Le camarade Denis Rivier est mort !

Rien n'est hors-sujet ici, sauf si ça parle de politique

Le camarade Denis Rivier est mort !

Message par Gayraud de Mazars » 22 Déc 2021, 09:15

Salut camarades,

Denis Rivier
Date : 19 décembre 2021
article publié sur le site d'Aplutsoc
Par Vincent Présumey

https://aplutsoc.org/2021/12/19/6887/

Image

Nous apprenons avec tristesse le départ du camarade Denis Rivier. Denis Rivier était pour nous, et sans doute pour beaucoup, une figure stéphanoise – une figure du mouvement ouvrier stéphanois.

Né en 1952, lycéen gréviste des années post-mai 68, il vient vivre à Saint-Etienne à 16 ans, en 68, et rejoint la Ligue Communiste Révolutionnaire en 1974, participera au mouvement des « comités de soldats » et fera de la prison pour cela. En 1979-1980, avec la TLT (Tendance Léniniste-Trotskyste de la LCR), il rejoint l’Organisation Communiste Internationaliste. Après un début raté dans l’enseignement et divers petits boulots, il devient ouvrier métallurgiste chez Enertec-Schlumberger, à Rives-de-Gier, ayant obtenu son baccalauréat professionnel. Un temps membre de la commission nationale sidérurgie de la CGT, il reçoit pour cela toute l’attention de Pierre Lambert, mais s’oppose à partir de 1984 à l’orientation « pour un parti des travailleurs ». Exclu en 1989, il rejoint le Comité pour la construction du parti ouvrier révolutionnaire (pour la reconstruction de la IV° Internationale, puis « pour la construction de l’Internationale ouvrière révolutionnaire » à partir de 1991), qu’animait Stéphane Just.

Militant dans sa classe, peu discipliné envers les petits appareils ou les groupes donnant des directives, Denis, mis de fait hors de la CGT en 1992, construit une section FO majoritaire dans sa boite. En 2003, il quitte le comité « justien », puis participe à la fondation du NPA dont il est un pilier sur Saint-Etienne. Il prend sa retraite début 2013, et voit par la suite sa boite liquidée par les repreneurs. En 2018, il est de ceux qui « sentent » à l’avance le mouvement des Gilets jaunes et décident de s’y investir. C’est cela qui a occasionné nos contacts, Denis ayant participé à plusieurs réunion organisées par Aplutsoc depuis.

Il y a seulement une semaine, je l’avais appelé à propos de l’appel pour le boycott des élections présidentielles, qu’il abordait de façon favorable mais voulait lire de près en prenant son temps.

Ce petit article ne prétend nullement tout dire d’un militant ouvrier dont l’histoire personnelle retrace celle de nos organisations, de ces organisations qui nous ont échappées, mais qui n’a jamais cessé d’agir là où il était et d’emm… les patrons, les flics et les bureaucrates. Merci à Laurent Degousée pour la photo.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1863
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Retour vers Tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)