"Itinéraire d’un communiste critique" par Livio Maitan

Marxisme et mouvement ouvrier.

"Itinéraire d’un communiste critique" par Livio Maitan

Message par Gayraud de Mazars » 13 Sep 2021, 07:52

Salut camarades,

Remarques sur l’histoire d’une organisation dénommée « Quatrième Internationale », par Vincent Presumey
Edité le 12 septembre 2021 sur le site d'Aplutsoc

https://aplutsoc.org/2021/09/12/remarqu ... -presumey/

Image

A partir d’un compte-rendu de lecture sur l’ouvrage de Livio Maitan, Pour une histoire de la Quatrième Internationale, itinéraire d’un communiste critique, Vincent Presumey développe quelques remarques sur l’histoire d’une organisation dénommée « Quatrième Internationale » mais qui n’atteint jamais le statut et la place d’une véritable Internationale en dépit des efforts et sacrifices des générations de militants qui s’en réclamèrent contre l’impérialisme et le stalinisme.

Sommaire.

Un livre.
Les données du problème.
La IV° Internationale conçue par Trotsky et celle qui se (re-)constitue en 1944-1948.
Les crises de 1940 et de 1952.
La crise pabliste.
Euphémisation de la crise pabliste.
Différence de méthode, chez Mandel et Maitan, avec Pablo.
Du « monde communiste ».
Œcuménisme « communiste ».
« Montée, déclin et chute du stalinisme. »
Répliques pablistes et métamorphose inavouée.
Répliques pablistes : Cochran.
Répliques pablistes : Posadas.
Quand s’estompe un certain zinoviévisme.
La réunification et ses limites.
Répliques pablistes : Pablo.
Le LSSP ceylanais.
Le VIII° congrès ; Ted Grant.
Nouvelles avant-gardes et ligne de la guérilla.
La jeunesse révolutionnaire arrive.
Aux origines de la « ligne de la guérilla ».
Où Maitan euphémise son propre rôle.
A propos du « fondement géographique et militaire » de la ligne de la guérilla.
Le PRT-ERP.
Non-dits et points aveugles.
Transition.
Reclassements contre la ligne de la guérilla.
Portugal.
Nouvelle perspective.
Recomposition dans le SU.
Une nouvelle réunification semble se profiler.
La cassure de 1979.
La cassure par le Nicaragua : l’affaire Fausto Amador.
La cassure par le Nicaragua : l’affaire de la Brigade Simon Bolivar.
Le SWP pivote.
Court-circuit.
Deux textes qui font date.
Les années 1980.
Afghanistan et Pologne.
La question du SWP.
La modification.
Les révolutions de 1989-1991.
1989-1991 : l’histoire s’accomplit : l’URSS, la Russie et les trotskysmes.
Un épisode peu connu et important : les contacts russes.
La chute du Mur de Berlin.
Chine.
Cuba.
Nicaragua.
Les minorités du XIII° congrès.
Épilogue.
Désenchantement.
Réenchantement ?
Participation gouvernementale.
Un tempo lent pour une époque qui accélère.
Conclusion : l’Internationale.


En lecture Pdf de l'article :

https://aplutsoc.files.wordpress.com/20 ... p_2021.pdf

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1513
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: "Itinéraire d’un communiste critique" par Livio Maitan

Message par Gayraud de Mazars » 15 Sep 2021, 18:47

Salut camarades,

Concernant le camarade Ted Grant, on ne pas dire que Livio Maitan fut clairvoyant ! Pensant qu'il ne construirait rien de sérieux le "vieux" Ted, et bien, c'est le contraire qui s'est passé... C'est le moins que l'on puisse dire... A voir dans les années 70', 80', 90', et les héritiers du groupe Militant, qui ont tenu des municipalités comme Liverpool, des députés, des milliers de militants professionnels...

Le VIII° congrès ; Ted Grant.

Le VIII° congrès mondial, en 1965, a assez peu de relief. Le fait le plus significatif relevé par L. Maitan est l’éloignement de la Revolutionnary Socialist League britannique, le courant de Ted Grant, issu de l’éclatement du trotskysme britannique, antérieur, et à certain égard annonciateur, de la crise de 1952, qui avait adhéré au SI en 1956.

Maitan indique honnêtement qu’il n’aurait jamais cru que ce courant deviendrait si important par la suite, tant un type comme Grant, citant Trotsky trop souvent et trimballant toujours des valises de documentation, ne lui avait pas paru capable de grand-chose.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1513
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: "Itinéraire d’un communiste critique" par Livio Maitan

Message par Gayraud de Mazars » 16 Sep 2021, 12:25

Salut camarades,

E viva la Cuerta Internacional ! La Révolution sera mondial...

"Ce drapeau [celui de la IV° Internationale] et la compréhension de son histoire doivent donc servir à tirer le bilan du siècle pour monter à l’assaut de nouveau. Le drapeau d’aujourd’hui a besoin et s’appuie sur l’héritage et la tradition du drapeau de la IV° Internationale, sans s’y réduire. Il est celui de la révolution prolétarienne mondiale pour faire face à la catastrophe planétaire."

Manif Paris 1er mai 1992 LCR.jpg
LCR 1992...
Manif Paris 1er mai 1992 LCR.jpg (74.18 Kio) Consulté 113 fois


Parce que j'aime cette image, peut être parce que, je suis dessus avec les copains ! ;)

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1513
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18


Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)