Journée d'action du 26 novembre

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Message par emman » 15 Nov 2002, 11:34

J'ai commencé à parler de la journée du 26 novembre dans ma boite(privé) - à l'appel des syndicats de cheminots (tous) et des fédérations de fonctionnaires FO sur les retraites et la défense du service publique - et je me suis aperçu qu'il y avait une certaine volonté d'y aller. :TDM:

Bon c'est juste au niveau de quelques syndiqués CGT, mais ils semblent assez motivés. Du coup j'ai l'impression que si la confederation CGT lançait un mot d'ordre de grève dans le privé, ben avec quelques camarades du syndicat(peut-être pas tous, mais ça serait déjà ça) on s'y joindrait.
Le délégué de la CGT de ma boite qu'est pas trop bureaucratique va en parler à Montreuil lors d'une réunion sur un autre sujet, mais on ne se fait pas trop d'illusion.

Est-ce que dans vos boites ça discute de la nécessité d'un mouvement d'ensemble ?
Et comment faire pour peser sur les confédérations si c'est possible, parce que c'est de plus en plus ce qui revient dans nos discussions.
emman
 
Message(s) : 0
Inscription : 02 Oct 2002, 12:44

Message par pelon » 15 Nov 2002, 12:43

Dans ma boite (privé) je pousse pour la journée du 26 mais la CGT freine en disant "c'est FO qui a décidé seule". Si tu pouvais envoyer des textes d'appels CGT et FO, j'aimerais m'appuyer dessus dans le cadre d'une généralisation des luttes privé/public.
pelon
 
Message(s) : 35
Inscription : 30 Août 2002, 10:35

Message par emman » 15 Nov 2002, 14:39

(pelon @ Friday 15 November 2002, 12:43 a écrit :Dans ma boite (privé) je pousse pour la journée du 26 mais la CGT freine en disant "c'est FO qui a décidé seule". Si tu pouvais envoyer des textes d'appels CGT et FO, j'aimerais m'appuyer dessus dans le cadre d'une généralisation des luttes privé/public.

Je crois que je me suis un peu avancé, je ne suis pas sur que la CGT appelle d'autres catégories que les cheminots pour l'instant. FO appelle tout le monde semble-t-il...

http://fr.biz.yahoo.com/021105/85/2u1ly.html

Donc je n'ai aucun texte de la CGT et je viens d'aller sur leur site y en a juste un pour les cheminots (et seulement sur le site de la cgt cheminot...).

C'est vraiment lamentable, j'en ai la moutarde qui me monte au nez... :headonwall: :headonwall:
emman
 
Message(s) : 0
Inscription : 02 Oct 2002, 12:44

Message par Laverdure » 15 Nov 2002, 17:09

(wolf @ Friday 15 November 2002, 16:29 a écrit :

Alors, il faut combattre pour leur imposer qu'ils cessent ces négociations, le rôle des organisations syndicales n'étant pas de s'inscrire dans le cadre de la politique gouvernementale et patronale, mais de défendre les travailleurs. En particulier dans le privé, ils doivent refuser de participer à la mise en oeuvre des lois et projet de loi Fillon. Dans le public, refuser de participer au "chantier des retraites" à compter de janvier prochain.


Entièrement d'accord avec toi. On s'appercoit avec le recul que la gauche et la droite se sont partagé le travail; Flexibilité et privatisation avec 35 heures comme appât pour les uns puis maintenant reprise des acquits, car la flexibilité reste, puis remise en cause des retraites pour la droite. C'est pas en discutant que cela va cesser, mais c'est par des grèves massives. Et le 26 je vais à la manif !!! :D
Laverdure
 
Message(s) : 0
Inscription : 27 Oct 2002, 08:10

Message par Louis » 15 Nov 2002, 17:49

dans rouge cette semaine

a écrit :
Automne rouge ?


En quelques jours, le gouvernement a remis dans la marmite tous les explosifs du cocktail de 1995. Dérapages de Barrot sur la médecine, provocations de Fillon sur les préretraites et l'obligation de "cotiser plus longtemps", déclaration du président des industries électriques sur "l'impératif catégorique" de réformer la retraite EDF (avant privatisation), préannonce d'une nouvelle négociation Unedic fin décembre pour rétablir la dégressivité des allocations de chômeurs : les dossiers chauds s'amoncellent pour les lendemains de prudhomales. Nous n'avions connu jusqu'ici que l'avant-goût de la droite libérale. Mais les choix réactionnaires ne peuvent plus être différés. Ca passe ou ça craque... dans les six mois à venir.
"Tous les clignotants virent au rouge dans tous les secteurs", dit Bernard Thibault (Le Monde du 10 novembre). C'est vrai. Mais contrairement à Marc Blondel, il se garde bien pour autant d'annoncer un soutien politique confédéral clair à la convergence des services publics le 26 novembre ou autour. En revanche, la CGT propose une manifestation unitaire pour la défense des retraites dès janvier, avant les négociations. L'idée est intéressante parce qu'elle va faire des retraites un enjeu global, politique, comme c'est le cas pour les services publics depuis le 3 octobre.
Le message de Bernard Thibault rappelle aussi que la secousse sociopolitique du 21 avril n'est pas terminée, et qu'il faut se tourner vers le secteur privé, vers la précarité. La seule défense du secteur public n'est pas toujours bien perçue, entend-on parfois. Est-ce pour cela que la CGT hésite à se prononcer nettement pour le maintien des 37,5 annuités de cotisations de retraites des agents publics ? Un raisonnement similaire est parfois entendu sur les services publics : pour la population, c'est le service rendu qui compte, pas le régime de propriété, public ou privé. Ce discours peut mener à la catastrophe. L'ambition d'unifier à nouveau tout le salariat, public, privé, exige une réforme des retraites avec pour "impératif catégorique" l'effacement des mesures Balladur de 1993. Retraite pleine à 60 ans, 75 % de taux de remplacement, 37,5 annuités maxi pour tous, cela exige la préparation d'une grève générale

Louis
 
Message(s) : 0
Inscription : 15 Oct 2002, 09:33

Message par emman » 15 Nov 2002, 18:52

C'est vrai que les négociations ne sont qu'une mascarades destinées à faire croire que tout cela se fait dans l'interet général et nous n'avons pas à les cautionner et nous devons les dénoncer. Il n'empeche qu'elles seront caduques d'elles mêmes si la classe ouvrière retrouve confiance en sa force. Je pense donc que l'objectif aujourd'hui doit être de créer les conditions à un grand mouvement d'ensemble réunissant privé et publique pas d'essayer de changer les méthodes des directions syndicales sur lesquels nous n'avons aucun poids en l'état de conscience de la classe ouvrière.

La CGT pourrait largement appelé à manifester le 26 novembre avec les cheminots et les fédérations de FO et je ne vois pas d'autre solution pour la pousser à le faire que d'en parler autour de soi au sein de son entreprise en particulier. Et justement j'aimerais connaitre la teneur des discussions dans d'autres boites que la mienne. :ohmy:

En ce qui concerne ma boite, tant que la CGT ne donnera pas un mot d'ordre clair de grève dans le privé, il y a peu de chance (pour l'instant) que l'on suive un mouvement. Mais un certain nombre d'adhérants au syndicat attendent ce mot d'ordre.
emman
 
Message(s) : 0
Inscription : 02 Oct 2002, 12:44

Message par Hyarl » 15 Nov 2002, 18:53

extraits de IO:

Parmi les appels à la grève le 26 novembre
*L'union interfédérale des agents de la fonction publique FO (UIAFP) et l'union générale des fédérations de fonctionnaires CGT (UGFF)
*Les union départementales CGT et FO de Paris
*Les fédérations CGT, FO, CFDT et SUD des PTT
*Les syndicats nationaux CGT et FO dans l'Equipement et aux Impôts
*Les fédérations FO des cheminots, de l'EDF, de la chimie, de l'action sociale
*Des syndicats CGT de cheminots à Austerlitz, Sotteville, Saint-lazare, Epinal.
*Les sections fédérales FO des organismes sociaux (Sécurité sociale) et des organismes sociaux divers (mutuelles, caisse de retraites, ASSEDIC)
*Dans l'enseignement, la fédération FO, des syndicats départementaux CGT, dans les Côtes-d'Armor, la Seine-et-Marne, et le conseil syndical SNUIPP de Paris
*l'Union départementale CGT de Meurthe-et-Moselle et l'union local CGT de Bobigny

Parmi les appels communs :
*Dans les PTT, les syndicats départementaux CGT et FO d'Eure-et-Loir (28), les sections CGT et FO du centre de tri de Bobigny
*Dans la santé, les syndicats CGT, SUD-Santé, CFTC et FO de AP-HP, les sections CGT et FO des hopitaux Beaujon, Joffre, Dupuytren, Trousseau, les syndicats CGT et FO du CHs du Vinatier (Lyon), les syndicats santé CGT et FO du CHS Sainte-Ylie dans le Jura et ceux du CHIC de Créteil (94)
*Au ministère des finances, les sections CGT et FO du Trésor de Paris
*A la SNCF, les syndicats CGT et FO SNCF d'Epinal, les sections CGT et FO SNCF de l'établissement exploitation de Paris Saint-Lazare
*Dans la protection sociale, les fédérations CGT des organismes sociaux et FO de l'action sociale pour le secteur de l'aide à domicile, les sections CGT et FO de l'ACOSS (Sécurité sociale région parisienne), les sections syndicales de la Mutuelle générale FO, CFDT, CGT et CFTC, les sections syndicales CGT et FO de la caisse de retraite du groupe Taibout
*Dans l'enseignement, les syndicats CGT et FO du Muséum d'histoire naturelle, les syndicats CGT (UASEN, SGPEN), FO (SNFOLC, SPASEN, SNUDI) et SUD de l'académie de Créteil, les sections SNES et FO du collége Chéniers à Mantes ainsi que celles du collége Guyard à Créteil; les sections SN-FO_LC, SNUEP-FSU, SUD-éducation du lycée Claude Monet du Havre; les sections CGT et FO du lycée Simone Weil du Puy.
*Dans le privé, les syndicats CGT et FO de la cité des sciences de Paris
*Au plan interprofessionel, les UL CGT, FO, CGC, CFTC, CFDT de Dreux
*Dans la jeunesse, l'AG des étudiants de Toulouse réunie vendredi 8 novembre.
Hyarl
 
Message(s) : 0
Inscription : 14 Nov 2002, 17:48

Suivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité