Page 2 sur 3

Re: Municipales 2020

Message Publié : 09 Oct 2019, 18:14
par Plestin
- DROM (Départements et Régions d'Outre-Mer) et COM (Communautés d'Outre-Mer) publiées.

Re: Municipales 2020

Message Publié : 23 Oct 2019, 12:29
par Plestin
Pour l'instant, les annonces publiques de listes LO concernent des villes où LO était déjà présente en 2014. Outre Besançon, Rennes, Clermont-Ferrand, Reims, Saint-Etienne, ont été annoncées Saint-Brieuc et Beauvais. Lors du meeting de la fête de Tours, les trois listes de 2014 - Tours, Joué-lès-Tours, Saint-Pierre-des-Corps - ont été à nouveau annoncées. Au meeting de la fête de Grenoble, même chose pour les trois listes locales - Grenoble, Echirolles, Saint-Martin-le-Vinoux - "et ailleurs si c'est possible". A celui d'Orléans, dans "le plus grand nombre de villes possible". A celui du Mans, "au Mans (...) et nous espérons (...) aussi ailleurs dans la Sarthe".

Combat Ouvrier a déjà annoncé dans un communiqué les trois villes où il se présentait déjà : Fort-de-France (Martinique), Les Abymes et Capesterre-Belle-Eau (Guadeloupe).

Il est probable qu'il y aura beaucoup de nouvelles listes, dans des villes grandes, moyennes ou petites. Il y a beaucoup de tentatives, même si elles n'aboutiront pas forcément toutes. Parmi elles, ce serait vraiment chouette qu'une liste de femmes de ménage et personnels de l'hôtellerie dans une ville bourgeoise aboutisse... :D L'avenir le dira.

Re: Municipales 2020

Message Publié : 23 Oct 2019, 16:11
par ianovka
Plestin a écrit :Parmi elles, ce serait vraiment chouette qu'une liste de femmes de ménage et personnels de l'hôtellerie dans une ville bourgeoise aboutisse... :D L'avenir le dira.


Je crois que c'est quasi bouclé. ;)

Re: Municipales 2020

Message Publié : 27 Oct 2019, 08:05
par Plestin
L'article de la nouvelle LDC sur le Parti ouvrier et les élections municipales (1880-1882) permet de bien illustrer comment l'on peut se poser la question de la participation aux municipales encore aujourd'hui :

https://mensuel.lutte-ouvriere.org//201 ... 35328.html

Re: Municipales 2020

Message Publié : 27 Oct 2019, 08:33
par Gayraud de Mazars
Salut Plestin,

On peut lire dans la Lutte des classes (LdC) et l'article que tu proposes sur les positions du Parti Ouvrier :

L’élection municipale, dans une ville ouvrière de cette époque, opposait bien souvent le militant ouvrier le plus connu, à la tête d’une liste prolétarienne, au représentant direct du patronat local, le directeur de la grande usine de la ville, voire son propriétaire. Parmi d’autres, on peut citer le mineur de Carmaux, Calvignac, socialiste non guesdiste et syndicaliste. Élu maire de sa commune en 1892, il fut licencié au prétexte que son mandat de maire l’obligeait à s’absenter, puis réintégré triomphalement grâce à une grève de 2 500 mineurs, transformée en épreuve de force à l’échelle nationale.


Je connais bien cette histoire étant né à Carmaux... J'avais écrit :

Carmaux, patrimoine mondial des prolétaires

https://www.lariposte.org/2018/07/carma ... oletaires/

Carmaux la prolétaire :

Après la victoire de la grève des mineurs de mars 1892, du syndicat “rouge”, Carmaux est l’une des premières villes occitanes à se doter d’une mairie socialiste. Socialiste, pas à la sauce d’aujourd’hui, non, révolutionnaire, rouge, avec un maire authentiquement ouvrier, qui deviendra un ami fidèle et indéfectible de Jaurès, le carbonièr Jean – Baptiste Calvignac. Ce 1er mai là, de l’année 1892, en cette journée de lutte des travailleurs du monde, derrière le drapeau rouge, au cri de « Vive la Sociale », les verriers et mineurs de Carmaux allèrent voter pour élire un des leurs !

La réaction patronale dirigée par le marquis De Solage, qui pensait posséder la mairie comme il avait sa mine et ses écoles maristes, attaqua l’hérésie socialiste, ces sans-dieu qui pensaient d’abord à faire construire dans leur ville une école laïque… La hargne de ce grand notable ouvertement monarchiste, qui a décidé de persécuter ces mineurs qui lui échappent (mise à pied, licenciement…), ne fit qu’enrager ce monde ouvrier qui espérait mieux que des salaires dérisoires et voulait faire démocratiquement entendre sa voix et déjà dans sa mairie. C’était cela aussi la réalité de la lutte des classes.

La combativité des mineurs et verriers de Carmaux était animée par cette soif révolutionnaire que rien n’émousse, et dire que c’est en occitan que tout se passait, l’occitan pour ceux qui travaillaient, le français pour ceux qui les opprimaient.

Le socialisme à Carmaux vient de ces aristocrates de la classe ouvrière (éduqués, bien payés) que sont ces verriers venus travailler à Carmaux, à la verrerie Saint Clotilde. Ils étaient des exilés, licenciés du Centre de la France pour action politique, c’est qu’ils étaient à l’extrême gauche, guesdistes, là où ils passaient, ils ne faisaient pas que souffler des bouteilles, faisant ainsi payer bien cher aux patrons, leur savoir et leur expérience.

Ces ouvriers ne parlaient pas l’occitan, cependant bien intégrés, ce sont eux qui ont été les pionniers du socialisme à Carmaux, inspirateur des premiers cercles marxistes. Entre verriers et mineurs, au – delà des langues, c’était déjà la solidarité de classe… Internationale.


Fraternellement,
GdM

Re: Municipales 2020

Message Publié : 27 Oct 2019, 11:18
par com_71
Cet article avait déjà été posté sur le forum. Comme l'éducation c'est [aussi] une question de répétition, pourquoi pas ? ;)

Re: Municipales 2020

Message Publié : 31 Oct 2019, 17:40
par Plestin
Je reviens sur l'extrait de la LDC cité par GdM :

L’élection municipale, dans une ville ouvrière de cette époque, opposait bien souvent le militant ouvrier le plus connu, à la tête d’une liste prolétarienne, au représentant direct du patronat local, le directeur de la grande usine de la ville, voire son propriétaire.


C'est sans doute cela qui a le plus changé et qui rend plus difficile l'utilisation des élections municipales dans le processus de construction du Parti ouvrier. Aujourd'hui, il existe dans les principales villes une très grande variété de candidats bourgeois grands et petits susceptibles d'occuper le terrain, dont certains - les anciens partis ouvriers par exemple - avec une base parfois encore forte dans la classe ouvrière. Cela vient brouiller la campagne électorale et, du point de vue de la bourgeoisie, c'est une excellente chose pour gêner l'émergence d'un parti ouvrier.

De plus, les illusions réformistes sont probablement plus fortes qu'à l'époque du Parti ouvrier (intégration des anciens partis ouvriers et des syndicats oblige) et largement présentes aussi bien chez ceux qui votent que chez une grande partie de ceux qui s'abstiennent (mais espèrent qu'un jour un "bon candidat qui ne les décevra pas" va sortir du chapeau).

Bref, la tâche est plus difficile aujourd'hui quoique sans doute moins risquée qu'à l'époque (cela peut changer). Mais indépendamment de l'efficacité de la propagande LO pour atteindre les électeurs de la classe ouvrière, variable selon la taille des villes et la configuration politique et sociale locale, le fait même de réussir à construire de plus en plus de listes, avec tout ce que cela sous-entend (y compris de nouveaux contacts dans les milieux populaires), est une vraie étape dans le processus de construction du futur Parti.

Re: Municipales 2020

Message Publié : 02 Nov 2019, 07:10
par Plestin
Dans L'Arlésienne Info du 14 octobre 2019, confirmation d'une candidature LO à Arles (Bouches-du-Rhône) :

/// Lutte ouvrière présentera un candidat
Croisée sur le marché, la section Lutte ouvrière d’Arles affirme qu’elle présentera un candidat aux prochaines élections municipales « comme lors de toutes les précédentes élections », confirme Guy Dubost, le futur candidat. « On pourrait faire des accords avec Nicolas Koukas contre qui nous n’avons rien de personnel, mais la politique sortie de ses mandats n’a de communiste que le nom ».

Re: Municipales 2020

Message Publié : 04 Nov 2019, 13:53
par Plestin
Dans le JSD (Journal de Saint-Denis), confirmation d'une candidature LO à Saint-Denis (93).

https://www.lejsd.com/content/lutte-ouv ... re-en-sera

Sur Actu.fr, confirmation d'une candidature LO à Argenteuil (95).

https://actu.fr/ile-de-france/argenteui ... 68850.html

Sur 20minutes.fr, confirmation d'une candidature LO à Montpellier (34).

https://www.20minutes.fr/municipales/26 ... re-sortant

Evoquée aussi dans La Voix du Nord (article inaccessible), une candidature LO à Maubeuge (59).

Pour l'instant ce sont des villes où LO était déjà présente en 2014.

Re: Municipales 2020

Message Publié : 08 Nov 2019, 21:02
par Plestin
Poitiers (Vienne).
Saint-Chamond (Loire).

Dans ma région (version ancienne région), il y a pas mal de tentatives de nouvelles listes. Si LO parvient à tout faire, ce qui n'est pas gagné, entre les anciennes et les nouvelles il va falloir aligner 1.000 noms, bigre... :? C'est comme à la pêche : lancer l'hameçon et voir si ça mord. Dans certains coins ça a l'air de mordre ;)