Municipales partielles 2021

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Municipales partielles 2021

Message par Plestin » 30 Déc 2020, 17:47

Les élections municipales ont été annulées dans un certain nombre de communes, pour la plupart petites, où il faudra refaire des élections.

Dans l'une de ces communes, Verneuil d'Avre et d'Iton (Eure) (8.170 habitants en 2017), il y avait une nouvelle liste Lutte ouvrière en 2020 qui avait obtenu 4,96%. Du fait du contexte sanitaire, il y a encore des incertitudes sur la date de l'élection partielle (fin janvier, puis début février ont été évoqués mais cela peut encore changer).

Par ailleurs, les comptes de campagne du maire (Génération.S) de Trappes (Yvelines) ont été rejetés, il est encore trop tôt pour savoir si cela se traduira par une nouvelle élection.
Plestin
 
Message(s) : 1839
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Municipales partielles 2021

Message par Plestin » 14 Jan 2021, 13:21

Dans "Le Réveil Normand" du 12 janvier 2021 :

https://actu.fr/normandie/verneuil-d-av ... 51683.html

Verneuil-d'Avre-et-d'Iton. Lutte ouvrière refait sa liste pour les municipales

Jean Delabarre, de Lutte ouvrière, a bon espoir de boucler sa liste pour les municipales de Verneuil-d'Avre-et-d'Iton (Eure) des 7 et 14 février 2010. Il serait le 4e candidat.

Par Bernard Geffroy
Publié le 12 Jan 21 à 12:32

Et de quatre. Après Christophe Miguet (à l’origine des recours ayant abouti à l’annulation des élections du 15 mars 2020 par le tribunal administratif), Maryvonne Choisselet (qui s’est désolidarisée depuis de Christophe Miguet pour faire cavalier seul) et Yves-Marie Rivemale, le maire sortant, un quatrième prétendant brigue la mairie le 7 février 2021 : Jean Delabarre, de Lutte ouvrière.

Un candidat pas inconnu puisqu’il était déjà sur les rangs le 15 mars dernier.

Voix des travailleurs

Avec 4, 97 % des suffrages, l’éducateur spécialisé à la retraite de 70 ans avait échoué au pied du podium en n’ayant aucun élu dans le nouveau conseil municipal. De quoi avoir envie de retenter sa chance dès que possible.

« C’est vrai que qu’on a su que l’élection était annulée, on s’est dit sans hésiter, il faut y retourner pour faire entendre la voix des travailleurs », déclare Jean Delabarre, entouré de quelques soutiens et colistiers, dont Anne Ducamp, informaticienne bientôt à la retraite, n° 2 de la liste.

Est-elle complète ? « Nous faisons tout pour être présent le dimanche 7 février et nous avons bon espoir de boucler notre liste dans les temps », affirme le retraité, qui avoue avoir besoin en particulier d’hommes (la parité est obligatoire), après avoir perdu une dizaine de gilets jaunes présents dans l’équipe du 15 mars.

D’où un renouvellement conséquent. « C’est pourquoi, si des personnes veulent nous rejoindre, qu’elles nous contactent » fait-il savoir.

Faire plus de 5 %

L’objectif, cette fois, est clair pour Lutte ouvrière : « faire mieux que 5 % et avoir au minimum un, voire plusieurs élus au conseil municipal de Verneuil pour y défendre les travailleurs, car ce sont eux qui font tourner la société et, à ce titre, ils ont droit à la parole et à être représentés dans les institutions et collectivités ».

Et cette présence de Lutte ouvrière apparaît d’autant plus intéressante à Jean Delabarre que, localement, le budget 2021 n’a pas encore été voté. « Or, comme beaucoup d’associations sont en difficulté avec la crise sanitaire (baisse des licenciés ou manque à gagner avec l’impossibilité de faire des lotos et autres manifestations leur rapportant de l’argent), nous voulons en particulier peser au moment de l’attribution des subventions à ces associations », fait–il savoir.

De même, « avec le projet de maison de santé pluridisciplinaire de l’Interco – qui peut être bien si elle n’est pas une coquille vide – nous souhaitons nous faire entendre, notamment sur les conditions d’exercice des médecins – pour que le ticket modérateur (c’est-à-dire le reste à charge après remboursement par la CPAM) soit le plus bas possible ».

Faire campagne

À quasiment trois semaines du premier tour, Lutte ouvrière entend occuper le terrain pour sa campagne, comme le parti trotskiste le fait déjà à l’année « pour dénoncer la société capitaliste » dont il souhaite le renversement.

« Vous savez, nous avons l’habitude de tracter toutes les deux semaines à la sortie des usines de la zone industrielle de Verneuil, nous allons donc continuer à le faire dans Verneuil pour les municipales, que ce soit en porte à porte, sur le marché… », explique Anne Ducamp.

■ Contact : Jean Delabarre au 06 26 25 88 52 ou Anne Decamp au 06 84 77 30 41.
Plestin
 
Message(s) : 1839
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)

cron