Écriture inclusive en langue française

Marxisme et mouvement ouvrier.

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par com_71 » 10 Mai 2021, 00:26

Cyrano a écrit :... l'opuscule "Révolutionnons (aussi) l'orthographe" annoncé aux "Bons caractères".
Bah! Ça fait au moins deux ans que ce livre est annoncé à paraître, puis annoncé à paraître, etc...

Dernière annonce : sept. 2021. Peut-être a-t-il fallu reprendre l'écriture à cause de cette foutue écriture inclusive.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5017
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par Ottokar » 10 Mai 2021, 12:34

Les auteurs sont mes voisins, et entre nous, je vous conseille de ne pas être trop impatients... :D
Ottokar
 
Message(s) : 472
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par Cyrano » 21 Mai 2021, 14:15

On m'a fait parvenir ce petit texte. C'est dans un livre d'Enki Bilal (l'auteur de BD) dont le titre même me laisse dubitatif: L'homme est un accident. Ça ne sent pas la vision positive.

C'est le début de L'ALBATROS de Charles Baudelaire, revisité en écriture inclusive.

Souvent, pour s'amuser, les femmes ou hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiselles-seaux des mers,
Qui suivent, indolent-e-s compagn-e-on-s de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.
À peine les ont-ils déposé-e-s sur les planches,
Que ces reines ou rois de l'azur, maladroit-e-s et honteu-se-s-x,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux-elles.
Cyrano
 
Message(s) : 909
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par Cyrano » 29 Mai 2021, 22:03

Sur le site de lanticapitaliste.org, je lis:
«C’est avec une grande émotion que nous avons appris ce matin l’arrestation de sept militant.e.s italien.ne.s, présenté.e.s comme ancien.ne.s membres des Brigades rouges italiennes. »
Au NPA, ils et elles n'ont toujours pas choisi entre ".", "-", "E". Y'a tellement de . et de - et de passage du e en E, que le titre de l'article, par je ne sais quel sexisme, oublie les italiennes (mais avec un protocole "-"):
«Arrestation des sept ex-militant-e-s italiens : Macron plus dur que Sarkozy !»
et dans le grand article de la page, c'est le "E" qu'est utilisé.
Foin des polémiques stériles... Ce qui compte, c'est l'combat, non?

D'ailleurs, c'est ce que croit Philippe Poutou. Il l'écrit sur son compte facebook:
«Juste pour dire qu’il n’y a pas que LO pour exprimer la révolte, relayer les luttes et défendre une perspective anticapitaliste.
Philippe
»
J'espère que ça fait plaisir aux gens de LO de savoir qu'ils ne sont plus seuls.
Cyrano
 
Message(s) : 909
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par com_71 » 29 Mai 2021, 23:18

Et le protocole de point médian ?
············ et non pas ......... ou ------------- ;)
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5017
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par com_71 » 29 Mai 2021, 23:52

Cyrano a écrit :le titre de l'article, par je ne sais quel sexisme, oublie les italiennes...

Oui, cette "écriture" est si peu naturelle qu'en règle générale, le rédacteur oublie nombre d'occurrences possibles. Ici, un seul oubli semble-t-il, c'est une exception ! Par contre cet autre article, dont parle Cyrano, ne fait pas exception (13 omissions, sauf erreur):
Cathy Billard, Hebdo L’Anticapitaliste, 27 mai a écrit :En soutien aux exiléEs politiques italiens
Contre la vengeance d’État, la mobilisation se construit.
« L’État ne doit pas donner suite à l’extradition des exiléEs politiques italiens, ces "ombres rouges" que poursuit une vengeance d’État » : la tribune publiée dans le Monde le 21 mai, signée par 299 artistes, universitaires, intellectuelEs, avocatEs, prend clairement position pour rappeler le cadre dans lequel les militantEs italiens menacés d’extradition ont été condamnés : « De l’attentat néofasciste de la piazza Fontana, à Milan, en décembre 1969, à celui de la gare de Bologne en août 1980, sur les 362 meurtres attribués aux militants d’extrême gauche par le ministre de la Justice français, Éric Dupond-Moretti, les deux tiers sont le fait de cette extrême droite adepte des attentats aveugles tuant des dizaines de personnes dans les lieux publics. Cette extrême droite, dont les ramifications dans l’appareil d’État sont aujourd’hui avérées, n’a été que marginalement poursuivie.

« Procédures incompatibles avec l’État de droit français »

Les faits reprochés remontent à plus de quarante ans. Les personnes concernées ont été jugées et condamnées en Italie dans des conditions d’une répression féroce et de masse (60 000 procès, 6 000 prisonniers politiques), marquée par de nombreux enfermements sans condamnation, sur la foi d’enquêtes hasardeuses. […]

Les procédures utilisées pour imposer les peines avaient été jugées, à l’époque, incompatibles avec les principes de l’État de droit français. À cette époque, en effet, un arsenal législatif d’exception a été mis en place en Italie, dirigé principalement contre l’extrême gauche.

La loi Reale de 1975, les décrets-lois de 1978, 1979 et 1980 ont renforcé les pouvoirs de la police, alourdi les peines, militarisé la lutte anti­terroriste. Le dispositif des "repentis" a permis des remises de peine à des accusés qui ont dénoncé d’autres personnes. C’est dans le cadre de ces lois et sur la foi de déclarations de ce type qu’ont été prononcées de nombreuses condamnations. »

Les signataires dénoncent « le refus de toute amnistie, un demi-siècle parfois après les faits, est choquant alors que celle-ci fut accordée aux fascistes et collaborateurs immédiatement après la guerre (loi de 1944 et amnistie de Togliatti de 1946). Mais accorder l’amnistie reviendrait à reconnaître le caractère politique du conflit qui a secoué l’Italie durant ces années, à arrêter de traiter des militants politiques comme des délinquants, voire des mafieux. »

« Liberté totale, suspension de l’extradition et arrêt des poursuites »

« Pour effacer des mémoires et de l’histoire dix ans de luttes sociales et ouvrières, rebaptisées "années de plomb", l’État italien, aux antipodes de toute considération humaine, veut faire mourir en prison des femmes et des hommes un demi-siècle après les faits.

Cette opération d’extradition négociée entre les deux États a été nommée "Ombres rouges". La volonté obstinée de revanche d’État que réactive le gouvernement italien rencontre aujourd’hui la stratégie ultrasécuritaire du pouvoir français de mise en place de législations liberticides.

En donnant suite à cette demande d’extradition pour la première fois collective, l’État français non seulement se ferait complice de cette opération de réécriture de l’histoire, mais ferait un pas de plus sur son territoire dans la voie de la criminalisation au nom de la lutte antiterroriste de celles et ceux qui s’opposent aux pouvoirs. »

Cette tribune rappelle l’urgence pour les organisations politiques, syndicales et associatives à se positionner avant le début des procédures judiciaires, pour exiger avec les signataires « la liberté totale, la suspension de l’extradition et l’arrêt des poursuites ».
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5017
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par Cyrano » 30 Mai 2021, 08:31

:-) ah oui, le point médian! j'avais oublié. Et y'en a d'autres?
com_71 a écrit :cette "écriture" est si peu naturelle qu'en règle générale, le rédacteur oublie nombre d'occurrences possibles

Mais quelle mouche masochiste peut bien piquer les rédacteurs - en l'occurrence - une rédactrice, pour se livrer à ce type de contrainte imbécile? On trouve ça aussi dans les tracts CGT dans mon coin.
Va falloir se livrer à la ré-écriture de Flaubert, ou de Camus avec leurs titres de bouquin trop genrés ?
Le dernier numéro spécial de Charlie Hebdo "Allez tous vous faire offenser ! " s'amuse de cette écriture, mais aussi des racisés, des décolonialistes, des LGBTQIA+ZMVEP (j'ai rajouté les Zoophiles, Masturbateurs, Voyeurs, Exhib, Partouzeurs - sinon, c'est discriminant et ça mérite d'être traîné devant les tribunaux). J'en recommande la lecture: on y trouve de réjouissants exemple caricaturaux.
Pièces jointes
Allez.jpg
Allez.jpg (48.86 Kio) Consulté 992 fois
Cyrano
 
Message(s) : 909
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par Patrocle » 30 Mai 2021, 12:14

Cyrano a écrit :Le dernier numéro spécial de Charlie Hebdo "Allez tous vous faire offenser ! " s'amuse de cette écriture, mais aussi des racisés, des décolonialistes, des LGBTQIA+ZMVEP (j'ai rajouté les Zoophiles, Masturbateurs, Voyeurs, Exhib, Partouzeurs - sinon, c'est discriminant et ça mérite d'être traîné devant les tribunaux). J'en recommande la lecture: on y trouve de réjouissants exemple caricaturaux.


Pas de LO et de ses militant.e.s ? :D Pourtant c'est du lourd !
Patrocle
 
Message(s) : 271
Inscription : 28 Fév 2017, 13:57

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par com_71 » 30 Mai 2021, 13:46

Patrocle a écrit :...c'est du lourd !

Rime avec humour... ;)
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5017
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Écriture inclusive en langue française

Message par com_71 » 24 Juin 2021, 08:40

com_71 a écrit :
Cyrano a écrit :... l'opuscule "Révolutionnons (aussi) l'orthographe" annoncé aux "Bons caractères".
Bah! Ça fait au moins deux ans que ce livre est annoncé à paraître, puis annoncé à paraître, etc...

Dernière annonce : sept. 2021. Peut-être a-t-il fallu reprendre l'écriture à cause de cette foutue écriture inclusive.

Il semble avoir complètement disparu du programme des parutions.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5017
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

PrécédentSuivant

Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité