Mélenchon 2022...

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: Mélenchon 2022...

Message par Ottokar » 05 Mai 2022, 06:29

Le dernier communiqué pleure, 3 circonscriptions proposées, aucune gagnable, contre 70 au PS avec un score à peine double à la présidentielle. Ils découvrent que LFI sait compter, et tenir compte d'un PS au poids électoral local bien supérieur à eux. Vérité des prix et suspense, jusqu'à ce week-end pas plus.
Ni rire, ni pleurer... Il y aurait pourtant de quoi faire les deux
Ottokar
 
Message(s) : 483
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Mélenchon 2022...

Message par BBoutanche » 05 Mai 2022, 13:30


Salut à toutes et tous
Accord législatives : tout n’est pas si “rose”
Ou dit autrement, ça serait tellement mieux si c’était moins “rose”.
La FI-UP est en passe de réussir son objectif de regrouper la gauche dans le cadre des élections législatives qui viennent. En effet, après les validations de EELV et du PC, reste le PS qui devrait valider sa participation, sauf grosse surprise, dans la journée.
Mais même si c’est moins visible, moins médiatique ou moins attendu, il reste encore la décision du Npa qui se réunit en fin de journée. Car faut bien le redire, le Npa participe toujours aux discussions avec l’UP étant nous aussi préoccupés par les besoins d’unité d’une gauche en rupture avec les politiques libérales.
Il ne s’agit pas pour nous seulement d’une question de principe, être de cette unité ou ne pas en être. En réalité, on tient à le préciser, au delà d’un programme qui mériterait d’être plus radical, aucune proposition réelle ne nous a été faite, aucune place ne nous est laissée. On est petit, oui on le sait mais cela ne justifie pas une telle attitude de la part de cette gauche réunie. D’autant que notre “petitesse” est à relativiser avec la puissance déformante du vote utile, nos idées anticapitalistes étant bien plus populaires que les scores électoraux veulent bien le dire.
Mais il y a une logique politique dans ce processus. On ne peut pas tout avoir dans la vie. A la fois d’un côté donner au PS plus qu’il n’aurait dû avoir, en satisfaisant une bonne partie de ses exigences au niveau des circonscriptions et de l’autre côté, à l’autre bout de l’échiquier politique, donc côté Npa, d’assurer les circonscriptions respectant ainsi la proportionnelle, à savoir 13 circonscriptions où nous pourrions nous aussi mener campagne.
Les “gros”, façon de parler, se sont servis et ont pioché dans ce qui théoriquement devait être réparti équitablement pour toute la gauche y compris la gauche anticapitaliste. Il ne s’agit pas seulement d’un affreux problème de répartition de “postes” mais aussi d’un problème politique de fond.
Si les partis EELV-PS-PC ont bien négocié la chose, se garantissant chacun un groupe parlementaire et une autonomie politique par la suite, logique, chacun sauve ainsi sa boutique, bien vu,, il n’en reste pas moins légitime pour le Npa de contester un tel traitement et ainsi d’être la seule organisation pour laquelle aucune circonscription dite gagnable n’a été proposée, même aucune circonscription demandée, aucune où nous pourrions mener campagne, une seule où nous avons une présence militante suffisante… sur les 5 si gentiment proposées. Aucune sur Toulouse, Bordeaux ou Paris.
Une façon polie mais sèche de nous mettre en dehors du jeu, de nous écarter de toute possibilité d’être présent au delà de l’élection. La traduction sans doute de la volonté du PS (notamment mais peut-être pas seulement). Autant pour nous la présence du PS est un gros souci politique, autant on imagine bien que pour le PS et ses dirigeants, même auprès des partisans de l’accord, il est difficile voire impossible d’assumer une alliance avec les anticapitalistes du Npa. Le ton serait donc donné par l’aile “droite” de l’union.
Il est vrai que ce qui compte avant tout pour nous, c’est la possibilité de faire une campagne militante unitaire sur un programme de rupture, un programme offensif. C’est ce qui pourrait être le cas, même avec les axes du programme minimaliste tel qu’il est acté dans les accords bilatéraux. Ce qui ne rend pas sans importance une juste répartition des circonscriptions.
Mais voilà, on le savait dès le départ, le rapport de force existant ne nous aiderait pas pour mettre en avant tout ce qui peut être plus militant à la base et moins bureaucrate par en haut. D’ailleurs pas mal de militant-es FI potentiellement candidat-es semblent payer cher ces accords de répartition.
Dans l’état actuel de la discussion, le Npa n’est même pas en position de refuser une proposition quelconque, c’est simple, il n’y en a pas. C’est notre logo et notre signature qui sont demandées, les noms et les visages de nos porte-parole. Pas plus. On est loin de ce qui nous semble utile ou nécessaire pour tenter de relancer une dynamique unitaire et militante.
Nous restons persuadés-convaincus de la nécessité de construire le regroupement, y compris électoral, sur la base de programmes “communs” ou minimum, qui formulent des exigences pour répondre aux urgences sociales, environnementales et démocratiques.
Nous sommes archi d’accord pour discuter, collaborer, faire ensemble, militer ensemble, construire unitairement. Nous sommes pour tout cela et c’est pour ces raisons que nous participons aux rencontres avec l’UP. Et que nous tentons quand même et encore d’influencer pour faire avancer les choses dans un sens plus à “gauche”.
On tente mais peut-être (ou sans doute) que nous ne réussirons pas. A voir durant cette journée cruciale et “historique” (relativisons quand même) ce qui va en résulter. La sortie peu probable du PS changerait la donne automatiquement. Mais bon.
Pour relativiser encore, sérieusement, le PS ne change pas, en tout cas on n’y croit pas, crise ou pas crise, il n’est juste pas en position d’imposer toute sa volonté et il est capable de s’adapter, mais il a suffisamment de moyens pour sauver ses députés, capable pour cela d’accepter un programme qui n’est pas le sien, sachant que c’est la condition pour son groupe d’assurer par la suite sa complète autonomie. Bien joué.
Comme une sorte de mécanique logique, une sortie du PS, ça ferait pencher plus à gauche cette union, un “plus à gauche” qui permettrait que les autres tenants de l’accord veuillent bien aussi nous y laisser une place, “notre” place, une place légitime aux idées et perspectives radicales, anticapitalistes, internationalistes, anticolonialistes… ça risque de manquer dans le décor. Un “plus à gauche” qui permettrait sûrement à une grande partie de la gauche militante à trouver aussi sa place.
Philippe

BBoutanche
 
Message(s) : 19
Inscription : 05 Mai 2022, 13:09

Re: Mélenchon 2022...

Message par Duffy » 05 Mai 2022, 13:46

Ça c'est une agression politique... quelle horreur.
Duffy
 
Message(s) : 364
Inscription : 10 Fév 2015, 23:48

Re: Mélenchon 2022...

Message par BBoutanche » 05 Mai 2022, 13:59

Tu dis ça uniquement parce que j'ai pas mis en page ?

Moi j'aime tellement "Dans l’état actuel de la discussion, le Npa n’est même pas en position de refuser une proposition quelconque, c’est simple, il n’y en a pas." ... Quand tu as même plus le moyen de faire pitié de ta politique : Poutou c'est le Calimero des manifestations.
BBoutanche
 
Message(s) : 19
Inscription : 05 Mai 2022, 13:09

Re: Mélenchon 2022...

Message par Byrrh » 05 Mai 2022, 14:05

Duffy a écrit :Ça c'est une agression politique... quelle horreur.

Le mot est faible ! :mrgreen:

La droite du NPA éprouve un fort désir d'être reconnue comme une composante de la gauche française, et elle constate avec douleur qu'on la fait coucher dans la niche du chien... "Cheh !", comme disent les jeunes. :mrgreen: Ça lui apprendra à vouloir accrocher son petit wagonnet à un énième Front Populaire new look...

En tournant le dos à la IVème Internationale de Trotsky, elle ne sera jamais que la cinquième roue du carrosse de la "VIème République"... :lol:
Byrrh
 
Message(s) : 1055
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Mélenchon 2022...

Message par Ottokar » 05 Mai 2022, 14:59

Le Philippe ne peut être que Poutou mais ce n'est pas sur le site du NPA. J'en déduis que c'est un bulletin vachement intérieur....
Ottokar
 
Message(s) : 483
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Mélenchon 2022...

Message par BBoutanche » 05 Mai 2022, 15:08

Ottokar a écrit :Le Philippe ne peut être que Poutou mais ce n'est pas sur le site du NPA. J'en déduis que c'est un bulletin vachement intérieur....


Facebook (oui j'ai pas précisé désolé)
BBoutanche
 
Message(s) : 19
Inscription : 05 Mai 2022, 13:09

Re: Mélenchon 2022...

Message par Gayraud de Mazars » 05 Mai 2022, 15:42

Salut camarades,

Oui, BBoutanche [bienvenue sur le FALO] a raison cela vient de facebook, j'ai lu cette prose sur la page de Poutou !

l'Union un peu plus à gauche avec le NPA, l'Union un peu plus à droite avec le PS, cela rame, cela donne le mal de mer ! Mais que fait le NPA dans cette galère en plus on lui propose presque rien, pas même un os à ronger !

Comme on dit chez moi, "lo can es dins l'ostal, lo teulat es tombat lo can est mort" ! Le chien est dans la maison, le toit est tombé le chien est mort !

La NUPES c'est parti, quelques sectateurs de Mélenchon emmènent les ouailles fraichement converties au vote !

Mélenchon.jpg
Mélenchon et ses amis accompagnant la Nouvelle UNION Populaire Ecologiste et Sociale !
Mélenchon.jpg (51.2 Kio) Consulté 1315 fois



Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1930
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Mélenchon 2022...

Message par Kéox2 » 05 Mai 2022, 16:58

Je n'ai vu de référence à la classe ouvrière dans ce long texte de P. Poutou, un oubli sans doute.
Kéox2
 
Message(s) : 394
Inscription : 03 Fév 2015, 12:09

Re: Mélenchon 2022...

Message par com_71 » 05 Mai 2022, 17:17

BBoutanche a écrit :... Poutou c'est le Calimero des manifestations.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Calimero_(personnage)

Même après l'éclairage de wikipédia, cette interrogation reste sans réponse : Philippe Poutou est-il qualifié politiquement par cette comparaison tirée d'une "une série de dessins animés diffusés avec les séries de grande écoute pour enfants" ?
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5131
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron