Hongrie 1956...

Marxisme et mouvement ouvrier.

Hongrie 1956...

Message par Gayraud de Mazars » 26 Oct 2021, 09:20

Salut camarades,

J'avais lu il y a longtemps de Sandor Kopàcsi [préfet de police de Budapest en 1956], Au nom de la classe ouvrière aux éditions Robert Laffont...

On croyait tout savoir sur la révolution hongroise écrasée. Sandor Kopácsi, qui était en 1956 le préfet de police de Budapest, nous la fait découvrir. Il est au centre des événements : chargé de réprimer la révolte, il sera bientôt aux côtés des insurgés dans l'équipe gouvernementale d'Imre Nagy. En fait, avec Kopácsi, c'est tout un itinéraire que nous suivons. Ouvrier tourneur, jeune maquisard, il devient, presque malgré lui, au nom de ses idéaux, colonel et préfet de police. Le voici au coeur du cercle des dirigeants, et lui, l'ancien ouvrier, découvre le cynisme des Russes.

Entre la visite des camps qu'il dirige et les sauteries en compagnie de l'ambassadeur Andropov, l'actuel chef du KGB, dauphin de Brejnev, le colonel Kopácsi expérimente la manière dont le Kremlin gouverne ses satellites. Puis survient la rupture, l'insurrection de 1956. Le général Serov, président du KGB, son ennemi personnel, se promet de le « pendre à l'arbre le plus haut de Budapest ». Kadar intervient auprès de Khrouchtchev et réussit à sauver la tête de Kopácsi. Mais, en compagnie du Premier ministre Imre Nagy, exécuté plus tard, l'ancien tourneur est condamné à perpétuité. Parmi les rares survivants du procès Nagy, il est le premier qui ait pu — récemment (note de l'éditeur en 1979) — s'enfuir de Hongrie. Témoin capital du drame de 1956, il révèle ce que fut ce procès — « L'Aveu » sans les aveux — et le rôle des Russes avant, pendant et après la révolution. Ecrits avec brio, verve, humour et émotion, les Mémoires du colonel Kopácsi sont uniques. Un « dissident » met en scène l'intimité quotidienne des dirigeants de l'Est. Abstraits dans tant d'ouvrages, Russes et officiers haut gradés de la police secrète apparaissent ici dans la réalité quotidienne mêlés aux justes — Imre Nagy, son secrétaire « Yochka », Pal Maleter — qui vont mourir condamnés, comme tout un peuple, « au nom de la classe ouvrière ».


Hongrie 1956 : mensonge anti-ouvrier
Brève de Lutte Ouvrière
Le 25/10/2021

https://www.lutte-ouvriere.org/breves/h ... 84002.html

Image

En campagne électorale, Victor Orban a organisé un grand rassemblement le 23 octobre, prétendant commémorer « l'insurrection antisoviétique de 1956 ».

Les conseils ouvriers mis en place par les travailleurs hongrois insurgés en 1956 se battaient contre le régime de terreur imposé par l’appareil d’État hongrois aux ordres de la bureaucratie soviétique. L’insurrection ouvrière résista à l’armée envoyée par l’URSS qui la réprima dans le sang.

Aujourd’hui, l’extrême droite d’Orban tout comme ses opposants politiques cherchent à s’annexer politiquement l’insurrection de 1956 en la vidant de son caractère essentiellement ouvrier et en occultant que c’est du côté des idées communistes et socialistes que le mouvement cherchait une issue contre la dictature stalinienne. Une falsification de l’histoire que ne renierait pas Staline.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1863
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Hongrie 1956...

Message par com_71 » 26 Oct 2021, 18:19

éditeur de « au nom de la classe ouvrière » a écrit :...Russes et officiers haut gradés de la police secrète apparaissent ici dans la réalité quotidienne mêlés aux justes — Imre Nagy, son secrétaire « Yochka », Pal Maleter — qui vont mourir condamnés, comme tout un peuple, « au nom de la classe ouvrière ».


C'est, sous une forme très résumée, une opinion sur la nature du gouvernement I. Nagy et sur les perspectives qu'il se donnait. Ce n'est pas celle de communistes révolutionnaires. On peut se référer au texte du "cercle Léon Trotsky" du 24/10/1966, "Dixième anniversaire de l'insurrection hongroise" :
...Imre Nagy, malgré sa politique timorée vis-à-vis des Russes, s'est trouvé le symbole de cette unanimité nationale et c'est en tant que tel qu'il a eu une autorité morale même sur les conseils. Et, il faut l'ajouter, la deuxième intervention des troupes soviétiques n'a pas laissé le temps aux deux pôles du double pouvoir de se différencier. Ou, plus exactement, la différenciation se fera sous le gouvernement de Kadar, protégé par les Russes...
...Cependant, malgré tous les facteurs qui jouaient dans le sens de l'unanimité nationale, malgré l'absence de parti révolutionnaire, il n'en reste pas moins que les lignes de force de la révolution ne partaient pas de deux pôles mais de trois. Il y avait les tenants de l'appareil d'État national, qui voulaient, à l'instar de Gomulka, canaliser l'insurrection populaire pour se débarrasser de la tutelle de Moscou, il y avait le prolétariat avec ses organes de classe, les Conseils, unis pour l'instant dans le même combat contre la bureaucratie soviétique et ses hommes de main hongrois...
...Le gouvernement de son côté, cherche à se consolider. Manquant pour ainsi dire de force propre, il cherche à s'en faire en consolidant l'unité nationale. C'est dans ce cadre qu'il cherche à élargir sa représentativité en faisant appel à certains représentants des partis interdits en 1947-1948. Deux anciens membres de l'ex-parti des Petits-Propriétaires rentrent dans le deuxième gouvernement Imre Nagy constitué le 27 octobre, puis d'autres politiciens après la reconstitution des anciens partis à partir du 30 octobre...


https://www.lutte-ouvriere.org/document ... saire-de-l
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5016
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Hongrie 1956...

Message par Gayraud de Mazars » 28 Oct 2021, 17:03

Salut camarades,

Dans la foulée je viens de relire l'excellent livre de 2011 de Georges Kaldy - "Hongrie 1956" un soulèvement populaire, une insurrection ouvrière, une révolution brisée, aux éditions Les bons caractères, 15 euros, 357 pages.

Hongrie 1956.png
Budapest 2 novembre 1956, devant le Parlement
Hongrie 1956.png (235.31 Kio) Consulté 332 fois


Présentation et critique du livre par le site dissidences...

https://preo.u-bourgogne.fr/dissidences ... php?id=705

Présentation du livre par la maison d'édition "Les bons caractères"...

Parmi les livres consacrés au soulèvement en Hongrie en 1956, qu’ils aient été publiés à l’époque ou cinquante ans après, bien peu ont été consacrés à la mobilisation de la classe ouvrière de ce pays et au rôle des conseils ouvriers.

Le monde était divisé à cette époque en deux blocs : l’un, la plus grande partie de la planète, était dominé par les États-Unis et les puissances impérialistes, l’autre par l’Union soviétique de la bureaucratie. Ni les uns ni les autres n’avaient intérêt à mettre l’accent sur cette caractéristique de l’insurrection de 1956.

Le rôle spécifique des travailleurs et celui des conseils ouvriers ont été, au contraire, enterrés sous un tombereau de mensonges venant de part et d’autre. C’est pourtant le soulèvement populaire de 1956 en Hongrie qui a fait surgir, pour la dernière fois dans l’histoire contemporaine, des Conseils ouvriers jouant un rôle politique majeur. Et ce rôle est devenu plus important encore après l’intervention armée de la bureaucratie soviétique et sa victoire militaire.

L’objectif de ce livre est de réparer ces injustices et cet oubli.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1863
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18


Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)