La Commune : Cinq religieux exécutés vont être béatifiés !

La Commune : Cinq religieux exécutés vont être béatifiés !

Message par Gayraud de Mazars » 28 Avr 2023, 13:03

Salut camarades,

Pour que la provocation soit complète, il aurait fallu sacrés calotins, que la célébration ait lieu au Sacré Coeur !

Commune de Paris : Cinq religieux exécutés vont être béatifiés par l’Eglise
20 Minutes avec AFP
Publié le 20/04/23

https://www.20minutes.fr/societe/403359 ... ies-eglise

Une béatification qui pourrait faire parler. L’Eglise catholique va béatifier samedi cinq religieux exécutés pendant la Commune de Paris, une célébration qu’elle ne souhaite pas « polémique », mais qui ravive la « mémoire conservatrice » de cette période, selon un historien.

L’église Saint-Sulpice de Paris, qui peut accueillir 2.000 à 2.500 personnes, a été choisie pour cette célébration : seront béatifiés Henri Planchat, prêtre de la congrégation de Saint-Vincent-de-Paul, Ladislas Radigue, Polycarpe Tuffier, Marcellin Rouchouze et Frézal Tardieu, quatre religieux de la congrégation Picpus. Leurs exécutions intervinrent à la fin de la révolte populaire de 1871, démarrée le 18 mars et écrasée dans le sang au bout de 72 jours par le gouvernement de la IIIe République naissante, réfugié à Versailles. Les cinq prêtres ont été tués par balle le 26 mai 1871, lors de la « semaine sanglante » qui a vu plusieurs massacres dans la capitale. Ils avaient été retenus prisonniers plusieurs semaines par les communards. Quatre religieux, 36 gendarmes et quatre « mouchards » supposés sont également exécutés ce jour-là.

Une béatification pas au goût de tout le monde

En novembre 2021, le Vatican a reconnu le « martyre » de ces ecclésiastiques, ouvrant la voie à leur béatification. Une bannière avec les portraits de chacun d’eux sera dévoilée lors de la célébration, qui sera présidée par le cardinal Marcello Semeraro, représentant du pape François, avec l’archevêque de Paris Laurent Ulrich, en présence d’évêques et de membres de congrégations. « C’est une grande joie », déclare à l’AFP Yvon Sabourin, religieux de Saint-Vincent-de-Paul, qui a défendu auprès du Vatican le dossier des cinq religieux.

Il met notamment en avant « le catholicisme social du père Planchat, son dévouement auprès des ouvriers et des plus démunis. C’est une fierté pour nous dans l’Eglise de montrer que des prêtres ont consacré leur vie à la jeunesse et aux milieux populaires ».

Loin de lui l’idée que l’Eglise voudrait créer une « polémique » : « il s’agit de béatifier cinq prêtres morts au cours de la Commune de Paris », assure-t-il, rappelant que « des milliers de Communards ont (aussi) perdu la vie ». Un argument qui ne convainc pas Eric Fournier, maître de conférences en histoire à Paris-1 Panthéon-Sorbonne et spécialiste de la Commune. Cette béatification, « à voix basse », « montre un retour d’une mémoire cléricale, conservatrice, de la Commune », juge-t-il. Cela contraste selon lui, avec l’état d’esprit de l’Eglise en 1971, lors du Centenaire de la Commune : « l’archevêque de Paris avait opposé un refus catégorique à l’extrême droite qui réclamait une messe solennelle » pour commémorer les ecclésiastiques.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 2454
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: La Commune : Cinq religieux exécutés vont être béatifiés

Message par artza » 28 Avr 2023, 13:39

ça fait du pain à cuire pour les black-blocks encore faut-il que la préf. donne le feu vert :lol:
artza
 
Message(s) : 2383
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: La Commune : Cinq religieux exécutés vont être béatifiés

Message par Gayraud de Mazars » 29 Juin 2023, 14:32

Salut camarades,

Commune de Paris : une statue de Louise Michel fera face au Sacré-Cœur
Publié le Mercredi 28 juin 2023
Dans le journal L'Humanité
Florent LE DU

https://www.humanite.fr/politique/la-co ... eur-800983

Le conseil du 18e arrondissement de Paris a voté, lundi 26 juin, en faveur de l’édification d’un monument hommage à la célèbre communarde, là où a eu lieu l’insurrection du 18 mars 1871. La statue fera face à la basilique du Sacré-Cœur, emblème réactionnaire de « l’ordre moral ».

La mémoire de la Commune refleurit. Plus de 150 ans après, Paris et Montmartre renouent petit à petit avec l’histoire de l’insurrection de 1871 par des symboles qui en rappellent son importance et son héritage. Louise Michel, une de ses principales figures, y aura bientôt sa statue.

Le conseil du 18e arrondissement de Paris a, en tout cas, voté, lundi 26 juin, un vœu en ce sens, afin « de mettre durablement dans l’espace public parisien cette mémoire ouvrière, cette mémoire de lutte, mais aussi de sang et de malheur », a revendiqué le conseiller municipal PCF Gérald Briant, soutenant le texte de l’adjointe communiste Danièle Premel. Une décision qui fait écho à la mobilisation citoyenne initiée par le député Nupes Aymeric Caron et l’ancien élu communiste Bruno Fialho, pour construire un monument hommage à la poétesse communarde.

Porte-voix des plus modestes

Louise Michel (1830-1905), institutrice féministe et porte-voix des plus modestes tout au long de sa vie, a vécu et travaillé à Montmartre. Elle a même participé, le 18 mars 1871, à l’insurrection du peuple parisien empêchant la garde nationale de récupérer, sur la butte, les canons construits et payés par souscription par les Parisiens pendant le siège prussien. Le point de départ de la Commune de Paris que Louise Michel immortalisera dans un poème, La Danse des bombes (1871). « C’est un brillant lever d’étoiles. Oui, tout aujourd’hui dit ; Espoir ! », écrit la Communarde, déportée en Nouvelle-Calédonie après la Semaine sanglante.

Selon le vœu adopté par le conseil d’arrondissement, la statue doit être érigée en face du Sacré-Cœur. Un symbole puissant, car la basilique a été construite en 1875 comme emblème de l’Ordre moral, surplombant Paris, là où la Commune est née, pour remettre l’Église au centre de la nation. « C’est là où la Commune a commencé que s’élève le Sacré-Cœur ! Nous nous rappelons cette butte garnie de canons, sillonnée par des énergumènes avinés, habitée par une population que la haine de l’Église semblait surtout animer », clame le cardinal Guibert (1802-1886) en posant la première pierre. C’est là, où la Commune a commencé, que s’élèvera, bientôt, la figure de Louise Michel.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 2454
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18


Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité