Émigration italienne en Belgique

Marxisme et mouvement ouvrier.

Émigration italienne en Belgique

Message par com_71 » 19 Juil 2021, 06:54

« Un sac de farine pour ta mère ? Mais ce n’est pas seulement de la farine que tu auras, c’est de la viande, du lait, du chocolat… si ton père rend sa carte du Parti communiste ». Cette réponse d’un prêtre catholique à un enfant de paysan, dans un petit village d’Italie en 1944, racontée par l’historienne Anne Morelli, résume la situation matérielle et politique des masses rurales italiennes à la fin de la guerre.

Ce prêtre, qui décide qui mange et qui ne mange pas, a reçu ce pouvoir du nouveau gouvernement italien, mis en place par les USA et l’Angleterre victorieux d’Hitler et de Mussolini. L’Eglise catholique s’est vu attribuer la distribution de l’aide matérielle et alimentaire dans un pays ravagé par la guerre, et elle l’utilise comme moyen de soumettre et contrôler la population...

Il s'agit des premières ligne d'un document mis en ligne par Lutte Ouvrière (Belgique) :
"70ème anniversaire de l’émigration italienne en Belgique : fêter, non, se souvenir, toujours !"
http://lutte-ouvriere.be/?p=4864
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4597
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron