La loi du silence dans l’Église

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

La loi du silence dans l’Église

Message par artza » 20 Fév 2019, 05:59

La dernière des ratichons

Sainte mère l'église et les plus grands de ses serviteurs ont quelques soucis avec la justice des hommes suite à toutes ces histoires de pédophilie largement révélées par toute une presse hostile.

En fait c'est pas du tout ce qu'on croit, pendant des siècles les homosexuels pourchassés, condamnés à mourir comme ils avaient péché, par introduction dans l'anus d'un tisonnier rougi au feu n'eurent d'autres recours pour se protéger que de servir leur pire ennemi qui les condamnait dans tous ses textes saints et de revêtir la robe du célibat et de la chasteté contraints de taire pour leur propre salut les déviances pédophiles.

Décidément les voies du seigneur sont impénétrables, condamnant les homosexuels aux affres de l'enfer après le supplice terrestre il fondait l'église la première des institutions gay-friendly.
artza
 
Message(s) : 1238
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: La loi du silence dans l’Église

Message par Byrrh » 20 Fév 2019, 06:38

Les actes pédophiles, comme les viols, les violences conjugales, etc., sont essentiellement le fait d'hommes héterosexuels. C'est important à rappeler : il ne faudrait pas qu'on puisse penser que ce forum relaie l'amalgame habituel qui cible les homosexuels.

Et il ne faudrait pas non plus que la secte catholique, à l'heure où elle doit assumer certains de ses crimes, trouve de commodes boucs émissaires.
Byrrh
 
Message(s) : 333
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: La loi du silence dans l’Église

Message par Ottokar » 20 Fév 2019, 08:43

Ce qui est choquant dans toutes ces affaires c'est l'hypocrisie de l'Eglise en tant qu'institution et doctrine ainsi que sa volonté d'étouffer la vérité. La doctrine est constante, la sexualité n'existe pas : cf Paul, épitre aux Corinthiens.
"Quant aux points sur lesquels vous m'avez écrit, je vous dirai qu'il est bon pour l'homme de ne pas toucher de femme".
Persuadé que "la fin des temps" est proche (comme le savant fou de l'Etoile mystérieuse) tout ce qui est terrestre n'a aucune importance, différence de fortune, être esclave ou libre, sexualité... et l'Eglise a prêché l'abstinence en tout points. Sauf que la fin des temps n'arrivant pas tout de suite, ils ont vécu dans le siècle et plutôt bien, pour les princes de l'Eglise. Attendre la fin des temps un peu, ça va, toute sa vie, pas possible. En conséquence, l'Eglise catho a nié la sexualité, au contraire des autres religions (le Kama soutra est un texte semi-religieux par exemple, sans parler de processions phalliques et du culte de Dyonisos de la Grèce antique).
Ce qui était emprisonné sous la soutane devait forcément ressortir... et être tu. D'où le silence, l'hypocrisie et finalement les crimes. La pédophilie, malheureusement, elle existe dans tous les milieux (cf. le film récent "Les Chatouilles"). Mais le silence de l'institution, cela, c'est une caractéristique de l'Eglise.
Ottokar
 
Message(s) : 237
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: La loi du silence dans l’Église

Message par com_71 » 21 Fév 2019, 09:34

LO 20 Février 2019 a écrit :Abus sexuels dans l’Église : la loi du silence

Jeudi 23 février, le Vatican commencera à se demander comment prévenir les abus sexuels, particulièrement la pédophilie, dans l’Église. Il aura fallu pour cela la mise au jour de milliers de cas de par le monde, confinant parfois au système organisé.

Au même moment, des cas d’abus sexuels sont avérés sur des séminaristes, de jeunes adultes, des religieuses, de la part de leurs supérieurs hiérarchiques. Jusqu’au nonce apostolique de Paris, l’ambassadeur du pape, âgé de 74 ans, qui est maintenant accusé d’agressions sexuelles.

Le point commun à toutes ces vilenies est que le clergé catholique, jusqu’aux plus hauts échelons de la hiérarchie, a toujours couvert les siens. Il a par exemple fallu une accumulation de preuves dignes d’un Gilles de Rais en soutane pour que le pape ordonne qu’un cardinal américain soit défroqué. Et l’Église ou du moins ses avocats vont jusqu’à vouloir empêcher la sortie d’un film sur le sujet, alors même que les faits relatés sont connus depuis longtemps.

On sait, au moins depuis Molière, que, pour être dévots, ils n’en sont pas moins hommes, et que les pulsions sexuelles doivent travailler les prêtres comme les autres. L’obligation du célibat ne visait pas à empêcher les curés d’avoir une vie sexuelle, mais surtout à ce que les évêques médiévaux n’aient pas d’héritiers légitimes à qui léguer fortune et pouvoir. Cette mesure, comme l’exclusion des femmes de la prêtrise, est devenue un moyen d’augmenter la cohésion du clergé, sa discipline et sa fidélité au pape.

L’Église catholique est en effet un des groupes humains les plus centralisés, hiérarchisés et disciplinés. Elle l’est devenue par une lente évolution il y a bientôt un millénaire et l’est restée, devenant de ce fait complètement anachronique. Les prêtres, comme on l’a vu dans les affaires de pédophilie, refusent l’intrusion de la justice civile dans leurs affaires, n’ont de comptes à rendre qu’à leurs chefs. Ils ont pour mission de guider les fidèles, sont nommés par leurs supérieurs, déplacés comme le veut l’évêque, et soumis, pour les plus fanatiques d’entre eux, à une « obéissance de cadavre ». On entre dans le clergé par cooptation, après une longue formation, on revêt l’uniforme et, dès lors, on dicte le juste comportement à ses ouailles.

Les cas d’abus sexuels dans l’Église sont comparables à tous ceux exercés par des hommes ayant autorité, étant ou se croyant au-dessus de tout contrôle et de tout jugement. Le fait qu’ils aient été cachés si longtemps est caractéristique d’une secte, quand bien même elle compte des centaines de millions de membres. Le nombre de cas de pédophilie est proportionnel au nombre d’enfants confiés aux curés dans ce cadre particulier.

Ces turpitudes n’ont jamais empêché les prélats de faire la morale au monde entier, de s’ériger en spécialistes de l’éducation des enfants, de dire ce qui est licite ou non dans la vie amoureuse, la contraception, la procréation, etc. La bonne société n’en a pas moins continué de faire sa révérence à l’Église et de la proclamer comme un témoin de moralité, quitte ensuite bien sûr à faire comme bon lui semble. Cela juge l’une et l’autre.

Paul GALOIS
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2475
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: La loi du silence dans l’Église

Message par Byrrh » 05 Mars 2019, 14:55

Au sein d'une institution éminemment patriarcale et misogyne, le clergé catholique n'abusa pas que d'enfants : Religieuses abusées, l'autre scandale de l'Eglise, à voir sur le site d'Arte jusqu'au 3 mai 2019.

https://www.arte.tv/fr/videos/078749-00 ... -l-eglise/
Byrrh
 
Message(s) : 333
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: La loi du silence dans l’Église

Message par Gayraud de Mazars » 06 Mars 2019, 17:13

Salut camarade Byrrh !

J'ai vu avec attention ce documentaire, c'est édifiant et terrible ! Et n'attendons pas de l'Eglise un repentir, en ce siècle, ou de faire son jugement dernier, pour condamner, elle occulte tout, jusqu'au viol de ses nonnes !

J'ai connu des prêtres bon, simples et pauvres qui vivaient leur sacerdoce en toute humilité et simplicité au côté des plus démunis ! Cette Eglise du vice et des prélats n'est pas la leur !

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 362
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: La loi du silence dans l’Église

Message par yannalan » 06 Mars 2019, 21:43

J'ai trouvé une chanson en breton sur feuille volante, des années 20, qui dénonçait déjà les prêtres violeurs de gamins. Ca vient de l'ouest du 22, plutôt anticlérical de tradition. En Nord Finistère ou est-Morbihan, ça risquait pas.
yannalan
 
Message(s) : 91
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: La loi du silence dans l’Église

Message par artza » 07 Mars 2019, 07:05

Les libre-penseurs et les anticléricaux avaient dénoncés toutes ces turpitudes et ces crimes du clergé catholique lui consacrant toute une littérature, entre autre de brochures populaires illustrées parfois drôles, souvent graveleuses.

Des esprits délicats oeuvrèrent patiemment pour déconsidérer ces dénonciations, réhabiliter l'Eglise dans les milieux ouvriers militants et y restaurer son autorité.
Les staliniens ne furent pas étrangers à tout ça. "La main tendue aux catholiques" (comprendre aux évêques) suivie des comptines à la con d'Aragon 'celui qui croyait au ciel, celui qui n'y croyait pas" (comprendre l'important c'était d'obéir à Staline).

Et oui, les "catho-gauchos" et les "laïques ouverts" devront bien voir que tout ce que racontaient les rationalistes libre-penseurs et anti-cléricaux des deux siècles précédents n'étaient pas de la couillonade mais pure vérité.
Marx et Engels sont montés sur leurs épaules qui n'étaient pas de nains pour continuer sur le chemin de l'émancipation du genre humain.
artza
 
Message(s) : 1238
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: La loi du silence dans l’Église

Message par Gayraud de Mazars » 07 Mars 2019, 19:10

Salut camarades !

Goupillon sous protection ?
Brève Lutte Ouvrière du jeudi 07/03/2019

Le cardinal Barbarin vient d’être condamné à six mois de prison avec sursis pour ne pas avoir dénoncé les agressions pédophiles du père Preynat, qui officiait dans le secteur dont le cardinal avait la responsabilité. Six mois de prison avec sursis, alors que les victimes du père Preynat comme les innombrables autres victimes de prêtres et autres ecclésiastiques pervers, couverts et protégés par l’Église, en ont eu toute leur vie détruite, c’est pas cher payé…

La justice, garante de l’ordre établi, est clémente avec l’institution religieuse.


Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 362
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : conformistepote et 1 invité