'intérieur, frontalière du Surinam :

Encore une fois, encouragé par le silence complice du parti médiatique au premier tour, les résultats de Grand Santi en Guyane campent en zone Corée du nord : 98% pour le candidat de Macron.


C'est vrai que ce résultat semble un peu incroyable. Ce n'est pas le lieu de trancher ici. Mais le plus intéressant de ces élections est ailleurs.

Le Huffington Post (et d'autres journaux qui disent la même chose presque mot pour mot) nous livrait un portrait des deux adversaires à l'issue du 1er tour :

Lénaïck Adam, descendant direct de Noirs marrons (esclaves ayant fui les plantations de l'ex-Guyane hollandaise au 18ème siècle) a construit sa victoire au 1er tour sur les communes du fleuve Maroni d'où il est originaire, à la frontière du Suriname. Il devance de près de 1.400 voix Davy Rimane à Saint-Laurent-du-Maroni dont le maire, Léon Bertrand ex-ministre de Chirac, empêtré dans des affaires judiciaires (deux fois jugé coupable jusqu'en cassation dans deux dossiers dont un pour "favoritisme et corruption") soutenait pourtant le candidat de Mélenchon.

Rimane, syndicaliste à EDF, l'emporte de près de 1.000 voix dans la ville spatiale de Kourou d'où il est originaire, lui qui est né l'année du 1er tir d'une fusée Ariane en 1979 avant de bloquer l'accès au centre spatial lors du mouvement de protestation de mars/avril 2017 dont il aura été une figure de proue.

(...) Lénaïck Adam, jeune chef d'entreprise diplômé de Sciences Po (...)



En fait, en 2017, la France Insoumise avait investi un autre candidat, Paul PERSDAM, qui avait obtenu 2,44 %, tandis que Davy RIMANE, alors "sans étiquette", avait failli l'emporter. Opportuniste, en 2018, le parti de Mélenchon a changé son fusil d'épaule et investi RIMANE avec l'espoir de gagner la circonscription. Prêt à tout, ce Mélenchon, pour avoir une chance de gagner. Même à côtoyer Léon BERTRAND, le maire corrompu de Saint-Laurent-du-Maroni, ancien ministre de Chirac sous Raffarin et Villepin, surnommé par Le Canard Enchaîné "le Balkany des tropiques". Ici, une petite photo de groupe.

https://twitter.com/JLMelenchon/status/ ... 7285623808

Si quelques-uns avaient encore des illusions sur Mélenchon...
Plestin
 
Message(s) : 616
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)