Villes les plus pauvres de France

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Villes les plus pauvres de France

Message par Plestin » 03 Juil 2018, 15:34

En parallèle du sujet sur la "redynamisation" des villes, voici un lien bien intéressant qui permet de voir le classement de nombreuses communes françaises en fonction du taux de pauvreté. Le filtre permet de choisir la région. Les chiffres sont des données de l'INSEE (les plus récentes, de 2014). Sont inclus la France "hexagonale", la Corse, la Réunion et la Martinique, mais pas les autres communautés d'outre-mer.

Dans le classement national, la Réunion et la Martinique placent beaucoup de villes dans le peloton de tête... Et l'Ile-de-France aussi, spécialement la Seine-Saint-Denis.

Voici le lien, je l'ai mis sur "Ile-de-France".

https://bestof.one/categories/lieux/vil ... =&f1=8&f=1

Dans les options sur la droite de chaque page il y a d'autres types de classement possibles, certains farfelus, d'autres intéressants (taux de chômage par exemple).
Plestin
 
Message(s) : 934
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Villes les plus pauvres de France

Message par com_71 » 03 Juil 2018, 17:37

Pour la "richesse par département" (cf. https://bestof.one/accueil), la Réunion apparaît 98e et dernière, derrière la Martinique (97). Mayotte n'apparaît pas (chiffres 2014).
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2733
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Villes les plus pauvres de France

Message par Byrrh » 11 Mai 2019, 19:44

Il faudrait croiser ces données avec des photographies Google Street View. À mon avis, ce serait très évocateur, cela permettrait de mettre en évidence de façon spectaculaire - pour notre pays, qui est dans le peloton de tête des pays les plus riches du monde - les profondes disparités économiques et sociales, en termes de bâti, d'urbanisme, de qualité de vie, de qualité environnementale, etc. Une idée pour des artistes contemporains ?

Il doit y avoir moyen d'obtenir des contrastes presque aussi saisissants que cette célèbre photographie de São Paulo :
Image
Byrrh
 
Message(s) : 440
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Villes les plus pauvres de France

Message par Plestin » 12 Mai 2019, 07:36

C'est difficile à trouver en France métropolitaine, car ce genre de contraste est plutôt caractéristique des pays dits "du tiers monde". Mais je ne serais pas surpris qu'on puisse en voir en Outre-Mer.

Il y a 35 ou 40 ans, la limite Neuilly-sur-Seine / Levallois-Perret était frappante, Levallois étant une ville populaire (mais pas misérable pour autant). Aujourd'hui, Levallois est presque aussi bourgeois que Neuilly (ce qui n'exclut pas la présence d'habitat indigne dans certains immeubles du centre ville).

En France métropolitaine les limites entre quartiers riches et quartiers pauvres sont floues car il y a presque toujours des quartiers intermédiaires entre les deux. Ou alors, on est dans la configuration d'un quartier pauvre en cours de démolition pour faire place à de l'habitat neuf aisé.
Plestin
 
Message(s) : 934
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Villes les plus pauvres de France

Message par Zelda_Zbak » 12 Mai 2019, 08:12

Oui, pour les grandes villes par exemple, c'est la carte scolaire qui établit le prix du m2 !
L'école primaire et le collège recouvrant les 15 premières années de la vie des enfants, "on" souhaite que cet enfant y ait de bonnes fréquentations.
Quand j'étais petite, fille de militaire, j'habitais en "caserne", on pouvait déjà dire "gendarmerie", mais ma mère disait caserne. :D
Du coup, une grosse partie de l'école (je dirais le quart ou le tiers) était constituée d'enfants de gendarmes, "simples" gendarmes ou officiers. Oui, on disait comme ça, et on entendait les guillemets à l'oral.
Alors, dans l'école, entre gosses de gendarmes, on disait "enfant de civil" pour parler des autres. :)

Du coup, la vraie mixité sociale, c'est la mixité de palier, car la ségrégation sociale trace des frontière par rue.
Un bon exemple que m'a montré un ami, c'est dans le 18ème arrondissement de Paris. Il habite à la Goutte d'Or, et m'a dit que tel boulevard, je ne sais plus si c'est le boulevard Barbès, marque la frontière entre les (très) pauvres de la goutte d'or, et les (très) riches de Montmartre.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 709
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Villes les plus pauvres de France

Message par Zelda_Zbak » 12 Mai 2019, 08:28

Dans une petite ville des Vosges de 6000 habitants, loin des montagnes, dans la plaine où les usines ont fermé, vivent mes parents (par choix), le prix du m2 est un des plus bas de France.

Selon meilleurs agents Prix m2 moyen d'un appartement 660 € !

Pour une raison très simple, presque un tiers des appartements et des maisons sont inhabitées, d'après mon père qui avait vu ce chiffre quelque part. Cependant, je dois reconnaître que la ville n'est pas sinistre à l'oeil nu. On voit juste quelques commerces fermés. Mais la bibliothèque y est très jolie, il y a une piscine, un collège, bref, de vrais équipements municipaux, et 3 supermarchés, car bien au delà de ses 6000 habitants, c'est un bourg qui attire tous les villages alentour à 15 km à la ronde, ce qui gonfle peut-être à 10 000 sa clientèle pour certains commerces (pas tous). Les boutiques de vêtements, les bars, les bijouteries ont du mal à vivre.
Il y a aussi une école + collège privés catholiques, et ma cousine, mère de deux enfants n'y a pas mis ses enfants, mais me racontait qu'elle était très peu chère, du genre 500 euros par an et par enfant. Mais que cela suffisait à filtrer les familles les plus pauvres. :(
Cela n'a pas empêché ses enfants, à ma cousine, de faire des études très poussées par la suite...
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 709
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité