LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par Byrrh » 03 Juin 2020, 14:06

Ottokar a écrit :Les anciens combattants m'en voudront-ils de dire...

OK boomer.
Byrrh
 
Message(s) : 1046
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par artza » 03 Juin 2020, 16:38

8 000 à Maubeuge contre la fermeture d'une usine Renault.

20 000 à Paris pour dénoncer les violences et les meurtres de policiers racistes jouissant de l'impunité.

Les deux faces de leur société.

Ceux là ont déjà voté!
artza
 
Message(s) : 2094
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par com_71 » 03 Juin 2020, 18:20

L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5092
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par Cyrano » 04 Juin 2020, 20:56

Oui, Kéox2, mon commentaire est un tantinet provocateur - on pourrait même dire un brin tantinet de mauvaise foi. Je le confesse.
Mais je trouve qu'on prend souvent un peu de haut des pratiques qui n'ont pas été les pratiques de LO.

La formule d'Auguste Blanqui s'appliquerait plutôt aux cortèges syndicaux, d'une manif l'autre, Ho la la, on est beaucoup, hein! On ne lâche rien.
C'est pas difficile: on ne tient rien.

Pas facile de faire le tri entre bonne manif et pas bonne manif. Par exemple, pour le droit à l'avortement, dans les années 1970: c'était promenade ridicule ou pas? La marche des femmes, ni putes, ni soumises, c'est marche ridicule ou pas? La marche des fiertés en 2004, c'est bien, pas bien? etc.
C'est vrai que LO est très, très rarement instigatrice de manif (jamais?), mais appelle à participer souvent. J'ose croire que ce ne sont pas des appels à des marches ridicules.
Cyrano
 
Message(s) : 922
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par Ottokar » 04 Juin 2020, 21:36

A provoc, provoc et demi et j'avoue avoir commencé. Certaines manifs sont nécessaires pour affirmer une opinion, même minoritaire, d'autres sont des moyens d'action en soi. Les 20 000 lundi au palais de justice protestant contre la police US sont un fait positif que souligne LO cette semaine (elle ne l'a pas organisée et n'a pas eu l'occasion d'y appeler).
Blanqui avait un peu tendance à trouver "ridicule" ce qui ne conduisait pas à agir comme en 93, prendre l'hôtel de ville, les Tuileries, bousculer l'assemblée pour l'obliger à voter et agir, etc. Dans le contexte de la révolution de 1848, occuper les travailleurs avec ces promenades et les "plantations d'arbres de la liberté", cela avait un côté "ridicule" qui ne les préparait pas à la reprise en main de la bourgeoisie. Son instinct révolutionnaire ne le trompait pas.
On en est rarement là, bien sûr, mais quand on manifeste, on peut au moins éviter de faire semblant. C'est cela que je reproche, avec le recul du temps (je suis aussi "boomer" que celui qui poste ses souvenirs de jeunesse). On peut faire des expériences, on peut se tromper. Mais à un moment, on peut en tirer des bilans. Reposons-nous donc la question. Ces manifs dont certains sont si fiers même 30 ou 40 ans après, étaient-elles le bon moyen pour enrayer la progression du FN-RN ?
Ottokar
 
Message(s) : 480
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par artza » 05 Juin 2020, 07:32

...ces manifestations "antifascistes" n'ont eu absolument aucun impact...


Et alors? Encore que tout ça fit parti au bout du compte de la remise en selle du PS et de la mise en place de l'union de la gauche.

Quel impact la candidature d'AL en 81 ?

Au-delà de "l'impact" soumis aux appréciations les plus diverses et les plus changeantes, c'est d'une politique et des méthodes qu'elle impose qu'il s'agit.

La LCR ne voulait construire le même parti que LO, elle n'avait pas la même idée de la révolution, c'est tout.
artza
 
Message(s) : 2094
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par Ottokar » 05 Juin 2020, 09:34

Artza a raison mais c'est une autre discussion. Moi je posais juste la question sur le terrain de ceux qui ont mené cette politique. Ils ne font jamais les bilans de leurs tentatives, ce qui les juge un peu, d'ailleurs.
Ottokar
 
Message(s) : 480
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par Byrrh » 05 Juin 2020, 12:59

Je ne sais pas trop qui vise Ottokar sur ce fil, sur lequel je suis intervenu pour exprimer diverses choses relativement peu intéressantes, mais certainement pas pour vanter les prétendues vertus des manifestations dites antifascistes.

À l'âge de 14 ans, ma première manifestation fut pour la régularisation des sans-papiers. À l'époque, oui, il y avait encore des manifs en faveur des sans-papiers en Lorraine et ailleurs en province, et elles attiraient un nombre de participants pas du tout dérisoire.

Ensuite, mon passage de la JC à LO m'a décillé au sujet de l'antifascisme de papier et de slogans.

Cela dit, je vois au moins une vertu aux manifestations antiracistes : exprimer le soutien de blancs à l'égard de celles et ceux qui ne sont pas blancs. Les manifs des années 1990 n'ont eu aucun impact sur la progression de l'extrême droite, mais elles ont participé d'un climat de solidarité à l'égard des immigrés qui n'existe plus vraiment aujourd'hui. C'est une donnée parmi d'autres qui permettent de voir si une période est plus ou moins réac.
Byrrh
 
Message(s) : 1046
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par Gayraud de Mazars » 05 Juin 2020, 17:07

Salut camarades,

...ces manifestations "antifascistes" n'ont eu absolument aucun impact...


C'est très difficile à dire et même faux, mais je ne serais pas si tranché dans mon analyse. A échelle large cela pouvait pour certain être une prise de conscience radicale dans la jeunesse, une génération, celle des années 90, a pu se former à la lutte antifasciste, pour trouver le communisme... Que reste - t- il de cette génération militante, je ne sais pas... Mais au moins on avait tenté et cru à quelque chose de grand, on renouait avec le combat de nos grands parents, qui avaient vaincu le nazisme et le fascisme !

Après je suis d'accord avec le camarade Byrrh quand il explique :

Byrrh a écrit :Cela dit, je vois au moins une vertu aux manifestations antiracistes : exprimer le soutien de blancs à l'égard de celles et ceux qui ne sont pas blancs. Les manifs des années 1990 n'ont eu aucun impact sur la progression de l'extrême droite, mais elles ont participé d'un climat de solidarité à l'égard des immigrés qui n'existe plus vraiment aujourd'hui. C'est une donnée parmi d'autres qui permettent de voir si une période est plus ou moins réac.


Sur l'une des tribunes dans le petit film sur la Fête de Rouge en 1996, il y avait un camarade de Lutte Ouvrière à côté de Christian Picquet... J'ai oublié son nom...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1903
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: LCR archives - Manif antifasciste, Dijon années 90...

Message par com_71 » 05 Juin 2020, 17:37

Gayraud de Mazars a écrit : Mais au moins on avait tenté et cru à quelque chose de grand, on renouait avec le combat de nos grands parents, qui avaient vaincu le nazisme et le fascisme !


Arrête un peu, s'il te plaît. Ni tes grands-parents, ni les miens, n'ont vaincu le nazisme et le fascisme. Tout au plus se sont-ils fait avoir.
L'impérialisme anglo-saxon a remis en selle un général d'extrême-droite : De Gaulle, qui a gouverné, avec le PCF, dans l'intérêt de la bourgeoisie française. La période a été terrible, pour la classe ouvrière comme pour les peuples colonisés (Viet-nam, Algérie, Madagscar, etc.)
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5092
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

PrécédentSuivant

Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité