Le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Edito LO du 19 octobre 2020

Message par Bertrand » 19 Oct 2020, 18:58

Après l'attentat de Conflans : ne pas se laisser diviser entre travailleurs !

L’assassinat d’un professeur de collège à Conflans-Sainte-Honorine, décapité pour avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo, nous plonge une fois de plus dans l’horreur. Une horreur et un dégoût redoublés par le fait que ces actes ignobles sont toujours utilisés par les racistes, les réactionnaires et les anti-immigrés avec, pour résultat, de diviser le monde ouvrier.

L’acte est effroyable. Tout aussi glaçant est le processus qui a conduit et armé la main de ce jeune de 18 ans, d’origine tchétchène. Son passage à l’acte a, en effet, suivi une campagne d’agitation et de manipulation, orchestrée par la mouvance de l’islamisme intégriste. Celle-ci a voué le professeur à la vindicte publique, en faisant passer un cours sur la liberté d’expression pour du racisme et de l’islamophobie.

Ces agitateurs intégristes prétendent parler au nom des musulmans qui peuvent, à juste titre, se sentir stigmatisés et rejetés. Mais ils ne visent qu’une chose : imposer leur ordre moral à tous, à commencer par les musulmans.

Ils ne s’en prennent pas seulement à ce qui est enseigné à l’école. Ils veulent aussi régir la vie des musulmans et menacent qui ne suit pas le ramadan comme ils le voudraient ou qui boit de l’alcool. Ils font pression sur les musulmanes qui ne se conforment pas à leurs règles. Demain, s’ils s’enhardissent, ils s’opposeront à ceux qui écoutent de la musique ou jouent au foot. C’est ce qu’ils font dans certains pays où ils sont au pouvoir. C’est ce que l’on a vu dans les régions dominées par Daech.

La dictature qu’ils préparent pèsera avant tout sur les classes populaires. Comme le monde occidental a ses fascistes d’extrême droite, le monde musulman a les siens. Quand l’extrême droite identitaire utilise la peur de l’étranger, les islamistes se servent de la religion pour dominer ce qu’ils considèrent être leur communauté.

Les deux s'alimentent mutuellement, les deux sont des ennemis mortels des travailleurs. Et les deux sont prêts à creuser un fossé de sang et à s’imposer par la terreur. On l’a vu en Europe dans les années 1930 avec Hitler, en Algérie pendant la décennie noire des années 1990 et, récemment, en Syrie et en Irak avec Daech.

Qu’ils viennent des rangs de l’extrême droite ou des intégristes, ceux qui prétendent limiter les libertés veulent faire de nous des moutons dociles, soumis à eux, mais aussi au patronat. Il ne s’agit pas seulement de discuter où se trouvent les limites de la liberté d’expression. Ce sont nos droits et nos intérêts de travailleurs qui sont menacés : la liberté de contester, de s’organiser, de revendiquer et de faire grève.

Alors, les travailleurs doivent combattre ces deux ennemis en faisant bloc en tant que prolétaires, en s’appuyant sur leurs intérêts communs d’exploités et sur les combats qu’ils ont à mener ensemble, jour après jour.

Comme tous les autres dirigeants politiques, Macron a appelé à l’unité nationale et au respect de la République. Mais derrière ces prétendues valeurs républicaines, il y a un ordre social contraire aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

La société ne se délite pas seulement sous les coups de boutoir de militants réactionnaires. Ces derniers ne font qu’exploiter politiquement le désarroi et l’abandon dans lesquels la crise, le chômage de masse et la misère plongent des millions de femmes et d’hommes. Les frustrations et la haine qui en découlent renouvellent en permanence le terreau de l’intolérance, de l’individualisme et de la violence, surtout dans les périodes de crise.

L’ordre social capitaliste et, plus encore, la crise créent les éléments d’un engrenage mortel. Et la politique gouvernementale, systématiquement favorable aux plus riches et à la bourgeoisie contre les travailleurs, ne fait qu’accélérer le mécanisme.

Car, que va-t-il se passer demain ? À cause de crapules fanatisées ou embrigadées par les filières terroristes, combien y aura-t-il de contrôles au faciès, de jeunes de banlieue confrontés au racisme et à la suspicion généralisée ? À cause de terroristes sous statut de réfugiés, combien de migrants fuyant les guerres et les persécutions seront rejetés ? Seuls les travailleurs, unis par-delà les différences d'origine, de nationalité et de religion, peuvent casser cet engrenage.

La conscience de pouvoir et de devoir, ensemble, changer la société doit guider les travailleurs, car le fanatisme religieux, le fondamentalisme, la terreur fasciste, sortent malheureusement, comme des bêtes immondes, du ventre de notre société. Pour mettre fin à des actes barbares tels que le meurtre de Conflans, c’est la société elle-même qu’il nous faudra transformer.

Avatar de l’utilisateur
Bertrand
 
Message(s) : 530
Inscription : 25 Juil 2003, 15:27

Re: Edito LO du 19 octobre 2020

Message par Kéox2 » 21 Oct 2020, 17:53

Je trouve aussi que cet édito est tout particulièrement pertinent et bien venu dans cette période où montent de tous les cotés, dans cette société capitaliste en crise profonde, à la fois le fascisme islamiste et le poison nationaliste. Dans l'extrême gauche, quasiment seule, LO exprime le point de vue communiste internationaliste et défend les intérêts fondamentaux de la classe ouvrière dans toutes ses composantes.
Kéox2
 
Message(s) : 213
Inscription : 03 Fév 2015, 12:09

Le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite

Message par Byrrh » 21 Oct 2020, 18:28

Concernant la caractérisation de "fascisme", qui est toujours utilisée avec circonspection par Lutte ouvrière, je trouve qu'il serait intéressant d'ouvrir un fil à propos de cette caractérisation quand il s'agit de désigner certains phénomènes politiques actuels.

Je ne suis pas forcément en désaccord avec cette utilisation qu'en fait LO depuis le communiqué signé par Ali Kaya. J'ai eu d'ailleurs l'occasion de la défendre auprès d'un camarade d'un autre courant ; ce camarade considère qu'elle est en l'espéce inappropriée, approximative d'un point de vue historique.
Byrrh
 
Message(s) : 779
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite

Message par com_71 » 21 Oct 2020, 20:33

La " circonspection" de Lutte Ouvrière, c'était je crois surtout la volonté d'avoir une politique correspondant à la situation, et de ne pas confondre un parti d'extrême-droite à perspective parlementariste avec les hordes anti-ouvrières de l'Italie des années 20 ou de l'Allemagne des années 30.
Pour le reste, une analogie contient toujours une part d'approximation, et ce n'est pas le sujet de cet édito. Celui-ci distingue deux courants politiques et, sans les identifier, dénonce leurs visées anti-ouvrières et marque bien qu'ils s'entretiennent mutuellement l'un-l'autre.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4150
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite

Message par com_71 » 21 Oct 2020, 21:00

lutte ouvrière, 21 oct. 2020 a écrit :...la religion est un habillage idéologique des plus pratiques pour souder un groupe ou une population, s’en faire une clientèle, une base sociale ou un tremplin en vue de conquérir le pouvoir. Les partis religieux peuvent être des émanations directes de la classe dominante, comme l’était naguère celui de l’ultra-catholique Franco ou comme le sont aujourd’hui les musulmans wahabites d’Arabie saoudite. Ils peuvent être de simples pompes à finances pour leurs pasteurs, Moon et d’autres. Ils peuvent aussi s’appuyer sur une fraction humiliée de la population, comme certains islamistes contemporains. Mais tous veulent imposer leur ordre moral et tous, l’histoire comme l’actualité le montrent, sont prêts à utiliser la force pour y parvenir, aux dépens finalement de l’ensemble des opprimés, avec ou sans religion.

Il y a autant de prétendants à la dictature qu’il y a de sectes politico-religieuses, reconnues ou non, nouvelles ou millénaires. Les fanatiques islamistes, comme celui qui a sévi à Conflans, n’en ont pas l’exclusivité...

https://journal.lutte-ouvriere.org/2020 ... 52338.html
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4150
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite

Message par Gayraud de Mazars » 22 Oct 2020, 11:08

Salut camarades,

Le journal Lutte Ouvrière et son organisation politique Union communiste, n'emploient pas à la légère la qualification de fasciste à un individu, une attitude, un mouvement, un parti. Ici après l'attentat de Conflans et l'assassinat de Samuel Paty, cela est juste, au delà de la position réactionnaire et rétrogrades des intégristes musulmans, c'est le fascisme qui parle... Oui, le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite, comme l'annonce en titre de ce fil, le camarade Com...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1175
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite

Message par Byrrh » 22 Oct 2020, 19:24

"Fascistes d'extrême droite" ? Il y en a de centre-droit ?...

"Le monde musulman a ses fascistes" : qui en doutait ? Pourquoi n'en aurait-il pas ?

----------

Merci à Com_71 pour ses premiers éléments de réponse. Je suppose que prochainement, LO aura l'occasion de développer son point de vue.

Et s'il y a une imminence du péril fasciste en France, gageons aussi que la composante révolutionnaire du mouvement ouvrier de ce pays se rappellera des mots d'ordre adéquats en pareilles circonstances (c'est-à-dire, s'affranchir radicalement des standards actuels de la légalité bourgeoise...). À moins qu'il soit question d'autres pays ? Bref, vivement un peu plus d'analyses à ce sujet.
Byrrh
 
Message(s) : 779
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite

Message par Byrrh » 22 Oct 2020, 20:00

Bon, trêve de suspense. Je me doute bien que l'heure n'est pas venue de sortir de la paille les fusils Lebel.

Par contre, je suis ouvert à l'idée selon laquelle l'un des enjeux du moment, c'est de tout faire pour que la classe ouvrière de culture et/ou de religion musulmane rejette ces crapules et se défende contre elles chaque fois qu'elles se manifestent.

Et si caractériser lesdites crapules comme étant une sous-espèce de fascistes ou de proto-fascistes peut y aider, pourquoi pas ?... Il faut être efficace, et mettre les mots au service de cette efficacité (même si les GIA algériens des années 1990 me font davantage penser à des fascistes que la poignée de psychopathes qui peuvent de temps en temps faire couler le sang dans les pays riches).
Byrrh
 
Message(s) : 779
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite

Message par com_71 » 22 Oct 2020, 22:15

Byrrh a écrit : les GIA algériens des années 1990 me font davantage penser à des fascistes que la poignée de psychopathes qui peuvent de temps en temps faire couler le sang dans les pays riches.

Psychopathes, certes, mais Hitler l'était aussi. Et, quand il était pour eux à la mode de partir vers la Syrie ou l'Irak la "poignée" qui l'ont fait étaient en nombre comparable aux effectifs de l'extrême-gauche...
Cet intégrisme moyenâgeux, conquérant, est un phénomène nouveau, alors lui coller le nom d'un mouvement datant de près d'un siècle ne peut se faire qu'en commettant au moins quelques approximations.
Pas plus, après tout, que n'en commettaient ceux qui qualifiaient de "fasciste" le régime de Franco ou celui de Pinochet. LO d'ailleurs n'a pas rempli des pages et des pages pour s'offusquer de cette approximation sémantique. On ne peut utiliser que des mots qui existent, quitte à apporter les nuances ou précisions nécessaires. Si des militants algériens avaient qualifié le GIA de 1990 de "néo-harkis" cela aurait été sans grand inconvénient...
Ce qui compte c'est de faire entendre à la classe ouvrière une politique correspondant à la situation et de l'armer, moralement ou autrement, autant que faire se peut.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4150
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Le monde musulman a ses fascistes d'extrême-droite

Message par com_71 » 25 Oct 2020, 22:50

Extrait de Lutte de Classe, numéro 211 :
Aujourd’hui comme hier, socialisme ou barbarie

...Tous ceux qui se revendiquent de la classe ouvrière et de l’émancipation sociale dont elle est porteuse doivent combattre autant ce courant d’extrême droite qui cherche à mettre sous sa coupe les musulmans, ou ceux qu’il considère comme tels, que l’extrême droite fasciste de l’autre bord, qui s’attaque aux mosquées et aux immigrés.

Ils doivent les combattre non seulement pour défendre la liberté d’expression, mais aussi avec la conscience que ces deux courants s’alimentent mutuellement. Tous les deux ont pour but d’imposer leur pouvoir, l’un sur ce qu’il considère comme sa communauté, l’autre, si les circonstances le lui permettent, à l’échelle du pays. Il faut les combattre, non pas au nom de la république, ou de la démocratie, ou même de la liberté d’expression, mais avec la claire conscience que le pouvoir que ces courants veulent créer est dictatorial. Sa fonction sera de sauvegarder l’ordre social basé sur l’exploitation, à des moments critiques, lorsque les formes « républicaines » ou « démocratiques » de la dictature du capital se révéleront incapables de le faire...
...Tous ceux qui prétendent réa­gir à la barbarie qui monte dans la vie sociale en mettant en avant la république, la démocratie, la laïcité, contribuent à dissimuler la réalité d’une société de classes, féroce en permanence dans les pays les plus pauvres, mais qui devient de plus en plus féroce aussi dans la partie riche, impérialiste. Le pire régime du 20e siècle n’était pas une des innombrables dictatures des pays pauvres : c’était l’Allemagne de Hitler, le pays d’Europe le plus riche et avec un plus haut niveau de culture et d’éducation.…
... Si la bourgeoisie impérialiste sent une menace contre l’ordre social qu’elle domine, et à plus forte raison contre son pouvoir, elle se battra bec et ongles pour les préserver. Elle s’emparera de n’importe quel instrument politique que la situation et le développement de la lutte des classes lui offriront.
Tous les courants politiques qui aspirent au pouvoir dans le cadre du capitalisme agonisant posent leur candidature au rôle d’hommes de main de la bourgeoisie. Dans les pays impérialistes, c’est l’extrême droite qui, tout en faisant pour le moment des efforts pour s’intégrer dans le jeu parlementaire de la démocratie bourgeoise, abrite et couvre des courants fascisants. Dans les pays pauvres, c’est le fanatisme religieux qui peut se revendiquer de l’islam, du bouddhisme, de l’ethnisme...

21 octobre 2020
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4150
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Suivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : conformistepote, gipsy et 5 invité(s)