Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 2023

Réunions publiques, fêtes et autre...

Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 2023

Message par Bertrand » 24 Jan 2023, 04:25

Retraites et salaires, faire encore monter la pression!

Flambée des prix, chute du pouvoir d’achat, difficultés pour se faire soigner, bruits de bottes et menace guerrière sur fond de crise économique et climatique… Macron misait sur la lassitude et la démoralisation des travailleurs pour attaquer aussi les retraites. Eh bien, cela a eu l’effet inverse !

Les 200 manifestations de jeudi dernier ont, partout, été impressionnantes. Entre 25 000 et 50 000 manifestants à Marseille, Lyon, Toulouse, Nantes, 20 000 au Havre, 16 000 à Orléans, 14 000 à Perpignan, 10 000 à Lorient, 5 000 à Nevers, Beauvais, Arras, 4 000 à Rochefort, Dieppe, Vesoul, Belfort, Caen ou Chalon-sur Saône, etc.

À Paris, malgré les difficultés de déplacement, la manifestation était massive. Dans le pays, il y aurait eu 1,12 million de manifestants selon la police, deux millions selon la CGT. Il faut remonter à 1995, quand Juppé avait dû reculer face aux travailleurs, pour trouver une mobilisation comparable.

Les bataillons sont venus de l’ensemble du monde du travail. Ouvriers, techniciens, aides à domicile, employés, enseignants, cheminots, cadres, syndiqués et non syndiqués, habitués des mobilisations ou manifestant et faisant grève pour la première fois, salariés du public et du privé, des grandes comme des petites entreprises.

À Stellantis, Sanofi, Toyota, Airbus, Safran, Siemens, Iveco, de tels chiffres de grévistes n’avaient pas été vus depuis des années. Même les entreprises moyennes et plus petites ont eu leur lot de grévistes.

Macron s’est donc lourdement trompé. Il croyait nous donner le coup de grâce, il a fait déborder le vase. S’il voulait faire la démonstration qu’il réserve tout l’argent de l’État aux financiers, à la bourgeoisie et aux plus riches, il a réussi !

Et comment ne pas être en colère quand le gouvernement annonce une loi de programmation militaire qui fait passer le budget de l’armée à 413 milliards, soit 100 milliards de plus sur sept ans ? Là il n’y a pas de discussion, car mettre des milliards pour des tanks et des missiles, ça ne se discute pas dans cette société. Cela ne se discute que quand il s’agit des retraites, des salaires, de l’emploi ou des hôpitaux !

Voilà la société qu’ils nous préparent : un avenir sans retraite, mais avec la guerre. Ne nous résignons pas à cela !

Tous ceux qui étaient aux manifestations ont découvert ou redécouvert l’immense force du monde du travail. Et elle compte ! Aujourd'hui, le gouvernement fait profil bas. Des failles apparaissent dans sa propre majorité, puisque certains députés disent ne pas vouloir voter le projet en l’état, preuve que la mobilisation les a mis sous pression.

Alors, la voie à suivre est claire : nous devons continuer et amplifier la mobilisation, c’est-à-dire faire en sorte qu’il y ait plus de grévistes le 31 janvier, que les grèves touchent plus d’entreprises, et nous retrouver plus nombreux dans la rue.

Dans les jours qui viennent, il ne faut pas seulement travailler pour les profits patronaux. Il faut travailler à la réussite de notre mobilisation. Il faut multiplier les discussions, se réunir, s’organiser, formuler nos revendications et recruter de nouvelles troupes pour la prochaine journée.

Comme le dit le chant L’Internationale : « Battons le fer tant qu’il est chaud ». Et le fer est à porter aussi sur les salaires qui ne suivent pas l’inflation. Il est à porter sur les conditions de travail car la pénibilité n’est pas l’exception, c’est la règle, aussi bien pour les métiers physiques qu’intellectuels.

Ce que Macron et ses commanditaires patronaux craignent plus que tout est que le mouvement continue, se propage et bloque de plus en plus la production de profits.

Il faut se souvenir de la haine féroce qu’avait suscitée dans les milieux patronaux la grève des travailleurs des raffineries, en septembre et octobre derniers. Ces Messieurs estiment que les travailleurs n’ont pas le droit de mener la lutte de classe, seulement de la subir ! Eh bien si, nous pouvons, nous aussi, la mener et inverser la vapeur, et nous avons commencé à le faire.

Les confédérations ont donné rendez-vous à l’ensemble du monde du travail le 31 janvier. Elles ont le pouvoir de fixer des dates, mais il dépend de chacun d’entre nous d’en faire un succès et un tremplin afin qu’ensemble, nous retrouvions le chemin de l’organisation et de la lutte collective pour nos intérêts et pour changer la société.

Contre la rapacité et l’irresponsabilité de la classe capitaliste et de ses valets politiques, vivent les luttes des travailleurs !

Nathalie ARTHAUD

Avatar de l’utilisateur
Bertrand
 
Message(s) : 665
Inscription : 25 Juil 2003, 15:27

Re: Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 20

Message par artza » 24 Jan 2023, 06:38

Et à Bayonne ?

Pour Sud-Ouest 8 000 manifestants.

Environ 10 000 affirmait France-Bleue.

Des milliers pour actu.fr Nelle Aquitaine.

Des participants se félicitaient d'être 11 000 !
artza
 
Message(s) : 2203
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 20

Message par artza » 24 Jan 2023, 07:34

10 000 manifestants à Périgueux.

Des piquets de grève au tri postal, devant les ateliers SNCF et l'hôpital. La gare était fermée.

1 000 manifestants à Sarlat, 2 000 à Bergerac.
artza
 
Message(s) : 2203
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 20

Message par Gayraud de Mazars » 24 Jan 2023, 08:24

Salut camarade Artza,

En Côte d'Or aussi les chiffres sont impressionnant pour les manifestations du jeudi 19 janvier 2023 !

13 000 à Dijon selon les syndicats, 11 000 selon la police, pas vu de tel chiffre depuis 1995 !
A Montbard, cité ouvrière et anciennement communiste, plus de 1 100 manifestants, pour 4 800 habitants ! Enorme...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 2156
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 20

Message par Gayraud de Mazars » 24 Jan 2023, 10:43

Salut camarades,

Voici la liste non exhaustive sur plus de 200 manifestations en France - (chiffres des syndicats pour la plupart des villes) le jeudi 19 janvier 2023 ! Chiffres à titre indicatif, il peut y avoir des erreurs à rectifier...

400.000 à Paris
140.000 à Marseille
60.000 à Bordeaux
55 000 à Nantes
Lille plus de 50 000
50.000 à Toulouse
50.000 à Saint-Étienne
Lyon : 40 000
35.000 à Grenoble
30.000 à Clermont-Ferrand
30 000 à le Havre
28.000 à limoges
25.000 à Rennes
25 000 à Orléans
25 000 à Valence
25.000 à Montpellier
20.000 à Perpignan
20 000 à Tours
Brest : 20 000
Strasbourg : 20 000
20.000 à Caen
18 000 à Nice
18 000 à Rouen
18 000 à Amiens
16 000 dans la Manche
16 000 à Mulhouse
15 000 à Avignon
15 000 à Albi
15 000 à Bayonne
15 000 à Poitiers
Nancy : 15 000
15 000 à Quimper
15000 à Cherbourg
14 000 à Pau
Toulon : 14 000
13 000 à Dijon
Metz : 13 000
13 000 à Angers
Lorient : 12 000
Angoulême : 12 000
Roanne : 12 000
12 000 à Orléans
12 000 à Evreux
11 000 à Foix
10 000 à Nevers
10.000 à Saint Brieuc
10 000 à Blois
10 000 à Évreux
10 000 Chartres
10 000 à Chambéry
10 000 au Puy en Velay
10 000 à Caen
10 000 à Tulle
10 000 à Belfort
10 000 à Béziers
Dunkerque : 10 000
Valenciennes : 10 000
10 000 à La Rochelle
9.000 à 10.000 à La Roche/Yon
9 000 à Annecy
8 600 à Aubenas
8 000 à Morlaix
Epinal : 8 000
Mulhouse : 8 000
Saint Quentin : 8000
8 000 à Chalon sur Saône
8 000 à Châteauroux
8 000 à Niort
Tarbes : 8 000
7 500 à Narbonne
Alès : 7 500
Beauvais : 7 500
7 000 à Charleville Mézières
Reims : 7 000
7 000 à Bourg en Bresse
7 000 à Agen
7 000 à Lannion
6 000 dans les Landes
6000 à Tulle
6 000 à Boulogne sur Mer
6 000 à Auxerre
6 000 à Digne
5 500 à Lons-le-Saunier
5 500 à Dieppe
5 000 à Montauban
5 000 à Figeac
Cambrai : 5 000
Troyes : 5 000
5 000 à Guéret
Douai : 5000
5 000 à Calais
Compiègne 5000
5 000 à Brive-la-Gaillarde
5 000 à Castres
4 500 à Auch
4 500 à Arras
4 200 à Aurillac
Gap : 4 000
3 800 à Moulins
3 500 à Draguignan
3 500 à Châtellerault
3 500 à Guingamp
3 500 à Cahors
3 200 à Dinan
3 100 à Cholet
3 000 à Ajaccio
3 000 à Macon
3 000 à Chaumont
Arles : 3000
Creil à 3000
2 900 à Dole
2 600 à Saumur
Chaumont : 2 500
Epernay : 2 500
Chalons : 2 500
2 500 à Abbeville
Sète : 2500,
Mende : 2500
Maubeuge : 2200
Sens : 2000
2 000 à Vendôme
2 000 à Carhaix
2 000 à Bastia
2 000 Quimperlé
2 000 à Fécamp
2000 à Saint Dizier
Bar le Duc : 2 000
Laon : 1800
1700 à Gien
1 500 à Thouars
Bressuire : 1200
1 100 à Montbard
Verdun : 1000
1000 à Villefranche (69)
1000 Marmande
1 000 à Ussel
1 000 à Belley
750 à Parthenay
700 à Segré
700 à Saint Claude
Hirson : 600
Vitry le François : 500
400 à Sézanne
400 à Bellegarde
300 à Oyonnax
200 à Cannes

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 2156
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 20

Message par Ottokar » 24 Jan 2023, 15:11

On ne va pas entrer dans la querelle de chiffres mais en général, les syndicats ne comptent pas et disent n'importe quoi. La police a dit 80 000 à Paris, si c'est sous estimé, c'était peut être 100 ou 120 000, pas 400. Marseille la police a dit 26 000, c'est plus vraisemblable que le chiffre syndical qui est habituellement multiplié par dix.
Le nombre de chiffres ronds (10 000, etc) confirme ce que je dis : les syndicats ne comptent jamais
Ottokar
 
Message(s) : 541
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 20

Message par Gayraud de Mazars » 24 Jan 2023, 16:10

Salut camarade Ottokar,

Ottokar a écrit :Le nombre de chiffres ronds (10 000, etc) confirme ce que je dis : les syndicats ne comptent jamais


Cela n'est pas vrai que les syndicats ne comptent jamais... A la CGT à chaque cortège il y a des camarades pour compter, mais sans doute ils comptent différemment de ceux de la police. Il y a aussi compter juste et donner des résultats... Les résultats c'est politique autant pour les syndicats que pour la police aux ordres du gouvernement ! Après si l'écart est trop grand cela devient ridicule de présenter des chiffres contradictoires ! En tout cas dans les manifestations du jeudi 19 janvier 2023 pas besoin de chiffres pour prendre conscience de notre force !

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 2156
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 20

Message par com_71 » 24 Jan 2023, 16:26

Gayraud de Mazars a écrit :Cela n'est pas vrai que les syndicats ne comptent jamais... A la CGT à chaque cortège il y a des camarades pour compter, mais sans doute ils comptent différemment de ceux de la police. Il y a aussi compter juste et donner des résultats... Les résultats c'est politique autant pour les syndicats que pour la police aux ordres du gouvernement ! Après si l'écart est trop grand cela devient ridicule de présenter des chiffres contradictoires ! En tout cas dans les manifestations du jeudi 19 janvier 2023 pas besoin de chiffres pour prendre conscience de notre force !


Si, les travailleurs ont besoin de chiffres fiables. Notre force est immense. Sommes-nous prêts à nous en servir ? Cela, des chiffres peuvent aider à le mesurer. Et en tout cas, présenter des chiffres truqués, c'est devenu une seconde nature pour les bureaucraties, syndicales ou autres.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5371
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 20

Message par Cyrano » 24 Jan 2023, 18:03

Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port.


Et les bureaucrates datent de loin, on dirait. 500 à 3000, c'est un peu les mêmes rapports qu'on a aujourd'hui dans les chiffres. Au début du comptage mis en place par divers médias, ça s'était un peu calmé. Ça n'a pas duré longtemps.
Cyrano
 
Message(s) : 1130
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Editorial des bulletins d'entreprise LO du 23 janvier 20

Message par Plestin » 24 Jan 2023, 20:18

Oserai-je avouer que quand LO compte elle-même, ses chiffres sont souvent plus proches de ceux de la police que de ceux des syndicats ? :lol:
Plestin
 
Message(s) : 2192
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10


Retour vers Actualité de Lutte Ouvrière

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité