Comment un ver planaire coupé en deux peut-il se régénérer

Et lutte contre les pseudo-sciences et les obscurantismes

Comment un ver planaire coupé en deux peut-il se régénérer

Message par Kéox2 » 08 Déc 2020, 22:37

Je ne verrais plus les vers planaires comme avant... Un court article dans Science et Vie...

Science & Vie, 15 oct. 2020 a écrit :Grâce à leurs étonnantes capacités de régénération, ces petits vers aquatiques peuvent “repousser” avec deux têtes ou deux queues...
PAR ALEXANDRA PIHEN

Coupez-lui la tête et elle repoussera... avec tous ses souvenirs ! Le ver planaire bluffe les biologistes de plus d'une façon. Par quel prodige se régénère-t-il ? Ce petit ver détient un grand secret... Ver d'eau plat, transparent, d'environ 1 cm de long, Dugesia japonica et ses congénères les planaires sont toutefois des organismes suffisamment sophistiqués pour posséder un cerveau centralisé, avec un système nerveux périphérique riche et complexe, et de réelles transmissions synaptiques.

LES SOUVENIRS DE LA PLANAIRE REPOUSSENT AVEC SA TÊTE !
Très intrigués, des chercheurs ont cherché à vérifier que la mémoire de ce petit ver revenait effectivement avec sa tête. Pour cela, ils ont conçu un protocole expérimental ingénieux permettant d'entraîner un groupe de planaires à vaincre leur réticence naturelle à la lumière pour obtenir leur nourriture (de minuscules morceaux de foie). Quand cet apprentissage était assimilé (au bout de dix jours), les vers étaient décapités. Deux semaines plus tard, une fois leur tête repoussée, les planaires étaient replacés dans le dispositif expérimental. Alors que leurs homologues témoins restaient prostrés face à un environnement lumineux (donc hostile), les vers aux cerveaux régénérés se dirigeaient vers les sources de nourriture. Preuve qu'avec la régénération de leur tête, la mémoire de leur vie antérieure était également revenue !

MÉMOIRE DE CELLULE SOUCHE ?
Mais comment ces souvenirs ont-ils pu être conservés par l'animal hors de son cerveau !? Les chercheurs imaginent que des marques épigénétiques, induites par l'apprentissage, modifieraient l'expression de l'ADN des cellules souches par le biais de structures protéiques appelées histones de sorte qu'au fil des divisions cellulaires, la mémoire de la cellule souche serait transmise au fur et à mesure de la régénération.
Reste que pour que la mémoire persiste malgré la décapitation, ces marques épigénétiques doivent être transférées aux cellules souches du corps du planaire après l'apprentissage et avant qu'on ne lui coupe la tête. Comment ? Si des hypothèses émergent, la question n'a pas encore de réponse. Peut-être que, à l'image d'un système de sauvegarde informatique, chaque cellule souche ferait office de petit disque dur.
Quoi qu'il en soit, cette capacité suggère une modalité de mémorisation inédite qui pourrait éclairer d'un jour nouveau les recherches en biologie de la mémoire. Pour un petit ver, c'est un énorme apport aux neurosciences...

https://www.science-et-vie.com/question ... oire-59146
Kéox2
 
Message(s) : 371
Inscription : 03 Fév 2015, 12:09

Re: Comment un ver planaire coupé en deux peut-il se régénér

Message par Plestin » 09 Déc 2020, 09:21

Peut-être que l'explication est simple ?

La mémoire du phénomène appris serait bien stockée dans le système nerveux, mais ailleurs que dans le "cerveau" (l'expression "cerveau" est toute relative), ou pas que dans le cerveau ; mais l'animal aurait néanmoins besoin que sa tête repousse pour pouvoir récupérer ce qui est nécessaire pour que le comportement appris se déclenche, en l'occurrence la perception de la lumière ?

J'espère qu'ils ont au moins testé cette hypothèse avant de se lancer sur la voie plus ardue de l'épigénétique...
Plestin
 
Message(s) : 2113
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Comment un ver planaire coupé en deux peut-il se régénér

Message par Plestin » 25 Déc 2020, 17:37

Ma réaction a peut-être un peu surpris. Quelques précisions donc, concernant ma méfiance vis-à-vis des (certes enthousiasmantes) planaires et de l'épigénétique, quand ces thèmes sont abordés dans des revues comme "Science et Vie".

L'épigénétique est un domaine passionnant qui vient compléter la génétique. Cela étudie l'action d'éléments extérieurs sur l'expression des gènes, pouvant conduire ces derniers à s'exprimer différemment - venant nuancer l'image traditionnelle du gène qui détermine tout. Par exemple : chez les tortues, les œufs ne sont a priori ni mâles ni femelles et c'est la température qui va jouer sur l'expression des gènes et orienter la future tortue vers l'état de mâle ou femelle. Autrement dit, le sexe n'est pas déterminé (que) par les gènes, mais aussi par un facteur environnemental, phénomène extérieur aux gènes qui vient moduler leur expression, d'où la notion "d'épigénétique". L'épigénétique est donc un sujet sérieux qui mérite d'être étudié avec rigueur.

Mais il existe tout un courant tentant d'opposer l'épigénétique à la génétique en en faisant le phénomène principal à l’œuvre, afin d'expliquer le maximum de choses par l'effet de l'environnement. C'est un peu l'excès inverse de celui du "tout génétique". Souvent, on constate que les affirmations et les convictions personnelles des auteurs priment sur les démonstrations et les preuves. Un certain nombre d'ouvrages relativement grand public, par exemple ceux de Joël de Rosnay, l'illustrent bien. Et on finit souvent par glisser vers des recommandations en matière de mode de vie, allant de préconisations validées par la médecine (bouger pour limiter les effets néfastes de la sédentarité) à la publicité pour le curcuma ou l'ostéopathie.

Ici, des articles critiques publiés sur le site de l'AFIS concernant 4 ouvrages traitant de l'épigénétique.

https://www.afis.org/La-revolution-epig ... NdLimg4616

Mais revenons à nos planaires. Le discours sur les cellules souches permettant la régénération (réelle) des planaires peut masquer certaines intentions.

Ainsi, le fameux IHU Méditerranée Infection, de Marseille, dirigé par Didier Raoult, héberge depuis janvier 2020 une société dénommée Techno-Jouvence, avec Didier Raoult et d'autres de son institut comme actionnaires (dont, d'ailleurs, un chercheur révoqué de la fonction publique et du CNRS pour harcèlement sexuel, que Raoult a recasé ici !) Cette société commercialise une "crème anti-âge" à base de broyat de planaire censé régénérer (et donc rajeunir) la peau...

Je suis amusé quand je lis ce passage du lanceur d'alerte, biologiste et prof de maths Alexander Samuel, qui restitue le fruit d'un long travail de repérage des intérêts entrecroisés de la galaxie Raoult (dans son article "Raoult et le pognon") :

Un peu de science. Le ver planaire, c'est LE modèle animal à la mode pour la régénération, du fait, en particulier, de cellules souches pluripotentes. Lorsqu'un ver planaire est découpé en morceau, il reconstitue un organisme entier. Il permet donc aux mandarins des études en cellules uniques d'obtenir des financements d'"excellence" à partir d'un bullshit qui envoie du rêve aux techno-bureaucrates. C'est le propre des effets de mode de générer une emphase qui contamine la communication médiatique, produisant en retour des retombées en financement, des papiers "mindblowing" reposant sur des expérimentations hors de prix, et un peu de science aussi. Mais c'est surtout la para-science, vendant du rêve d'immortalité aux rombières vieillissantes, qui s'est emparée du ver planaire — comme l'épigénétique est devenue argument de vente de certains osthéopathes, ou la réactivation de télomérase pour les crèmes anti-âge…

Dès lors, il ne sera pas très surprenant de voir, dans une certaine presse grand public, proliférer des articles sur les propriétés étonnantes des planaires, dont on peut se demander quelle est la véritable finalité.

Ce qui ne change rien au fait que les planaires, l'épigénétique ou la télomérase soient des sujets scientifiques captivants !

(ici pour ceux que ça intéresse, l'article complet d'Alexander Samuel sur Raoult et le pognon)

https://rechercheindependante.blogspot. ... ognon.html
Plestin
 
Message(s) : 2113
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10


Retour vers Sciences

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)