"Redynamisation" des petites villes

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

"Redynamisation" des petites villes

Message par Byrrh » 27 Mars 2018, 19:32

Je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler : un plan gouvernemental vise à "redynamiser" les centres-villes de 222 communes à travers la France : https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1522161801

J'ai regardé la liste des 11 petites villes de Lorraine : on y trouve plusieurs communes qui ont subi de plein fouet les destructions d'emplois et d'infrastructures industrielles de ces 40 dernières années (si vous avez le temps, allez donc faire du tourisme à Longwy, Forbach ou Sarreguemines...). De fait, les commerces ont déserté leurs centres, au fur et à mesure de l'appauvrissement de leurs populations...

Quel cynisme, quand même. Avec l'argent public, cela a tout l'air d'un nouveau projet de cadeaux divers à la petite-bourgeoisie commerçante. Évidemment, ce sera peine perdue : sans emplois et salaires dignes, ces trous paumés continueront de dépérir. Cautère sur jambe de bois, du moment que le grand capital est préservé...
Byrrh
 
Message(s) : 298
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: "Redynamisation" des petites villes

Message par Plestin » 30 Mars 2018, 05:45

Une brève LO sur le sujet, à propos du cas de Saint-Brieuc. Redynamiser les centre-ville mais laisser crever les quartiers populaires...

Saint-Brieuc (22)
Elle ne manque pas d’air !

Brève
28/03/2018

Saint-Brieuc vient d’être retenue pour bénéficier de l’aide de l’État dans le cadre du plan « action pour le cœur de ville » pour le développement des centres-ville en souffrance. « cela va donner un nouveau souffle à notre ville » a déclaré la Maire.
C’est la même qui laisse la direction de la Poste envisager de fermer trois bureaux dans des quartiers populaires. Comme quoi, selon l’endroit où vous habitez, vous n’avez sans doute pas les mêmes besoins.
Plestin
 
Message(s) : 635
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: "Redynamisation" des petites villes

Message par Indesit » 29 Juin 2018, 14:55

Plestin a écrit :Une brève LO sur le sujet, à propos du cas de Saint-Brieuc. Redynamiser les centre-ville mais laisser crever les quartiers populaires...



Je ne sais pas où tu habites mais la distinction que tu sembles faire entre le centre ville qui serait aisé et le quartier périphérique qui serait populaire est un peu caricaturale. Dans de nombreuses villes petites et moyennes, les classes aisées, moyennes (ou les classes populaires qui s'en sortent encore) ont fait construire en périphérie voire dans des communes moins peuplées autour, et vivent selon le "mode de vie français" : pavillon (selon les revenus, modeste ou plus cossu), souvent avec petite piscine, et voiture, tous les trajets se faisant alors en voiture du fait de l'absence de transports publics et du fait que la distance à parcourir vers les commodités est infaisable à pied (et même quand elle est faisable à pied ou en vélo, la voiture s'impose du fait des habitudes sociales).

Et dans le centre, ne restent que du logement dégradé et des sous-prolétaires. Passe faire un tour, par exemple, à Lunéville (Meurthe-et-Moselle) ou dans pas mal de villes du Midi, par exemple Tarascon, Moissac, Béziers...

Sur le fond, je suis évidemment d'accord sur le fait que cela va être un cadeau aux commerçants, d'autant plus aberrant que dans le même temps les autorités ont favorisé le développement des zones commerciales en périphérie. Pour te dire le délire que ça peut être, un journal local de Metz, dans son édition du même jour, faisait état de l'ouverture d'un centre commercial en périphérie et du choix du Conseil municipal d'adhérer à une association de revitalisation des centres villes commerçants.

Bien cordialement,
Indesit
 
Message(s) : 17
Inscription : 29 Août 2006, 14:11

Re: "Redynamisation" des petites villes

Message par Byrrh » 29 Juin 2018, 15:17

Indesit a écrit :Pour te dire le délire que ça peut être, un journal local de Metz, dans son édition du même jour, faisait état de l'ouverture d'un centre commercial en périphérie et du choix du Conseil municipal d'adhérer à une association de revitalisation des centres villes commerçants.

Ledit centre commercial - appelé "Muse" et situé à côté du Centre Pompidou Metz - n'est pas réellement en périphérie : il a été construit intro-muros, juste derrière la gare SNCF, et il fait doublon avec le Centre Saint-Jacques construit dans les années 1970 en centre-ville, à un peu plus d'un kilomètre au nord. Et il fait même triplon avec la récente zone d'activités commerciales "Waves Actisud" ouverte en 2014 au sud de Metz, voire quadruplon avec la ZAC "Metzanine" inaugurée il y a 11 ans à l'est de la ville...

Gageons que d'ici 10 ans, il y aura une cinquième zone commerciale, une sixième, etc., pendant que les précédentes péricliteront comme c'est déjà le cas pour le Centre Saint-Jacques... Les bétonneurs se frottent déjà les mains.
Byrrh
 
Message(s) : 298
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: "Redynamisation" des petites villes

Message par Indesit » 29 Juin 2018, 16:42

Byrrh a écrit :
Indesit a écrit :Pour te dire le délire que ça peut être, un journal local de Metz, dans son édition du même jour, faisait état de l'ouverture d'un centre commercial en périphérie et du choix du Conseil municipal d'adhérer à une association de revitalisation des centres villes commerçants.

Ledit centre commercial - appelé "Muse" et situé à côté du Centre Pompidou Metz - n'est pas réellement en périphérie : il a été construit intro-muros, juste derrière la gare SNCF, et il fait doublon avec le Centre Saint-Jacques construit dans les années 1970 en centre-ville, à un peu plus d'un kilomètre au nord. Et il fait même triplon avec la récente zone d'activités commerciales "Waves Actisud" ouverte en 2014 au sud de Metz, voire quadruplon avec la ZAC "Metzanine" inaugurée il y a 11 ans à l'est de la ville...

Gageons que d'ici 10 ans, il y aura une cinquième zone commerciale, une sixième, etc., pendant que les précédentes péricliteront comme c'est déjà le cas pour le Centre Saint-Jacques... Les bétonneurs se frottent déjà les mains.


Je ne parlais bien de Waves ! qui lui est à la limite de la campagne, en bordure de l'autoroute et d'une autre zone commerciale avec une enseigne Cora, si je me souviens bien.

C'est autre chose que Muse, qui effectivement est un moindre mal puisque comme tu le dis il est à la limite de la gare et du Centre Pompidou. Cela signifie que deux centres commerciaux ont ouvert depuis quatre ans à Metz : Muse et Waves.

Sur ces sujets, le livre à consulter est celui d'Olivier Razemon :
https://www.priceminister.com/mfp/56902 ... 2356033785
Indesit
 
Message(s) : 17
Inscription : 29 Août 2006, 14:11

Re: "Redynamisation" des petites villes

Message par Plestin » 29 Juin 2018, 17:48

Indesit a écrit :

Je ne sais pas où tu habites mais la distinction que tu sembles faire entre le centre ville qui serait aisé et le quartier périphérique qui serait populaire est un peu caricaturale. Dans de nombreuses villes petites et moyennes, les classes aisées, moyennes (ou les classes populaires qui s'en sortent encore) ont fait construire en périphérie voire dans des communes moins peuplées autour (...)

Et dans le centre, ne restent que du logement dégradé et des sous-prolétaires. Passe faire un tour, par exemple, à Lunéville (Meurthe-et-Moselle) ou dans pas mal de villes du Midi, par exemple Tarascon, Moissac, Béziers...


Tu as tout à fait raison Indesit, je rebondissais sur la brève concernant Saint-Brieuc qui sous-entendait que les services publics fermés étaient dans des quartiers populaires autres que le centre-ville. C'est vrai pour certaines villes ou agglomérations, surtout les grandes (quoique Belsunce c'est en plein coeur de Marseille) mais pas toutes. C'est la même chose pour les banlieues par rapport aux villes-centre. Saint-Etienne ou Le Havre sont des grandes villes ouvrières où la population est souvent plus pauvre que dans certaines de leurs banlieues...

C'est vrai aussi qu'il faut une bonne dose d'hypocrisie pour se plaindre du déclin des centre-ville tout en permettant l'ouverture de centres commerciaux en périphérie (et, pour rebondir sur la brève LO, en permettant la fermeture des services publics). J'ai pu le voir spectaculairement, par exemple, à Guéret dans la Creuse (cette ville fait partie de la liste). Il y avait de nombreux commerces dans la Grande Rue, principale rue piétonne située dans le vieux Guéret, en plein coeur de la ville donc. J'y suis passé, il y avait bien une quinzaine de boutiques fermées, surtout de vêtements, dont la moitié tout récemment. En parallèle, un nouveau centre commercial avec principalement des magasins de vêtements s'est ouvert en périphérie. Mais la vraie raison c'est la pauvreté de la ville en général, elle est en déclin économique et démographique (toute préfecture qu'elle soit), et l'ouverture du centre commercial a achevé bon nombre de commerçants qui étaient déjà en situation fragile parce que le client se faisait rare. La disparition des commerçants avait d'ailleurs commencé avant.

On peut aider les commerçants des centre-ville pauvres autant que l'on voudra, ça ne leur amènera pas des clients et les habitants seront toujours aussi pauvres. Donc, en réalité, ce que les projets du gouvernement ne disent pas c'est que redynamiser les villes signifie aussi, quand c'est possible, faire changer la population des villes et transformer des quartiers pauvres en quartiers plus aisés en faisant déguerpir les pauvres, en réaménageant des logements d'un autre standing etc., pour attirer une population plus riche. Et aboutir à quoi ? Eh bien... à des centre-ville qui ne sont plus pauvres... contrairement à certains quartiers de périphérie où les pauvres auront déménagé.

Dans le cas de Guéret, Vierzon ou Lunéville pour attirer des riches en centre-ville ça semble un peu désespéré. Dans le cas d'Avignon, Sète, Vallauris, Vannes ou Colmar (qui figurent dans la liste officielle) ça l'est peut-être un peu moins...

Moissac n'est pas dans la liste, les habitants du Tarn-et-Garonne qui veulent vivre dans une ville "redynamisable" sont donc priés de vivre à Montauban. Quant aux centre-ville des villes de banlieue populaire, hormis quelques-uns en Ile-de-France, le gouvernement s'en fiche totalement. Il est où, dans la liste, le centre-ville de Saint-Denis avec ses logements dégradés et ses "marchands de sommeil" qui divisent des taudis en quatre pour y entasser plus de monde ?

Dans l'agglomération lyonnaise où je vis, le centre ville de Lyon est très riche (certains quartiers périphériques dans Lyon aussi) mais il n'y a pas si longtemps, le Vieux Lyon ou les pentes de la Croix-Rousse étaient des quartiers populaires et dégradés de centre-ville. Aujourd'hui, ils ont été "redynamisés" (c'est plus facile dans une agglomération riche qui gagne des habitants). Cela signifie qu'ils ont été réhabilités (le Vieux Lyon est devenu magnifique, classé UNESCO etc.), abritent de plus en plus de "bobos" ou de touristes (le Vieux Lyon est plein de restaurants et boîtes de nuits) et que les pauvres sont partis s'entasser plus loin... en périphérie. Quant à nos centre-ville de banlieue, Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Saint-Fons ou Givors... les commerces s'en vont aussi mais les pouvoirs publics s'en fichent. Pour les services publics, c'est pareil, avec des restructurations à La Poste, des fermetures de gares SNCF de banlieue où seuls subsistent les automates etc. même dans les communes dont la population augmente.

Donc, le plan gouvernemental est un plan "poudre aux yeux", qui soit sera inefficace soit favorisera l'éjection des pauvres des centre-ville, et qui permettra certainement aussi au passage d'arroser tel ou tel petit copain.
Plestin
 
Message(s) : 635
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron