Campagne du PCF

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: Campagne du PCF

Message par Plestin » 05 Mai 2019, 10:27

artza a écrit :

Je souhaite que chaque camarade qui n'a pas connu l'époque stalinienne en rencontre un exemplaire.


A ses risques et périls ? Mon nez fracturé se souvient encore de ce genre de rencontre, pendant la campagne des Européennes de 1984 :lol:
Plestin
 
Message(s) : 1088
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Campagne du PCF

Message par Zelda_Zbak » 06 Mai 2019, 07:35

artza a écrit :Il parait que le petit Brossat passe bien. J'ai rencontré quelques fans, tous au PC.
Dans la vraie vie, le bonhomme est glaçant... un boa observant une souris.


Ce qui me chauffe, moi, c'est ce genre de conneries ! Artza prends un lexomil merde ! Alors moi j'aime pas trop Arthaud, est-ce que tu me vois dire des horreurs sur elle ? :evil:
Je me dis : "T'aimes pas Arthaud ? Prends un lexomil et vote pour elle... lol". La question n'est pas de savoir si ça pourrait être ta pote, la question est de savoir si c'est elle qui exprime les idées les plus proches des tiennes.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 780
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Campagne du PCF

Message par pouchtaxi » 06 Mai 2019, 12:38

Gayraud de Mazars a écrit :Salut camarades,

Avec tous ces néo-staliniens on s'y perd un peu... Quelle différence et j'en oublie, entre le PRCF, le PCRF et le Parti révolutionnaire - Communistes ?

Pas beaucoup de différences, si ce n'est en commun un chauvinisme cocardier, peut être un peu moins pour le PCRF, pour revenir au Parti de Maurice Thorez et Jeannette !

Fraternellement,
GdM


Exemples :


Sur le site de Parti Révolutionnaire : Communistes (onglet Le Parti puis onglet Formation cours ° 2)

La France est directement menacée comme nation.



Encore mieux :

Sur le site Initiatives communistes (PRCF) un article dont le titre est

La classe ouvrière à l’avant-garde du combat patriotique.


Dont je ne résiste pas à vous soumettre le début :


Plus proches qu’ils ne croient du trotskisme et de son nihilisme national avéré, certains pseudo-léninistes actuels refusent de distinguer le patriotisme populaire, ce meilleur ami de l’internationalisme prolétarien, du nationalisme xénophobe, cet exutoire permanent du supranationalisme euro-atlantique.





Affligeant !
pouchtaxi
 
Message(s) : 83
Inscription : 08 Mai 2006, 18:19

Re: Campagne du PCF

Message par Gayraud de Mazars » 07 Mai 2019, 09:11

Salut camarades,

Des nouvelles du comité de soutien national de la liste du PCF menée par Ian Brossat...

Européennes. Le comité de soutien des communistes fait le plein
Mardi, 7 Mai, 2019
Julia Hamlaoui

https://www.humanite.fr/europeennes-le- ... uSldzv9Hss

Costa Gavras, Bernard Thibault, les Pinçon-Charlot, Lassana Bathily figurent, comme nombre de syndicalistes, d’intellectuels, d’artistes, d’associatifs, au comité de soutien de la liste conduite par Ian Brossat, que les communistes ont présenté lundi soir.

« Il commence à se dire ici ou là, dans les milieux autorisés, que notre campagne frémit. Il est vrai que quand je vois cette assistance, sa diversité, ça me conforte dans l’idée qu’il se passe quelque chose. » A trois semaines du scrutin, Ian Brossat était entouré ce lundi soir du comité de soutien à la liste qu’il conduit pour les européennes. Sous la coupole Niemeyer, place du colonel Fabien, les communistes ont accueilli syndicalistes, artistes, associatifs, intellectuels… Après le président de ce comité de soutien, le héros de l’Hyper cacher, Lassana Bathily qui a dit sa fierté et sa confiance en Ian Brossat pour « défendre nos valeurs » face aux crises qui frappent l’Europe, c’est d’abord Bernard Thibault et Monique Pinçon-Charlot que le président du Conseil national du PCF, Pierre Laurent, monsieur loyal le temps de l’événement, a invités sur scène. « S’agissant d’élections européennes, l’absence de progrès social est l’un des facteurs importants qui expliquent le divorce entre une grosse partie du peuple et les politiques menées » , a dénoncé l’ex-secrétaire général de la CGT, désormais représentant à l’OIT ( Organisation internationale du travail), estimant essentiel de mettre sur la table des « propositions qui peuvent représenter des alternatives » face à la « compétitivité sans cesse mise en avant pour justifier les régressions sociales », alors que d’ores et déjà « 2,7 millions de personnes décèdent chaque année du fait du travail ». Une soirée placée sous le signe de la culture « En France comme en Europe, on retrouve les mêmes, ils font partie de cette oligarchie qui a décidé d’en finir avec la démocratie. (…) On donne aux plus riches sans condition afin qu’ils utilisent l’argent comme une arme de destruction massive et d’asservissement des peuples », a également prévenu l’auteure du « président des ultra-riches », Monique Pinçon-Charlot, pointant notamment les « 1000 milliards » qui s’envolent en Europe tous les ans vers les paradis fiscaux. Le tout croqué en live par le dessinateur Edmond Baudoin pour une soirée « placée sous le signe de la culture », qui pouvait se targuer du soutien, malgré l’impossibilité pour certains d’être présents lundi, des réalisateurs Costa-Gavras et Alain Guiraudie, de l'écrivaine lauréate du Prix Goncourt 2014 Lydie Salvayre, du plasticien Ernest Pignon-Ernest… Les militants syndicaux ont eux aussi répondu présents.

Outre des noms plus connus comme l’urgentiste Patrick Pelloux ou des syndicalistes comme Marie-Claire Cailletaud, les soutiens comptent « plus de 300 responsables syndicalistes cheminots, plus de 150 métallurgistes, plus de 200 responsables départementaux de différents syndicats, des responsables nationaux », a listé Pierre Laurent. Mobilisation générale pour la dernière ligne droite de la campagne La soirée s’est voulue aussi européenne au sens littéral, avec l’intervention du Belge Nico Cué, l’ancien secrétaire général de la FGTB Métallos et candidat du Parti de la gauche européenne à la présidence de la Commission européenne, de l’Espagnole Sira Rego, numéro 2 de la liste Unidas Podemos, et d’Attila Vajnaï, président du Parti des travailleurs de Hongrie. « L’Europe aujourd’hui c’est celle des lobbies, de l’argent, des multinationales, des partis politiques qui abandonnent le peuple pour répondre au besoin des multinationales. C’est ce que nous devons changer, la gauche ne peut pas rester assise. L’abstention n’est pas une option », lance Nico Cué alors qu’ Attila Vajnaï fustige l’alliance voulue par Marine Le Pen avec Viktor Orban. « Un réel danger », met-il en garde alors que le premier ministre hongrois mène une « politique néofasciste ». Un peu plus tard Ian Brossat affirme en écho vouloir « battre en brèche » l’idée entretenue tant par LaRem que par le RN qu’il « s’agit pour cette campagne de choisir entre les libéraux et les fachos ». « C’est honteux de résumer ainsi le choix pour ces européennes, s’indigne le candidat, parce que si c’est le cas cela signifie qu’on invite tous ceux qui ne sont pas d’accord avec le cours actuel de l’Union européenne à se jeter dans les bras de l’extrême droite et on légitime l’idée qu’elle serait une alternative sociale. Or en Autriche, par exemple, où les fachos sont au pouvoir ils ont mis en place la semaine de 60 heures !» L’occasion aussi de sonner la mobilisation générale pour la dernière ligne droite de la campagne. « Ils veulent faire rimer élection avec piège à cons, élection avec abstention. Tout est organisé pour que le taux d’abstention soit le plus élevé parce que ça les arrangent dans le camp d’en face. Parce que 100% des banquiers, des représentants des marchés financiers, eux, iront voter. (…) Avec cette élection à un tour nous pouvons voter pour nos idées», tance à son tour le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel appelant à « déjouer les pronostics » d’ici le 26 mai.

Pour les communistes et leurs soutiens, l’élection européenne n’est pas un coup pour rien malgré l’idée répandue que le parlement européen n’aurait que peu de pouvoir. « On a mené beaucoup de batailles, nous en avons perdues mais on en a aussi gagné », rappelle la députée sortante Marie-Christine Vergiat, citant notamment celles contre la restriction de l’aide alimentaire pour les plus démunis, contre le traité Acta notamment sur les brevets de médicament ou encore sur l’interdiction de la pêche électrique. Et, s’amusant à imaginer le « président du Medef » « s’étrangler en avalant son croissant » en découvrant, le « lundi 27 au matin » dans les « pages de son journal préféré, Le Figaro », la « liste du PCF à 8% », Fabien Roussel de conclure : « Faisons rimer ces élections avec révolution ! »


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 692
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Campagne du PCF

Message par Byrrh » 07 Mai 2019, 09:31

Gayraud de Mazars a écrit :Salut camarades,

Des nouvelles du comité de soutien national de la liste du PCF menée par Ian Brossat...

(...) Et, s’amusant à imaginer le « président du Medef » « s’étrangler en avalant son croissant » en découvrant, le « lundi 27 au matin » dans les « pages de son journal préféré, Le Figaro », la « liste du PCF à 8% », Fabien Roussel de conclure : « Faisons rimer ces élections avec révolution ! »

Bonjour Gayraud de Mazars. Tu as mis en gras ces propos du secrétaire national du PCF : tu dois donc avoir un avis à leur sujet. Peux-tu nous en faire part ?

Mon avis à moi : c'est risible, un politicien réformiste qui parle de révolution, et qui veut nous faire croire qu'un PCF à 8 % ferait "s'étrangler" le président du Medef. Roussel pense s'adresser à des enfants ? J'ai connu l'époque où le PCF faisait à peu près un tel score ; à la tête de ce qui s'appelait encore le CNPF, personne n'avait de difficulté particulière à déglutir en mangeant ses viennoiseries du matin.
Byrrh
 
Message(s) : 489
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Campagne du PCF

Message par yannalan » 07 Mai 2019, 09:38

J'ai connu l"époque des 21% et le patronat ne s'enfuyait pas non plus...
yannalan
 
Message(s) : 118
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: Campagne du PCF

Message par Gayraud de Mazars » 07 Mai 2019, 09:42

Salut Byrrh !

Byrrh a écrit :Bonjour Gayraud de Mazars. Tu as mis en gras ces propos du secrétaire national du PCF : tu dois donc avoir un avis à leur sujet. Peux-tu nous en faire part ?


Je trouve très bien que le camarade Roussel parle de Révolution... Il devrait aussi parler un peu plus du socialisme et de bien d'autres combats pour des marxistes révolutionnaires !

Comme l'écrivait La Riposte à juste titre :

"Les communistes sont toujours internationalistes. Comme le disait Marx dans le Manifeste du Parti Communiste : “Dans les différentes luttes nationales des prolétaires, ils mettent en avant et font valoir les intérêts indépendants de la nationalité et communs à tout le prolétariat.” Le combat des communistes français est de convaincre les salariés de la nécessité vitale d’exproprier les capitalistes, de prendre le contrôle de l’économie du pays, et de se servir du Parlement Européen comme d’une tribune pour appeler les salariés des autres pays d’Europe à la coopération et à mettre un terme à la concurrence qui leur nuit à tous.

Le retentissement d’un mouvement révolutionnaire dans un pays qui tendrait la main aux travailleurs des autres pays serait un coup terrible aux profiteurs du système actuel, qui jouent sur la division en exacerbant les différences de nationalités ou de religions. Une lutte massive et victorieuse contre le capitalisme en France entrerait nécessairement en conflit avec les traités et dispositions légales de l’Union Européenne. Elle signifierait, compte tenu de la place qu’occupe la France en Europe, la fin de l’Union Européenne sur ses bases actuelles, et ouvrirait la voie à la mise en place d’une véritable coopération économique libre, fraternelle et mutuellement bénéfique entre tous les pays du continent."


C'est de cela que le camarade Roussel devrait parler !

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 692
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Campagne du PCF

Message par Byrrh » 07 Mai 2019, 10:03

Merci de ta réponse. Je ne sais pas si c'est "très bien" que Roussel parle de révolution, dans la mesure où ça contribue à vider encore un peu plus ce mot de son sens. Un tel vocabulaire sert juste à flatter des milieux PCF qui ne sont pas révolutionnaires, mais tout de même volontiers romantiques et amateurs de folklore radical (mais j'ai parfois l'impression que ton courant pense que ce folklore est un point d'appui ; alors que franchement, qu'est-ce que c'est superficiel....).

J'ignore si La Riposte se permet d'être "cash" au sujet de la phraséologie marketing, c'est-à-dire de la démagogie, des dirigeants du PCF. Quitte à être à l'intérieur de ce vieux parti réformiste, autant y être totalement à contre-courant des inepties qui s'y disent, non ?

Ton courant a-t-il déjà produit un texte qui explique à peu près de quel type de parti ouvrier nous avons besoin, et qui montre à quel point le PCF n'a à peu près rien à voir avec lui ? Si vous cherchez à ce qu'existe un parti révolutionnaire, vous ne pouvez quand même pas faire l'économie d'un constat de ce qu'est le PCF, non ?

LO fait un tel constat, y compris quand elle est dans l'enceinte de la Fête de l'Humanité. Tout en exprimant un sentiment de solidarité et de fraternité à l'égard des militants ouvriers du PCF. Mais vouloir préserver de bons rapports n'exclue pas de pouvoir se livrer à une critique complète et sans faux-semblants.
Byrrh
 
Message(s) : 489
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Campagne du PCF

Message par artza » 07 Mai 2019, 11:04

Le MEDEF a déjà usé de ministres "communistes" et s'en est très bien porté.

De Gaulle s'est félicité de son bon usage de ministres "communistes".
Mitterrand autre amateur de genre ne s'en est jamais plaint.


Comme chacun sait "les élections c'est la révolution" et "la grève c'est l'arme des trusts".

Les mêmes bonimenteurs (ou leurs clones) reviennent agitant les mêmes programmes usagés retrouvés au fond des poubelles de l'histoire sous le nez des travailleurs.

Malheur à ceux-ci s'ils se laissent abuser, ils auront des promesses d'abord, des flash-balls ensuite...
artza
 
Message(s) : 1376
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Campagne du PCF

Message par com_71 » 07 Mai 2019, 13:08

Zelda_Zbak a écrit :
Il parait que le petit Brossat passe bien. J'ai rencontré quelques fans, tous au PC.
Dans la vraie vie, le bonhomme est glaçant... un boa observant une souris.


Ce qui me chauffe, moi, c'est ce genre de conneries !


"un boa observant une souris".
Je n'ai pas rencontré Ian Brossat. Par contre j'ai rencontré - il y a certes quelques temps - des quidams qui auraient pu attirer ce même commentaire de ma part. Autrement dit : "celui-là il serait capable de m'assassiner".
Quand tu ressens ça, pourquoi ne pas le dire ?
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2972
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)