Langues régionales, nationalisme régional ?

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par Cyrano » 16 Nov 2020, 11:41

Je vois qu'on est quelques z-uns ou z'unes [écriture inclusive faite maison] à s'intéresser à ces histoires de langues – sans tomber dans le ridicule de la victime geignant sur la méchanceté de la langue unique.
Comme j'suis retraité, comme j'suis confiné, comme c'est l'automne que y'a pas grand-chose à faire à part ratisser les feuilles mortes (et en plus, c'est ma compagne qui s'y colle), j'ai eu une idée saugrenue.

Sur ce forum, il y a eu déjà des discussions sur cette histoire de langue impérialiste et de langue martyr. Mais il semble que y'a un bout de temps que ce marronnier n'était pas revenu. Alors, je suis allé rechercher les discussions précédentes, et y'en, y'en a! C'est bizarre, toutes les discussions datent d'au moins une dizaine d'années. Si j'en ai raté, dites le me le?

"À propos de Diwan", 2003.
viewtopic.php?f=12&t=621
Attention, là, sérieux, ça commence par un texte de Lutte Ouvrière contre le financement des écoles Diwan :
«Mais au nom de quoi les fonds publics devraient-ils permettre à une minorité, nostalgique d'une langue dont l'usage a, de fait, quasiment disparu, d'éduquer ses enfants selon ses convictions propres et dans des classes aux effectifs réduits, quand les moyens financiers font tant défaut pour assurer le minimum d'éducation au plus grand nombre ?»

"Parlez, comprenez vous des langues "régionales" ?", 2004.
viewtopic.php?f=6&t=4358
L'initiateur du sujet prend soin de noter : «au-delà du jacobinisme», ça situe le terrain.

"Pays Basque...", 2004.
viewtopic.php?f=9&t=7272
Le sujet est proposé par un ornithorynque énervé de la pensée dialectique. Il suffit de lire son message introductif qui semble prouver que l'Izarra verte ça esquinte :
« Moi je ne suis pas militant de LO mais juste marxiste révolutionnaire et militant pour la cause basque ! EUSKADI TA ASKATASUNA ! INDEPENDANCE ! »
Nadia nous donnera grand plaisir avec un petit message :
«J'ai une copine (50-60 ans ?) qui est d'origine basque française et parle "le" basque. Elle s'est mariée avec un basque espagnol (il y 30 ans ?). Quand elle est allée pour la première fois dans sa belle famille, on lui demande si elle parle basque, elle dit oui et se met à parler en basque. Les beaux parents lui rétorque que c'est pas du basque (le dialecte basque de la copine n'est pas le même que celui qui est officiel en Espagne), et depuis ils sont en froid.»

"L'occitania se leva e lo riu va creisser...", 2004.
viewtopic.php?f=6&t=6313
Le titre est tel quel. Celui qui avait initié la question "Parlez-vous…" revient après avoir consommé trop de piments d'Espelette : «Mon peuple occitan se meurt, il crève depuis des siècles, non, vous Français vous l'aviez oublié […] La cause sacrée de notre peuple.». Y fait peur, hein? mais pour tempérer il disait aussi «La Révolution Socialiste, le vrai communisme, moi aussi, je le veux.» Ça laisse l'impression qu'en langue occitane, les concepts sont brouillés.

"La Bretagne, une nation ?", 2004.
viewtopic.php?f=11&t=9242
Oui, le titre, quoi? On comprend mieux quand on lit que l'initiateur du sujet se disait «patriote breton». Vous voyez le genre : chapeau rond, idées à la 'on. Ce sera une grosse discussion. Je ferai du border line en le traitant de «sale petit nationaliste». Byrrh ne sera pas plus calme: «Epoque de merde, idées de merde.»

"Euskadi, Breizh, Corsica", 2004 [2004, une année riche…]
viewtopic.php?f=9&t=9708
Contrairement à ce que le titre pourrait faire croire, c'est un fil contre les nationalismes de la bombarde ou autre instrument de torture : «Cela me fait toujours marrer l'extrême "gauche" (j'ai des doutes, parfois) qui vomit l'idée de nation quand il s'agit de l'accoler à l'idée de République (française) mais qui soutient les nationalistes de villages qui ont une vision de la "communauté" fondée sur le sang. Disons que je préfèrerais toujours Barrère et Robespierre à la Chouannerie...»
Le Barrère, y'a un "r" de trop, c'était le Bertrand Barère. Bertrand?! Déjà?! Mais non, vous êtes bêtes, pas le Bertrand. Certes ça pourrait, mais il était pas né.

"Il faut décoloniser la France", 2007
viewtopic.php?f=9&t=22474
déjà, le titre… Là, c'est un occitan, bin oui, après le basque, le breton, y'a pas d'raison que... Il ne nous décevra pas : il s'estime faire partie d'un peuple «colonisé» et «aliéné» – aliéné, oui, je confirme, il se disait aussi «bolchévik-léniniste».
Sterd y va un peu fort : «La disparition du Breton est parfaitement naturelle et est l'expression même du progrès. Tant pis si au passage on perd les vingt sept mots différents qui permettent de nommer les différentes variantes de la pate à crêpes

"Le nationalisme breton", en 2008.
viewtopic.php?f=9&t=24619
Encore les bretons? Plus il apprennent avec Assimil, plus ils pleurent sur une langue qu'ils n'ont jamais parlée. Mais là, c'est une discussion sur la proximité d'un mouvement nationaliste breton, Emgann, avec l'extrême-droite.
Tchen lève la moustiquaire sur le breton : «Ce qui m'amuse c'est que sur le site d'Emgann sont proposés des manuels de breton intitulés "Breton je m'y met" ou "manuel pour bien debuter en langue Bretonne"... Ca en dit long sur la pratique du Breton non? C'est déjà pathétique de se dire nationaliste, ça l'est encore plus de proner le nationalisme pour un groupe qui n'existe plus

"Reconnaissance des langues régionales dans la constitution", 2008.
viewtopic.php?f=12&t=25775
Ce serait gravé dans le marbre, en somme, ou sur un caillou dressé. Yannalan rapporte une anecdote au sujet d'une répression un peu imbécile : «j'ai un copain de la SNCF qui s'est ramassé une mise à pied et une mutation sur un service' plus dur pour avoir fait une annonce en breton dans son train (après le français et l'anglais, je précise). Il y a un cadre à bord qui s'est plaint...»

"La langue bretonne de moins en moins parlée", 2009.
viewtopic.php?f=6&t=27077
Ho la la, heuresement, y'avait un intervenant qui veillait : «Valière, peux-tu expliciter le sous-titre de ton post : "ce n'est pas une catastrophe".». Humm, hein? gulp, gasp, OK, corral, OK corral…

"Arlette et le breton...", 2009.
viewtopic.php?f=6&t=27539
(sic!) pour le titre, un vrai sujet de thèse. Une discussion engagée suite à des formules un peu maladroites d'Arlette dans une interview à… TV Breizh.
Sterd fait décidemment une fixette, il recommence sur les crêpes: «une langue qui ne sert plus a communiquer est condamnée à mourir, c'est comme ça, patrimoine de l'humanité ou pas. Même le latin pourtant artificiellement soutenu par l'église catholique qui avait autrement plus de poids que les écoles Diwan est mort. Et le latin ça véhiculait un peu autre chose que des recettes de crêpes.»

"la défense de la langue française", en 2010.
viewtopic.php?f=6&t=28453
Ça date de 10 ans! J'avais acheté le livre que recommandait yannalan. Zelda refuse la langue d'à-côté : «Quand j'étais jeune, 11 ans, une de mes premières révoltes a été de refuser de prendre allemand première langue, parce que j'étais à Metz et que les allemands étaient nos voisins. J'en avais rien à foutre de Metz, je savais que je n'y croupirais pas toute ma vie. Je me foutais des considérations du genre "Les bons élèves font allemand première langue". Je voulais faire anglais parce que c'était le passeport pour sortir de France. Je suis très heureuse aujourd'hui d'avoir gagné cette première bataille.»
On va terminer sur un message de Bertrand (pas Barère mais celui de maintenant) : «Présentement, là, dans les écoles, les crèches, les garderies, les familles, si on commençait par donner les moyens aux gamins d'accéder à la langue du pays dans lequel ils vivent. Le reste, oui bof ; même bof bof»

Et après? rien? Il faut attendre 2020, là, maintenant? En tout cas, je n'ai rien trouvé.
Cyrano
 
Message(s) : 922
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par Byrrh » 16 Nov 2020, 12:46

Cyrano a écrit :"La Bretagne, une nation ?", 2004.
viewtopic.php?f=11&t=9242
Oui, le titre, quoi? On comprend mieux quand on lit que l'initiateur du sujet se disait «patriote breton». Vous voyez le genre : chapeau rond, idées à la 'on. Ce sera une grosse discussion. Je ferai du border line en le traitant de «sale petit nationaliste». Byrrh ne sera pas plus calme: «Epoque de merde, idées de merde.»

Je proteste. "Époque de merde, idées de merde" était une expression fétiche de Rojo/Sterd, cet ennemi des crèpes et de Tri Yann.
Byrrh
 
Message(s) : 1046
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par Plestin » 16 Nov 2020, 13:42

Mais qu'est-ce qu'ils ont tous contre les crêpes ????

En tout cas j'ai le souvenir que, là où une langue régionale est encore parlée par une partie de la population, y compris LO peut l'utiliser pour s'adresser aux travailleurs. J'ai en souvenir une interview en alsacien d'un camarade de Strasbourg (il y a assez longtemps) et plus récemment la camarade tête de liste aux municipales de Saint-Jean-de-Luz donnant une interview en basque et elle-même "prof d'histoire-géographie en basque" près de Bayonne...

J'ignore si quelqu'un de LO a déjà donné des interviews en breton, mais il est notoire que LO en Bretagne sait s'adapter à certaines particularités locales, si j'en crois l'histoire maintes fois entendue des militants LO dans certains coins de Bretagne faisant des ventes du journal à la sortie de la messe parce que tout le monde y va (ou presque)...
Plestin
 
Message(s) : 2135
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par Gayraud de Mazars » 16 Nov 2020, 13:45

Salut Cyrano,

J'aime bien les crêpes bretonnes ou pas...

Beau travail de bénédictin, ce recueil d'interventions sur le FALO...

On peut parler des langues régionales et les parler, sans pour autant se revendiquer d'un quelconque nationalisme même régional...

Dans un souvenir on m'avait expliqué, que la "Ligue", dans les années 70' et début années 80' il me semble, avait sorti des dizaines de numéros de Cahiers Occitanie rouge ou du "Petit Rouge du Périgord"...

Fraïralament,
De Cor e d'Oc,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1903
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par Cyrano » 16 Nov 2020, 14:54

Pour Byrrh:
C'est fort possible qu'il y ait eu une intervention. Avec les cadres imbriqué: machin a dit [truc a dit [[dudule a dit:

Il y a quand même des sujets importants sur ce forum, par exemple: "La paresse est-elle l'impuissance ?" Ça fait sujet philo pour le bac.
Cyrano
 
Message(s) : 922
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par Ottokar » 17 Nov 2020, 09:40

J'ai déjà fait des activités avec mes camarades bretons, jamais aux portes des églises. Une fois, il y a 50 ans (j'en avais 16) j'ai été vendre naïvement LO à la sortie de la messe (j'en ai vendu un à une jeune qui était avec ses parents), j'étais seul et je ne le referai plus. À l'époque, plus de 30 %de à population allait à la messe, c'est 5% aujourd'hui, et le public est beaucoup moins diversifié. On peut discuter avec des curés et des croyants bien entendu, mais vendre à la sortie de la messe ferait provoc inutile à mon avis.
Ottokar
 
Message(s) : 480
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par Plestin » 17 Nov 2020, 09:45

Alors, il s'agit sans doute d'une histoire répétée-déformée-amplifiée :? :lol: Désolé d'y avoir participé
Plestin
 
Message(s) : 2135
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par Ottokar » 17 Nov 2020, 16:44

je ne dis pas que cela n'a pas existé, je dis que moi je n'en ai jamais entendu parler et qu'aujourd'hui, cela me semblerait bizarre. Vous avez vu la gueule de ceux qui manifestent pour le droit d'aller à la messe ? C'est comme si les intégristes de St Nicolas du Chardonneret venaient vendre leur prose à la porte de la Mutualité un soir de meeting !
Ottokar
 
Message(s) : 480
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par com_71 » 17 Nov 2020, 17:00

J'ai aussi trainé mes guêtres en Bretagne - et en Vendée, un peu pareil - dans la période en question. Il n'était certainement pas question de vendre la presse ouvrière à la porte des églises... :D
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5092
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Langues régionales, nationalisme régional ?

Message par artza » 17 Nov 2020, 17:38

En juin 1968, le curé d'une paroisse parisienne a attaqué le mouvement de mai 68.

Deux JOCistes accrocs à LO depuis quelque semaines s'indignèrent, quittèrent l'église pour aller illico au patronage voisin faire un tract qu'ils distribuèrent à la sortie de l'office, provoquant de longues, vives et bénéfiques discussions.
artza
 
Message(s) : 2094
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22


Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité