Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'actualité politique en France

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par Cyrano » 24 Mars 2022, 14:01

Mais que font les CRS?... Dans le Canard Enchaîné d'hier mercredi, on a un aperçu de la force de frappe des troupes d'élite…
Dans un petit encadré, sous le titre persifleur Des CRS mis à pied dans le maquis, le Caneton décrit :
Sur les quatre compagnies de CRS envoyées en renfort sur l'ilc après l`agression d'Yvan Colonna. trois ont dû partir sans leurs fourgon. Les syndicats des équipages des ferrys étant contrôlés par les natios, impossible d'utiliser la voie des mers : la troupe a été acheminée discrètement par des avions anti-incendies réquisitionnés auprès de la Sécurité civile.

Vous allez me dire: Bin, y'avait pas de fourgons sur place? Poursuivons la lecture :
Longtemps prépositionnés en Corse, plus d`une vingtaine de véhicules avaient été rapatriés sur le continent par la directrice des CRS bien avant la flambée de violence. Une info cruciale qui avait bêtement échappé au sous-préfet coordonnateur pour la sécurité.
En désespoir de cause. les poulets ont dû se rabattre sur des véhicules de location ! Ainsi, la 8 (leur unite d`élite dépêchée pour sécuriser les trois jours de de viosite de Darman) a été contrainte de réserver chez des concessionnaires corses – et au prix fort - l8 Peugeot 508. Pour le gros du bataillon. des camionnettes 9 places ont été louées par Hertz. Vu que les agences de location de véhicules en Corse sont en majorité tenues par des natios, on espère qu'il n'y pas de sucre dans le réservoir.
Cyrano
 
Message(s) : 922
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par Gayraud de Mazars » 26 Mars 2022, 08:08

Salut camarades,

La position de Lutte Ouvrière sur la question corse ! Dommage que LO ne parle pas vraiment de l'auto-détermination du peuple corse, et de la liberté des peuples de disposer d'eux - même comme le NPA le fait...

Corse : vrais problèmes, fausses solutions
23 mars 2022, dans le journal de Lutte Ouvrière n°2799
Par Correspondant LO

https://journal.lutte-ouvriere.org/2022 ... 43172.html

Mardi 22 mars, en Corse, des lycées étaient à nouveau bloqués et l’indignation était générale après le décès d’Yvan Colonna survenu la veille à l’hôpital Nord de Marseille, où il était dans le coma depuis qu’un codétenu à la prison d’Arles l’avait agressé.

Yvan Colonna avait été condamné à perpétuité pour l’assassinat du préfet Claude Érignac en février 1998, assassinat jamais revendiqué. Depuis son agression en prison, les manifestations se sont multipliées, regroupant des milliers de manifestants, souvent très jeunes. Ils accusent l’État français d’avoir commandité l’assassinat d’Yvan Colonna, le dénoncent pour avoir refusé que les prisonniers corses soient transférés dans la prison de Borgo en Corse. Ce transfert aurait permis aux familles de rendre visite à leurs proches prisonniers, car la cherté des transports rend difficile d’aller les voir à Arles. Les banderoles des manifestants dénoncent « Statu Assassinu ».

De fait, l’État n’a pas su assurer la sécurité du prisonnier ; sans doute en raison du manque de gardiens puisqu’une dizaine de postes sont restés vacants à la prison d’Arles. Cela explique-t-il l’assassinat ? L’enquête le dira peut-être, mais la colère qui s’exprimait dans les manifestations prend aussi sa source dans la situation qui prévaut dans l’île.

Depuis 2015, la Corse a sa propre assemblée et un exécutif où les nationalistes, autonomistes, indépendantistes ont la majorité. Cela n’a rien changé pour la population pauvre. Les prix restent au plus haut, l’hôpital n’a pas embauché, le travail au noir dans les grandes exploitations de la plaine où les ouvriers agricoles immigrés sont surexploités se poursuit sans entrave.

La Corse est une des régions les plus pauvres, et même la plus pauvre du pays avec un habitant sur cinq sous le seuil de pauvreté (moins de 1 080 euros par mois), soit 60 000 habitants. Il manque plus de 9 000 logements, alors que l’immobilier de luxe ne connaît pas la crise. La quasi-totalité de l’économie de l’île est entre les mains de quelques milliardaires, fonds de pension, assurances, et elle compte autant de riches que la région de Lyon. L’Insee reconnaît que le coût de la vie en Corse est bien plus élevé que dans l’Hexagone. Quant au nombre d’accidents du travail, il y a fortement augmenté.

Le gouvernement a aidé le patronat. Le plan Salvezza lui a fourni 400 millions, dont 300 apportés par l’État et 100 par les collectivités territoriales. Mais ces sommes n’ont pas été utilisées pour améliorer les routes, les transports en commun, cruellement déficients, ni les hôpitaux. Bien souvent les malades doivent partir à Marseille pour être soignés.

Ceux qui s’affirment comme les porte-parole de la colère des manifestants n’ont d’autre revendication que plus d’autonomie, autrement dit plus de moyens pour les notables et les patrons locaux. C’est sur ce terrain que l’État leur répond puisque Gérald Darmanin a passé trois jours en Corse pour en parler avec le président du conseil exécutif, Gilles Siméoni. Il s’est dit prêt à envisager une évolution de la situation statutaire de l’île, voire à lui accorder l’autonomie, Darmanin posant l’arrêt des « violences » comme condition de l’ouverture des discussions.

Ce genre de promesse est le moyen classique de gagner du temps sans rien répondre. Car la vraie violence est sociale : « La Corse est médaille d’or de la pauvreté », a titré un journal corse. La cause de cette pauvreté n’est pas le pouvoir plus ou moins important des politiciens locaux mais le patronat, corse et hexagonal, et sa soif inextinguible de profits.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1896
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par com_71 » 26 Mars 2022, 08:43

GdM a écrit :Dommage que LO ne parle pas vraiment de l'auto-détermination du peuple corse, et de la liberté des peuples de disposer d'eux - même comme le NPA le fait...

Il me semble que, justement, si LO existe, c'est, entre autres choses, pour ne pas tenir aux travailleurs le même discours que le NPA.

edit, extrait de l'article LO : "Depuis 2015, la Corse a sa propre assemblée et un exécutif où les nationalistes, autonomistes, indépendantistes ont la majorité. Cela n’a rien changé pour la population pauvre. "
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5084
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par Gayraud de Mazars » 27 Mars 2022, 07:31

Salut camarades,

Solidarité Basque/Corse...

Une délégation basque était aux obsèques de Yvan Colonna à Cargèse vendredi... "Agur eta ohore Yvan" pouvait - on lire sur une banderole à Bayonne hier en signe de solidarité... "Au revoir et honneur Yvan" !

Des centaines des personnes le 26 mars 2022, dans les rues de Bayonne, en Euskadi [Pays Basque], pour rendre un dernier hommage à Yvan Colonna et exiger une résolution politique du conflit maintenant...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1896
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par Cyrano » 27 Mars 2022, 08:11

com_71 a écrit :Il me semble que, justement, si LO existe, c'est, entre autres choses, pour ne pas tenir aux travailleurs le même discours que le NPA.
edit, extrait de l'article LO : "Depuis 2015, la Corse a sa propre assemblée et un exécutif où les nationalistes, autonomistes, indépendantistes ont la majorité. Cela n’a rien changé pour la population pauvre. "


Je ne suis pas sûr que la formulation de com_71 soit ce qu'il voulait vraiment dire. Si le NPA tient un discours cohérent sur un sujet, LO ne va pas se torturer les méninges pour ne pas dire pareil?
«Cela n’a rien changé pour la population pauvre» et... soutenir l'indépendance des colonies changeait-elle quelque chose pour les populations pauvres?!
Si les Corses réclament un référendum sur l'autonomie de leur ile, faudra écrire quoi?
Cyrano
 
Message(s) : 922
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par Ottokar » 27 Mars 2022, 10:44

Je ne suis pas sûr que comparer la Corse au Sénégal ou au Mali du temps de l'AOF, à l'Indochine ou l'Algérie du temps de la colonisation soit approprié, même s'il peut y avoir un ressentiment des Corses vis-à-vis de l'Etat français (encore faudrait-il mesurer précisément en quoi, sur quoi il porte, etc.). Mais sans s'opposer aux revendications d'autonomie, d'un gouvernement plus proche de la population, c'est notre boulot que de souligner qu'il ne s'agit pas de se contenter de donner plus de postes aux notables natios, et de poser la question de ce que cela changera pour les couches pauvres.
Pour prendre un exemple extrême, l’apartheid sud-africain était un régime épouvantable, mais vu depuis le bidonville de Soweto qu'est-ce qui a changé maintenant que des notables noirs partagent le pouvoir avec des bourgeois blancs et s'enrichissent en détournant les fonds publics ?
Ottokar
 
Message(s) : 480
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par yannalan » 27 Mars 2022, 15:17

Je comprends ton point de vue, mais ça m'étonnerait qu'ils demandent à revenir en arrière en Afrique du Sud...
yannalan
 
Message(s) : 269
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par com_71 » 27 Mars 2022, 19:26

Moi aussi, mais ils auraient pu aller bien plus en avant, ça aurait réactualisé un peu la "Révolution Permanente".
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 5084
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par Cyrano » 28 Mars 2022, 08:20

pour Ottokar:
oui, euh, non, ok, parfois j'écris avec un enthousiasme juvénile, c'est vrai que ma comparaison n'est pas vraiment appropriée - mais on ne peut pas se contenter de mettre illico en avant que rien ne changera pour les pauvres (pour les immigrés maghreb qui sont victimes d'un racisme corse, ça ne changera pas grand chose).

Un bon marqueur, c'est aussi la réaction vis à vis des drapeaux en berne pour Yvan Colonna.
Cyrano
 
Message(s) : 922
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Révolte de la jeunesse, et pas que, en Corse

Message par Gayraud de Mazars » 28 Mars 2022, 09:22

Salut camarades,

La colère continue en Corse...

Plus de 500 personnes manifestaient ce dimanche 27 mars 2022 dans une ambiance tendue, devant une caserne de CRS, près de Bastia, suite à l'appel d'organisations indépendantistes, qui accusent certains CRS d'avoir chanté la Marseillaise le jour des obsèques du militant Yvan Colonna. À Ajaccio, quelque 200 personnes se sont également rassemblées.

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1896
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

PrécédentSuivant

Retour vers Politique française

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron