L'échec de De Gaulle

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

L'échec de De Gaulle

Message par artza » 10 Jan 2022, 10:43

Avec sa fameuse Vème république De Gaulle voulait assurer à la France en clair la bourgeoisie, un état fort avec des gouvernements stables indépendants des courants politiques opposés.

Le paysage politique actuel montre qu'il s'est mis le doigt dans l'oeil.

Déjà les présidentielles de 1965 montrait pour qui savait voir une fissure qui ne pouvait que s'agrandir.

J'y reviendrais si j'ai le temps et si ça intéresse.
artza
 
Message(s) : 2091
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: L'échec de De Gaulle

Message par Gayraud de Mazars » 10 Jan 2022, 11:46

Salut Artza,

Je ne sais pas s'il faut parler aujourd'hui de l'échec de Gaulle dans son optique dès 1958, quand on parle de l'évolution de la Vème République, un pouvoir fort au service des bourgeois... Déjà, elle est toujours là, la Vème République, le bonapartisme qui s'affirme avec Macron et qui va avec ! Certains parlent de VIème République avec une Constituante, pour tout révolutionner, moi je reste fidèle à mes voeux, pour la République Sociale !

Fraternelllement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1896
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: L'échec de De Gaulle

Message par Garrigou » 15 Fév 2022, 17:55

artza a écrit :Avec sa fameuse Vème république De Gaulle voulait assurer à la France en clair la bourgeoisie, un état fort avec des gouvernements stables indépendants des courants politiques opposés.

Le paysage politique actuel montre qu'il s'est mis le doigt dans l'oeil.

Déjà les présidentielles de 1965 montrait pour qui savait voir une fissure qui ne pouvait que s'agrandir.

J'y reviendrais si j'ai le temps et si ça intéresse.


Salut artza,
je veux bien que tu développes car je trouve au contraire que la 5e République garantit une grande stabilité à des gouvernements élus par une frange de plus en plus réduite de la population. Surement De Gaulle n'avait-il pas prévu les cas de cohabitation et qu'il aurait surement démissionné plutôt que de cohabiter avec un gouvernement d'un "autre" bord politique que le sien mais finalement ces cohabitations ont fonctionné sans grand accroc du point de vue institutionnel.

Et un salut amical à tous pour mon premier message sur le forum !
Garrigou
 
Message(s) : 1
Inscription : 06 Fév 2022, 18:40

Re: L'échec de De Gaulle

Message par Gayraud de Mazars » 15 Fév 2022, 18:12

Salut Garrigou,

Garrigou a écrit :Et un salut amical à tous pour mon premier message sur le forum !


Bienvenue à toi sur le FALO...

Effectivement la bourgeoisie ne fut pas trop tourmentée par les cohabitations de la V° République ! Et le Bonapartisme a encore peut être de beaux jours devant lui...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1896
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: L'échec de De Gaulle

Message par artza » 17 Fév 2022, 13:16

Salut, bienvenue. j'espère te lire souvent :D

Pour la bourgeoisie française vieillissante et timorée en plus de son accumulation ancienne, il suffit de voir Nantes, Bordeaux, La Rochelle et Paris etc...c'est son état issu de la révolution française sur les fondations de la monarchie absolue, merci Napoléon!

C'est le même jusqu'à aujourd'hui.
La forme républicaine a montré toute sa validité dès Juin 1848 et ensuite...

Par là-dessus, il y a les constitutions, le mode d'élection.

L'état lui survit à tout ça. La même police ( le même policier parisien a pu rafler pour le Vel' d'hiv., "libérer" Paris et jeter quelques algériens à la Seine en 61...).

De Gaulle en voulant un président fort, adoubé par le peuple a ouvert une espèce de boîte de Pandore à retardement.

Aujourd'hui en France, se présenter à la présidentielle est une obligation impérative pour tout courant politique et/ou tout individu prétendant à quelque chose.

La barre des 500 parrainages finalement ne peut barrer la route à grand monde.
artza
 
Message(s) : 2091
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22


Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)