L’Empereur partit, les généraux restèrent

Re: Re:

Message par Byrrh » 03 Mai 2021, 10:55

Byrrh a écrit :
Zorglub a écrit :Confirmation pour Döblin, excellents.
Les galériens du Kaiser, Theodor Plivier ('pas encore lu).

J'ai lu ce roman il y a quelques mois, et j'ai beaucoup aimé.

D'après Hobo Diffusion, qui diffuse également Les Bons Caractères, les éditions Les Nuits Rouges s'apprêtent à rééditer un autre ouvrage de Theodor Plivier (ou Plievier) : L'empereur part, les généraux restent. De la révolte des marins de Kiel à la Révolution de novembre 1918.

https://www.hobo-diffusion.com/catalogu ... ux-restent

Finalement, les éditions Les Nuits Rouges ont confié à leur confrère des éditions Plein Chant le soin de publier cet ouvrage :

Image

Collection PRÉCURSEURS ET MILITANTS
Prix public : 21 €
ISBN 978-2-85452-356-0

Théodor PLIEVIER

L'Empereur partit, les généraux restèrent
Traduit de l'allemand par Bruno Doizy
Préface de Jean-Numa Ducange

352 pages, 19 illustrations.

L’Empereur partit, les généraux restèrent, ou Histoire d’une révolution manquée. Avec en filigrane le programme d’une caste militaire décidée, quel qu’en soit le prix, à s’accrocher au pouvoir malgré son écrasante responsabilité dans la barbarie montante de ce jeune XXe siècle, l’action de ce « roman-documentaire » s’étend du 16 octobre au soir du 9 novembre 1918, c’est-à-dire de l’effondrement du front à la proclamation de la Ire République allemande. Le récit commence dans la boue d’une tranchée, s’attache à la révolte des matelots de la marine impériale, il s’achève sur le pacte secret scellé entre le social-démocrate Ebert et le chef de l’armée, Groener. Il trouve son unité et son esthétique narrative dans la brutale accélération des événements révolutionnaires au cours des dernières semaines de la guerre. On comparera cet ouvrage à ceux d’Alfred Döblin à la même époque. On pensera au roman d’Adam Scharrer Les Sans-patrie, mais aussi au livre de Remarque À l’Ouest rien de nouveau. Mais en en refermant les pages, il ne restera plus qu’à méditer les mots de Plievier lui-même : « Ceci n’est pas un roman, mais un document ! »

http://www.pleinchant.fr/titres/militants/Plievier.html
Byrrh
 
Message(s) : 924
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

L’Empereur partit, les généraux restèrent

Message par Gaston Lézami » 30 Mai 2021, 08:05

Theodor Plievier est l’auteur des « Galériens de l’Empereur » et de la trilogie « Moscou, Stalingrad, Berlin ».
« L’Empereur partit, les généraux restèrent » raconte l’effondrement de l’armée allemande en 1918, la révolte des marins de Kiel, la vague révolutionnaire qui traverse l’Allemagne.
Le roman décrit avec sympathie la rage des matelots et des ouvriers qui se soulèvent, les différents types de militants ouvriers, leurs débats et interrogations. Il met en scène les dirigeants social-démocrates ou spartakistes comme Haase, Noske ou Liebknecht. Il se conclut sur le pacte secret établit entre Groener et Ebert pour maintenir la révolution dans les limites d’une république bourgeoise.
Plievier, qui avait été incorporé de force dans la marine de guerre, a lui-même participé à la rédaction d’un journal des matelots révolutionnaires. Son roman est construit sur des éléments autobiographiques, mais aussi sur un travail d’archive.
http://www.pleinchant.fr/titres/militants/Plievier.html
Gaston Lézami
 
Message(s) : 1
Inscription : 30 Mai 2021, 07:38

Re: L’Empereur partit, les généraux restèrent

Message par artza » 01 Juin 2021, 07:35

Une belle édition comme toujours chez Plein chant.
21 euro quand même, mais avec une préface de J-N Ducange :mrgreen:
artza
 
Message(s) : 1849
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22


Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)