Wu Ming - Proletkult

Wu Ming - Proletkult

Message par Zorglub » 21 Avr 2024, 16:01

Wu Ming est le nom collectif d'écrivains italiens.

Le livre démarre sur le hold-up d'un convoi de fonds bancaire de Tiflis/Tbilissi, Géorgie 1907, lorsque les bolchéviks eurent besoin de fonds suite à la période sombre de l'après-1905 et se servirent directement. Koba, futur Staline, orchestra cela.

Un des protagonistes disparaîtra étrangement.

1927, une fille étrangement pâle est retrouvée dans la campagne russe et elle est amenée à Bogdanov. Alexandre Bogdanov, bolchévik, médecin, fût parmi les dirigeants au fait, avec Lénine, du casse de Tiflis.
Il dirige un institut de transfusion sanguine controversé alléguant que la transfusion de sang jeune peut donner une nouvelle vigueur... Il l'expérimentera sur lui mais il y eut des issues mortelles.
Bogdanov a fondé une nouvelle philosophie, l'empiriomonisme, qui serait une adaptation «marxiste» de l'empirio-criticisme de Mach & Avenarius. Lénine combattra ce courant dans Matérialisme et empirio-criticisme.

Il sera aussi à l'origine de la «tectologie», une science de l'organisation. Prélude à la systémique et à la cybernétique, qui si elle ne pouvait pas forcément naître en Urss, pouvait en revanche y trouver des applications en la voyant comme une automatisation potentielle de la planification.

Bogdanov est l'un des initiateurs du Proletkult, avec Lounatcharski.

Enfin il est aussi un auteur de SF, le premier me semble-t-il de l'Union soviétique, avec L'étoile rouge (que l'on peut trouver ici), le témoignage d'un extra-terrestre sur sa planète, très évoluée, et donc communiste.

Mais que faire quand l'étrange fille affirme que le témoin de L'étoile rouge est son père ?

Une mise en abîme en plein préparatif du dixième anniversaire d'Octobre, pour évoquer de nombreux dirigeants bolchéviks, de Lounatcharski, Krouspskaïa, et bien d'autres et aussi de sentir la chape de plomb stalinienne s'installer.

C'est romancé mais très documenté, à croire que les auteurs se sont référés à Les bolchéviks par eux-mêmes d'Haupt et Marie, et cela permet de découvrir les débats de l'époque notamment sur la culture, des avancées de la jeune URSS, la bureaucratisation et la montée du stalinisme.

S'il y a quelques tournures anti-communistes, cela ne nuit que peu à l'intérêt du livre, romancier et historique.

Une occasion de (re)lire : La révolution dans la culture et le mode de vie
Zorglub
 
Message(s) : 1076
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26

Re: Wu Ming - Proletkult

Message par artza » 22 Avr 2024, 06:09

A cette occasion j'ai (re)visité le site des Bons caractères et découvert l'édition en "grands caractères" à 14 euros, en plus de l'édition papier et de l'édition électronique, de plusieurs volumes de la collection Eclairage :)

Pourquoi pas des versions audio comme pour les publications de LO ?
Bien sur tout ça demande de la main d'oeuvre .
artza
 
Message(s) : 2450
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Wu Ming - Proletkult

Message par Zorglub » 23 Avr 2024, 21:01

Libertalia va éditer prochainement un nouvel opus de Wu Ming, Ovni 1978. Posadas revient !
1978 fut à la fois l’année de l’enlèvement d’Aldo Moro, qui marqua la fin de la période d’agitation révolutionnaire et culturelle post-68 en Italie, et celle où il y eut dans la Péninsule le plus de signalements d’ovnis.

Dans ce roman exigeant, et qui emmène loin, on suit principalement trois personnages : Zanka, écrivain communiste à succès, est pris entre doutes sur la légitimité de son travail et besoin de gagner de l’argent. Son fils Vincenzo, qui s’efforce de rompre avec la toxicomanie, s’est installé dans la communauté mystique et libertaire de Thanur. Milena, sociologue féministe en congé du gauchisme, étudie les mœurs des ufologues.

Zanka enquête sur la disparition de deux jeunes scouts dans le massif toscan du Quarzerone. Des rumeurs circulent. Ont-ils été enlevés par des extraterrestres ? Avec l’aide de Vincenzo et Milena, il découvrira la vérité, qui fait froid dans le dos et renvoie au contexte politique de ces années-là.

Un récit traduit et postfacé par Serge Quadruppani, où l’on retrouve la passion du collectif bolognais Wu Ming pour les cultures populaires, les angles morts de l’histoire, la naissance et la fonction des mythes contemporains, illustrée récemment par Q comme Qomplot (Lux), Proletkult et L’Invisible partout (Métailié).
Zorglub
 
Message(s) : 1076
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26

Re: Wu Ming - Proletkult

Message par com_71 » 23 Avr 2024, 23:51

artza a écrit : j'ai (re)visité le site des Bons caractères et découvert l'édition en "grands caractères" à 14 euros, en plus de l'édition papier et de l'édition électronique, de plusieurs volumes de la collection Eclairage :) .

Mais pas que (Communiste, révolutionnaire, internationaliste !
par Nathalie Arthaud)
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 6165
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)