Tournées d'été, journées d'action etc.

Réunions publiques, fêtes et autre...

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par Plestin » 15 Mai 2022, 11:32

La candidate titulaire de l'unique circonscription du département, Catherine DUMON, retraitée SNCF, sera présente sur le marché de Guéret (Creuse) le samedi 21 mai à partir de 11h00.

Pour ceux qui connaissent, le marché de Guéret c'est sur la place Bonnyaud, en face de la mairie ;)
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par Plestin » 15 Mai 2022, 20:07

- Une réunion publique est prévue à Elbeuf (Seine-Maritime) le mercredi 8 juin à 18h30, le lieu exact n'est pas encore communiqué.

Elbeuf est une ville ouvrière de 16.000 habitants, à 23 km au sud de Rouen, sur une boucle de la Seine. C'est une ancienne cité textile qui se consacrait à la draperie. Aujourd'hui, elle abrite de nombreux travailleurs des principales usines des environs, situées pour la plupart sur les communes voisines telles que l'usine Renault de Cléon, la plateforme chimique EuroAPI (ex-Sanofi) / BASF à Saint-Aubin-lès-Elbeuf ou l'usine Safran Aerosystems à Saint-Pierre-lès-Elbeuf.

- La liste des villes inhabituelles à 2ème réunion publique (Législatives après Présidentielles) inclut désormais Mons-en-Baroeul (Nord), le samedi 21 mai.

Parmi les villes plus classiques, on trouve aussi Le Havre (Seine-Maritime) le 2 juin.
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par Plestin » 17 Mai 2022, 17:38

Il y aura une réunion publique à Saint-Junien (Haute-Vienne) le jeudi 9 juin à 19h00, salle n°1 du Centre Administratif, place A. Roche, derrière la mairie, avec les candidates Claudine ROUSSIE et Monique CHAPELOT.

Avec 11.000 habitants, Saint-Junien est la 2ème commune la plus peuplée de Haute-Vienne, loin derrière Limoges. C'est l'une des plus anciennes communes à avoir été administrées par le Parti Communiste (la SFIC) dès ses origines (avec un maire SFIO fin 1919 passé à la SFIC dès 1920) et la ville a depuis toujours eu un maire "communiste" (sauf entre 1939 et 1944), version droitière qui a fini par mener à l'ADS, un petit parti implanté en Limousin représentant la tendance de l'ancien ministre Marcel Rigout et qui a survécu à la CAP (Convention pour une Alternative Progressiste) fondée en 1994 et regroupant alors les courants de Marcel Rigout, Charles Fiterman, Guy Hermier (et si j'en crois Wikipédia, même la LCR d'Alain Krivine).

La tradition industrielle du cuir et du gant en peau a beaucoup perdu en importance mais il subsiste quelques fabricants en lien avec les groupes de luxe. L'industrie du papier et du carton est plus développée, avec l'usine d'emballages en carton Saïca Pack (230 personnes) qui a connu une hausse de la demande de cartons à pizza pendant les confinements, ou encore le groupe SITCO (107 personnes) spécialisé dans les présentoirs publicitaires en carton... et surtout, le grand complexe papetier de Saillat-sur-Vienne à quelques km en aval, avec comme acteur principal la société Sylvamo (ex-International Paper, plus de 600 emplois directs et 4.000 emplois induits) qui fabrique de la pâte à papier et est le plus grand fournisseur de papier d'impression en ramettes en France ; elle y côtoie la société Smurfit Kappa (papier recyclé, 130 personnes). Saint-Junien a subi par contre les suppressions d'emploi chez Albany International, fabricant de feutres pour l'industrie du papier, qui après avoir annoncé la fermeture de son usine de Saint-Junien début 2012 (134 personnes) a déclaré y renoncer et, après que les syndicats et élus locaux ont bien crié victoire, elle a annoncé fin 2012 un plan de suppression de 75 emplois, ce qui n'en laisse pas beaucoup sur place...

Une 2ème réunion publique (après celle des Présidentielles) est également organisée à Montélimar (Drôme) le 10 juin.

Les autres réunions nouvellement indiquées sont : Lens (Pas-de-Calais) le 19 mai, Grenoble (Isère) le 1er juin, Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) le 8 juin, Evreux (Eure) le 9 juin et Rouen (Seine-Maritime) le 10 juin.
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par Plestin » 19 Mai 2022, 17:27

Avec les dernières parutions, on constate un petit festival de réunions publiques dans le département de la Sarthe !

En plus des villes suivantes où il y avait une liste LO aux dernières municipales :
- Le Mans le 1er juin avec les candidats de la 2ème circonscription
- Le Grand-Lucé le 2 juin avec les candidates de la 3ème circonscription,

des réunions publiques sont également prévues :

- A Coulaines le mardi 31 mai à 18h00, à l'Espace Culturel Henri Salvador, 2 rue de la Gironde, avec les candidats de la 5ème circonscription.
- A Sillé-le-Guillaume le vendredi 3 juin à 18h00, au Centre Culturel Maurice Termeau, rue du Dr. Touchard, avec les candidats de la 1ère circonscription.
- A La Ferté-Bernard le mercredi 8 juin à 18h00, au Centre Maurice Loiseau, place du Général De Gaulle, de nouveau avec les candidats de la 5ème circonscription.
- A Allonnes le jeudi 9 juin à 18h00, salle Colette Besson, complexe sportif Georges Garnier, allée André Legendre, avec les candidats de la 4ème circonscription.

Le Mans est une grande ville industrielle de 143.000 habitants, centre d'une aire urbaine de 347.000 habitants incluant entre autres Allonnes (11.100 habitants) et Coulaines (7.800 habitants). C'est un pôle industriel important. Le complexe des anciennes usines Renault se répartit aujourd'hui entre l'usine ACI (toujours du groupe Renault, avec moins de 1.500 salariés qui fabriquent des composants chassis) et Claas Tractor, ex-Renault Agriculture vendu en 2003 (750 personnes fabriquant des tracteurs, mais qui exporte 20% de sa production en Russie et Ukraine) ; un total de 2.250 personnes donc, pour un ensemble qui employait plus de 10.000 personnes vers 1970, encore 5.000 en 1995 et 3.000 vers 2000. Il est entouré de sous-traitants automobiles tels que GKN Driveline à Arnage (transmissions automobiles, 540 personnes) et NTN Transmissions à Allonnes (idem, 730 personnes). L'agglomération compte aussi quelques industries électriques et électroniques, comme Eaton-Souriau à Champagné (connecteurs, environ 600 personnes) ou ST Microelectronics au Mans (R&D sur les puces électroniques, 230 personnes, pâle héritier de l'ancienne usine Philips / La Radiotechnique qui a employé jusqu'à 2.500 personnes). On trouve aussi de l'agroalimentaire avec Yoplait au Mans (350 personnes, récemment revenu dans le giron de lacoopérative laitière Sodiaal qui l'avait vendu en 2002) et LBC à Yvré-l'Evêque (les rillettes Bordeau-Chesnel, 180 personnes) et d'autres industries diverses telles que le fabricant de gouache et autres peintures d'art Lefranc Bourgeois du groupe ColArt au Mans (315 personnes). Le Mans est aussi un grand pôle tertiaire, avec le groupe d'assurances Covéa, dont les différentes entités (la principale étant MMA, les fameuses "Mutuelles du Mans") emploient des milliers de personnes (3.000 à 7.700 personnes selon les sources et, sans doute, les filiales incluses). S'y ajoutent Allianz Partners (ex-Mondial Assistance, 350 personnes), le Centre Hospitalier Régional Universitaire (3.800 personnes) et de nombreux autres hôpitaux, entreprises de transport, hypermarchés, administrations publiques etc. ainsi que Nexecur à Coulaines (plus de 500 personnes, activités de télésurveillance du Crédit Agricole).

Le Grand-Lucé, bourg de 1.900 habitants dans la campagne à 28 km au sud-est du Mans, n'a pas d'entreprises de taille significative, le village abrite principalement un EHPAD, une agence de la coopérative d'installation électrique et du câble SCOPELEC (en faillite car lâchée par son principal donneur d'ordres, Orange, l'ex-France Télécom) et le centre médical privé Georges Coulon installé dans une dépendance du château. Même chose dans les communes alentour hormis de gros élevages avicoles et centres d'accouvage (poussins), avec juste une petite usine Technicaps Packaging (ex-Alcan) qui produit des capsules, couvercles et pots en résine pour la parfumerie, les cosmétiques, la pharmacie, avec 80 personnes. Néanmoins, ce village a eu droit à une liste LO aux dernières municipales... :D

Sillé-le-Guillaume est un bourg de 2.200 habitants situé à 35 km au nord-ouest du Mans. Il abrite un site important (450 personnes) du groupe limougeaud de construction électrique Legrand, notamment la fabrication des enrouleurs, blocs multiprises, l'extrusion ou l'injection plastique de pièces (dont plinthes et chemins de câble) en PVC.

La Ferté-Bernard est une petite ville de 8.900 habitants, dans l'est de la Sarthe. On y rencontre de nombreuses entreprises de taille petite et moyenne, dont un site secondaire d'Eaton-Souriau (150 personnes), BeLink Solutions (cartes électroniques pour l'automobile, 200 personnes), Applimo (appareils de chauffage électrique, 180 personnes), Serac France (machines de remplissage et de bouchage, 250 personnes), Chastagner Delaize (outillage automobile, 140 personnes)... malgré la fermeture d'Areva ex-FCI dans l'électronique en 2009 (350 personnes). Mais le véritable grand site industriel est situé dans la commune limitrophe, Cherré-Au, où se situe le grand site agroalimentaire de SOCOPA Viandes (viandes et saucisses, 1.500 personnes) ici aussi à côté d'autres usines moyennes ou petites.

Ailleurs en France, d'autres réunions sont annoncées dont :

- Villefranche-sur-Saône (Rhône) le samedi 4 juin à 17h00, salle 6, espace Barmondière, avec les candidats de la 9ème circonscription du Rhône.

Villefranche est la principale ville du nouveau département du Rhône (69D), c'est-à-dire l'ancien Rhône, moins la Métropole de Lyon (69M) mais dont Lyon reste néanmoins la préfecture et dont Villefranche reste la sous-préfecture (il faut suivre !) Villefranche compte environ 36.000 habitants, davantage avec ses quelques banlieues (y compris dans l'Ain, de l'autre côté de la Saône) mais elle est quand même considérée comme faisant partie de l'Unité urbaine de Lyon bien que située à 35 km au nord de Lyon.

Villefranche est la capitale de la région viticole du Beaujolais. C'est aussi une ville assez riche en industries variées, de taille plutôt petite. Villefranche est le berceau historique de la "Blédine" de l'entreprise Jacquemaire devenue Blédina, filiale de Danone, dont l'usine de 130 personnes qui produit des céréales infantiles (mais plus les Cracottes depuis 2014) est toujours présente mais a connu plusieurs incidents chimiques en 2020 tandis que le siège social de 350 personnes a été déplacé à Limonest en banlieue chic de Lyon en 2017. Parmi les autres entreprises significatives : l'usine Bayer à Limas (fongicides et herbicides, 300 personnes), l'usine Henkel à Arnas (colles et adhésifs, environ 150 personnes), Hozelock-Exel à Arnas (matériels d'arrosage et pulvérisateurs, environ 150 personnes) ou Novelis à Villefranche (menuiseries PVC et alu, 140 personnes). Mais l'usine de couches-culottes Ontex a fermé en 2011, licenciant 187 travailleurs (ils s'étaient fait connaître en envoyant 187 couches-culottes à Carla Bruni-Sarkozy pour protester contre la fermeture !) L'usine de détergents Johnson-Diversey a également fermé, tout comme l'usine de recyclage de batteries au plomb de Metaleurop (qui fut responsable de pollutions au plomb), le site de plasturgie Ergom / MGM, l'usine de vêtements professionnels Kwintet ou encore la Coopérative Laitière de Villefranche produisant le lait Marguerite, tandis que l'usine de plastiques Promens a en grande partie brûlé. Il subsiste de nombreuses usines entre 50 et 100 personnes dans toutes sortes de domaines du textile à la métallurgie et la plasturgie, ainsi que des infrastructures logistiques et des zones commerciales importantes, dont un centre commercial autour de l'hypermarché Géant Casino. Et toutes les administrations, une prison, l'Hôpital Nord-Ouest de Villefranche à Gleizé (gros employeur avec environ 2.500 personnes, mais victime d'une cyberattaque assez dévastatrice en février 2021) etc.

- Brive-la-Gaillarde (Corrèze) le mercredi 8 juin à 18h00, salle n°2 de la Maison des Associations, 11, place Jean-Marie Dauzier, avec les candidats des deux circonscriptions de Corrèze.

Brive-la-Gaillarde est une ville de 46.000 habitants, au centre d'une communauté d'agglomération de 107.000 habitants environ. Elle fait régulièrement l'objet de journées d'action LO (comme Villefranche) et, comme à Villefranche mais malgré la présence d'un bulletin d'entreprise couvrant Thalès et Anovo, il n'y a encore jamais eu de liste LO aux Municipales.

Comme à Villefranche, l'une des principales usines de Brive-la-Gaillarde est un site Blédina (petits pots pour bébés, 405 personnes). L'agroalimentaire compte aussi une usine de confitures et compotes en coupelles ou gourdes, Delvert, à Malemort (118 personnes). Brive est un centre d'industries électroniques et mécaniques de précision avec Photonis (optronique, leader des appareils de vision nocturne, 500 personnes), Thalès (avionique et communications militaires par satellite, près de 300 personnes) et Anovo (réparation de téléphones portables, live box, ordinateurs... mais les effectifs n'ont cessé de chuter au fil du temps et en 2018, un plan a conduit à supprimer 95 emplois sur 182). Autres industries significatives, l'usine Deshors ADI / Mecalim (mécanique, environ 300 personnes), l'usine Silab à Saint-Viance (ingrédients pour cosmétiques, 300 personnes) et la cartonnerie Allard (cartons d'emballage alimentaire, environ 100 personnes) récemment rachetée par le groupe espagnol Hinojosa. Il y a aussi beaucoup de petites usines entre 50 et 100 personnes, dans la mécanique, les cosmétiques, l'alimentaire, le bois, le BTP, et des infrastructures logistiques de toutes tailles. Parmi les services, le Centre Hospitalier de Brive emploie plus de 2.000 personnes et est le 2ème employeur de la ville après la Mairie. Brive compte deux hypermarchés Géant Casino et Leclerc et plusieurs grandes zones commerciales.

Il y a d'autres réunions publiques annoncées dans des villes qui ont déjà eu leur liste LO aux municipales, comme Héricourt (Haute-Saône) le 3 juin, Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 3 juin, Tarbes (Hautes-Pyrénées) le 7 juin, Saint-Etienne (Loire) le 8 juin, Châteauroux (Indre) le 9 juin, Maubeuge (Nord) le 9 juin, Chambéry (Savoie) le 10 juin, Fourmies (Nord) le 10 juin.
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par Plestin » 20 Mai 2022, 12:05

Hou là là, ça va trop vite, j'ai du mal à suivre le rythme :lol:

Toujours des réunions publiques dans des villes qui n'avaient pas de liste LO aux Municipales :

- Langres (Haute-Marne) le vendredi 3 juin à 18h00, Salle Jean-Jacques Rousseau à l'Hôtel de Ville, avec les candidats de la 1ère circonscription de la Haute-Marne.

Langres est une sous-préfecture de 7.700 habitants, une petite ville fortifiée posée sur une colline, ce qui explique que la gare de Langres soit en contrebas et assez loin du centre. Le secteur compte d'ailleurs un important carrefour ferroviaire situé à quelques km, dans le village de Chalindrey, à l'intersection entre les lignes Paris-Belfort-Mulhouse, Dijon-Metz et Dijon-Reims. Il y a longtemps eu un bulletin LO à la SNCF Chalindrey, mais l'importance de ce centre a diminué ; aujourd'hui, il subsiste l'atelier, rattaché au Technicentre Champagne-Ardennes de la SNCF, mais une usine de démantèlement des vieux trains corail a été construite non loin de là en 2019 et confiée bien évidemment à une société privée, DI Environnement.

L'industrie à Langres est bien représentée dans une zone industrielle assez vaste à l'est de la ville, avec l'inévitable Plastic Omnium dont c'est le berceau historique de la plus ancienne usine et qui est aujourd'hui une multinationale de 30.000 personnes ; l'usine actuelle fabrique des éléments extérieurs en plastique pour l'automobile et emploie environ 200 personnes, tandis qu'une autre activité du groupe située à côté a été vendue et se nomme Sulo France (fabrication des grandes poubelles en plastique, 250 personnes), et un troisième morceau vendu il y a plus longtemps jouxte cet ensemble et se nomme 3P (fabrication de pièces en Teflon et autres plastiques fluorés pour l'automobile, l'industrie etc. avec peut-être 150 personnes ; il serait utile de se demander si la manipulation des fluorés en question a un impact sur la santé et l'environnement...) L'autre usine historique est celle du fabricant allemand de caoutchouc industriel Freudenberg, avec l'usine de joints en caoutchouc pour moteurs Freudenberg Sealing Technologies (350 personnes) récemment subventionnée par France Relance pour la mise au point de joints pour grosses piles à combustibles pour camions (150 joints par pile...)

- Péronne (Somme) le samedi 4 juin à 14h00, à la Bourse du Travail, 31 rue Saint-Fursy, avec les candidats de la 5ème circonscription de la Somme.

Nous avions déjà vu Péronne comme étape lors d'une tournée d'été en août dernier. Cette petite ville de 7.600 habitants dans l'est du département de la Somme est au coeur d'une zone agricole riche en production de pommes de terre et légumes variés et, bien qu'elle ait perdu en 2004 son usine de chips Flodor / Unichips qui a déménagé "à la cloche de bois" (conduisant à 200 licenciements), elle compte encore dans ses environs des usines Bonduelle à Estrées-Mons, l'une pour les légumes en conserve (lentilles, petits pois - carottes, haricots verts) et l'autre pour les légumes surgelés (purées, épinards à la crème, galettes de légumes), qui emploient ensemble près de 1.000 personnes auxquelles peuvent s'ajouter jusqu'à 600 saisonniers ; c'est le plus gros pôle de production du groupe Bonduelle en Europe. La ville de Péronne compte encore d'autres usines, mais de petite taille même si certaines peuvent appartenir à des multinationales, comme l'usine du groupe pétrolier BP (lubrifiants Castrol, 85 personnes) ou encore ICS EU, fabricant italien de coques en plastique pour batteries (60 personnes). La fameuse Lainière de Picardie longtemps détenue par un frère Sarkozy et contrôlée aujourd'hui par le groupe Chargeurs, est basée dans le village de Buire-Courcelles, spécialisée sur l'entoilage pour le segment du luxe et emploie environ 150 personnes.

- Lure (Haute-Saône) le vendredi 10 juin à 18h00, Salle des Associations.

Lure est une petite ville de 8.000 habitants, dans un secteur assez boisé de la Haute-Saône qui annonce les Vosges. C'est logiquement un centre pour les industries du bois, avec plusieurs entreprises dont la CF2P (qui a un temps appartenu à Ikea et fait maintenant partie du groupe Parisot, celui de l'ex-patronne du Medef) ; la CF2P produit des panneaux de particules pour meubles en kit et emploie 160 personnes. Mais les deux principales industries sont dans la commune limitrophe de Magny-Vernois avec d'une part, le laboratoire Vetoquinol (médicaments vétérinaires, 560 personnes) et d'autre part, une usine de l'équipementier automobile Faurecia (pièces en mousse pour sièges automobiles, 340 personnes). Malgré l'éloignement relatif (40 km) on trouve aussi dans la ville des travailleurs employés dans les usines Stellantis-PSA de Montbéliard / Sochaux.

- Nay (Pyrénées-Atlantiques) le vendredi 10 juin à 19h00, au Centre Multi-Services, 8 Cours Pasteur, avec les candidats de la 2ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques.

Nay est une petite ville de 3.300 habitants située à 20 km au sud-est de Pau. C'est une cité de très ancienne tradition textile, d'abord dans la toile puis dans d'autres domaines dont l'un des derniers est le béret, mais il n'en reste pas grand-chose, hormis une petite entreprise de polos de rugby. Il y a quelques petites usines dans la construction métallique ou la fabrication de sonnailles (cloches pour le bétail). Mais Nay est dans la zone d'influence de Pau et, surtout, à Bordes à mi-chemin entre Nay et Pau se trouve une grande usine du secteur aéronautique, Safran Helicopter Engines (ex-Turboméca) qui, avec environ 2.300 travailleurs, pèse forcément dans l'emploi local.


Et aussi toujours des réunions publiques dans des villes plus habituelles : Bourges (Cher) le 3 juin, Trappes (Yvelines) le 3 juin, Compiègne (Oise) le 9 juin, Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 9 juin.
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par artza » 20 Mai 2022, 18:23

Il y a une salle Jean-Jacques Rousseau à Langres ! :o
artza
 
Message(s) : 2091
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par Ottokar » 20 Mai 2022, 21:22

Langres est la ville natale de Diderot, dont le père tenait une échoppe de savetier je crois face à l'une des deux grandes églises de la ville haute. Il y a une statue de Diderot, 3e république sans doute, et allez savoir pourquoi, Diderot regarde la boutique de son père... et tourne le dos à l'église !
Ottokar
 
Message(s) : 480
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par Plestin » 21 Mai 2022, 15:59

Deux réunions publiques dans des villes inhabituelles :

- Cahors (Lot) le vendredi 3 juin à 20h30, salle La Mémoire du XXème Siècle, quartier de Terre Rouge, rue Jean Racine, avec les candidats LO de la 1ère circonscription du Lot.

Cahors est une ville de près de 20.000 habitants, préfecture et plus grande ville du Lot, sur un site remarquable dans un méandre de la rivière Lot. C'est surtout une ville administrative et touristique, au cœur d'un vignoble important et qui a longtemps été un fief du parti radical (malgré quelques intermèdes de maires PCF), jusqu'en 2001 où a débuté un cycle plus classique d'alternance droite-PS. Le plus gros employeur de la ville est le Centre Hospitalier Jean Rougier (1.200 personnes). L'industrie est peu développée, la seule usine d'importance (environ 400 personnes) étant celle de la MAEC - Groupe Cahors (Manufacture d'Appareillage Électrique de Cahors) spécialisée dans la fabrication d'équipements électriques basse tension et partenaire privilégié d'Enedis (l'entreprise héritière du réseau d'électricité en France) ; elle a bénéficié du marché des compteurs Linky dont elle fournit certains éléments électroniques dans une filiale, CRDE, située à quelques km à Mercuès (environ 80 personnes) et elle s'est également lancée dans les bornes de recharge pour véhicules électriques. Autre usine plus modeste, celle du groupe pharmaceutique et cosmétique Pierre Fabre, spécialisée dans les productions de petite série en gélules et capsules molles (phytothérapie, cosmétiques...) et qui emploie 80 personnes. Cahors a perdu en 2001 une usine de câblage automobile du groupe Valéo (Syléa, ex-Labinal ex-Câblauto) qui a licencié 300 personnes après avoir compté jusque 600 personnes dans les années 1980. La ville compte de grandes zones commerciales autour des hypermarchés Carrefour et Leclerc.

Une petite vue sur l'un des principaux lieux touristiques de la ville, le fameux pont Valentré :

https://www.google.com/maps/@44.4452908 ... 384!8i8192

- Pamiers (Ariège) le samedi 4 juin à 15h00, salle Foultitude, avec les candidates LO des deux circonscriptions de l'Ariège.

Pamiers est une ville de 15.000 habitants, la plus peuplée du département, au centre d'une petite unité urbaine de 29.000 habitants. Elle est située dans le nord (et dans la partie basse) de l'Ariège et on pourrait dire que son économie regarde vers Toulouse et son pôle aéronautique. Pamiers a une tradition industrielle forte incarnée par sa grande fonderie Aubert & Duval, première usine de l'Ariège avec 1.000 personnes et produisant des pièces pour l'aéronautique et l'énergie, que sa maison-mère le groupe Eramet est en train de vendre à un consortium composé d'Airbus et Safran (clients) et du fonds d'investissement Tikehau ACE Capital. L'usine est située en plein centre-ville. Pamiers a aussi des usines de peintures, dont Mapaero (140 personnes) spécialisée dans les peintures aéronautiques et récemment racheté par la multinationale néerlandaise AkzoNobel. Mapaero est elle-même issue d'un essaimage dans l'aéronautique de la société Peintures Maestria (220 personnes) qui œuvre dans d'autres domaines (bâtiment, sols industriels, signalisation routière...) et crée une nouvelle activité de 20 personnes sur le site pour produire des pigments encapsulés pour la coloration du bitume. Pamiers fait régulièrement l'objet de journées d'action LO (contrairement à Cahors).

Et aussi :

- Lormont (Gironde) le mercredi 25 mai à 18h00

Cela fait plusieurs fois en un an que Lormont fait l'objet d'une activité LO publique. Il s'agit d'une commune de 23.000 habitants dans la banlieue nord-est de Bordeaux, sur la rive droite de la Garonne. C'est avec sa voisine Cenon et avec Bègles (banlieue sud, rive gauche) l'une des banlieues les plus ouvrières de l'agglomération bordelaise. Elle compte de grandes cités populaires et de vastes zones commerciales autour de l'hypermarché Carrefour ou de Castorama. La ville est principalement située sur le plateau mais il existe une partie basse sur laquelle empiète le Grand Port Maritime de Bordeaux et ses activités logistiques et industrielles. Lormont a une usine du groupe Pernod-Ricard entièrement spécialisée sur la production du Ricard avec 80 à 100 personnes, mais de nombreux travailleurs de la ville sont employés dans les innombrables activités économiques de l'agglomération de Bordeaux, de l'automobile à l'agroalimentaire, de l'aéronautique à la pharmacie et à la chimie, de la grande distribution aux hôpitaux et au port maritime etc.

Et encore : Mérignac (Gironde) avec deux réunions publiques le 24 mai (Cité Pont-Madame) et le 31 mai (Cité Yser) (il s'agit d'une ville étendue, la plus grosse banlieue de Bordeaux avec 72.000 habitants, accueillant l'aéroport de la ville), Libourne (Gironde) le 4 juin, Vaulx-en-Velin (Métropole de Lyon, Rhône) le 7 juin, Ambérieu-en-Bugey (Ain) le 8 juin, Dunkerque (Nord) le 8 juin, Argenteuil (Val-d'Oise) le 9 juin, Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine) le 9 juin, Denain (Nord) le 10 juin.
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par Plestin » 23 Mai 2022, 07:29

Une réunion publique est prévue à L'Isle-d'Abeau (Isère) le mercredi 8 juin à 18h30, LCR* du gymnase David Douillet, Boulevard de Fondbonnière, avec Clément BORDES candidat dans la 10ème circonscription de l'Isère.

L'Isle-d'Abeau a après 1968 formé le cœur d'une "ville nouvelle" (au même titre que Cergy-Pontoise, Saint-Quentin-en-Yvelines etc.) à environ 40 km au sud-est de Lyon. Cette "ville nouvelle" comptait plusieurs autres communes, dont la plus peuplée est aujourd'hui Villefontaine (18.800 habitants) qui a eu une liste LO aux deux dernières municipales (avec justement Clément BORDES en tête de liste). Cette fois-ci une réunion publique est donc prévue dans la commune d'à côté, L'Isle-d'Abeau, qui est la deuxième la plus peuplée (16.600 habitants). Depuis les années 1970, cette petite agglomération qui ne s'est jamais énormément développée a néanmoins rejoint celle, voisine, de Bourgoin-Jallieu (commune de près de 29.000 habitants).

Toutes ces communes sont situées dans une zone de transition entre Lyon, Grenoble et Chambéry, proche de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Cette zone est riche en immenses infrastructures logistiques (bases logistiques d'Intermarché, de LIDL, des Galeries Lafayette, de Decathlon, de Carrefour, d'IKEA, d'Amazon, de Darty, des grandes compagnies de transport routier comme XPO, Kuehne + Nagel, DHL, Gefco etc.) et en centres commerciaux (dont Carrefour à L'Isle-d'Abeau). Le Centre Hospitalier Pierre Oudot, à Bourgoin-Jallieu, est un employeur local important (1.700 personnes). Le secteur compte aussi des industries significatives, comme Valéo Equipements Electriques Moteur à La Verpillière (540 personnes, usine issue d'une ancienne délocalisation de la société lyonnaise Paris-Rhône) ou Nemera également à La Verpillière (systèmes en plastique d'administration de médicaments, 551 personnes, qui a connu une forte croissance ces dernières années). L'usine du traiteur Pierre Martinet à Saint-Quentin-Fallavier (taboulés et autres salades, 320 personnes) s'est récemment étendue. A Bourgoin-Jallieu, l'usine Thermo Fisher Scientific / Patheon est un sous-traitant produisant des médicaments (gélules, comprimés...) pour le compte des laboratoires pharmaceutiques, avec 340 personnes ; dans le même domaine, SkyePharma Production à Saint-Quentin-Fallavier emploie 150 personnes. Saint-Quentin-Fallavier abrite aussi le centre de recherche mondial du groupe cimentier Holcim (ex-Lafarge) avec 180 personnes.

Mais le secteur a aussi eu son lot de fermetures, celle de la société Saurer-Diederichs à Bourgoin (fabricant de machines textiles, 1.200 personnes en 1986 mais seulement 102 au moment de la fermeture en 1993) et celle de nombreuses entreprises textiles (ici la soie a disparu, il subsiste quelques fabricants de textiles techniques autour de Bourgoin). Quant à l'usine de panneaux photovoltaïques Photowatt toujours à Bourgoin (215 personnes), elle est en difficulté chronique, rachetée en 2012 par EDF sous la pression de l'Elysée pour éviter sa disparition mais dont EDF ne veut aujourd'hui plus assumer les pertes... sans pour autant parvenir à la vendre, d'où un "plan d'économies" en cours.

Autres nouvelles réunions publiques LO annoncées : Chartres (Eure-et-Loir) le 3 juin, Verneuil d'Avre et d'Iton (Eure) le 4 juin, Saint-Quentin (Aisne) le 7 juin, Laon (Aisne) le 8 juin.

*LCR = Local Commun Résidentiel
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Tournées d'été, journées d'action etc.

Message par Plestin » 25 Mai 2022, 09:02

Le site LO annonce une belle série de réunions publiques dans des villes peu habituelles :

- Pithiviers (Loiret) le mercredi 1er juin à 18h00, salle des Fêtes, place Chantoiseau, rue des Rouloirs.

Pithiviers est une commune de 9.000 habitants située en pleine Beauce à 40 km au nord-est d'Orléans. C'est une petite ville industrielle avec notamment de l'agroalimentaire (pâtisserie industrielle Savane Brossard 300 personnes, sucrerie de Pithiviers-le-Vieil 122 personnes hors campagne sucrière...) et de la chimie fine pharmaceutique (Axyntis Orgapharm, 150 personnes, usine largement subventionnée par France Relance dans le cadre de la "relocalisation de molécules stratégiques", et PMC Isochem, 96 personnes). Pithiviers fait l'objet de journées d'action LO régulières mais n'est pas une habituée des réunions publiques.

- Aix-en-Othe (Aube) le samedi 4 juin à 15h00, salle Janson, mairie d'Aix-en-Othe, avenue Georges Clemenceau, avec les candidats de la 2ème circonscription de l'Aube.

La précision "mairie d'Aix-en-Othe" s'impose, car il s'agit en fait du centre de gravité d'une commune fusionnée de 3.500 habitants issue du rapprochement de trois villages, dont le nom actuel est Aix-Villemaur-Pâlis. Ce secteur autrefois foyer d'activités de bonneterie comme à Troyes ne compte plus guère d'activités industrielles depuis les années 1980, hormis de petites activités dans l'exploitation du bois, mais un certain nombre d'habitants doivent aller travailler dans les agglomérations les plus proches comme Troyes (à 30 km), Romilly-sur-Seine (à 34 km) ou même Sens dans l'Yonne (à 45 km).

- La Ferté-Macé (Orne) le samedi 4 juin à 15h00, salle 3 de la Maison, 8 rue Saint-Denis, avec Luc TRUCHON, candidat suppléant de la 1ère circonscription de l'Orne.

Le candidat, ouvrier métallurgiste dans une petite boîte du coin, était tête de liste LO aux Municipales 2020 dans la commune voisine de Rives-d'Andaine (commune fusionnée de 3.000 habitants). Mais Rives-d'Andaine fait partie, de même que Bagnoles-de-l'Orne Normandie (2.700 habitants), de l'aire d'attraction de la Ferté-Macé (5.200 habitants), la principale petite ville du secteur. C'est à la Ferté-Macé donc, qu'a lieu la réunion publique.

La Ferté-Macé, ville du bocage normand, abrite pas mal d'usines de taille petite voire moyenne dans la métallurgie (matériel de manutention, ressorts, fils et faisceaux d'allumage pour l'automobile) ou les équipements de bagagerie et sellerie pour motos. Les industries plus importantes sont situées dans les communes voisines : Magny-le-Désert pour la Biscuiterie de l'Abbaye (nouvelle usine transférée d'un autre site de l'Orne transformé en stockage, l'ensemble employant 270 personnes) et pour Magny Manufacturing (ex-Dermophil Indien, usine cosmétique longtemps en déclin qui rebondit après son rachat et prévoit d'atteindre 100 personnes) ; et Rives-d'Andaine pour Seqens Couterne (chimie fine, 225 personnes), Fléchard (laiterie, 140 personnes) et la SNV - Société Normande de Volailles (groupe LDC, abattage et transformation de volailles, 1.050 personnes réparties entre deux sites). En avril 2021, la laiterie Fléchard a été reconnue au tribunal coupable d'avoir stocké plus de 5 tonnes de beurre moisi pour en faire de l'huile de beurre, mais elle a été dispensée de peine. Dans les services, La Ferté-Macé accueille le Centre Hospitalier Intercommunal des Andaines (partagé avec la ville de Domfront et incluant plusieurs EHPAD, le tout employant entre 500 et 1.000 personnes) et des centres commerciaux, notamment Leclerc.

- Romilly-sur-Seine (Aube) le mercredi 8 juin à 18h00, Espace Péri, 28 rue Gabriel Péri, avec les candidats de la 3ème circonscription de l'Aube.

Romilly est une ville de 14.500 habitants, 2ème commune de l'Aube très loin derrière Troyes. Elle est située dans le nord-ouest du département, limitrophe du département de la Marne et proche de la Seine-et-Marne. C'est historiquement à la fois un grand centre de l'industrie textile (bonneterie) et un centre ferroviaire important (ateliers), mais la ville a subi très durement les fermetures d'usines dans les années 1980-90 dans un contexte de délocalisations en Asie et il n'en reste que peu de choses. Le Coq Sportif, après avoir complètement disparu, se félicite du fait que "Depuis 2005, le savoir-faire de la marque a été relocalisé dans sa région d’origine. Tous nos produits sont ainsi aujourd’hui tricotés et teints autour de Romilly-sur-Seine, et confectionnés dans un rayon de moins de 2500 kilomètres (France, Portugal, Maroc)". L'ancienne usine des chaussettes Olympia, vidée d'une grande partie de ses activités délocalisées en Roumanie, puis renommée New Olympia, a été reprise par la société Tricotage des Vosges (BleuForêt) en 2010, qui n'a gardé que 90 personnes sur 180, a laissé tomber l'usine roumaine de 400 personnes et ramené 25% à 30% de la production roumaine d'Olympia sur son site des Vosges ; Romilly a été transformé en centre logistique, flanqué d'un magasin d'usine et a démarré pour la galerie une fabrication marginale de collants, mais emploie à peine 60 personnes aujourd'hui soit moins qu'avant la "relocalisation". Parmi les autres industries, il subsiste aussi l'usine Cycleurope (250 personnes), issue de la reprise en 1992 de Peugeot Cycles, qui continue de monter des vélos Peugeot et Gitane à partir de cadres importés d'Asie et fournit des clients comme La Poste ou la Police Nationale. Romilly est également proche de Nogent-sur-Seine qui abrite une centrale nucléaire employant près de 1.200 personnes dont certaines habitent à Romilly. Du côté de la SNCF, un nouveau Technicentre a été construit et emploie 300 personnes tandis qu'une filière de déconstruction des trains a été mise en place à partir de l'ancien Technicentre et surtout d'une entreprise sous-traitante en désamiantage. Le profil de Romilly évolue du fait de la mise en place d'une dizaine de trajets quotidiens en train entre la ville et Paris : après une baisse de la population, on constate une remontée liée à l'installation "d'ultra-banlieusards", comme à Nogent-sur-Seine.

- Béthune (Pas-de-Calais) le mercredi 8 juin à 18h30, salle de la Charité, 335 rue Fernand Bar, avec les candidats des 9ème et 10ème circonscriptions du Nord.

Béthune est une commune de 25.000 habitants située en périphérie de l'ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Dotée d'un centre-ville bourgeois, elle compte des quartiers populaires et des communes voisines parfois très populaires telles que Bruay-la-Buissière. Il y a eu une liste LO aux dernières municipales dans le village voisin de Sailly-Labourse, 2.400 habitants, mais pas à Béthune même, qui fait néanmoins l'objet de journées d'action. Béthune a subi la fermeture de sa principale usine, elle-même longtemps la troisième usine la plus importante du Pas-de-Calais, la fabrique de pneumatiques Bridgestone (ex-Firestone) qui a licencié 850 personnes en 2021. En 2009, le fabricant de pots d'échappement Bosal avait fermé son usine d'Annezin et licencié 300 personnes, ne laissant qu'un centre de distribution de 80 personnes mais proposant des CDD en Hongrie à 485 euros par mois ; les 85 travailleurs qui avaient attaqué en "justice" ont été déboutés en appel en 2017. Il subsiste d'autres usines de taille moyenne ou petite à Béthune, dont la principale est McCain Foods (frites surgelées et flocons de pommes de terre déshydratés, 230 personnes), devant Croda à Chocques (chimie, 180 personnes) et Niedax France / CTS (ex-Tolartois, ex-Tolmega, chemins de câbles en métal, environ 150 personnes). Béthune est également dans la zone d'attraction de tout le bassin de Lens et d'autres villes des environs, avec des usines parfois importantes comme Stellantis-PSA à Douvrin (ex-Française de Mécanique, moteurs, 1.500 personnes, site menacé) ou encore Roquette Frères à Lestrem (chimie de l'amidon de blé et de maïs, 3.000 personnes). Il reste également de nombreux services, dont le Centre Hospitalier de Béthune-Beuvry ou encore un hypermarché Auchan qui occupe une ancienne rotonde SNCF.

Ici le fameux Auchan de Béthune dans l'ancienne rotonde SNCF :

https://www.google.com/maps/@50.5218786 ... 384!8i8192

- Figeac (Lot) le mercredi 8 juin à 19h00, salle Marie Laborde (à l'ancien CES), avec les candidats du Lot.

Figeac est une ville de 9.800 habitants, centre d'une petite agglomération de 13.400 habitants, beaucoup plus industrielle que Cahors. Ici, la ville est fortement tournée vers Toulouse et ses activités aéronautiques. Elle compte deux usines aéronautiques majeures : Figeac Aéro et Collins Aerospace. Figeac Aéro, sous-traitant dans la fabrication de pièces moteur et pièces de structure, employait 1.150 personnes avant la pandémie (CDD et précaires inclus) puis a supprimé 450 emplois dont 220 CDI lors de la baisse d'activité dans l'aéronautique ; l'effectif ramené à 700 personnes, l'activité a repris et le PDG s'est répandu dans les médias pour se plaindre de la difficulté à retrouver du personnel (il est vrai payé au SMIC contrairement aux licenciés)... Ratier Figeac / Collins Aerospace, fabricant d'hélices, emploie encore 1.250 personnes après avoir supprimé 100 postes et affirme bien résister "grâce au militaire".

Les échanges avec l'Aveyron voisin sont également nombreux : la ville de Capdenac-Gare (4.400 habitants) n'est qu'à 9 km et c'est un centre d'industries agroalimentaires (plats cuisinés Raynal et Roquelaure : lentilles et cassoulet, 210 personnes, Laboratoires Nutergia avec deux sites : compléments alimentaires, 200 personnes) et métallurgiques (machines-outils Fives Machining / Forest-Liné, 150 personnes et plusieurs autres usines plus petites).

L'ancien bassin minier de Decazeville (avec la SAM à Viviez, fonderie sous-traitante de l'automobile en cours de fermeture, 333 personnes) n'est pas très loin non plus (environ 30 km).

- Châteaudun (Eure-et-Loir) le jeudi 9 juin à 18h00, salle Jean Delabrouille, 32 rue Anatole France.

Châteaudun est une ville de 17.300 habitants au sud-ouest de Chartres, avec deux usines conséquentes du secteur caoutchouc (Hutchinson ex-Paulstra, pièces antivibratoires automobiles, 500 personnes après un plan de 50 suppressions d'emploi) et aéronautique (Safran Aerosystems Hydraulics, ex-Zodiac Aerosystems, systèmes hydrauliques pour moteurs, trains d'atterrissage etc., 360 personnes) s'ajoutant à des usines plus petites dans la métallurgie, aux coopératives céréalières et aux sites de logistique. L'hôpital de Châteaudun a perdu sa maternité en 2018.

- Douai (Nord) le jeudi 9 juin à 18h00, dans l'une des salles d'Anchin, avec les candidats des 16ème et 17ème circonscriptions du Nord (Douaisis).

Avec 39.600 habitants, et 155.000 dans la Communauté d'Agglomération du Douaisis, Douai est un pôle important au sein de l'ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. La ville-même de Douai compte pas mal d'immeubles bourgeois mais la classe ouvrière reste nombreuse et elle l'est assurément dans certaines communes alentour comme Sin-le-Noble (15.400 habitants, ville où il y a eu une liste LO aux dernières Municipales et une réunion publique le 21 mai) et Waziers (7.400 habitants, ville à longue tradition PCF). Douai fait l'objet de journées d'action LO. Un gros employeur du secteur est Renault (2.300 personnes aujourd'hui, contre 5.100 en 2010), avec l'usine de montage de Lambres-lez-Douai qui a assemblé quantité de véhicules Renault Espace et Scénic ; elle a été choisie pour être reconvertie dans le véhicule électrique avec la Megane E-Tech, au sein d'une filiale à 100% nommée ElectriCity et qui regroupe aussi les sites de Maubeuge et Ruitz ; autrement dit, elle a été choisie pour empocher des subventions et peut-être continuer à supprimer des emplois. Plusieurs autres usines de sous-traitants automobiles sont implantées à proximité : Sogefi Suspensions à Douai (ex-Allevard Rejna, barres stabilisatrices, 230 personnes), SNOP à Douai et Sin-le-Noble (pièces d'emboutissage, 650 personnes), Faurecia Seating Flers à Flers-en-Escrebieux (sièges pour Renault, 436 personnes), Plastic Omnium Composites également à Flers-en-Escrebieux (planchers, panneaux de portes etc., 140 personnes) et beaucoup d'autres encore, dont certaines directement installées sur le site Renault. Douai a aussi un long passé dans l'industrie ferroviaire dont il subsiste Millet AFR (ex-Titagarh, ex-Arbel Fauvet Rail) qui produit des wagons de marchandises (céréaliers, pétroliers...) avec 137 personnes. A Auby, l'usine VM Building Solutions (ex-Umicore, laminage et transformation du zinc) qui n'emploie plus que 160 personnes contre des centaines par le passé, va remonter à 215 personnes grâce à de nouvelles activités, mais au détriment d'autres sites. La chimie est ancienne dans le quartier de Frais-Marais à cheval sur Douai et Waziers, elle n'a jamais employé grand monde mais les dangers liés à sa présence ont toujours été tangibles : l'usine d'ammoniac de Grande-Paroisse (AZF) a fermé en 2002 en licenciant 67 personnes (un projet de centrale photovoltaïque est à l'étude sur le site) ; il ne subsiste qu'une usine Air Liquide fabriquant de l'hydrogène et du protoxyde d'azote dans le quartier de Frais-Marais (26 personnes) mais elle a connu deux accidents en 2020 et 2021, dont une explosion. Parmi les autres industries significatives : l'imprimerie, avec IN Groupe (ex-Imprimerie Nationale, plus de 500 personnes) à Flers-en-Escrebieux, toujours publique à 100% mais de droit privé et qui a le monopole de la fabrication des passeports, cartes d'identité, permis de conduire, cartes grises, vignettes Crit'Air etc. ; et l'agroalimentaire, avec l'usine Lactalis Nestlé Ultra Frais à Cuincy (yaourts, produits laitiers frais, desserts lactés, plus de 300 personnes). La région de Douai a toutefois subi de nombreuses pertes d'emplois et a été touchée par deux fermetures significatives dans le Pas-de-Calais limitrophe: celle de Metaleurop à Noyelles-Godault (plomb, zinc et acide sulfurique, 830 personnes licenciées en 2003) et celle de la papeteterie Stora Enso à Corbehem (papier couché et glacé pour magazines et catalogues, 350 licenciés en 2014).

En sens inverse, Amazon s'est installé, avec plusieurs sites de tri et de stockage à Lauwin-Planque, employant 3.000 personnes ; l'entreprise a connu ses premières grèves. Le secteur de Douai abrite par ailleurs de nombreux services, du Centre Hospitalier aux administrations diverses et du centre d'appels Duacom (près de 400 personnes) aux hypermarchés Auchan à Douai et Carrefour à Flers-en-Escrebieux.

- Somain (Nord) le vendredi 10 juin à 18h00, salle du Pôle Etude et Projets, place Victor Brachelet, avec les candidats des 16ème et 17ème circonscriptions du Nord (Douaisis).

Cette commune ouvrière de 11.900 habitants, à mi-chemin entre Douai et Valenciennes, est située à un carrefour ferroviaire et la SNCF y a longtemps été un employeur significatif mais a fermé sa gare de triage et son technicentre (atelier). Somain accueille une usine Toyota Boshoku (sièges, pavillons de toit, filtres à air moteur et habitacle, 300 personnes) travaillant principalement pour Toyota à Valenciennes-Onnaing ou pour son sous-traitant Denso. La commune voisine, Aniche (10.100 habitants), possède deux verreries : celle d'AGC Automotive (pare-brises pour l'automobile, 256 personnes) et celle de Saint-Gobain Glass France (verre plat pour le bâtiment et l'automobile, 200 personnes) qui a redémarré son activité en 2017 après l'avoir stoppée en 2012. Somain compte aussi un petit centre hospitalier et un hypermarché Intermarché.

- Bar-sur-Aube (Aube) le vendredi 10 juin à 18h00, Espace Jean-Pierre Davot, annexe Tassin, 7 rue des Varennes, avec les candidats de la 1ère circonscription de l'Aube.

Bar-sur-Aube est une petite ville de 4.800 habitants à 59 km à l'est de Troyes. Elle accueille la société Aube Bedding (sommiers et matelas, 315 personnes) qui vient juste de sortir d'une procédure de sauvegarde, et l'usine LISI Aerospace (pièces forgées pour moteurs et structures d'avions, près de 300 personnes). Dans les environs, l'ancienne cristallerie de Bayel (qui a employé jusqu'à 600 personnes dans les années 1960) a définitivement fermé en 2016, licenciant ses 30 derniers travailleurs. Le parc d'attractions Nigloland à Dolancourt n'emploie que 65 personnes toute l'année, mais 400 personnes en période d'ouverture.


En plus de toutes ces réunions publiques dans des villes inhabituelles, on note une deuxième réunion publique (après celle des Présidentielles) à Hérouville-Saint-Clair (Calvados), banlieue populaire de Caen.

Et aussi : des réunions publiques à Montargis (Loiret) le 3 juin, Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) le 4 juin (avec Nathalie ARTHAUD), Caen (Calvados) le 8 juin, Maisons-Alfort (Val-de-Marne) le 8 juin, Pantin (Seine-Saint-Denis) le 9 juin (avec Nathalie ARTHAUD), Falaise (Calvados) le 9 juin, Flers (Orne) le 10 juin. Ainsi qu'une rencontre avec la candidate Michèle PUEL à Colomiers (Haute-Garonne) le 9 juin.
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

PrécédentSuivant

Retour vers Actualité de Lutte Ouvrière

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité