Parrainages présidentielle 2022

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par com_71 » 17 Fév 2022, 14:41

Comment le NPA pose le problème, après trois semaine de "remontée" des parrainages (et un curseur à 188)
Hebdo L’Anticapitaliste - 603 (17/02/2022) a écrit :Parrainages : la ligne d’arrivée est en vue

Équipe nationale signatures

La course aux parrainages, c’est une course d’endurance. Nous le savions déjà, de l’expérience accumulée des élections passées des vingt dernières années. Mais il semble que cette édition en rajoute une couche avec l’extension de la période de collecte des parrainages. « Puisqu’il y a le temps », se disent certains maires, « ne nous décidons pas trop vite ».

L’aspect négatif, c’est que la qualification de Philippe Poutou n’est à ce jour pas assurée. Nous voyons se dessiner sous nos yeux la carte des 500 parrains et marraines, mais elle tarde à se concrétiser. L’aspect positif, c’est que nous continuons de rencontrer des maires dans les cantons où nous n’avons pas – ou alors très peu – tourné, qui n’écartent pas l’idée de parrainer Philippe, voire qui formulent des conditions suffisamment précises et possibles pour qu’on les compte parmi les « hésitants », ces parrains potentiels dont nous savons par expérience que seule une minorité fera au bout du compte le geste de signer pour Philippe.

Des difficultés… et des arguments

Les uns hésitent entre lui et un autre « petit candidat », quelle que soit son étiquette politique. Leur préoccupation est d’assurer le pluralisme de l’élection. Et des petits candidats en quête de parrainages, ce n’est pas ce qui manque. La concurrence est rude, mais Philippe a de nombreux atouts : c’est un travailleur comme les autres, qui parle comme n’importe qui, et pas un professionnel de la politique.

Les autres ont en tête un nombre nettement plus restreint de candidats. « Ce sera Poutou ou Mélenchon », parfois « Poutou ou Taubira ». Les difficultés rencontrées par ces autres candidats de gauche constituent pour nous un obstacle. « Je préfère parrainer Poutou plutôt que Mélenchon, mais je ne veux pas que 10 % des électeurs soient privés de la possibilité de voter pour leur candidat », disait ainsi un maire hésitant revu ce week-end. À nous de convaincre en leur montrant que nombre d’élus de La France insoumise n’ont toujours pas remonté leur parrainage, qui ne fera pourtant certainement pas défaut à leur candidat le 4 mars. À nous d’expliquer que si Christiane Taubira est vraiment et réellement candidate jusqu’au bout, ce qui est de plus en plus improbable, elle peut mobiliser des réseaux d’éluEs à même de la qualifier. À nous de convaincre les maires que ni l’une ni l’autre n’ont vraiment besoin de la signature d’un ou d’une maire d’une petite commune qui n’apparaît pas sur la carte des réseaux de ces partis politiques.

Le sprint final est lancé

Il n’y aura personne d’autre que les militantEs et sympathisantEs du NPA pour faire le travail de rencontre et de conviction des élus. Personne d’autre que celles et ceux qui voient en Philippe « leur » candidat. Il faudra arracher une par une les signatures qui manquent encore. Non pas les arracher des mains des maires, avec lesquels nous discutons d’autant plus cordialement qu’ils et elles se coltinent quelques-uns des problèmes de la société que nous dénonçons et combattons à longueur d’année. Mais les arracher face à la pression en sens contraire que font peser, sur les maires, le qu’en dira-t-on ou les craintes de voir compromis des projets utiles à la commune du fait d’un marquage politique, ou encore la pression d’électeurs ou d’élus d’extrême droite dans leur conseil municipal.

Le sprint final est lancé. Mais c’est un sprint bizarre. Il va durer encore deux semaines. Deux semaines pendant lesquelles il va falloir se dépenser sans compter, tenir, et vaincre. Car de ces semaines dépendent beaucoup de choses… à commencer par la présence du candidat avec lequel le président Macron craint le plus de débattre, dans cette élection.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5084
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Plestin » 17 Fév 2022, 19:02

Avec la nouvelle "livraison" de parrainages du jeudi 17 février, Fabien Roussel et Jean Lassalle franchissent le cap des 500.

Les qualifiés (sous réserve qu'ils acceptent d'être candidats - formellement MACRON ne l'est pas encore -, qu'ils aient des parrainages dans au moins 30 départements différents et qu'un département ne dépasse pas les 10% du nombre total de parrainages, ça c'est pour empêcher les candidatures régionalistes et indépendantistes) :

- Valérie PECRESSE : 1.945
- Emmanuel MACRON : 1.345
- Anne HIDALGO : 1.074
- Nathalie ARTHAUD : 529
- Fabien ROUSSEL : 529
- Jean LASSALLE : 503

En bonne voie :

- Yannick JADOT : 490

Plus éloignés :

- Nicolas DUPONT-AIGNAN : 379
- Jean-Luc MELENCHON : 370
- Marine LE PEN : 366
- Eric ZEMMOUR : 291

Encore plus éloignés (n'ont pas atteint la moitié du total) :

- François ASSELINEAU : 217
- Philippe POUTOU : 199
- Anasse KAZIB : 122
- Christiane TAUBIRA : 86
- Hélène THOUY : 74

Très très éloignés :

- Georges KUZMANOVIC : 38
- Gaspard KOENIG : 31
- Clara EGGER : 16
- Nicolas MIGUET : 12
- Antoine MARTINEZ : 9
- Arnaud CHICHE : 8
- Rafik SMATI : 7
- Corinne BEKAERT : 3
- Marie CAU : 3
- Martin ROCCA : 3
- Stéphanie RIVOAL : 2
- Antoine WAECHTER : 2

- Et 16 autres candidats ou proposés malgré eux, avec 1 parrainage chacun.
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par artza » 18 Fév 2022, 08:15

candidat avec lequel le président Macron craint le plus de débattre dans cette élection



C'est pour ça que Macron n'a pas encore déclaré sa candidature :lol:
artza
 
Message(s) : 2091
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Plestin » 18 Fév 2022, 10:55

artza a écrit :
candidat avec lequel le président Macron craint le plus de débattre dans cette élection



C'est pour ça que Macron n'a pas encore déclaré sa candidature :lol:


Oui, il attend sans doute de savoir si Philippe Poutou sera candidat ou pas. S'il l'est, alors Macron ne se déclarera pas. :lol:
Plestin
 
Message(s) : 2134
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par ulm » 19 Fév 2022, 14:28

Présidentielle. Faute de parrainages, « la candidature est en danger », s’inquiète Philippe Poutou

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l’élection présidentielle, Philippe Poutou, était en meeting à Hennebont (Morbihan) ce jeudi 17 février 2022. Il n’a pour l’instant obtenu que 199 parrainages sur les 500 nécessaires pour se présenter.

Philippe Poutou, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l’élection présidentielle, était en meeting à Hennebont (Morbihan) jeudi soir 17 février 2022. | OUEST-FRANCE
Afficher le diaporama
Ouest-France
Maxime LAVENANT.
Modifié le 18/02/2022 à 08h00
Publié le 17/02/2022 à 21h48

Après Carhaix (Finistère) plus tôt dans la journée et Rostrenen (Côtes-d’Armor) le lendemain, Philippe Poutou, était de passage pour la première fois à Hennebont (Morbihan), ce jeudi soir 17 février 2022. Au Spot, un bar du centre-ville disposant d’une salle de réception prévue pour cent personnes, les chaises ont manqué pour écouter le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l’élection présidentielle.

Ici, c’est une terre de luttes, vantait une heure plus tôt lors d’une conférence de presse Pierre Le Ménahès, l’ancien emblématique leader syndical de la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan), qui pilote son comité de soutien dans le pays de Lorient. La description séduit forcément l’ancien ouvrier de chez Ford, aujourd’hui conseiller municipal à Bordeaux et qui mène sa troisième campagne présidentielle pour offrir des perspectives et faire se relever les têtes​.

« Piège du vote utile »
L’enjeu d’une élection, ce n’est pas juste râler, appuie Philippe Poutou, qui défend une politique du quotidien et rêve d’une convergence des luttes. Avec à peine plus d’1 % lors des deux dernières élections présidentielles, son discours sur la logique capitaliste qui détruit tout peut-il rassembler ?

Notre parole porte, elle a de l’écho, les gens ont conscience des injustices mais électoralement ça se traduit de manière ultra-limitée, répond Philippe Poutou. La faute selon lui à une résignation d’une partie des électeurs, au piège du vote utile et à un système politico-médiatique défavorable au NPA.

Des chaînes de télévision organisent des débats en choisissant certains candidats et pas d’autres, dénonce-t-il. Le successeur d’Olivier Besancenot tape aussi sur le système antidémocratique des parrainages. Avec seulement 199 signatures sur les 500 nécessaires à deux semaines de la clôture, on est dans la galère, notre candidature est réellement en danger​, s’inquiète Philippe Poutou.

« Danger fasciste »
Pour autant, ce dernier exclut un rapprochement avec Lutte ouvrière et sa candidate Nathalie Arthaud. Nous sommes très unitaires, pas eux,​dit encore Philippe Poutou. Et puis, on dédramatise, additionner les voix pour faire 2 %, ça ne changerait rien. »

Une absence du NPA au scrutin d’avril serait une première en plus de vingt ans. Il est aussi possible qu’on pâtisse d’une droitisation de la société, se désole le candidat du NPA. Sans parler du poids de l’extrême-droite, qui représente un danger fasciste à court terme.
ulm
 
Message(s) : 123
Inscription : 08 Déc 2008, 16:12

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Zorglub » 19 Fév 2022, 14:59

Pour autant, ce dernier exclut un rapprochement avec Lutte ouvrière et sa candidate Nathalie Arthaud. Nous sommes très unitaires, pas eux,​dit encore Philippe Poutou.

Même si c'est sorti d'un contexte pour le journaliste, il ne peut pas s'empêcher de lâcher sa petite crotte.
Et outre la contradiction, on se demande bien ce que vela veut dire dans le cadre de cette élection. A moins que c'est encore pleurnicher pour des parrainages.
Zorglub
 
Message(s) : 558
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par com_71 » 19 Fév 2022, 15:20

Zorglub a écrit :...il ne peut pas s'empêcher de lâcher sa petite crotte.


Si c'est une crotte, alors le courant LCR-ex-LCR est affecté de la courante depuis longtemps.
Non, cela fait bien longtemps que, pour eux, l'unité est un mot-valise à géométrie variable.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5084
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Zorglub » 19 Fév 2022, 17:45

Exactement, je voyais cela comme des crottes de lapin. Petites et nombreuses.
Zorglub
 
Message(s) : 558
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Kéox2 » 19 Fév 2022, 17:58

Poutou fait du Poutou.
Kéox2
 
Message(s) : 384
Inscription : 03 Fév 2015, 12:09

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par ianovka » 22 Fév 2022, 17:32

Ca s'annonce bien compliqué pour Poutou qui passe aujourd'hui de 199 à 224 parrainages.

Et encore plus compliqué pour Kazib qui passe de 122 à 128.
"Le capital est une force internationale. Il faut, pour la vaincre, l'union internationale, la fraternité internationale des ouvriers." Lénine
Avatar de l’utilisateur
ianovka
 
Message(s) : 143
Inscription : 30 Août 2002, 11:30

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)