P. Poutou dans les médias

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

P. Poutou dans les médias

Message par Ottokar » 23 Jan 2022, 12:57

Il était chez Ruquier hier soir 22 janvier et il est passé au bout d'une heure. "En direct", cela amène à plus de minuit, on ne peut pas parler d'heure de grande écoute... On peut le retrouver en replay sur le site de France tv.
Ottokar
 
Message(s) : 480
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: P. Poutou dans les médias

Message par Ottokar » 23 Jan 2022, 16:49

C'est l'émission au cours de laquelle il y a 5 ans les présentateurs avaient eu un fou-rire suite à un lapsus, ce qui donnait l'impression qu'ils rigolaient des menaces de licenciements chez Ford. Ce coup-là, pas de clash, ils l'ont laissé parler sans l'interrompre (peut-être pour se rattraper). C'est sa méthode d'ailleurs, à chaque question, il parle longuement et avec un débit assez rapide, qui ne leur permet pas de l'interrompre. De cette façon, il donne ses réponses, même si ce ne sont pas leurs questions. Après tout, vu le nombre de fois qu'on est invités, pas de raison de se gêner.
Lea Salamé lui a posé la question de la division de la "gauche radicale" dans laquelle elle rangeait NA et Kazib, mais aussi Roussel et Mélenchon... Il n'a pas polémiqué et n'a rien dit sur Nathalie ou Kazib. Sur Mélenchon, la différence c'est que lui, Poutou est révolutionnaire, mais sans dénoncer les illusions de ces bouffons gestionnaires ni même les conneries nationalos de leurs programmes. Léa Salamé lui opposant Bordeaux (sans dire que la coalition a explosé), il répondait sur "l'union des équipes militantes" qui s'était réalisée là-bas.
Au-delà de ces différences, il avançait des mesures comme si nous allions réaliser notre programme en étant élus, et répondait par des pirouettes lorsque Lea Salamé lui opposait un chiffrage. Par exemple, il propose un salaire de 1800 € nets pour tous les jeunes de 18 à 25 ans (bizarre, certains bossent déjà, d'autres viennent de milieux aisés...). Lea Salamé disant que cela coûterait les trois quarts du budget de l'Etat, il répondait par les chiffres d'Oxfam sur les profits des 43 milliardaires, qu'il avait déjà utilisé 5 mn avant. Nathalie elle, part des besoins de la population et montre l'absurdité d'une société qui n'est pas capable de les assurer alors que les riches etc. mais sans les présenter comme des mesures possibles dans la société. Elle les donne comme des objectifs de lutte. Et Poutou a remis le couvert sur une sécu, service universel qui, que (j'ai pas bien compris mais ce n'est pas grave).
Nous, on voit les différences, les gens n'y verront rien, mais feront leurs choix quand même. Moi c'est fait, je préfère Nathalie :D
Ottokar
 
Message(s) : 480
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: P. Poutou dans les médias

Message par Gayraud de Mazars » 23 Jan 2022, 18:44

Salut camarades,

Dans cet extrait de l'émission, le candidat Poutou n'est pas si mal fustigeant les milliardaires, même si au fond je préfère aussi Nathalie Arthaud, en fait ce type de langage qui dit la vérité fait plaisir à entendre !

«La richesse se fait sur le dos des autres» Philippe Poutou vide son sac chez Ruquier

https://www.lactucitoyenne.fr/actualite ... ez-ruquier

Philippe Poutou était l'invité de l'émission «On est en direct» diffusée ce samedi 22 janvier 2022 sur France 2.

«Les riches s'enrichissent parce qu'ils piquent l'argent à la société»

Philippe Poutou : «Tout le monde sait qu'il y a des richesses indécentes, qu'il y a des richesses énormes. Soit ça choque, soit ça ne choque pas. Nous, on voit bien qu'il y a plein de gens qui ne sont pas choqués par ça. Parce qu'il y en a qui sont plus choqués quand on discute d'un SMIC à 1800 euros ou d'essayer de discuter d'un salaire décent pour des millions de gens, mais par contre, que des gens puissent avoir des dizaines de milliards d'euros cumulés dans leurs coffres-forts. Enfin là, c'est même plus des coffres-forts, là ça ne choque plus personne. Parce que la richesse des milliardaires, car on dit : les milliardaires, ils sont hyper malins, ils sont innovants, ils ont des super diplômes, ils bossent tout le temps et tout ça, mais que dalle! En fait, les riches s'enrichissent parce qu'ils piquent l'argent à la société, parce qu'ils piquent l'argent au collectif. Et on le voit d'ailleurs, ça correspond au démantèlement des services publics, ça correspond à la destruction de tout ce qui peut être solidarité, aides sociales. Et il n'y a pas de mystère, la richesse elle se fait sur le dos des autres. Ces ultra-riches qui ont une indécence de dingue, nous on dit qu'ils volent l'argent. Ils volent l'argent au collectif, ils volent l'argent de la société. Donc la question c'est de reprendre ce qu'ils nous ont volés.»

Léa Salamé [à Agnès Verdier-Molinié ] : «Vous en pensez quoi de ça ?»

P. Poutou : «L'ultra richesse, elle correspond exactement à l'appauvrissement d'une bonne partie de la population»

Laurent Ruquier : «Ce qu'elle en pense c'est terrible. Parce qu'autant on peut trouver effectivement que monsieur Poutou est peut-être un peu trop radical, mais autant, moi aussi je suis choqué par ce qu'écrit Agnès Verdier-Molinié quand elle dit : il n'y a pas assez de milliardaires en France.»

Agnès Verdier-Molinié : «Bah oui.»

Laurent Ruquier : «Ça alors franchement, c'est formidable.»

Agnès Verdier-Molinié : «Deux fois moins qu'en Allemagne.»

Laurent Ruquier : «Et alors ?»

Agnès Verdier-Molinié : «Eh bien justement, il y a plus de chômeurs en France. Plus de travailleurs pauvres.»

Laurent Ruquier : «Trop de pauvres, pas assez de milliardaires ?»

Agnès Verdier-Molinié : «Non mais c'est ça notre intérêt ? C'est d'avoir moins de milliardaires et plus de pauvres ? Non, ce n'est pas notre intérêt, notre intérêt c'est d'avoir des personnes qui investissent dans les entreprises.»

Laurent Ruquier : «Notre intérêt c'est qu'il y ait moins de pauvres. Mais est-ce que notre intérêt, c'est qu'il y ait plus de milliardaires ?»

Agnès Verdier-Molinié : «Le problème, c'est qu'en plus, là-bas, ils transmettent les entreprises de génération en génération dans leur territoire. Et ils ont compris que garder les entreprises dans les territoires, ça permet aux familles de vivre.»

Philippe Poutou : «L'ultra richesse, elle correspond exactement à l'appauvrissement d'une bonne partie de la population. Les richesses ne s'accumulent pas dans un pôle, sans que l'on voit les dégâts qu'il peut y avoir à côté. Donc, en fait, il y a un lien. Donc plus de milliardaires, ça voudra dire plus de pauvres.»


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1896
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: P. Poutou dans les médias

Message par artza » 04 Fév 2022, 06:13

Une pleine page BD sur Poutou lors de son meeting à Bordeaux dans Charlie hebdo du 2 Février.

Pas rancunier c'est sympa, sérieux et honnête .
L'attentif peut facilement voir les différences avec Arthaud.
artza
 
Message(s) : 2091
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: P. Poutou dans les médias

Message par Duffy » 04 Fév 2022, 10:18

"Poutou dans les médias", en l'occurrence la campagne Poutou dans la presse du NPA :
https://i.imgur.com/K4uLlb4.png
Duffy
 
Message(s) : 362
Inscription : 10 Fév 2015, 23:48

Re: P. Poutou dans les médias

Message par Cyrano » 04 Fév 2022, 10:37

Dans Charlie-Hebdo, le dessinateur Félix nous a fait un Poutou qui ressemble à un p'tit vieux.
artza cite le Canard Enchaîné et Charlie Hebdo : moi aussi, ce sont mes lectures du mercredi.
Cyrano
 
Message(s) : 922
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: P. Poutou dans les médias

Message par Plestin » 18 Fév 2022, 06:04

Dans Ouest France du 17/02/2022

Présidentielle. Faute de parrainages, « la candidature est en danger », s’inquiète Philippe Poutou

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l’élection présidentielle, Philippe Poutou, était en meeting à Hennebont (Morbihan) ce jeudi 17 février 2022. Il n’a pour l’instant obtenu que 199 parrainages sur les 500 nécessaires pour se présenter.

Après Carhaix (Finistère) plus tôt dans la journée et Rostrenen (Côtes-d’Armor) le lendemain, Philippe Poutou, était de passage pour la première fois à Hennebont (Morbihan), ce jeudi soir 17 février 2022. Au Spot, un bar du centre-ville disposant d’une salle de réception prévue pour cent personnes, les chaises ont manqué pour écouter le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l’élection présidentielle.

"Ici, c’est une terre de luttes", vantait une heure plus tôt lors d’une conférence de presse Pierre Le Ménahès, l’ancien emblématique leader syndical de la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan), qui pilote son comité de soutien dans le pays de Lorient. La description séduit forcément l’ancien ouvrier de chez Ford, aujourd’hui conseiller municipal à Bordeaux et qui mène sa troisième campagne présidentielle pour "offrir des perspectives" et faire se "relever les têtes"​.

« Piège du vote utile »

"L’enjeu d’une élection, ce n’est pas juste râler", appuie Philippe Poutou, qui défend une politique du quotidien et rêve d’une "convergence des luttes". Avec à peine plus d’1 % lors des deux dernières élections présidentielles, son discours sur la "logique capitaliste qui détruit tout" peut-il rassembler ?

"Notre parole porte, elle a de l’écho, les gens ont conscience des injustices mais électoralement ça se traduit de manière ultra-limitée", répond Philippe Poutou. La faute selon lui à "une résignation d’une partie des électeurs", "au piège du vote utile" et à un système politico-médiatique défavorable au NPA.

"Des chaînes de télévision organisent des débats en choisissant certains candidats et pas d’autres", dénonce-t-il. Le successeur d’Olivier Besancenot tape aussi sur le "système antidémocratique des parrainages". Avec seulement 199 signatures sur les 500 nécessaires à deux semaines de la clôture, "on est dans la galère, notre candidature est réellement en danger"​, s’inquiète Philippe Poutou.

« Danger fasciste »

Pour autant, ce dernier exclut un rapprochement avec Lutte ouvrière et sa candidate Nathalie Arthaud. "Nous sommes très unitaires, pas eux,"​dit encore Philippe Poutou. Et puis, on dédramatise, additionner les voix pour faire 2 %, ça ne changerait rien. »

Une absence du NPA au scrutin d’avril serait une première en plus de vingt ans. "Il est aussi possible qu’on pâtisse d’une droitisation de la société, se désole le candidat du NPA. Sans parler du poids de l’extrême-droite, qui représente un danger fasciste à court terme."


Bon, ça, la petite réflexion sur LO ils ne peuvent pas s'en empêcher, là où Nathalie évite soigneusement toute critique du NPA et présente deux candidatures comme ayant plus d'impact. Mais unitaires dans une élection présidentielle c'est quoi ? Le "mieux placé" dans les sondages, Poutou, comme candidat et la "force de frappe" de LO pour trouver des parrainages ? NPA pour la tête et LO pour les jambes ?

Souhaitons-leur d'avoir leurs parrainages. S'ils ne les ont pas, comme ils sont unitaires ils appelleront à voter LO... pas seulement la moitié du NPA mais tout le NPA. On y croit !
Plestin
 
Message(s) : 2133
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: P. Poutou dans les médias

Message par artza » 18 Fév 2022, 08:02

Pourquoi Poutou appellerait-il à voter pour NA .

Au nom de quoi ?
Pour quel résultat? Dans quel but ?

A entendre sa politique nationale et bordelaise il serait bien logique qu'il appelle à voter Mélenchon.

Par ailleurs NA étant assurée de sa présence PP pourrait bien solliciter un petit geste de sa part.
Pourquoi ne le ferait-elle pas ?
artza
 
Message(s) : 2091
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: P. Poutou dans les médias

Message par Ottokar » 18 Fév 2022, 09:35

Je ne vois pas trop quel geste supplémentaire pourrait faire Nathalie, à part d'être solidaire comme on l'est toujours, de ne pas dire du mal de Poutou et de souhaiter qu'il ait ses parrainages. Mais vu le peu de temps que nous accordent les médias, on ne va pas passer notre vie à ça.
Cela dit, c'est notre attitude. Un maire d'un département que je connais et qui nous avait promis sa signature nous a contactés il y a dix jours pour nous dire qu'il attendait un peu avant de l'envoyer, car si cela se confirmait que Nathalie avait ses signatures, il la donnerait plutôt à Poutou qui en avait davantage besoin. Que croyez-vous que les camarades lui aient dit ? D'attendre en effet qu'on ait passé les 500 et que, quand cela aurait été fait, qu'il fasse ce qu'il veut, bien entendu.
Ottokar
 
Message(s) : 480
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: P. Poutou dans les médias

Message par Sinoue » 18 Fév 2022, 10:14

Bah je trouve les camarades bien sympas et peu rancuniers. Dans ma région ça ne s'est pas passé comme ça. Visiblement la quête des signatures était actée depuis de longs mois, puisque personne ne nous demandait de prendre la route des petites villes de campagne. Et puis à l'approche des élections, certains maires qui nous avaient promis leur signature nous ont déclaré s'être rétracté, on leur a demandé pourquoi, ils nous ont répondu que des militants pour Philippe Poutou ou Anasse Kazib étaient allé les voir en leur disant: "Nan mais vous inquiétez pas, LO ils sont déjà largement assez de signatures, vous pouvez nous donner la votre, ça va pas leur poser de problèmes". Alors qu'en fait non, on s'était basé sur les promesses des maires, même si on en avait récolté quelques unes en plus, pour avoir une marge de sécurité. Du coup on a dû repartir sur les routes afin de reconvaincre ces maires de rééditer leur promesse, ou d'aller en trouver d'autres.

Ce sont des faits qui portent sur assez peu d'élus, mais qui nous embêtent à l'heure où la campagne a déjà commencé.
Sinoue
 
Message(s) : 120
Inscription : 25 Déc 2008, 13:10

Suivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)