Parrainages présidentielle 2022

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Parrainages présidentielle 2022

Message par Plestin » 09 Jan 2022, 21:33

Extrait d'une interview du candidat François Asselineau (UPR) par Sud Radio :

"(...) tous ceux qui sont sur le terrain cherchent des parrainages. Nous pouvons savoir, par exemple, je peux vous dire, ce n’est pas un scoop, M. Fabien Roussel ou Mme Nathalie Arthaud auront leurs parrainages parce qu’ils sont très très bien organisés", juge François Asselineau. "Je peux vous dire que nous sommes, nous également, bien organisés. Nous avons un peu moins de militants aguerris que Lutte Ouvrière ou que le Parti Communiste mais je peux considérer que nous sommes les troisièmes meilleurs. Nous avons beaucoup de promesses de parrainages".

L'interview complète :

https://www.sudradio.fr/politique/franc ... -surprises

* * * *

Marie Cau, premier maire transgenre de France, maire du village de Tilloy-lez-Marchiennes (Nord) dans le Valenciennois, est théoriquement candidate mais affirme peiner à recueillir des promesses, elle n'en a qu'une centaine. Elle-même a accepté de parrainer Nathalie Arthaud, elle le signale dans une interview à France 3 Régions :

La maire de Tilloy-lez-Marchiennes a, elle, décidé de parrainer Lutte ouvrière, représenté par Nathalie Arthaud pour l'élection présidentielle. "Je ne suis pas d'accord avec leur programme mais ce sont les premiers à me l'avoir demandé", justifie-t-elle.


https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 08269.html
Plestin
 
Message(s) : 2103
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par artza » 10 Jan 2022, 10:29

Pour quoi diable Asselineau se livre-t-il à ce genre d'analyses-confidences qui n'intéressent personne.
Le vieil homme campé sur ses recettes d'alchimie économiques et bien peu politique.
La troisième "force militante" derrière le PC et LO! Parler d'une ambition!

J'entends bien par ci par là des vrais ennemis et des faux amis confier l'air informés "LO les aura", "LO les a".

Qu'en savent-ils? Rien.
Pour la bonne raison qu'ils n'ont aucun moyen de le savoir.
Que des journalistes reprennent ces "infos" qui ne sont que bruits de chiottes, c'est leur affaire.
Quelle utilité?
Convaincre un maire de revenir sur une promesse faite à LO ?
Procédé de braconniers.

Allez que ceux de LO ne lâchent pas la rampe que beaucoup s'échinent à leur savonner.
artza
 
Message(s) : 2070
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Ottokar » 10 Jan 2022, 11:07

Des gens se posent des questions à chaque fois sur ces fichus parrainages, des malveillants mais aussi des gens bien intentionnés. Les journalistes pourraient faire le calcul : il y a 40 000 maires et élus divers susceptibles de recevoir le formulaires (un seul chacun, c'est bien le problème...) ces jours-ci et donc d'accorder leur parrainage. La très grosse majorité sont élus dans de petites communes (moins de 1000 habitants), et ne sont pas très différents du reste de la population.

Comment les candidats ont-ils les parrainages ? Certains ont plus de 500 élus (cas des "grands" partis). D'autres représentent un courant d'opinion tel que spontanément, il y a au moins 500 élus (qui sont aussi des électeurs après tout) qui envoient le formulaire. La dernière fois, le conseil constitutionnel a reçu des parrainages spontanés pour Nathalie, comme pour d'autres dont certains n'étaient même pas été candidats !

Pour ceux qui ne sont pas sûrs d'avoir ces formulaires, il faut aller démarcher les maires un par un... Ce n'est pas un travail si insurmontable. Si statistiquement un élu sur dix accorde son parrainage (au niveau national, tous partis confondus, plus d'un élu sur quatre accorde son parrainage à un candidat) cela signifie qu'il faut en trouver 5 par département, et pour cela en avoir vu 50. Si on en rencontre 5 par jour, cela signifie à peine une dizaine de journées de travail, cinq petits week-ends. C'est un travail qui peut commencer six mois, un an avant, sachant que ce ne sont que des promesses, et qu'il faut espérer que le maire envoie bien son parrainage en février prochain.

Un candidat qui fait 5 ou 10 % dans les sondages, réunit des centaines de personnes en meeting ne serait pas capable de trouver des équipes 5 petits week-ends dans chaque département ? Quelle blague ! Les candidats du genre Mélenchon, Zemmour ou Le Pen qui pleurent, c'est du cinéma.
Ottokar
 
Message(s) : 468
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Plestin » 10 Jan 2022, 11:10

artza a écrit :Quelle utilité?
Convaincre un maire de revenir sur une promesse faite à LO ?


En général oui c'est bien le sens de ceux qui disent aux maires "LO les aura de toute façon donc choisissez plutôt de me parrainer moi" et que l'on trouve dans tout l'éventail politique proche comme lointain. On n'a d'ailleurs pas fini de l'entendre...

Là, c'est un peu plus inhabituel parce que si c'était le cas, l'ex-proche de Pasqua ne se vanterait pas d'avoir lui-même beaucoup de promesses de parrainages ce qui peut le desservir...

On dirait plutôt qu'il suggère à sa façon que ceux qui ne les auront pas, c'est surtout parce qu'ils ne sont pas bien organisés. Ses attaques il les dirige vers les grands partis qui collectionnent un nombre outrancier de parrainages, il dénonce cela comme antidémocratique, explique que ça en empêchera d'autres d'être candidats mais pas lui parce qu'il est bien organisé.

Asselineau ça a toujours été un comportement bizarre, je ne sais pas si certains en ont déjà croisé sur des marchés mais ils tentent de faire ami-ami et de faire jouer une prétendue communauté d'intérêt des "petits" candidats, et paraissent étonnés qu'on ne veuille pas leur serrer la main...
Plestin
 
Message(s) : 2103
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Plestin » 12 Jan 2022, 08:18

.
Le cinéma sur les signatures continue, mais certains ne sont pas dupes.

Dans La Dépêche du 11 janvier 2022 :

Election présidentielle : la galère des 500 parrainages, mythe ou réalité ?

Publié le 11/01/2022 à 20:49

Éric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen disent avoir du mal à réunir les 500 signatures nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle dans moins de trois mois. La République en marche s’apprêterait à les aider...

C’est une petite musique qui agace, dans la majorité, car elle ressemble à une rengaine. Depuis quelques jours, un certain nombre de candidats affirment, en effet, qu’ils ont du mal à réunir les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle. Lundi, le leader insoumis Jean-Luc Mélenchon a indiqué n’avoir récolté que 391 parrainages, Eric Zemmour n’aurait pas dépassé la barre de 313 signatures et même Marine Le Pen aurait du mal. Tous accusent la réforme voulue par François Hollande et votée en 2016 qui rend tous les parrainages publics. Certains maires hésiteraient à soutenir des candidats représentant les extrêmes de peur de se voir ou critiqués par leurs électeurs ou privés de subventions dont ils auraient besoin. Vrai ou pas ?

"Un maire nous donne sa signature depuis 1974"

Impossible à dire. Mais d’autres candidats, bien moins haut dans les sondages, se disent, pour leur part, confiants. "C’est un système totalement anti-démocratique qui permet aux grands partis de rester entre eux", nous assurait hier, un proche de Nathalie Arthaud, la candidate Lutte Ouvrière, qui ajoutait toutefois : "Nous avons toujours trouvé le moyen de passer l’obstacle en allant vers les maires des petites communes qui nous aident par souci de pluralisme. Il y a un maire qui nous donne sa signature depuis 1974".

Début novembre, le parti animaliste nous assurait recevoir "chaque jour de nouvelles promesses" et se montrer "très positifs pour la suite. Selon Nicolas Dupont-Aignan, la quête est encore plus dure cette année car la défiance envers les politiques a grandi : "La recherche des signatures est tendue car les maires ont le sentiment d’être abandonnés par des gouvernements successifs qui les mettent de plus en plus en première ligne tout en leur donnant de moins en moins de moyens. Il y a comme chez les Français un déficit de confiance envers la classe politique", nous assurait-il en novembre. Mais selon l’un de ses proches, il en avait récemment 480 parrainages et pourrait, depuis, avoir réuni les 500 fameux sésames.

Un parrainage citoyen ?

"C’est le leitmotiv des candidats pour camoufler la vacuité de leurs programmes, balaye pour sa part Patrick Mignola, le président du groupe Modem à l’Assemblée Nationale. « Tous les cinq ans, au mois de janvier, Marine Le Pen dit qu’elle n’aura pas les 500 signatures et finalement elle les obtient à chaque fois." Le centriste se montre encore plus sévère envers Éric Zemmour. "Quelqu’un qui aspire à être président de la République, qui espère 10 millions de bulletins pour être au second tour et qui n’est pas capable de réunir 500 parrainages, c’est un problème, ironise-t-il ajoutant : il dit qu’il a 313 signatures, c’est-à-dire exactement le même nombre qu’il y a trois semaines. C’est impossible qu’en trois semaines aucun maire ne lui ait dit oui." Et de conclure, catégorique : "François Asselineau a été candidat, deux fois déjà, à la présidentielle. Ça prouve que les signatures ne sont pas si dures à obtenir".

Pour clore les débats et les critiques, en fin de semaine dernière, Stanislas Guérini, le patron de La République En Marche assurait à La Dépêche : "On va appeler les maires à parrainer tous les candidats car un candidat empêché ce serait un problème". Comme d'autres, François Bayrou avance, lui, une autre idée : il propose que les candidats soient parrainés par 150 000 ou 200 000 citoyens.

Christelle Bertrand



Par ailleurs, Castex a mis en place un "dialogue avec les partis politiques" concernant l'organisation de la campagne (article du Bien Public du 11 janvier 2022 ci-dessous).

https://www.bienpublic.com/elections/20 ... a-campagne

Tout le monde n'étant pas convié, voici la réaction d'Anasse Kazib et celle de Nathalie Arthaud relatées par l'article :

(...) Des candidats non-invités

Cette réunion a par ailleurs suscité l’indignation de plusieurs candidats non-conviés, notamment à gauche. « De quel droit Matignon se permet de faire le tri entre les candidats alors qu'aucun parrainage ne soit encore deposé ? », questionne ainsi Anasse Kazib, candidat de Révolution permanente, sur Twitter.

« Lutte Ouvrière n'a pas été invitée à la réunion de Matignon censée la préparer, constate également Nathalie Arthaud, candidate du parti. Si c'est parce que nous ne faisons pas partie du sérail politique, nous en sommes fiers ! »
Plestin
 
Message(s) : 2103
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Gayraud de Mazars » 12 Jan 2022, 10:22

Salut camarades,

Le NPA comme le confirme ce communiqué est en très mauvaise posture pour obtenir les parrainages nécessaires pour présenter Poutou à la Présidentielle !

Communiqué du NPA
11 janvier 2022

Le NPA et Philippe Poutou s’adressent aux éluEs concernant les parrainages à l’élection présidentielle

Le Nouveau Parti anticapitaliste a écrit ce mardi 11 janvier à touTEs les conseillerEs départementaux, régionaux, députéEs et sénateurs/trices, afin de leur demander de parrainer la candidature de Philippe Poutou pour l’élection présidentielle.

En effet, après avoir rencontré plus de 4 000 maires, dont plusieurs centaines hésitent encore à réaliser ce parrainage, après avoir obtenu plus de 200 promesses, nous souhaitons interpeller les autres éluEs. En effet, nous savons que beaucoup de maires ne souhaitent pas parrainer car ils et elles craignent de déplaire aux habitantEs de leur commune qui croient parfois voir dans le parrainage un soutien politique.
Ainsi, en demandant aux conseillerEs, députéEs et sénateurs/trices, nous demandons à ce que ces éluEs, qui pour beaucoup sont membres de partis, d’assumer le fait qu’il ne s’agit pas d’un soutien politique mais d’une autorisation de se présenter, afin de « prévenir les candidatures fantaisistes », selon les termes du Conseil constitutionnel (voir pour plus de détails sur son site).

Le NPA rejette cette procédure de désignation des candidatEs, aussi antidémocratique que l’est l’élection présidentielle elle-même, car le pouvoir est personnalisé et concentré dans des mains trop peu nombreuses. Nous lui préférerions un système de parrainages citoyens, avec si nécessaire 100 000 ou 200 0000 signatures.

Mais puisque ce système existe et qu’il nous est imposé, il apparait absolument indispensable que les éluEs, y compris membres de partis, parrainent les candidatEs qui, comme Philippe Poutou, apporte une voix importante dans le débat démocratique, représentant particulièrement les millions de personnes qui n’ont plus confiance dans les institutions du pays et cherchent une autre voix.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1856
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Duffy » 12 Jan 2022, 11:59

il propose que les candidats soient parrainés par 150 000 ou 200 000 citoyens.


On entend ça depuis longtemps, de la part de "commissions" en tout genre, pour la "rénovation de la vie politique" et autres formules de ce goût. Je ne discuterai pas de savoir si c'est, ou non, du simple bavardage.
Par contre, d'un point de vue militant, rassembler des signatures directement au sein de la population pour pouvoir se présenter ne serait pas sans intérêt.
Même si cela n'irait probablement pas sans difficultés, si cela allait de pair comme on peut l'imaginer avec toutes sortes de verrous administratifs/paperassiers. Ne serait-ce que le critère d'avoir le droit de voter en France et une inscription à jour sur les listes électorales pour pouvoir signer, qui mettrait de côté d'emblée une part conséquente des travailleurs et des habitants des quartiers populaires.
Bref, bien fignolé (il y a des spécialistes pour ça, et ce n'est de toutes façons pas difficile à imaginer : un nombre minimum de signatures par circonscription ; un nombre de signature à récolter élevé ; une vérification extrêmement tatillonne des adresses, prénoms, etc. ; l'obligation de rassembler les signatures sur des papiers officiels délivrés sur des délais très courts ; l'obligation d'accompagner tout cela par de copies des documents d'identité ou cartes d'électeur ou que sais-je encore, etc. etc.), tout cela pourrait, sous des apparences par ailleurs très démocratiques, représenter en fin de compte une difficulté plus grande encore que celle des parrainages des maires.
Malgré tout, ce serait tout de même plus intéressant, il me semble (quoi qu'il ne soit pas sans intérêt d'aller voir les maires des petites communes).
En tous cas, quelles que soient les difficultés, il me semble que les camarades des États-Unis qui, dans le Michigan, ont eu à récolter des signatures au sein de la population pour présenter le Working Class Party aux élections n'y ont pas perdu leur temps (en plus, bien sûr, d'avoir atteint l'objectif de se présenter).
Duffy
 
Message(s) : 361
Inscription : 10 Fév 2015, 23:48

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par com_71 » 12 Jan 2022, 14:05

Dans le Michigan... et le Maryland... et objectif Chicago... mais c'est tout à fait inatteignable en Californie (nbre de signatures délirant).
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5006
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par Plestin » 12 Jan 2022, 16:18

Et puis là-bas le processus de recueil de signatures dure pratiquement 2 ans... Faire la même chose en très peu de temps ce serait une autre histoire ! Et combien de candidats seraient prêts à dévoiler leurs ambitions présidentielles aussi longtemps à l'avance ?
Plestin
 
Message(s) : 2103
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Parrainages présidentielle 2022

Message par com_71 » 12 Jan 2022, 16:29

Mais pour la politique électorale du WCP il ne s'agit pas, présentement, des présidentielles...
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5006
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Suivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : conformistepote, gipsy et 4 invité(s)