sur le site du NPA

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: sur le site du NPA

Message par Patrocle » 22 Août 2018, 09:15

yannalan a écrit :Franchement, si j'allais là-bas, j'irais plutôt à "wine calling"... In nième débat pourquoi faire ? Vous ne vous connaissez pas encore ?

Pour la nième élection... Tout pareil !
Patrocle
 
Message(s) : 148
Inscription : 28 Fév 2017, 13:57

Re: sur le site du NPA

Message par Plestin » 22 Août 2018, 16:17

Pas forcément tout pareil vu le changement de contexte. Pour une fois, à LO, dans les élections européennes, on a une chance d'être un peu mieux compris de certains travailleurs combatifs quand on critique autant le camp bourgeois protectionniste que le camp bourgeois libéral. Parce qu'on commence à voir concrètement des gouvernements ouvertement protectionnistes dans certains pays d'Europe et aussi aux Etats-Unis. Les Mélenchon, PCF et consorts auront plus de mal à nous présenter comme étant sur leur droite (Maastricht et j'en passe) et leur connivence avec un certain type de politique capitaliste sera peut-être un peu plus visible.

Logiquement, le débat devrait refléter ça.

Quant au NPA, il devra sans doute faire un grand écart encore un peu plus large entre ceux qui sont sur ce type de position et ceux qui courent après un Mélenchon.
Plestin
 
Message(s) : 588
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: sur le site du NPA

Message par Patrocle » 23 Août 2018, 09:22

c'est bien que que je disais tout pareil dans la critique du NPA (je n'ai pas le temps de faire des citations....) du PCF, des insoumis... J'ai pas encore lu ce que dit le NPA sur LO mais cela devrait aussi ressembler à un disque rayé.
Patrocle
 
Message(s) : 148
Inscription : 28 Fév 2017, 13:57

Re: sur le site du NPA

Message par com_71 » 23 Août 2018, 15:49

Patrocle a écrit :...ressembler à un disque rayé.
référence de vieux...
C'est quoi un disque rayé ? ☺
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2250
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: sur le site du NPA

Message par Zelda_Zbak » 25 Août 2018, 10:50

Byrrh a écrit :Horripilante novlangue pseudo-inclusive. Il aurait été possible de féminiser ce courrier sans avoir recours à ces tics de langage :

CherEs camarades -> Chères et chers camarades

sur l’accueil des migrantEs
-> sur l'accueil des migrants et des migrantes

par un gouvernement des travailleurs/ses
-> par un gouvernement des travailleuses et des travailleurs

aux militantEs des mobilisations -> aux militants et militantes des mobilisations


Je continue en Mode hors sujet aussi :
horripilante langue française qui pratique la redondance du genre (ou du nombre d'ailleurs)... Que vive l'anglais.
Les jeunes filles bachelières sont généralement majeures.


Pluriel + féminin pluriel + féminin pluriel + féminin pluriel + pluriel + féminin pluriel ! pfffffffffffffffff

A comparer avec l'efficacité de l'anglais...

Young girls with a high school degree are usually major.

Genre nulle part ? Le fait que girls est du sexe féminin n'implique aucun genre ailleurs.
Nombre ? sur le nom et l'accord avec le verbe uniquement.
Une boîte à outils logique merveilleuse.

Le français est bon pour la poubelle, il n'est pas réformable. Cette langue est foncièrement sexiste, snob et réac. Ce qui est normal pour une langue créée de toute pièce par une académie de vieux barbons en culotte verte qui se croient au dessus des masses et osent s'auto intituler les immortels sans éclater de rire.

Ils n'ont pas même été foutus de décréter que les humains ne sont pas les Hommes...
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 460
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: sur le site du NPA

Message par artza » 26 Août 2018, 08:37

La meilleure des langues serait celle des impérialismes dominants.
Ouf tout est en ordre ;)

Le français une langue artificielle oui, comme le turc "kemaliste", l'hébreu moderne et le basque batua.
artza
 
Message(s) : 1176
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: sur le site du NPA

Message par yannalan » 26 Août 2018, 15:33

Langue sexiste, ça ne veut rien dire, il y a un certain nombre de langues qui ignorent totalement la notion de genre, encore plus que l'anglais et on ne peut pas désigner les pays où on les parle comme spécialement plus progressistes là-dessus que la France...
yannalan
 
Message(s) : 80
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: sur le site du NPA

Message par Duffy » 29 Août 2018, 11:52

https://npa2009.org/idees/strategie/sam ... tionalisme

Une longue contribution de Catherine Samary, "pour un nouvel internationalisme", qui discute l'une des dernières contributions, avant son décès, de Samir Amin (célèbre économiste tiers-mondiste issu du courant stalinien, un temps maoïste, théoricien de la "déconnexion" -de l'impérialisme-, qui plaçait dernièrement de grands espoirs dans la "gauche radicale française" pour son combat contre l'Union européenne...).

Il y a un appel, une "lettre d'intention", en annexe du texte d'Amin.

Dans tout ça, dans un texte comme dans l'autre, on a bien du mal à saisir le rôle que peuvent jouer les travailleurs (ou les peuples, d'ailleurs...)... Il n'en est en fait pas question, sinon comme "victimes" ou "opprimés"...

Le texte de Samary :
https://npa2009.org/idees/strategie/sam ... tionalisme

Celui d'Amin :
http://www.afrique-asie.fr/lindispensab ... s-peuples/
Duffy
 
Message(s) : 125
Inscription : 10 Fév 2015, 23:48

Re: sur le site du NPA

Message par Zelda_Zbak » 29 Août 2018, 13:43

Artza a écrit :La meilleure des langues serait celle des impérialismes dominants.

Il n'y a pas des liens de cause à effet partout. Si ce n'est que c'est bien cet impérialisme économique et donc linguistique qui m'a permis d'étudier l'anglais assez tôt.
Si ça avait été le chinois, j'aurais pu dire la même chose... ou l'inverse. J'ai un peu étudié l'allemand et déjà beaucoup apprécié sa logique. J'espère bientôt étudier le russe, et j'aurai de quoi me faire une opinion.

Yannalan a écrit :Langue sexiste, ça ne veut rien dire, il y a un certain nombre de langues qui ignorent totalement la notion de genre, encore plus que l'anglais et on ne peut pas désigner les pays où on les parle comme spécialement plus progressistes là-dessus que la France...

Bon, OK, je retire 'langue sexiste'. Ce que je voulais plutôt faire remarquer, c'est qu'il y a des langues modulaires, des boîtes à outils fonctionnelles et souples qui s'adaptent aisément aux nouveaux concepts et lexiques (et grammaire parfois) que ne manquent pas de présenter la société, bref des langues évolutives... et des langues condamnées à long terme. Je pense que le français a déjà fait la preuve qu'elle est sclérosée. Je crois que l'exemple qui me fait le plus rire, et contre lequel ne renâcle pas l'éducation nationale est le néologisme ridicule mél... Poubelle. Vous imaginez les anglais créer le mot "couwier" pour paraphraser (et prétendument lutter contre) le français ? :lol:
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 460
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: sur le site du NPA

Message par Ottokar » 11 Sep 2018, 18:36

le titre du fil étant "sur le site du NPA" je mets le compte rendu (vu par les camarades du NPA) du débat NPA-LO à leur université d'été
Élections européennes : la discussion avec Lutte ouvrière sera longue

Cette année, Lutte ouvrière a enfin accepté de débattre à notre université d’été. Le NPA a proposé des listes communes aux élections européennes de 2019 à LO, ainsi qu’aux militantEs que nous avons rencontrés dans les luttes ces derniers mois. La discussion s’annonce difficile…

Nous sommes intervenus sur diverses thématiques : les enjeux de cette élection par rapport à la lutte contre le gouvernement, les axes que nous voulons aborder, en particulier la défense des migrantEs, la nécessité d’une rupture internationaliste avec les institutions européennes et la construction d’un parti des exploitéEs. Les camarades de LO ont répondu essentiellement sur le positionnement par rapport à l’Europe et sur la question des migrantEs.

Rompre avec le capitalisme mais pas avec l’UE ?

Concernant l’Union européenne, les camarades nous ont accusés de nous positionner pour « trouver l’oreille de tous ceux qui nagent dans le courant protectionniste ». Pour eux, le problème est le capitalisme, au sein duquel s’expriment des contradictions que l’on peut identifier mais sur lesquelles on ne pourrait pas peser. Les camarades ont certes abandonné la formule selon laquelle l’UE ne serait qu’une « diversion » et sont d’accord pour dénoncer l’Europe capitaliste mais, de fait, ils en font une question très secondaire dans la campagne.

Ce faisant, nous estimons qu’ils ne comprennent pas les points clés : les puissances dominantes que sont la France et l’Allemagne utilisent l’UE comme une machine de guerre à l’intérieur comme à l’extérieur de leurs frontières. Dès lors, notre devoir est de faire tomber cet outil de notre impérialisme pour construire une Europe des travailleurEs et des peuples, avant que l’extrême droite ne le fasse au profit de régimes ultra autoritaires.

MigrantEs : pas qu’une question de solidarité !

Nous avons été choqués par les propos des camarades de LO sur les migrantEs. Ils ont défendu la liberté de circulation et d’installation, dénoncé la politique du gouvernement, mais ont aussi sérieusement ripé en nous expliquant qu’on ne pouvait pas défendre ces positions devant des salariéEs en lutte pour leur emploi : « Qu’est-ce que vous dites à une caissière de supermarché qui va se faire licencier ? Que dans le camp de migrantEs les gens vivent mal ? » Cette fois, ce sont bien les camarades de LO qui prêtent l’oreille aux préjugés racistes.

On a encore entendu : « Par rapport au problème des migrants, qu’est-ce que vous pouvez faire d’autre qu’exprimer votre solidarité tant qu’on n’aura pas foutu en l’air cette société. Je préfère passer mon temps à discuter avec tous les travailleurs [de la foutre en l’air] » Cette fois, on est face à deux problèmes : le refus de mettre au premier plan des revendications immédiates ou transitoires pour les migrantEs… et un découpage incroyable entre les migrantEs et les travailleurEs… alors que les migrantEs font partie intégrante de la classe ouvrière !

Pour nous, cette question est capitale car c’est un élément clé de la crise européenne globale. Elle déstabilise les États nationaux. Nous pouvons aussi y voir la réalité de la politique de Macron et de certaines organisations de « gauche ».

Listes communes ?

Nous sommes favorables à des listes communes de nos organisations, mais à condition que le contenu défendu par ces listes réponde aux enjeux de la période, contre Macron, l’UE et pour les migrantEs. D’autant que deux problèmes supplémentaires se posent : devrions-nous réaliser une campagne propagandiste pour le communisme ou faut-il, comme nous le pensons, partir de préoccupations concrètes pour amener à une remise en cause du capitalisme ? Et nous ne savons pas, à l’heure actuelle, si LO envisage la possibilité de listes communes ou si elle ne fait actuellement que polémiquer sans en faire une possibilité réelle.

Les discussions s’annoncent donc difficiles, même si nous venons de relancer LO pour les poursuivre rapidement au mois de septembre.

Antoine Larrache et Joséphine Simplon
Ottokar
 
Message(s) : 201
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : conformistepote, gipsy et 0 invité(s)